Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 02 - L’heure du jugement doit venir (Daniel 12, Matthieu 7-8, Genèse 3)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : "Jugement". Voilà un mot sur lequel les avis diffèrent. Si nous parlons d’une tierce personne qui a fait quelque chose pour nous nuire, alors le jugement est une très bonne chose. Cependant, ce n’est souvent pas le cas si nous parlons de notre propre jugement. Beaucoup de gens qui veulent être sûrs que les "mauvaises" personnes soient jugées ici nient qu’il y aura un jugement final de la part de Dieu. Notre crainte du jugement résulte de notre crainte que nous "ne le passions pas", quelle que soit la norme imposée. Si Dieu juge, quelle est sa norme pour "passer" ce jugement ? Ouvrons la Bible et découvrons ce qu’elle a à nous enseigner sur ce sujet capital !
 
I.          Le temps du jugement

1.       La semaine dernière nous avons abordé la controverse entre Satan et Dieu. Nous avons appris que Satan nous accuse et que Jésus se tient debout pour nous et nous crée un chemin pour que nous ayons la vie éternelle avec Dieu. Quel bienfait les accusations de Satan à notre égard lui apportent-elles ?

a.         Si Satan a raison, que cela lui apporte-t-il ?

b.         Si Satan a raison à notre sujet, où cela nous mène-t-il ?

c.         Pourquoi Satan prend-il même le temps de nous accuser ?

2.       Lisez Daniel 12:1-3. Que dit Daniel quant aux différentes options pour notre avenir ?

a.         Dans quelle mesure trouvez-vous "le déshonneur et l’horreur éternelle" attrayants ?

3.       Lisez Matthieu 8:10-12. Quelles alternatives pour le futur mentionne Jésus ? (Festoyer dans le ciel avec Abraham, Isaac et Jacob ou être chassé dans les ténèbres.)

a.         Que font ceux qui sont chassés ? (Ils pleurent et grincent des dents.)

4.       Que pouvez-vous relever sur la façon dont Daniel 12:2 et Matthieu 8:12 décrivent ceux qui sont jugés irrecevables pour le ciel ? (Tous deux décrivent l’attitude mentale du perdu. Ils ressentent le déshonneur et l’horreur. Ils sont excessivement tristes et pleins de remords.)

a.         Que cela suggère-t-il quant à notre prise de décision en vue du jugement ? (Il s’agit d’une décision importante au sujet de laquelle nous ne voulons pas faire d’erreur !)

5.       Pourquoi Satan voudrait-il rassembler un groupe de personnes pleines de déshonneur, d’horreur, d’extrême tristesse et de remords ? (Peut-être parce que c’est également ce qu’il ressent. Peut-être est-ce parce que Satan est un "destructeur". Peut-être est-ce parce qu’il veut mettre Dieu dans l’embarras. Peut-être toutes les trois suggestions sont vraies.)

6.       Lisez Jean 3:16. En plus de la détresse mentale ressentie par ceux qui sont jugés irrecevables, que leur arrive-t-il d’autre ? (Ils périssent.)

7.       Lisez Matthieu 13:49-50. Comment périssent les perdus ? (Par le feu.)

8.       Lisez Genèse 3:1-4. Sur quel point important Satan ment-il à Ève ? (Le premier mensonge de Satan aux hommes était qu’ils ne mourraient pas.)

a.         La mort est-elle toujours la pénalité de la désobéissance et de la méfiance envers Dieu ?

9.       Lisez Matthieu 8:28-29. Selon vous, qui parle par l’intermédiaire de ces hommes ? (Des démons - des mauvais anges au service de Satan.)

a.         Quelle compréhension du jugement ont ces démons ? (Ils savent qu’il y a un "temps" déterminé pour le jugement.)

II.        La préparation au jugement

1.       En tant qu’avocat, je passe beaucoup de temps à penser au "jugement". Dans chaque affaire que je traite, je me demande : "Que dois-je prouver pour gagner ?" Chacun fait quelque chose de similaire. Quel que soit votre domaine dans lequel vous travaillez, vous vous demandez : "Que dois-je faire pour avoir un produit acceptable ?" À quoi cela nous servirait-il de savoir que Dieu va juger si nous ne connaissons pas les bases sur lesquelles Dieu nous jugera ?

2.       Penchons-nous sur quelques discussions que Jésus a eues au sujet du jugement. Lisez Matthieu 7:13-14. Quelles chances avons-nous d’être prêts pour le jugement ? (Il s’agit d’une affaire sérieuse, la plupart des gens vont échouer à l’examen du jugement. Les chances d’être sauvé sont minces.)

