Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 - Le sanctuaire et la petite corne (Daniel 8, Hébreux 9)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Si vous lisez ces lignes, cela veut dire que vous me suivez toujours dans cette série d’études, malgré qu’il ait parfois été difficile de passer par certains détails des prophéties de Daniel. La semaine dernière je vous ai promis que nous discuterions de la raison pour laquelle cela fait une différence, de façon concrète, que la "petite corne" de Daniel 7 et 8 soit Antiochus ou Rome. Pourquoi devrions-nous nous en soucier en tant que Chrétiens ? En quoi cela importe-t-il à des personnes modernes ? Ouvrons la Bible et découvrons comment cette question nous amène au cœur de l’Évangile et à la preuve de votre foi !
 
I.          La cible de la petite corne

1.    Lisez Daniel 8:9-12. Qu’attaque la "petite corne" ? (Nous avons découvert précédemment que, sur un plan très basique, elle détruit le sanctuaire juif en l’an 70 après J.-C.)

a.         Quoi d’autre est attaqué ? (Daniel 8:10 nous dit qu’elle atteint le ciel et fait "tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles".)

i.         À quoi cela vous fait-il penser ? (Lisez Apocalypse 12:3-4 et Apocalypse 12:7-9. Il s’agit d’une image de Satan faisant tomber sur la terre avec lui un tiers des anges, lorsqu’il perd son combat contre Dieu.)

(1)    Quel type d’animal est décrit ici ? (Un dragon ayant dix cornes.)

(2)    Quel type d’animal est représenté dans Daniel 7:19-20 ? (Une bête qui pourrait être un dragon ayant dix cornes.)

b.         Relisons Daniel 8:11-12. Que fait d’autre cette petite corne ? Qui est le "Prince de l’armée" ? (Le Prince de l’armée doit être Jésus. Cette petite corne pense que c’est le renversement et le remplacement de Jésus. Plus loin, cette attaque contre Jésus implique le sanctuaire.)

2.    Lisez Daniel 8:13-14. Quel sanctuaire est rétabli (purifié) ici, selon ce que nous avons antérieurement étudié ? (À cause de la chronologie (notre conclusion selon laquelle les 2’300 jours sont symboliques et correspondent à 2’300 années), il doit s’agir du sanctuaire dans le ciel.)

II.        Les activités dans le sanctuaire

1.    Hébreux 9:1-5 nous donne une description des lieux Sacré et Très-Sacré du sanctuaire juif terrestre. Continuez la lecture de Hébreux 9:6-10. Quel était le but du sanctuaire juif et de son système sacrificiel ? (Il s’agit d’une "parabole pour le temps présent".)

a.         Faites-vous partie du "temps présent" ?

b.         Qu’est-ce qui est illustré pour vous (nous) ? (1. Le "chemin du sanctuaire" (lieu Très-Sacré) ne "s’était pas encore manifesté" tant que le sanctuaire juif sur terre était en fonction. 2. Jusqu’au moment de la "nouvelle règle", la conscience des gens n’était pas vraiment affranchie.)

i.         Pouvez-vous résumer ces deux points en une phrase ? (Le sanctuaire juif sur la terre était un symbole, mais non la réalité, du processus du pardon des péchés.)

2.    Lisez Hébreux 9:11-14. Qu’est-ce que la réalité du "temps présent" pour le pardon des péchés, et où se déroule cette réalité ? (La bonne nouvelle pour le temps présent est que Jésus constitue le vrai sacrifice, qu’il est le vrai grand prêtre et que le vrai travail pour le pardon des péchés se fait dans le sanctuaire originel qui est dans le ciel.)

3.    Lisez Hébreux 9:15. Qu’est-ce que "l’alliance nouvelle" ? (Le fait que Jésus était "l’agneau du sacrifice" parfait parce qu’il vivait une vie parfaite, et sa mort sur la croix, si acceptée par nous comme le sacrifice de substitution pour nos péchés, élimine véritablement nos péchés. Cela enlève vos péchés – tous !)

4.    Cher ami, désirez-vous cela ? Le vrai pardon de tous vos péchés ?

III.     Pourquoi la question d’Antiochus est importante

1.    Rappelez-vous que nous avons appris que la petite corne de Daniel 7 et 8 attaque le sanctuaire (Daniel 8:11-12), attaque Dieu (Daniel 7:25 ; Daniel 8:10-11, 25) et attaque le peuple de Dieu (Daniel 7:21 ; Daniel 8:12, 25). Si la petite corne de Daniel 7 et 8 symbolise Antiochus Épiphane, un roi mineur de Séleucide qui a gouverné 11 ans, de 175 à 164 avant J.-C., quel sanctuaire a-t-il attaqué ? (Le sanctuaire terrestre.)

