Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 - La Bible et la santé (Romains 12 et 14, Marc 7)

Copyright © 2007, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Tout le monde veut être en bonne santé. En même temps, il est bien plus facile (et plus agréable) de manger et de boire tout ce que vous voulez. Il est très pénible (quelquefois littéralement) de faire de l’exercice. Si le fait de mettre la ceinture de sécurité dans une voiture n’est pas une habitude, alors elle est gênante. Nous avons plus de temps pour nous-mêmes (et peut-être pour l’étude de la Bible) si nous coupons dans notre temps de sommeil, du moins cela semble être le cas. Dans l’Ancien Testament, Dieu a passé beaucoup de temps à donner des messages évidents de "santé" à son peuple, par l’intermédiaire de Moïse. Dans le Nouveau Testament, Dieu semble à maintes reprises minimiser l’importance de ce qui entre dans notre corps, par opposition à ce qui en sort (cf. Marc 7:18-23). Évidemment, si nous avons un esprit clair et un corps fort nous pouvons mieux servir Dieu. Mais s’agit-il d’une question de morale ? Ou alors ne s’agit-il que d’une question de bon sens ? Les chrétiens qui se focalisent sur l’abstention de certains aliments plutôt que sur l’abstention de certaines mauvaises pensées se placent-ils eux-mêmes entre les mains de Satan ? Débutons notre étude et voyons ce que la Bible dit sur la santé et le cheminement chrétien !
 
I.          L’esprit et le corps

1.       Lisez Romains 12:1. Que vous vient-il à l’esprit lorsque vous lisez l’expression "sacrifice vivant" ? (Premièrement, le sacrifice de la vie de Jésus à la place de la nôtre. Deuxièmement, le service du sanctuaire avec ses sacrifices.)

a.         Quel principe de vie chrétienne vient à l’esprit en lisant ces mots ? (L’idée de don de soi. Le principe de générosité. Notre vie devrait être un hommage à Dieu.)

b.         Dans l’introduction, j’ai mentionné qu’un régime alimentaire sain et l’exercice physique peuvent être "pénibles". S’agit-il là de sujets qui devraient être considérés comme faisant partie de l’attitude de "don de soi" ?

c.         Dans la Bible se trouve la notion selon laquelle en donnant nous recevons (Luc 6:38). Est-ce que le "don de soi" dans ce que nous mangeons, en faisant de l’exercice, dans notre durée de sommeil, dans notre poids corporel, finit par nous apporter plus dans la vie ?

2.       Lisez Romains 12:2. Bien que Paul écrive sur notre "corps", de quoi parle-t-il vraiment ? (Il parle d’abord de notre esprit. Nous renouvelons notre esprit avec des choses spirituelles et notre corps suit le chemin de notre esprit.)

3.       Lisez Romains 14:1-3. De quoi est-il sujet dans la suite ? (De sujets discutables.)

a.         Quelle est l’importance de l’alimentation dans ces versets ?

4.       Lisez Romains 14:5-8. Que cela suggère-t-il quant à l’importance du débat au-delà de ce que nous mangeons ?

a.         Selon vous, quelle était la question "discutable" au-delà du régime alimentaire ? (Le commentaire biblique The New Bible Commentary met en évidence le verset 6, qui parle de remercier Dieu tout en mangeant de la viande, et suggère que le problème était le fait de manger de la viande sacrifiée à des idoles. Le chrétien "faible" aurait tellement peur de manger de la viande sacrifiée à des idoles qu’il s’abstiendrait de manger toute viande, n’étant pas sûr de son origine.)

b.         Bien sûr, ce texte est d’un grand intérêt pour ceux qui pensent que Dieu ordonne un jour d’adoration hebdomadaire. Comprenez-vous de ce texte que Dieu ait éliminé un jour spécial d’adoration dans la semaine ? A-t-il éliminé l’importance d’un jour d’adoration au profit d’un autre ? (Le commentaire biblique A Commentary, Critical and Explanatory on the Old and New Testaments, comme d’autres commentaires, répond négativement à ces questions. Il relève que Jésus a annoncé qu’il était le "maître du jour du sabbat" (Marc 2:28) et ainsi le sabbat du décalogue ne peut pas avoir fait partie de la discussion sur les questions "discutables". Au lieu de cela, Romains 14 parle des "jours de fêtes juives révolues, où seule la "faiblesse" peut laisser penser qu’elles sont encore en vigueur".)

5.       Continuons sur cette ligne d’argumentation. Lisez Romains 14:13-17. Quelle est la préoccupation principale de Paul dans ces versets ? (Ce que vous mangez peut créer un problème spirituel à quelqu’un d’autre. Faites attention à ne pas blesser un tiers à cause de vos convictions sur l’alimentation.)

6.       Lisez Romains 14:19-21. Quel classement relatif fait Paul entre l’esprit et le corps ? Entre l’alimentation et les questions spirituelles ? (L’alimentation vient en second.)

II.        La priorité de Dieu

1.       Lisez Marc 7:1-5. Quelle est l’importance de la propreté pour la santé ?

a.         Selon vous, quel était de but de Dieu en donnant à son peuple des règles de "propreté", par l’intermédiaire de Moïse ? (Les aider à être en bonne santé.)

