Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - Le fruit du Saint-Esprit (1 Corinthiens 13, Galates 5)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Discuter avec des chrétiens au sujet de l’Esprit saint peut parfois s’avérer plein de confusion. La semaine dernière nous avons étudié les "dons" spécifiques de l’Esprit saint – ce qui peut faire penser à certains que l’Esprit saint a quelque chose en commun avec le Père Noël. Cette semaine, nous abordons le "fruit" de l’Esprit saint, ce qui peut faire penser que l’Esprit saint a quelque chose en commun avec un arbre fruitier. Comment expliquez-vous la différence entre les dons de l’Esprit saint et le fruit de l’Esprit saint ? Ouvrons ensemble la Bible et découvrons !
 
I.          Dons et fruit
 
1.       Lisez Galates 5:22-23. Pourquoi est-il approprié d’appeler "amour, joie, paix, etc." le "fruit" de l’Esprit saint ? Cela ne ressemble à aucun fruit que j’aie pu voir dans un marché. Comment l’expliquez-vous ?

2.       Lisez Matthieu 7:15-17. Comment Jésus utilise-t-il le terme "fruit" dans ce contexte ? (De même qu’un arbre porte du fruit, les gens portent du "fruit" par leurs actions et attitudes.)

3.       Lisez Matthieu 7:18-19. Que dit le "fruit" d’une personne sur la personne elle-même ? (Le fruit révèle quel type de personne vous êtes. Si vous êtes une mauvaise personne, vous porterez du mauvais "fruit". Une bonne personne portera du bon "fruit".)

4.       Penchons-nous à nouveau sur le sujet de notre étude de la semaine dernière. Lisez 1 Corinthiens 12:8-10. Si quelqu’un reçoit le "don" de sagesse de la part de l’Esprit saint, ce "fruit" ne sera-t-il pas des "pensées intelligentes" ? Le fruit du don de guérison ne doit-il pas être des gens en bonne santé ?
 
a.         Si tel est le cas, pourquoi ces derniers ne sont-ils pas mentionnés comme des "fruits" de l’Esprit saint ?

b.         Lisez 1 Corinthiens 12:7. Quel est le but des dons de l’Esprit saint ? ("L’utilité commune." L’idée que je vois est que chacun a un (ou plusieurs) "don" de l’Esprit saint, qui est utilisé pour édifier l’église - le corps des croyants. Ainsi, dire qu’un "fruit" du don de sagesse est "des pensées intelligentes" pour un individu n’est pas tout à fait juste. L’idée est que le don aide les autres, il n’améliore pas simplement le détenteur du don. Tous travaillent ensemble, avec chacun des dons différents, pour améliorer le corps de l’église entière.)
 
5.       Lisez 1 Corinthiens 13:1-3. Remarquez que ce texte rassemble les dons et les fruits. Que dit Paul à leur sujet ?
 
a.         Paul dit-il qu’une personne peut avoir un don sans avoir de fruit ? (Apparemment oui. Il semble aussi dire que des choses comme des "pensées intelligentes" ne constituent pas un fruit de l’Esprit saint.)
 
i.         Si Paul dit cela, qu’est-ce qui ne va pas dans le fait d’avoir un don mais pas de fruit ?
 
(1)    Regardons les exemples que nous donne Paul. Si quelqu’un a le don de la "foi" - la foi pour faire des miracles spéciaux, comme déplacer des montagnes - mais n’a pas d’amour, en quoi est-ce un problème ?
 
(a)   La semaine dernière, nous avons discuté le fait que pas tous les chrétiens ont tous les dons. Est-il possible que "l’amour" ne soit simplement pas le don donné à la personne qui peut déplacer des montagnes ?

(b)   Si quelqu’un ayant le don de la foi me guérissait du cancer, me préoccuperais-je de savoir si cette personne est aimante ou non ? Je préférerais avoir quelqu’un qui me guérisse du cancer sans avoir d’amour, plutôt que quelqu’un qui m’aime, mais qui serait incapable de me guérir. "Mon avocat (docteur) est vraiment gentil, mais fondamentalement incompétent."
 
(2)    Remarquez l’autre exemple : le don des langues. D’après ce que nous avons discuté la semaine dernière, quel est le but du don des langues ? (Communiquer.)
 
(a)   Que veut nous dire Paul quand il dit que le don des langues sans amour ressemble à "une pièce de bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit" ? (Vous entendez le son, mais ça ne vous dit rien du tout.)
 
