Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 - Moïse et Séphora : relations familiales (Exode 2, 4 et 18)

Copyright © 2007, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Vous connaissez le contexte de l’histoire de Moïse : il est né en Égypte comme esclave hébreu. Pire, le pharaon avait décrété que tous les nouveau-nés mâles devaient être jetés au Nil. La mère de Moïse l’a mis sur le Nil, mais dans un panier flottant. La fille du pharaon a ensuite trouvé Moïse dans son panier et a décidé de l’adopter comme son propre enfant. Ainsi, Moïse a grandi comme le fils de la fille du pharaon. Ouvrons la Bible et découvrons ce que nous pouvons apprendre sur Moïse et son mariage !
 
I.          Le combat
 
1.       Lisez Exode 2:11. Selon vous, quel type d’émotion devait ressentir Moïse ? Bien qu’il ait passé ses plus jeunes années aux côtés de sa mère hébraïque (Exode 2:1-10), il ne fait aucun doute qu’il ait été éduqué comme l’élite de l’Égypte. S’identifie-t-il aux esclaves ou à sa famille d’adoption de haut rang ? Que feriez-vous à sa place ?
 
2.       Lisez Exode 2:12. Ceci répond à notre question précédente, il s’identifie de façon évidente aux Hébreux. Peut-être se soulève-t-il juste contre l'injustice. Moïse pense-t-il qu'il est juste pour lui de tuer l'Égyptien ? Pourquoi ne pas simplement intervenir pour arrêter les coups ? (La Bible indique que Moïse savait que ce meurtre était illégal, parce qu'il a regardé autour de lui pour voir si quelqu’un l’observait. De plus, il a caché le corps.)

a.         Cela devrait-il être notre norme de conduite - agir en fonction de ce que les autres voient ?

3.       Lisez Exode 2:13-14. Quel type d’émotion doit ressentir Moïse maintenant ?

a.         Que pense-t-il de son propre peuple ? (Ils ne sont pas reconnaissants de ce qu’il a fait.)

b.         Que pense-t-il de son peuple adoptif ? (Qu’il les a trahis et qu’il a violé l’une des règles fondamentales.)

4.       Si Moïse n’avait pas été hébreu, l’importance de son acte aurait-elle été différente ? (Je ne sais pas exactement à quel point la loi était importante en Égypte. Je suppose que cela n’aurait pas été un problème en particulier - un membre de la cour royale qui tue un esclave - considérant le décret de mise à mort des nouveau-nés mâles hébreux. Le problème dans le cas présent était que son acte montrait que Moïse n’était pas loyal envers l’Égypte et montrait de la loyauté au peuple esclave. De façon évidente, cela serait un problème pour un futur dirigeant de l’Égypte.)

5.       Lisez Exode 2:15-16. Nous voyons ici que le fait d’avoir tué un Hébreux constituait un sérieux problème pour Moïse. Il a échappé à la mort en s’enfuyant. Avez-vous relevé des similitudes dans nos études précédentes ? Où faut-il aller pour trouver une femme ? (À un puits.)

a.         Dans notre dernière étude, nous avons discuté de l’émotion qu’a ressentie Jacob en voyant Rachel, la fille de Laban. L’émotion de Moïse est-elle comparable ?

b.         Quel est l’équivalent moderne du puits pour rencontrer des femmes ? Une épicerie ? Une station-service ? Un bar ? Un parc pour animaux domestique ? Une blanchisserie ? (Maintenant nous savons pourquoi il n’était pas si facile de rencontrer des femmes à cette époque - travailler et aller chercher de l’eau étaient des activités distinctes.)

6.       Lisez Exode 2:17. Quelles indications nous donne la Bible sur le caractère et les compétences de Moïse ? Il tue le despote égyptien, il intervient dans le conflit entre les hébreux et il chasse les bergers qui s’en prennent aux femmes. (Non seulement il a un sens développé de la justice, mais il croit qu’il a le devoir d’intervenir pour rétablir la justice. Dès lors, j’en conclus que Moïse était, sinon un homme à la carrure large, un combattant fort et bien entraîné.)

II.        Le mariage

1.       Lisez Exode 2:18-20. Apparemment les filles n’étaient pas au puits à la recherche d’un homme, mais le père si. Qu’apprenons-nous au sujet du père dans ces quelques versets ? (Il est un chef religieux - le "prêtre de Madiân" (Exode 2:16). Il avait beaucoup de filles et peut-être pas assez de fils ! Soit il avait le sens de la gratitude, ou alors il recherchait quelqu’un pour aider ses filles dans leur travail quotidien. (Note à propos de son nom : Exode 2:18 appelle le père "Réouel". Plus tard, dans Exode 3:1 il est appelé "Jéthro". Nous l’appellerons "Jéthro Réouel".)

2.       Lisez Exode 2:21-22. Quelle est l’attitude de Moïse ? Quelle serait votre attitude à sa place ? (Moïse vivait dans le palais de l’une des nations les plus proéminentes et avancées dans le monde. Il se retrouve maintenant un étranger dans un pays étranger - vivant avec des bergers (historiquement, les Égyptiens détestaient les bergers, voir Genèse 46:34.). Je pense que le commentaire de Moïse est une note de résignation face à sa situation désolée.)

a.         Quelle est votre évaluation des chances de succès de son mariage avec Séphora ? Quels sont les facteurs importants à considérer ? (Elle a une religion différente. Elle a une culture différente. Elle est d’une race différente. Elle est d’un niveau social différent - bien que les différences puissent ne pas être aussi grandes que ce qu’il semble. Le commentaire biblique A commentary, Critical and Explanatory, on the Old and New Testaments affirme que le "prêtre de Madiân" peut également être compris comme le "prince de Madiân" - et ces fonctions étaient généralement cumulées. Ainsi, ce commentaire le considère comme le dirigeant des Éthiopiens. Je crois que plus il y a de différences dans le passé des deux conjoints, plus il est difficile de "devenir un". Ces deux personnages n’ont rien en commun.)

