Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 04 - Daniel 7 (Daniel 7)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La semaine dernière nous avons étudié un fabuleux rêve du roi Nabuchodonosor. Dans notre étude de cette semaine sur Daniel, nous abordons un autre rêve qui, cette fois-ci, a été donné directement à Daniel. Tout comme Nabuchodonosor la semaine dernière, Daniel est extrêmement préoccupé par son rêve - en particulier par la partie relative à la bête terrifiante, carnassière et qui a de grandes dents de fer. Approfondissons son rêve, gardons nos yeux bien ouverts et prenons garde au danger !
 
I.          Le rêve
 
1.     Lisez Daniel 7:1. Pourquoi Daniel écrit-il son rêve ? (Il ne  voulait pas faire comme Nabuchodonosor et oublier son rêve ! Plus sérieusement, ceci nous indique deux choses. Premièrement, Daniel pensait que son rêve était important. Deuxièmement, nous pouvons être confiants quant à l’exactitude et la fiabilité de son rêve.)
 
2.     Lisez Daniel 7:2-3. Imaginez-vous faire partie de ce tableau. Êtes-vous au cœur d’une tempête ? Que pensez-vous que signifient "les quatre vents du ciel" qui "agitent la grande mer" ? (Si vous étiez dans un bateau, vous devriez vous diriger vers le rivage ! Cela ressemble à une grosse tempête. Les quatre vents du ciel font penser aux quatre points cardinaux.)
 
a.         Lisez Apocalypse 17:15. Quelle indication y trouvons-nous sur le symbole de la mer ? (La scène que je me fais de Daniel 7:2-3 est que les gens du monde sont dans l’agitation, le bouleversement, et de ces "eaux tumultueuses" sortent quatre énormes bêtes.)
 
3.     Lisez Daniel 7:4-7. Avons-nous déjà étudié quelque chose de relativement similaire dans le livre de Daniel ? (Oui. La semaine dernière, dans Daniel 2, nous avons vu le toute une partie de l’histoire prédite dans le rêve de la statue. Cette dernière représentait quatre grands royaumes : Babylone, l’empire médo-perse, la Grèce et Rome qui ont surgi et sont tombés successivement.)
 
4.     Lisons jusqu’à la fin de ce rêve. Lisez Daniel 7:8-14. S’il s’agit d’une image représentant l’histoire du monde et du jugement final tel que je le pense, comment vous sentez-vous face à cela ? (Tout comme dans le rêve de Daniel 2, Dieu annonce un jugement. Dieu et son peuple vainquent. Dieu triomphe dans l’histoire humaine.)
 
a.         Quelles sont les deux activités de Dieu que ce rêve indique ? (Les versets 9 et 10 indiquent que Dieu a établi un "tribunal" dans le ciel et les versets 11 à 14 montrent la destruction des puissances terrestres et le couronnement de Jésus ("Fils de l’homme" - Matthieu 17:22).)
 
b.         Quand semble commencer le jugement ? (Il apparaît avoir lieu avant la fin des temps, lorsque la "petite corne" est toujours là.)
 
II.        La signification du rêve
 
1.     Arrêtons-nous juste une minute. De façon générale, que nous enseignent Daniel 2 (de la semaine dernière) et Daniel 7 ? (Dieu est responsable des rois, des royaumes et du déroulement de l’histoire. Il y a une lutte universelle entre le bien et le mal. Dieu établit un jugement à venir. Dans cet intervalle, Dieu s’associe aux hommes fidèles pour révéler la future défaite du mal.)
 
2.     Lisez Daniel 7:15-16. La réaction de Daniel face au rêve s’apparente-t-elle à la vôtre ? S’apparente-t-elle à la réaction de Nabuchodonosor que nous avons vue la semaine dernière ? (Daniel est troublé par le rêve. Il veut savoir ce qu’il signifie.)
 
a.         Selon vous, pourquoi Daniel est-il troublé ?
 
b.         Qui est cette personne que Daniel approche dans le verset 16 ? (Dans la dernière partie de la vision de Daniel nous le voyons observer ce qui se déroule dans le ciel. La conclusion raisonnable est que Daniel s’approche d’un être céleste et lui demande de l’aider dans l’interprétation du rêve.)
 
