Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 - Booz et Ruth : des fondements solides (Ruth 1 à 4)

Copyright © 2007, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quelquefois la vie vous traite durement. Dans ces moments, vous vous demandez où est Dieu. Pourquoi a-t-il laissé ces terribles choses arriver ? Cette semaine nous étudions les histoires de femmes dont la vie a été déchirée par la mort de leur conjoint. Est-ce que le fait de rester fidèle à Dieu sera à leur avantage ? Est-ce que le courage et la détermination les aideront ? Ouvrons la Bible et découvrons !
 
I.          Le désastre

1.       Lisez Ruth 1:1-5. C’était une période terrible à vivre. Il n’y avait pas de gouvernement en Israël (Juges 17:6), les gens faisaient tout ce qu’ils voulaient. Apparemment il y avait également une famine, de telle sorte qu’Élimélek décida d’emmener sa petite famille dans un autre pays où il y avait à manger. Que pensez-vous de la décision d’Élimélek ? (Cela place le physique au-dessus du spirituel. Bien qu’Israël ne suive pas Dieu tel qu’il aurait dû, le dieu de Moab était Kemosh.)

a.         Était-il mal de la part de Mahlôn et de Kiliôn d’épouser des femmes moabites ? (Cela n’était pas spécifiquement interdit (Deutéronome 7:1-3), mais ce n’était pas une bonne idée parce qu’ils adoraient d’autres dieux.)

b.         Le déménagement a-t-il amélioré la situation de Noémi ? (Apparemment, la tentative du mari d’améliorer la situation de sa famille a fait empirer les choses.)

2.       Noémi apprend que la famine est finie en Israël et décide donc de retourner dans son pays. Lisez Ruth 1:8-13. Quel genre de femme est Noémi ? (Elle est amère envers Dieu, mais elle est généreuse envers ses belles-filles. Elles ont été de bonnes épouses pour ses fils et elle pense à leur avenir.)

3.       Lisez Ruth 1:14-15. Orpa s’est laissée convaincre par Noémi sur ce qui serait le mieux pour son avenir, mais Ruth décide de rester. Quel est l’état spirituel de Noémi à ce moment précis ? (Elle est en rébellion contre Dieu. Elle pense que Dieu lui a nui, et non pas aidé. Ainsi, elle recommande à Orpa et à Ruth de retourner "à leur peuple et à leurs dieux".)

a.         Noémi a-t-elle toujours été comme cela - rebelle envers Dieu ? (Lisez Ruth 1:16-18. La famille d’Élimélek avait converti Ruth à servir le vrai Dieu. Bien que Ruth ait perdu son mari, elle n’a pas une attitude rebelle envers Dieu. Au lieu de cela, Ruth montre son fort caractère en négligeant le "conseil" de sa belle-mère relatif à son avenir et reste fidèle à Noémi et au Dieu d’Israël. Noémi a dû s’accrocher à sa foi parce que Ruth parle de "ton Dieu".)

II.        Les bénédictions de Dieu sur Ruth

1.       Lisez Ruth 2:1-4. Qu’apprenons-nous sur Booz ? (Il est un parent d’Élimélek, il est proéminent dans la communauté, il est un propriétaire de terre et un fermier, il est consacré à Dieu et a de bonnes relations avec les gens qui travaillent pour lui.)

a.         Quel élément supplémentaire apprenons-nous au sujet de Ruth ? (Elle n’est pas paresseuse.)

b.         Notez que Ruth 2:3 dit : "Il se trouva que la parcelle de terre appartenait à Booz". Il semble que cela soit arrivé ainsi par chance. Est-ce la façon dont vous le voyez ? (Dieu dirige les actions de cette jeune femme industrieuse !)

2.       Lisez Ruth 2:5-7. Ruth tape à l’œil de Booz. Quelle recommandation lui donne le responsable des moissonneurs ? (Il dit trois choses importantes. Premièrement, il dit à Booz qu’elle est une parente (ou du moins l’une de ses parentes). Deuxièmement, il dit qu’elle a demandé la permission de "glaner" (ce qui était son droit selon Lévitique 23:22). Troisièmement, il dit qu’elle travaille dur.)

a.         Que pensez-vous que Booz ait entendu précédemment au sujet de "la jeune Moabite qui est revenue avec Noémi du pays de Moab" ? (L’histoire de Noémi était très triste. Le seul point de lumière dans sa situation était cette jeune femme moabite qui non seulement avait laissé son propre pays pour aider Noémi, mais qui s’était également convertie au Dieu d’Israël. J’imagine que les gens avaient un avis favorable sur Ruth.)