3.       Lisez Matthieu 7:15-20. Selon Jésus, à quoi devrions-nous prendre garde lorsque nous cherchons quelqu’un pour nous aider à comprendre Dieu ? (Nous devons regarder à ses "fruits", à ce qui ressort ou résulte de sa vie.)

a.         Ces faux prophètes savent-ils qu’ils ne sont pas sauvés ? (Le texte dit : "au-dedans ce sont des loups voraces". Vous penseriez qu’ils le savent puisqu’ils se font passer auprès des autres pour des gens sauvés. Ils cachent leur jeu.)

b.         Quel rapport y a-t-il entre ces faux prophètes et les portes large et étroite ? (Le commentaire biblique The Bible Exposition Commentary relève que "il y a des faux prophètes à la porte qui mène au chemin large, facilitant ainsi l’entrée des gens". Ce n’est pas parce que vous avez un conseiller spirituel ou un prophète que vous allez faire le bon choix.)

4.       Lisez Matthieu 7:21-23. Ces personnes savent-elles qu’elles ne sont pas sauvées ? (Non. Ces personnes croient qu’elles sont sauvées. Remarquez un point que nous avons soulevé précédemment. Ils disent à Dieu qu’ils ont prophétisé "en [son] nom". Ainsi, il existe au moins quelques prophètes qui se sont trompés quant à leur salut.)

a.         Pensez-vous que ces gens soient des "faux prophètes" ?

5.       Réfléchissez-y un instant. Peu sont sauvés et vous pouvez croire être sauvé tout en ayant tort. C’est inquiétant !

6.       Lisons attentivement Matthieu 7:21-23. Que Jésus dit-il qui n’est pas suffisant pour être sauvé ? (L’appeler "Seigneur".)

a.         Cela signifie-t-il  que le simple fait de croire en Jésus n’est pas suffisant pour atteindre les exigences du jugement ?

b.         Que Jésus dit-il qui EST suffisant pour atteindre les exigences du jugement ? (Faire la "volonté de mon Père".)

i.         Cela veut-il dire que nous devrions rejeter notre "justification par la foi", parce que les œuvres sont spécifiquement ce que Jésus recherche ?

c.         Quels arguments avancent ces personnes perdues ? Pourquoi soutiennent-elles qu’elles ont droit à un jugement favorable ? (À cause des œuvres ! Non pas des œuvres sans importance, mais des œuvres d’un niveau élevé, qui témoignent d’un partenariat avec Dieu.)

i.         Pensez-vous que ces personnes mentent au sujet de ce qu’elles ont fait ? (Non, sinon je m’attendrais à ce que Jésus dise : "ce n’est pas vrai".)

d.         Où cela nous conduit-il ? Cela signifie-t-il que ni la reconnaissance de Dieu, ni les œuvres ne sont suffisantes pour atteindre les exigences du jugement ? Il n’est pas étonnant que tant de personnes ratent la cible !

7.       Étudions encore ce texte. Lisez Matthieu 7:23. Jésus leur dit qu’ils ont échoué l’épreuve du jugement parce que "je ne vous ai jamais connus". Est-ce là la clé du salut ?

a.         Une personne peut-elle faire des "œuvres" et ne pas connaître Jésus ?

b.         Une personne peut-elle croire en Jésus et avoir la foi en lui sans le connaître ?

c.         Si connaître Jésus est si important pour le jugement, comment pouvons-nous le connaître ?

8.       Lisez Matthieu 7:24-26. Il y a là deux hommes. Dites-moi ce qu’ils ont en commun ? (Ils sont tous les deux motivés pour construire une maison. Ils construisent tous les deux une maison.)

a.         Pensez-vous que les maisons se ressemblent ?

b.         Quelle était la différence concrète ? (Luc 6:47-48. Les fondations. Un des hommes a "creusé profondément et posé les fondations sur le roc".)

9.       Lisez Matthieu 7:27. Quelle est la conséquence de ne pas avoir de solides fondations ?

a.         Que représente la tempête ? (De façon ultime, elle représente le jugement de Dieu.)

10.   Lisez Matthieu 7:24 et Luc 6:47. Qu’est-ce qui fait toute la différence dans le jugement ? Pourquoi une personne "passera" cette épreuve et une autre non ? (Le critère pour le jugement est notre soumission à l’autorité de Dieu.)

11.   Lisez Matthieu 22:8-14. Cette histoire parle-t-elle du jugement ? (Oui.)

a.         Qu’est-ce qui fait la différence dans le jugement ici ? (Si vous portez un habit de noces.)

b.         Cette histoire de noces-jugement est-elle en opposition avec l’histoire de tempête-jugement ? (Non. Tout le monde est invité. Le père de la mariée pourvoit à chacun des vêtements acceptables - qu’ils en aient ou non les moyens. Nous disons souvent que cet habit de noces est la justice de Jésus. Mais, comme le commentaire biblique The New Bible Commentary le stipule : "il n’y a pas de place pour ceux qui ne prendront pas leur privilège au sérieux".)

12.   Cher ami, qu’en est-il de vous ? Ne faites-vous qu’écouter la Parole de Dieu ou prenez-vous ses paroles au sérieux, vous efforçant de connaître sa Parole et de lui obéir ? Creusez-vous ces profondes fondations sur le roc de la connaissance de la Parole de Dieu ?

III.     La semaine prochaine : Daniel 2.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don