3.     Lisez Daniel 7:17-18. Cette interprétation nous vient directement du ciel. Quelle est l’interprétation des quatre bêtes ? (Elles sont des puissances terrestres qui surgissent et se succèdent. Ainsi, nous pouvons clairement voir qu’il s’agit de la même série de puissances terrestres que celle indiquée dans Daniel 2 : Babylone, l’empire médo-perse, la Grèce, Rome.)
 
a.         Pensez-vous que Daniel eût la même idée générale au sujet de la signification du rêve ?
 
i. Si oui, je demande à nouveau pourquoi Daniel serait-il troublé ? Les saints vainquent ! (Daniel n’a aucune raison d’être troublé par ce qu’il savait depuis qu’il était jeune homme (Daniel 2). Au lieu de cela, ce qui trouble Daniel, et ce que nous étudierons majoritairement dans le reste de notre étude, est le complément d’informations sur la quatrième bête.)
 
4.     Lisez Daniel 7:19-20. Qu’est-ce qui est différent au sujet de cette quatrième bête ? (Un élément est qu’elle est terrifiante. Cependant, toutes les bêtes me semblent assez effrayantes. La différence principale se situe dans les cornes. Daniel 7:7 relève le fait qu’elle est différente et met les cornes spécifiquement en évidence.)
 
a.         Qu’y a-t-il de spécial au sujet de cette "autre corne" ? (Elle semble s’identifier à une personne. Notez qu’avec les trois premières bêtes, Babylone (Daniel 7:4) est décrite avec des caractéristiques "humaines". Dès lors que nous avions étudié que Nabuchodonosor était alors l’homme le plus puissant, ceci semble se référer à lui. Cependant, les autres bêtes correspondent à des puissances terrestres sans identification d’une personne en particulier. La corne, tout comme Babylone, mais à la différence des autres bêtes, est décrite avec des caractéristiques "humaines".)
 
5.     Lisez Daniel 7:21-22. Qu’apprenons-nous d’autre au sujet de cette petite corne ? (Elle persécute les chrétiens et les "vainc". Ses victoires sur les saints se terminent avec le jugement de Dieu. Comparez avec Daniel 7:8-11.)
 
6.     Lisez Daniel 7:23-25. L’interprète céleste dit que les cornes sont dix rois. Cela correspond-il au rêve de Nabuchodonosor sur la statue ? (Cela correspond parfaitement. Aucun royaume terrestre n’a dominé après Rome. Au lieu de cela, l’empire romain s’est transformé dans les pieds et les orteils (vous avez probablement dix d’entre eux - tout comme les dix cornes) qui sont fait d’un mélange de fer et d’argile. Ainsi, nous voyons qu’après l’empire romain nous avons des nations faibles (l’argile) et fortes (le fer), mais aucune ne dirige le monde. Comparez avec Daniel 2:40-43.)
 
III.     L’examen de la "petite corne"
 
1.     Quand a surgi la "petite corne" qui ressemble à un homme ? (Elle surgit après la dissolution de l’empire romain en dix royaumes distincts. Daniel 7:24 dit qu’elle surgit "après" les "dix rois qui s’élèveront de ce royaume [romain]".)
 
a.         Combien de temps cette "petite corne" règne-t-elle ? (Nous trouvons deux indications temporelles. Elle règne jusqu’à la période du jugement céleste (Daniel 7:8-9, 26) et elle règne "un temps, des temps et la moitié d’un temps" - Daniel 7:25.)
 
b.         Il existe un enseignement populaire selon lequel la "petite corne" est un roi mineur de Séleucide dénommé Antiochus Éphiphane, qui a régné durant onze ans, de 175-164 avant J.-C. Antiochus a accédé au trône après la mort d’Alexandre le Grand à la fin de l’empire grec.
 
i. Antiochus Éphiphane correspond-il à la description de la petite corne ? (Non. Les éléments temporels ne correspondent pas du tout. Antiochus a régné avant l’empire romain, et non après. Le commentaire The Treasury of Scripture Knowledge mentionne que les dix royaumes issus de la division de l’empire romain ont existé entre 356 et 526 après J.-C. Ainsi, Antiochus a vécu plus de 500 ans trop tôt pour pouvoir correspondre à cette prophétie. De plus, son règne de onze ans semble avoir de la peine à s’étendre jusqu’à la période du jugement final.)
 
2.     Selon Daniel 7:25 cette petite corne essaye de changer "les temps et la loi". Que pensez-vous que cela signifie ? (Comparez avec Daniel 2:19-21. Changer les "temps et circonstances" est la prérogative de Dieu. Ainsi, cette corne, avec sa persécution des saints et sa prétention aux prérogatives de Dieu, semble être une puissance quasi religieuse qui revendique l’autorité de Dieu.)
 
a.         Lorsque vous pensez à un temps que Dieu a définit dans une loi, que vous vient-il à l’esprit ? (Ce qui me vient à l’esprit est Exode 20:8-11 - le commandement de l’adoration le jour du sabbat.)
 