3.       Lisez Ruth 2:8-10. Ruth pose la même question que moi : pourquoi Booz est-il si bon avec elle ? C’est une chose que de la laisser glaner - ce qui est son droit - c’en est une autre que de lui dire de glaner seulement sur sa propriété, de lui promettre sa protection personnelle, et de la considérer comme faisant partie des "gens de la maison". Pourquoi ? (Lisez Ruth 2:11-12. Apparemment j’avais raison au sujet de sa réputation. Booz s’était déjà fait une haute opinion à son sujet, donc quand elle s’est "trouvée" dans ses champs, il était désireux de l’aider.)

a.         Au lieu de lui souhaiter une "récompense complète de la part du Seigneur", pourquoi Booz ne lui donne-t-il pas cette récompense complète ?

4.       Lisez Ruth 2:13. Que pensez-vous de cette réponse ? Que se serait-il passé si elle avait dit : "Vous avez raison, je fais beaucoup pour Noémi ! Glaner n’est pas mon genre. Vous êtes riche, comment pourriez-vous m’aider un peu plus ? Je mérite de l’aide. Vous avez les moyens de me la procurer." ?

5.       Lisez Ruth 2:14-16. À côté du fait de lui donner à manger, que pensez-vous que Booz essaye de faire à Ruth ? (Il veut qu’elle soit et qu’elle se sente acceptée par ses ouvriers. Il ne veut pas qu’elle soit gênée parce qu’elle glane. Il la considère comme une personne spéciale. Une personne qui, si les circonstances étaient différentes, ne glanerait pas.)

a.         Quels principes sur le fait d’aider les pauvres trouvons-nous dans notre récit jusqu’ici ? (Booz n’a pas simplement donné de l’argent ou de la nourriture à Ruth - bien qu’il avait les moyens. Selon le plan de Dieu sur le fait de glaner, les pauvres devaient travailler pour leur nourriture. D’un autre côté, Booz réalise la situation malheureuse de Ruth et agit pour qu’elle ne se sente pas gênée, pour qu’elle soit en sécurité et pour rendre son travail un peu plus facile.)

6.       Lisez Ruth 2:17-18. Quels traits de caractère pouvons-nous percevoir chez Ruth ? (Nous voyons à nouveau qu’elle est travailleuse. Nous voyons également qu’elle est généreuse.)

III.     Booz et Ruth

1.       Lisez Ruth 2:19-20. Notre histoire introduit un fait nouveau. Booz est "un de nos rédempteurs". Qu’est-ce que cela ? (Lisons quelques textes : Lévitique 25:25 ; Lévitique 25:47-49 ; Deutéronome 25:5-10. La famille était importante en Israël. Cette idée d’un membre de la famille "sauvant" quelqu’un qui se trouve dans une situation difficile était écrite dans la loi. Cela s’étendait même à la "Loi du Lévirat" dans laquelle le frère d’un homme décédé doit épouser sa veuve afin d’avoir un fils pour que le nom du défunt perdure. Ruth et Noémi passaient non seulement par des moments difficiles, mais elles avaient toutes les deux perdu leur mari.)

a.         Quels autres principes sur l’aide aux pauvres avons-nous appris dans ces textes ? (La famille a une responsabilité principale.)

2.       Lisez Ruth 3:1-4. Vous souvenez-vous que Noémi disait que Ruth devait rester avec son peuple afin qu’elle trouve un mari. Qu’en est-il maintenant ? Essaye-t-elle de faire en sorte que Ruth séduise Booz ? (Non. Noémi fait "son travail" comme un parent qui arrange un mariage pour Ruth. Booz n’a fait aucune avance pour épouser (sauver) Ruth, donc Noémi va aider à faire bouger les choses en disant à Ruth de se laver et d’aller vers Booz lorsqu’il dort. L’odeur de son parfum devrait flotter au milieu des ronflements de Booz et l’aider à commencer à rêver de mariage. Quand il commencerait à avoir froid aux pieds, il se réveillerait et Ruth serait là - belle et parfumée ! Voyons si ce plan fonctionne !)

3.       Lisez Ruth 3:5-9. Comparons un peu les éléments du récit. Noémi avait dit à Ruth (Ruth 3:4) que quand Booz se réveillera, "il lui dira lui-même ce qu’elle devra faire". Qui dit ce qu’il faut faire dans Ruth 3:9 ? (Ruth raconte à Booz qu’elle veut qu’il la sauve (marie) ! Trop pour attendre qu’il en ait l’idée.)

a.         Quelles leçons y a-t-il pour les femmes célibataires sur le mariage ? (Écoutez le conseil de vos parents, portez des beaux habits, soyez propre, sentez bon et soyez agressive ! Autrement votre Booz pourrait tout simplement ronfler tout au long du reste de sa vie.)

b.         Ruth et Noémi prennent-elles cette position agressive sans encouragement de la part de Booz ?

