Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 - Le principe un jour égal un an (Daniel 8 & 9, Jérémie 29)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Aimez-vous attendre ? Mon épouse est enseignante et j’ai décidé d’aller avec elle à une convention nationale pour les enseignants la semaine dernière. Nous sommes arrivés à l’aéroport très tôt le matin et j’ai été choqué de voir l’aéroport complètement bloqué par le nombre impressionnant de voyageurs - et ce même dimanche. Alors que je me dirigeais vers les machines d’enregistrement "self-service" que j’utilise toujours, un employé de la compagnie aérienne nous a dit de nous mettre dans l’énorme file d’attente. C’est ce que nous avons fait. En examinant la file, j’ai eu des doutes quant à probabilité de faire notre enregistrement avant que l’avion ne décolle. J’ai alors décidé de dépendre de mon propre jugement au lieu de suivre les directives de l’employé de la compagnie aérienne. J’ai laissé mon épouse dans la file d’attente et en moins de cinq minutes nous avions tous les deux nos cartes d’embarquement délivrées par une machine d’enregistrement "self-service". Nous étions alors en route vers notre destination finale. Pauvre Daniel, dans son cas nous avons décidé que ce qui est énoncé en jours signifie concrètement des années ! Sommes-nous comme l’employé de la compagnie aérienne, créant des délais inutilement ? Ouvrons la Bible et approfondissons cette question dans notre étude de cette semaine !
 
I.          L’exil

1.       Lisez Daniel 9:1-3. Quand prie Daniel ? (La première année du roi Darius. Le commentaire biblique The Bible Knowledge Commentary situe cet événement en l’an 539 avant J.-C., soit 66 ans après l’exil de Daniel.)

2.       Quel est le sujet de la prière de Daniel ? (Lisez Jérémie 29:10. Daniel priait au sujet de la prophétie de Jérémie, selon laquelle la destruction de Jérusalem et la captivité des Juifs ne dureraient que 70 ans. Dès lors que Daniel était en exil depuis 66 ans, nous pouvons comprendre pourquoi il priait à ce sujet.)
 
a.         D’après vous, comment Daniel comprend-il ces 70 années ? Sont-elles des années littérales ? (Si Daniel pensait qu’il ne s’agissait pas d’années littérales, il n’aurait pas prié si diligemment au sujet de la réalisation de la prophétie. Il aurait pensé que l’échéance était pour un certain temps dans le futur, bien au-delà de sa vie.)
 
II.        La cohérence jour-année
 
1.       Lisez Daniel 9:24. Nous avons décidé lorsque nous avons étudié ce texte il y a deux semaines (étude 07) que les 70 "septaines" (semaines) ne représentent pas des semaines littérales. Pourquoi cela ?
 
a.         Comment pouvez-vous être si incohérent ? Quand Daniel écrit dans Daniel 9:2 au sujet de 70 années, vous pensez qu’il s’agit de temps littéral. Cependant, quand quelques versets plus loin il écrit dans Daniel 9:24 au sujet de 70 semaines, vous pensez soudainement qu’il parle de temps symbolique ?
 
b.         La cohérence n’est-elle pas une vertu ? Ne sommes-nous pas obligés d’employer un peu de bon sens en étudiant la bible ?
 
2.       Lisons chacun de ces textes pour voir s’il existe une quelque raison d’être incohérent.
 
III.     Jérémie 29
 
1.       Lisez Jérémie 29:1-3. Quels sont les destinataires de la lettre de Jérémie ? (Tous les captifs juifs. Les dirigeants et tout le peuple.)
 
a.         Quel est l’état d’esprit des destinataires de la lettre ? (D’une part ils étaient probablement heureux d’être en vie puisqu’ils étaient les "survivants". D’autre part, il est plutôt déprimant d’être un captif et de savoir que la vie, telle que vous l’avez connue, ne sera plus jamais la même.)
 
2.       Lisez Jérémie 29:4. De qui vient l’idée de les faire captifs dans un pays étranger ? (C’était l’idée de Dieu - leur Dieu !)
 
a.         Quel est leur sentiment face à cela ?
 
3.       Lisez Jérémie 29:5-6. D’après ce texte, combien de temps seront-ils en exil ? S’agit-il d’une situation provisoire ?
 
4.       Lisez Jérémie 29:7. Quel genre de citoyens devaient-ils être au cours de leur captivité ? (Ils devaient être de bons citoyens, et ils devaient prier pour leurs ravisseurs.)
 
a.         Pourquoi ? (Parce que leur bien-être a une influence sur le bien-être de Babylone.)
 
5.       Lisez Jérémie 29:8-9. Quels messages donnent les faux prophètes ? (Le texte ici ne l’indique pas, mais il est sous-entendu qu’ils disaient que le peuple retournerait bientôt dans leur pays. La captivité serait courte.)
 
6.       Quelle est la conclusion générale à tirer des instructions contenues dans la lettre de Jérémie au nom du "Seigneur des Armées, le Dieu de l’Israël" ? (Ils sont là pour un long séjour. Ils peuvent malgré tout vivre pleinement, avoir une vie agréable et heureuse et en tirer le meilleur parti. Ils auront des petits-enfants nés sur cette nouvelle terre.)
 
a.         Avez-vous déjà vu des personnes qui ne pouvaient pas surmonter un certain problème ou une certaine tragédie, et malgré tout reprendre le dessus avec leur vie ? (Dieu dit à son peuple que c’est sa nouvelle réalité et qu’il devrait simplement continuer à vivre.)
 