3.       Dieu appelle Moïse pour sauver les Hébreux de leur esclavage égyptien. Parcourons cette histoire en lisant Exode 4:18-20. Comment va le mariage ? (Bien mieux que dans mes prévisions ! Actes 7:30 nous dit que Moïse était dans le pays de Madiân depuis 40 ans. Ainsi, il devait être marié depuis plus ou moins cette durée.)

a.         Quelle raison avance Moïse à son beau-père pour retourner en Égypte ? (C’est comme une tournée d’inspection - pour voir si l’un ou l’autre de ses anciens amis était toujours en vie. Une sorte de réunion d’anciens élèves. Très anodin.)

b.         Quelle est la véritable raison du retour de Moïse en Égypte ? (Lisez Exode 3:9-11. Il part, selon l’ordre de Dieu, confronter le pharaon et le convaincre de libérer les esclaves hébreux.)

c.         Moïse fait-il juste preuve de modestie ? Pourquoi cache-t-il si sérieusement la raison de son voyage à son beau-père ?

4.       Lisez Exode 4:24-26. La Bible ne dit pas ce qui a amené Dieu à "rencontrer Moïse et chercher à le faire mourir". Clairement, Dieu aurait pu facilement le faire mourir. Je pense que Moïse était tombé malade. Qu’est-ce qu’une maladie sérieuse pousse la plupart des gens à faire ? (Ré-examiner leur vie. Dans ce cas, Moïse était sur une mission très importante et sa vie avait besoin d’être en accord avec la volonté de Dieu.)

a.         Pourquoi la circoncision de son fils était quelque chose de si important pour Dieu ? (Dans Exode 3 Dieu répète à plusieurs reprises qu’il est le Dieu d’Abraham, qu’il se souvient et qu’il accomplira sa promesse d’amener la descendance d’Abraham dans la terre promise de Canaan. Genèse 17:10-14 nous rappelle que le symbole de cette alliance entre Dieu et Abraham était le rite de la circoncision. Comment Moïse pouvait-il être un leader dans l’accomplissement de cette promesse en ignorant son symbole par excellence ?

b.         Pour quelle raison Séphora appelle-t-elle Moïse "époux de sang" ? (La Bible ne le dit pas, mais j’imagine que Séphora était opposée à la circoncision de ses fils. Qui aime commencer à mutiler ses enfants ? Elle indique ici son sentiment face à ce rite. Je pense que cela avait dû être une source de friction entre les deux époux. Moïse avait jusque-là suivi sa femme. Mais alors qu’il est gravement malade, il est condamné à remplir son obligation, mais il est trop faible pour accomplir le rite. Il parle à Séphora de sa conviction sur la nature de sa maladie - ainsi, elle accomplit le rite à contrecœur pour sauver la vie de son mari. Elle n’est pas contente de devoir agir ainsi - et elle le dit.)

5.       Après une lutte acharnée contre le pharaon, Moïse dirige le peuple hors d’Égypte. Lisez Exode 18:1. Quel sorte de choc cela devait-il être pour Jéthro Réouel ? (Contrairement à l’affirmation de Moïse, selon laquelle il retournait en Égypte pour prendre des nouvelles de la vie et de la santé de ses amis, Jéthro Réouel entend maintenant que Moïse a fait sortir le peuple hébreu entier de l’esclavage - et a noyé l’armée égyptienne par la même occasion !)

6.       Lisez Exode 18:2-5. Pourquoi Moïse a-t-il mis sa femme et ses fils à part ? N’avons-nous pas vu qu’ils ont voyagé en Égypte tous ensemble ? (Lisez Exode 4:22-23. Dieu a dit à Moïse de dire au pharaon qu’il tuerait le fils aîné du pharaon s’il ne libérait pas les Hébreux. Sur une telle mission, je ne prendrais pas mes fils avec moi. Je n’aimerais pas qu’ils se trouvent quelque part dans mon voisinage. Je pense que cette pensée a traversé l’esprit de Moïse, ce qui l’a décidé à renvoyer sa femme et ses fils vers son beau-père.)

7.       Lisez Exode 18:6-12. Quel genre de relation y a-t-il entre Jéthro Réouel et Moïse ?

a.         Comment la fidélité de Moïse envers Dieu a-t-elle influencé la vie spirituelle de Jéthro Réouel ?

b.         Comment la relation de Moïse avec Dieu a-t-elle influencé la vie spirituelle de Séphora ? (Il n’est pas clair si Jéthro et Séphora ont tiré un trait sur leur relation avec tous les autres dieux, mais ils sont clairement convaincus du Dieu de Moïse - qu’il est plus grand que tous les autres.)

8.       Cher ami, si vous êtes marié à quelqu’un de non-croyant, votre fidélité à Dieu peut convaincre le cœur de votre conjoint et de sa famille. Il est préférable de ne pas se marier hors de sa foi, mais ne laissez pas cela être une excuse pour perdre votre foi. Utilisez cela comme une opportunité pour apporter le vrai Dieu à votre famille.

III.     La semaine prochaine : Samson et les femmes : la folie de la passion.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don