a.         Si la petite corne symbolise Antiochus, quelle importance cela a-t-il pour nous aujourd’hui ? (Cela n’a aucune importance. C’est une simple note de bas de page à propos d’un personnage mineur dans l’histoire.)

b.         Si la petite corne est Rome (comme je le pense) dans ses deux phases païennes et papales, quelle importance cela a-t-il pour nous aujourd’hui ? ("Rome" est encore présente aujourd’hui.)

c.         Laissez-moi vous rappeler encore une fois que les affaires judiciaires les plus importantes dont je m’occupe concernent la défense de catholiques pour leur liberté religieuse. J’aime le fait que l’Église catholique tienne ferme contre l’avortement et d’autres maux moraux. Mais l’Église catholique a un défaut sérieux dans sa théologie sur la question de Christ œuvrant comme notre Médiateur dans le sanctuaire céleste. Quel est ce défaut ? (Je pense qu’il est juste de dire que l’idée de confesser vos péchés à des hommes et l’idée de considérer Marie comme votre médiatrice, est une attaque contre le rôle de Jésus comme notre grand prêtre médiateur dans le sanctuaire céleste. Rome a également à son actif une triste histoire de persécution des saints.)

d.         La petite corne est évidemment symbolique. Si elle symbolise une puissance qui attaque Dieu, son peuple, et le rôle de Jésus notre sacrifice, grand prêtre et médiateur dans le sanctuaire céleste, existe-t-il d’autres pouvoirs terrestres aujourd’hui qui correspondent à la description de la "petite corne" ? (N’importe quelle croyance religieuse qui minimise la justification par la foi, qui minimise le pardon des péchés par la foi en Christ seulement, qui prône un autre chemin vers le ciel que par Jésus notre grand prêtre, est un pouvoir de "petite corne" !)

i.         Pouvez-vous en nommer quelques-uns ? (L’Islam, toutes les religions d’Orient basées sur les "œuvres", le judaïsme sans un Messie - toutes celles-ci décrivent des chemins vers le salut sans Jésus. Elles passent toutes à côté du salut par la grâce seule. En effet, il y a beaucoup de membres d’églises qui enseignent la grâce qui pensent malheureusement qu’ils sont sauvés par leurs œuvres. Si vous pensez que vous êtes sauvé par vos œuvres, vous vous tenez sous la bannière de la petite corne parce que votre croyance est une attaque contre l’œuvre médiatrice de Jésus.)

ii.        Qu’en est-il de l’humanisme moderne ? Correspond-il au symbolisme de la petite corne ? (Absolument. La "foi" de l’humanisme séculaire est que l’homme est dieu. Il n’y a aucun dieu qui soit supérieur à la personne. Chacun est libre de faire son propre jugement sur ce qui est juste ou ce qui est faux. Il n’y a que peu de tolérance pour les Chrétiens qui croient en la Bible. N’est-ce pas une "attaque" contre Dieu, contre la justification par la foi et contre les saints ?)

2.    Nous avons déterminé auparavant dans cette série d’études qu’en utilisant les chiffres des prophéties de Daniel avec le symbole un jour = un an, il est prédit que Jésus est le Messie, sa mort est également prédite, ainsi que la propagation de l’évangile pour les Gentils et la destruction du sanctuaire juif terrestre. Nous avons également trouvé l’échéance de 1844 ou potentiellement un peu plus tard. Lisez Hébreux 9:23. Est-ce que le sanctuaire céleste a été purifié ? (Ce verset dit qu’il était "nécessaire" d’avoir des "sacrifices supérieurs".)

a.         Lisez Hébreux 9:24-26. Quand Jésus est-il entré dans le sanctuaire céleste pour éliminer nos péchés ? ("À la fin des temps.")

b.         Lisez Hébreux 9:27-28. Que se passera-t-il lorsque Jésus aura éliminé nos péchés ? (Il revient pour nous emmener au ciel avec lui.)

3.    Cher ami, le message de la petite corne et son attaque contre le sanctuaire est un message pour aujourd’hui - et non pas une simple note de bas de page poussiéreuse dans l’histoire. Les saints sont entourés aujourd’hui de toutes parts par des systèmes de croyances qui sont des assauts sur la justification par la grâce seule. Le message de "1844" est que nous sommes sauvés par la foi seule. Jésus travaille pour nous dans le sanctuaire céleste. Jésus établit un jugement, et nous ne pouvons être sauvés que par la foi en lui. Quand ce jugement sera terminé, il "apparaîtra une seconde fois, pour ceux qui l’attendent en vue du salut" (Hébreux 9:28). Comptez-vous parmi ceux qui l’attendent ? Ou au contraire vous alliez-vous à la petite corne : la philosophie religieuse selon laquelle le salut vient d’une autre manière que par le Christ seul ?

IV.      La semaine prochaine : L’instruction du jugement.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don