4.       Ruth s’est maintenant mise "en jeu". Elle peut être rejetée, non seulement comme épouse, mais comme glaneuse. Si Booz ne veut pas l’épouser, il pourrait ne plus vouloir la voir autour de lui, lui rappelant constamment ce que Noémi considère comme étant son devoir. Lisez Ruth 3:10-13. Cela fonctionne ! Cette idée est-elle passée à l’esprit de Booz ? (Oui ! Il a déjà considéré le problème du parent plus proche.)

a.         Que doit faire Booz par rapport à ce problème potentiel ? (Booz doit respecter certaines règles pour que tout rentre dans l’ordre.)

5.       Lisez Ruth 3:16-18. Quelle est la sage évaluation de Noémi de la situation ? (Booz va faire de son mieux pour que tout se fasse dans les règles.)

6.       Lisez Ruth 4:1-6. Comment jugez-vous Booz dans sa qualité de négociateur dans ses affaires ? Mentionne-t-il quelle veuve va avec la propriété ? Laquelle est logique ?

7.       Lisez Ruth 4:9-10. Les exigences de la loi ont-t-elles été remplies ? (Oui.)

8.       Lisez Ruth 4:13-16. Comment Noami est-elle passée du statut de femme malheureuse avec Dieu à celui de femme qui a un petit-fils, qui deviendra par la suite le grand-père du roi David ? (Par un mélange de choses. Une décision de retourner vers le peuple de Dieu. La loyauté, l’engagement et le dur travail de Ruth. La loi de Dieu. La main de Dieu qui a dirigé Ruth vers le domaine de Booz. La gentillesse de Booz. Toutes ces bonnes choses fonctionnant ensemble ont créé quelque chose de très spécial pour Booz, Ruth et Noémi (et maintenant, également un peu pour Obed).)

9.       Cher ami, quand vous suivez la loi de Dieu, quand vous travaillez durement et intelligemment, Dieu se souviendra de vous et vous bénira même quand les temps semblent très difficiles.

IV.      La semaine prochaine : Elqana et Anne : l’accomplissement d’un vœu.
Une Bible, du café... des disciples

Une Bible, du café... des disciples

Rempli d’aventures et d’humour, le livre de Neil Cole retient le coeur et l’imagination de ses lecteurs. Il donnera les clés d’une transformation durable pour devenir un disciple authentique et rayonnant pour Christ.
Vous serez mes témoins

Vous serez mes témoins

Gabriel Monet propose, à travers ce livre, un parcours à partir des textes-clés de la mission dans la Bible et de ses fi gures missionnaires un encouragement à considérer à nouveau notre situation de témoins.
Un admirable christianisme

Un admirable christianisme

On le sait, à la fi n du 1er siècle, la situation des chrétiens n’était guère enviable. Rupture avec le judaïsme, séduction d’un marché religieux foisonnant, brimades romaines... Dans tout cela, quel avenir pour le christianisme ?
L'Église au quotidien

L'Église au quotidien

Nous devons rencontrer ceux qui n’ont pas d’église là où ils se trouvent, dans le contexte de leur vie de tous les jours - en mettant l’accent sur la création de communautés attrayantes plutôt que sur l’organisation d’événements attractifs.
Vivre et partager l'Évangile

Vivre et partager l'Évangile

Qu’est-ce que l’Évangile change dans les relations humaines et sociales ? Ce livre décrit la mission des Églises au près comme au loin, qui s’accomplit par la vie communautaire, la justice, la guérison et le partage d’Évangile.
Dire la foi aujourd'hui

Dire la foi aujourd'hui

Rien de plus intime que la relation qui unit le croyant au Christ. Comme l’amour, la foi échappe d’emblée au langage. Il faut pourtant bien trouver des mots pour la dire. Car dire, c’est comprendre. Pédagogie subtile, où il ne s’agit pas d’imposer à quiconque ce qu’il doit croire, mais de l’inviter à trouver dans l’Évangile les mots capables de traduire dans l’existence son expérience de croyant.
L'évangélisation durable

L'évangélisation durable

Pourquoi évangéliser ? Comment le faire avec sagesse ? Comment déjouer les 7 freins principaux qui font obstacle à notre témoignage ? L’auteur part de la métaphore de l’agriculteur et propose un quadruple mouvement : labourer, semer, récolter et arroser. Un processus pertinent, biblique et global qu’il agrémente de nombreuses illustrations, tableaux, exemples et questions personnelles.
 

faire un don