7.       Lisez Jérémie 29:10-11. Que promet Dieu ? (Que 70 années plus tard il les ramènerait dans leur pays. Dieu leur promet un espoir et un futur.)
 
8.       Lisez Jérémie 29:12-14. Qu’attend Dieu de son peuple ? (Tandis que la fin de la période de 70 ans s’approcherait, il devrait prier que Dieu le ramène dans son pays.)
 
a.         Il s’agit là d’un mystère que nous devons explorer. Il y a plusieurs années, une femme m’a demandé : "Si Dieu connaît l’avenir, s’il sait ce qu’il fera, et il fait ce qui est le meilleur pour nous, pourquoi devons-nous prier pour qu’il le fasse ?"
 
b.         Ici, Dieu promet à son peuple que dans 70 ans il le ramènera dans son pays. Dès lors, pourquoi doit-il prier pour que Dieu fasse ce qu’il a déjà promis ? (Le peuple est en exil parce que Dieu a réagi suite à ses péchés. Dieu désire un partenariat avec son peuple. Ce que nous faisons fait une différence pour Dieu. Il nous dit qu’il écoute, ainsi nos prières doivent avoir un certain effet concret. Si elles ne changent pas Dieu, au moins elles nous changent.)
 
9.       Lisez à nouveau Jérémie 29:10. Y a-t-il une raison de croire qu’il s’agisse de 70 années littérales, par opposition à des années symboliques ? (Rien dans cette situation ne semble être symbolique. Dieu dit : "j’interviendrai pour vous" et "je réaliserai à votre égard ma bonne parole en vous ramenant en ce lieu". Évidemment, tout le monde ne survivra pas 70 ans, mais il semble que Dieu parle personnellement au peuple. Il y a du sens de comprendre cette période comme étant littérale. Un autre "indice" est que Dieu leur donne l’instruction de se marier et d’avoir des enfants (Jérémie 29:6), ainsi leurs enfants peuvent avoir des enfants. Ce nombre de générations est cohérent avec une période de 70 ans littérale.)
 
IV.      Daniel 9
 
1.       Lisez Daniel 9:20-23. Selon les instructions de Dieu dans Jérémie 29:12-14, Daniel prie que Dieu écoute et ramène son peuple dans son pays, hors de la captivité. Qu’est-ce que Gabriel est venu donner à Daniel ? (L’intelligence.)
 
a.         L’intelligence à quel sujet ? (À un niveau très basic, ce serait sur le sujet du retour dans le pays d’origine. Mais, de façon plus spécifique, c’est au sujet de la compréhension de la vision (Daniel 9:23).)
 
i.         De quelle vision s’agit-il ? (Lisez Daniel 8:26-27. La vision qui troublait Daniel, la vision qu’il ne comprenait pas, est la vision "des soirs et des matins". C’est au sujet de cette vision qu’il écrit.)
 
2.       Relisons rapidement Daniel 8:1-14. Y a-t-il un quelconque élément qui vous semble littéral ? (Non. Tout est symbolique. Le bélier, le bouc, les cornes sont évidemment symboliques. À la fin de ce texte nous lisons qu’il y a 2’300 soirs et matins, puis quelque chose arrivera au sanctuaire. Le contexte de cette période temporelle est entièrement symbolique et non littéral.)
 
3.       Me suivez-vous jusqu’ici ? Daniel a lu la prophétie littérale de Jérémie 29, il prie selon les instructions de Dieu, Gabriel vient et fait référence à la vision symbolique, qui semble évidemment se référer à la vision des 2’300 jours de Daniel 8. Revenons à Daniel 9 et étudions le reste de l’explication de Gabriel. Lisez Daniel 9:23-27.
 
a.         Une partie du contexte est littérale (la promesse de retour 70 années plus tard). Une partie du contexte est symbolique (la prophétie des 2’300 "soirs et matins"). En utilisant l’approche contextuelle de bon sens que nous avons apprise jusqu’ici, les 70 "septaines" (semaines) doivent-elles être comprises comme étant littérales ou symboliques ? (La vision de Daniel 8 est symbolique. 70 semaines littérales correspondent à un peu plus d’une année. Le message de Gabriel, s’il s’agit de temps littéral, nous dit que le temple sera reconstruit dans un délai de moins de deux ans suivant l’ordre de sa reconstruction, que le Messie viendra dans la même période de deux ans et sera mis à mort. Au cours de cette même période de moins de deux ans le temple sera détruit et ce sera la fin. Il s’agit là d’une période de moins de deux ans mouvementée et pleine d’action ! Une durée littérale ne semble simplement pas raisonnable, d’aucune façon. Comme nous l’avons abordé dans l’étude 07 ("Les soixante-dix semaines"), si nous employons le temps symbolique (un jour = une année), alors la période de temps correspond parfaitement à la venue de Jésus.)
 
4.       Une dernière question : d’où tenez-vous l’idée qu’un jour prophétique est égal à une année ? Pourquoi pas un mois ? Une décennie ? Ou une certaine période indéterminée ? (Le dictionnaire biblique Easton’s Bible Dictionary se réfère au fait que Daniel 9:24 "est habituellement interprété selon la théorie "jour-année". Nous avons eu connaissance de ce concept 1 jour = 1 année dans Ézéchiel 4:4-6 et Nombres 14:34.)
 
5.       Cher ami, lorsque vous étudiez la bible et que vous lisez des textes mentionnant des périodes temporelles, pensez-vous être à même de déterminer s’il est question de temps littéral ou symbolique ?
 
V.        La semaine prochaine : Rome et Antiochus.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don