2.       Lisez Marc 7:6-8. Quelles sont les deux revendications rivales que voit Jésus ? (Les commandements de Dieu et les traditions des hommes.)

a.         Qu’est-ce qui dérangeait le plus Jésus - le fait de laisser les commandements de Dieu de côté ou le fait de s’accrocher aux traditions des hommes ?

3.       Lisez Marc 7:14-15. En considérant les conséquences d’une alimentation saine, d’une bonne hygiène et de l’exercice physique, s’agit-il là d’une question de bon sens ou d’une question de péché ?

4.       Lisez Marc 7:17-23. La nourriture affecte-t-elle votre spiritualité ? (Le bon sens vous dit qu’un corps sain rend la pensée plus claire. Mais Jésus dit quelque chose de très important sur la question du régime alimentaire. Il enseigne que la nourriture va dans notre estomac puis hors de notre corps. La nourriture ne cause aucun péché. D’autre part, les mauvaises pensées dans notre cœur forment la base de nos mauvaises actions. Ainsi, ce que produisent notre esprit et nos mains devrait être le centre principal de la santé spirituelle - et non l’alimentation, l’hygiène et l’exercice.)

5.       Lisez Romains 14:22-23. Devrions-nous même discuter ces questions dans notre étude ? (Paul y consacre un chapitre entier. Je pense que c’est dans les détails du régime alimentaire que Dieu nous conseille de ne pas créer de problèmes dans l’église en partageant des idées discutables avec des membres d’église "faibles".)

III.     Quel sanctuaire ?

1.       Quand des questions de santé, d’alimentation et d’exercice physique surgissent, quelqu’un devrait crier : "Votre corps est un sanctuaire". S’agit-il d’une déclaration correcte des Écritures ?

2.       Lisez 1 Corinthiens 3:16-17. Ce "sanctuaire" est-il une référence à notre corps ou à notre église locale ? (Si vous n’êtes pas sûr, lisez le chapitre entier (1 Corinthiens 3). Le commentaire biblique de Wycliffe affirme : "le sanctuaire est l’église locale". De façon assez claire, le contexte indique que Paul ne parle pas de santé, d’alimentation ou d’exercice physique, mais du progrès spirituel de l’église locale.)

3.       Lisez 1 Corinthiens 6:18-20. Ce "sanctuaire" est-il une référence à la santé, à l’alimentation ou à l’exercice physique ? (Non. Il est question de péchés sexuels. Si vous en doutez, lisez le contexte (1 Corinthiens 6:12-17).)

a.         Remarquez que Paul met les péchés sexuels de côté et dit qu’ils sont différents. En quoi sont-ils différents ? (Lisez 1 Corinthiens 6:16-17. Paul fait référence au plan originel de Dieu pour le mariage dans lequel deux deviennent un. Cette unité spirituelle/physique au sein du mariage est unique. Ainsi, les péchés sexuels sont aussi uniques et spécialement nuisibles.)

IV.      La santé et la guérison

1.       Lisez Matthieu 4:23-25. Pourquoi Jésus a-t-il pris du temps pour guérir les malades alors qu’il aurait pu consacrer ce temps à les mettre en garde contre le péché dans leur vie ? (Dieu veut que nous ayons la santé et la vie.)

a.         Que cela nous enseigne-t-il au sujet de notre ministère (pour autant qu’il y ait là un enseignement) ? (Si Jésus se souciait de la santé, alors nous devrions aussi nous en soucier. Si Jésus a fait de la santé une partie de son ministère, nous devrions faire de même. La santé, l’alimentation et l’exercice, chacun à leur place, devraient faire partie de notre témoignage.)

b.         Y a-t-il d’autres raisons pour lesquelles Jésus aurait guéri des malades ? (Il ne fait aucun doute que cela aidait à attirer des inconnus pour faire entendre son message. Des gens qui ne seraient autrement pas venus voulaient être guéris ou voulaient voir les guérisons.)

i.         Y a-t-il là une leçon pour nous ? (Le message de santé, de régime alimentaire et d’exercice physique peut être le moyen par lequel certains sont amenés au message spirituel de Dieu.)

2.       Lisez 1 Timothée 3:2-4. Toutes ces exigences spirituelles sont-elles requises pour tous les croyants ?

a.         Si vous répondez négativement, pourquoi Dieu donne-t-il ces exigences au "leader" de l’église ? (C’est l’image d’une personne tempérée et sainte. Dieu n’est pas seulement intéressé par tous les aspects de notre vie, il pense que ses fidèles seront attirés par ceux qui sont tempérés. Le "paquet global" est un témoignage pour les autres.)

3.       Cher ami, qu’en est-il de vous ? Voulez-vous intégrer l’alimentation, la santé et l’exercice physique dans votre cheminement chrétien ? Voulez-vous comprendre sa juste place dans votre vie ? Voulez-vous éviter de rentrer en conflit avec ceux qui voient les choses différemment ?

V.        La semaine prochaine : La Bible et le bonheur.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don