6.       Avez-vous déjà vu quelqu’un ayant un outil magnifique, cher, puissant - mais qui ne sait pas comment l’utiliser correctement ? Je pense que cela illustre la différence entre les dons et les fruits. Les dons sont les "outils" que l’Esprit saint nous donne pour promouvoir l’utilité commune. Les fruits sont les résultats de l’utilisation de ces outils dans notre vie personnelle.)
 
a.         Y a-t-il un lien entre les dons et les fruits ?
 
7.       Lisez Matthieu 7:21-23. S’agit-il là d’un problème de "dons" et de "fruits" ? (Oui. Rappelez-vous que les fruits renseignent sur le type d’arbre. Ici, les gens témoignent des dons de l’Esprit saint, mais n’ont pas vraiment connu Dieu. Le fruit de l’amour montre que la personne connaît Dieu et qu’elle a une relation avec Dieu.)

8.       Cher ami, si vous êtes chrétien, c’est une question inquiétante, n’est-ce pas ? Vous pouvez exercer les "plus grands" dons de l’Esprit saint, selon Matthieu 7, et cependant ne pas être sauvé, parce que votre fruit témoigne de votre méconnaissance de Dieu. Cela rend le fruit très important. Abordons alors le premier fruit de l’Esprit saint, tel que mentionné dans Galates 5:22.
 
II.        Le premier fruit : l’amour
 
1.       Lisez 1 Corinthiens 13:4. Étant donné que les voitures n’existaient pas encore à cette époque, existe-t-il une exception à la patience pour ceux qui conduisent ? Devrait-il y en avoir une ?
 
a.         Avez-vous déjà vu quelqu’un ayant de façon évidente des dons importants de l’Esprit saint, sans pour autant être patient ou gentil ?
 
i.         Faites-vous partie de cette catégorie ?
 
b.         Quel lien existe-t-il entre l’envie, la vantardise et l’orgueil ? (Le point commun est la comparaison de soi-même aux autres. Soit les autres ont plus de succès que vous et vous n’aimez pas cela, ou alors vous avez du succès et vous voulez que les autres le sachent.)

c.         Le week-end passé, mon fils Blake, qui est l’administrateur et la première source de financement du site Internet www.GoBible.org (sur lequel est publiée la version originelle anglaise de l’étude biblique de la semaine), a terminé ses études à l’Université d’Andrews. Il a obtenu un diplôme avec les honneurs les plus hauts possibles : Summa Cum Laude et Andrews Scholar. J’ai mentionné ce fait à des amis (en réalité à peu près à tous ceux qui voulaient bien écouter) plusieurs fois avant et pendant le week-end dernier. Ai-je péché en écrivant cela ? Était-ce de la vantardise et de la fierté sans amour ?

2.       Lisez 1 Corinthiens 13:5. Voyez-vous un rapport entre le fait d’être grossier, de s’irriter facilement, de ne rechercher que ses propres intérêts et de comptabiliser les torts ? (Ces comportements sont les opposés de la patience, la gentillesse et l’absence d’orgueil. Si vous ne savez pas dire si vous êtes patient, gentil et pas vantard, regardez si la description du verset 5 vous décrit.)

a.         Pourquoi ne devrions-nous pas comptabiliser les torts ?

3.       Lisez 1 Corinthiens 13:6. Que signifie "ne se réjouit pas de l’injustice" ? Pouvez-vous donner un exemple ?

a.         Est-ce que 1 Corinthiens 13:6 constituerait un texte spécial pour des rédacteurs de presse ? (Se réjouir de l’injustice voudrait dire se réjouir des malheurs d’autrui.)

4.       Lisez 1 Corinthiens 13:7. Dans quel sens pensez-vous que l’amour "espère" et "endure" ? (En opposition au fait de se réjouir des malheurs des autres, vous espérez qu’ils réussiront. Vous continuez à attendre avec impatience le jour où les choses s’amélioreront pour eux.)

5.       Lisez 1 Corinthiens 13:8-10. Dans quel autre sens le fruit de l’Esprit saint est-il différent des dons de l’Esprit saint ? (Ce texte nous dit que les dons de l’Esprit saint ne sont pas quelque chose de constant. Ils viennent et vont. Mais le fruit de l’Esprit est quelque chose qui devrait être constant dans notre vie.)

a.         Selon vous, quel est le plus important : les dons ou le fruit ?

6.       Lisez 1 Corinthiens 13:13. Pourquoi l’amour est-il le plus grand des fruits de l’Esprit ?

7.       Cher ami, quel genre de fruit avez-vous dans votre vie ? Si votre "fruit" montre que vous êtes un mauvais "arbre", alors je vous invite dès aujourd’hui à confesser vos péchés, à demander à Jésus de vous sauver et que l’Esprit saint vous donne du bon fruit.

III.     La semaine prochaine : Un guide pour les chrétiens.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don