3.     En vous basant sur les indices que nous avons accumulés jusqu’ici, que pensez-vous que représente la "petite corne" ? (Il y a un désaccord parmi les commentateurs à ce sujet, mais je crois que l’évidence pointe très clairement sur la Rome papale. Elle a surgi après que la Rome païenne fût tombée, elle était différente des autres rois par le fait que sa revendication à la puissance religieuse était plus grande que sa revendication à l’autorité séculaire. Elle s’identifie à un homme - la Rome papale s’identifie au pape. La Rome papale a vécu une période très "sombre" pendant le Moyen Âge où elle a persécuté les contestataires. Deux commentaires que j’ai lus concluent que la "petite corne" est au moins la Rome papale (sources : The Treasury of Scripture KnowledgeA Commentary, Critical and Explanatory, on the Old and New Testaments). Le commentaire The New Bible Commentary semble se diriger vers la Rome papale, sans l’identifier spécifiquement. Je veux que mes lecteurs sachent que certaines des plus proéminentes affaires que j’ai eues à défendre devant les tribunaux concernaient des cas de liberté religieux pour la défense de Catholiques. J’aime et j’admire la façon dont l’église catholique se positionne face à des questions comme l’avortement ou autres. Mais je dois conclure que ces textes réfèrent à la Rome papale historique.)
 
a.         Est-il possible que ces textes pointent vers une autre puissance ? (Les étudiants bibliques diffèrent, mais Henry de Matthew apporte un élément très important à ce sujet. Il précise que les prophéties ont souvent plus d’une réalisation. Dans le cas qui nous concerne, Daniel 7:25-27 décrit une séquence dans laquelle la "petite corne" est détruite et les saints règnent. Ceci génère un problème chronologique (les éléments temporels sont discutés ci-après). Peut-être est-il possible que tandis que la Rome papale constitue une réalisation de cette prophétie, il y aura une autre "corne-roi" qui accomplira la prédiction de l’antichrist qui sera vivant à la seconde venue de Jésus.)
 
4.     Voyons si nous pouvons trouver une explication à la question temporelle de cette "petite corne". Daniel 7:25 se réfère à des "temps" en relation avec le règne de la "petite corne". Que sont les "temps" ? (Pour mieux comprendre ceci, lisez Daniel 4:13 et 22. Quand Nabuchodonosor s’est entendu dire que "sept temps" passeraient sur lui, ceci signifie sept ans. Ainsi, le "temps, des temps et la moitié d’un temps" se rapporte raisonnablement à trois ans et demi.)
 
a.         Ces 3,5 années sont-elles littérales ou symboliques ? (L’autre référence temporelle qui nous est donnée - la "petite corne" régnant jusqu’au temps du jugement - semble certainement exiger plus que 3,5 années littérales. Le commentaire The Treasury of Scripture Knowledge nous conduit vers le principe "1 année = 1 jour" de la prophétie. Il traduit 3,5 ans comme correspondant à 1’260 jours et conclut que cela représente 1’260 années.)
 
i. Avez-vous déjà vu une période de 1’260 jours/années citée ailleurs dans la Bible ? (Oui. Apocalypse 11:3 et 12:6 se réfèrent tous les deux à cette même période temporelle. Apocalypse 13:5 se réfère également à "quarante-deux mois" (ce qui correspond à 1’260 jours).)
 
5.     Lisez Daniel 7:26. Quelle activité vient à la fin de cette période de 1’260 ans ? ("Puis viendra le jugement". Une session judiciaire commence. Il s’agit de la session judiciaire décrite plus en détail dans Daniel 7:9-10.)
 
6.     Lisez Daniel 7:27. Que se produit-il à la fin de cette session judiciaire ? (Toutes les puissances terrestres sont données aux saints. Dieu apporte son royaume éternel ("son règne durera toujours"). Cela se réfère à la seconde venue de Jésus !)
 
7.     Cher ami, nous avons une "carte du temps" qui nous amène à la fin du monde tel que nous le connaissons. Êtes-vous profondément convaincu que Dieu contrôle toute chose ? Voulez-vous choisir de prendre part à son royaume ?
 
IV.      La semaine prochaine : Daniel 8.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don