Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 - Le Seigneur du culte (Exode 20, Jean 4, Apocalypse 14, 2 Samuel 6)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Que signifie "rendre un culte à Dieu" ou "adorer Dieu" ? S’agit-il d’un état d’esprit ? S’agit-il d’une expression physique ? Pouvons-nous aussi être "emportés" par l’adoration ? Quelle est la motivation de notre adoration ? Les styles d’adoration ont été des sources de division terribles dans plusieurs églises. Est-ce un péché que de critiquer le style d’adoration des autres ? Débutons notre étude biblique et voyons quelles réponses nous trouvons à ces questions !
 
I.          Les raisons d’adorer
 
1.       Lisez Exode 20:4-6. Quelle est l’importance de l’adoration ? (Les deux premiers des Dix Commandements impliquent l’adoration de Dieu.)
 
a.         Quelles raisons Dieu donne-t-il ici pour l’adorer ? (Dieu semble dire qu’il y a deux types de personnes : ceux qui le détestent et ceux qui l’aiment. Dieu met en relation l’adoration et notre amour pour lui. L’amour de Dieu est quelque chose de réciproque : Dieu vous aime et vous l’aimez. Si l’amour que Dieu a pour vous a pour conséquence amour et obéissance de votre part envers lui, Dieu vous aimera ainsi que vos descendants.)
 
2.       Lisez Psaumes 95:6-7. Le Psalmiste nous dit qu’un motif pour adorer notre Dieu est que nous sommes "le peuple qu’il fait paître". Que cela signifie-t-il ? Est-ce comme l’expression "mener au pâturage" ? (Quand vous menez un troupeau au pâturage, vous les amenez en lieu sûr où il y a à manger et à boire. "Le peuple qu’il fait paître" est le peuple dont Dieu prend soin. Une raison pour laquelle nous adorons Dieu est qu’il prend soin de nous.)

3.       Lisez Apocalypse 4:10-11. Il s’agit d’une scène d’adoration dans le ciel. Quelles raisons d’adoration nous donne Dieu ici ? (Non seulement Dieu nous a créés, mais il continue à prolonger notre vie.)

4.       Lisez Apocalypse 5:11-12. Voici une autre scène céleste. Quelles raisons additionnelles avons-nous d’adorer Dieu ? (Il a vécu une vie parfaite et il est mort à notre place, nous donnant ainsi l’accès au ciel et à la vie éternelle. Quelle raison puissante de louer et adorer Jésus !)

5.       Lisez Apocalypse 14:6-7. Qu’est-ce que la "bonne nouvelle éternelle" ? (Adorer Dieu fait partie de la bonne nouvelle (évangile) éternelle. Ce n’est pas un élément issu d’une "ancienne alliance", auquel Dieu ne s’attend plus. Dieu donne à nouveau son autorité de Créateur comme une raison d’adoration.)

6.       Dieu nous donne beaucoup de raisons de l’adorer. Cependant, devrait-il nous donner des raisons de l’adorer ?
 
a.         Dans la négative, pourquoi le fait-il ? (Dieu pourrait juste dire qu’il exige l’adoration, mais il ne le fait pas. Le fait qu’il nous explique les raisons de l’adorer reflète l’amour et l’attention de Dieu à notre égard.)
 
II.                 Le temps pour adorer
 
1.       Lisez Exode 20:8-11. Quelle raison nous donne Dieu de garder son sabbat sacré ? (Il a créé le monde en six jours et s’est reposé le septième jour.)
 
a.         Lisez à nouveau Apocalypse 14:7. Quelle est le lien entre "la bonne nouvelle éternelle" - le fait d’adorer Dieu – et le sabbat ? (Les deux se basent sur le fait que Dieu est notre Créateur. Le sabbat est un temps d’adoration spécial pour se rappeler que Dieu est notre Créateur.)
 
2.       Il y a quelques jours j’ai lu un article attaquant le fait de garder le sabbat. L’article admettait ouvertement que la Bible ne contenait aucun commandement d’adorer un autre jour que le sabbat. Il admettait que l’Église n’avait pas l’autorité de changer un commandement de Dieu. Le nouvel argument était que sous la Nouvelle Alliance nous vivons dans le temps de "sabbat" et nous sommes maintenant libres de choisir le jour que nous voulons pour adorer. Supposons une minute que tout cela soit vrai. Étant donné la nature de l’adoration, quel jour choisiriez-vous pour honorer Dieu de façon particulière ? (La nature de l’adoration doit glorifier Dieu et non pas moi. Avec cela à l’esprit, je choisirais le jour que Dieu a suggéré pour adorer, le jour qui reflète son autorité en tant que mon Créateur ! Le choix d’un autre jour semble contraire à l’intuition pour l’adoration de notre Créateur.)
 
III.     La façon d’adorer
 
1.       Lisez Jean 4:23-24. Que signifie adorer Dieu "en vérité" ? (Lisez Jean 14:6. Jésus nous dit qu’il est la vérité. Le temps vient – c’est maintenant – où notre adoration est centrée sur Jésus et non plus sur le système sacrificiel du sanctuaire de Jérusalem, qui annonçait le Messie à venir.)
 
a.         Que cela suggère-t-il quant à la philosophie que tous les chemins mènent au ciel ? Toutes les croyances sincères sont-elles également acceptables aux yeux de Dieu ? (Dieu nous dit que "la vérité" est une partie essentielle de l’adoration.)
 
2.       Relisez Jean 4:23-24. Que signifie adorer Dieu "en esprit" ? (Lisez Jean 16:13-15. Jésus se réfère à l’Esprit saint. Ce dernier nous aide dans notre adoration à mieux comprendre Dieu et sa volonté pour nous.)

3.       Qu’en est-il de votre adoration : est-elle christocentrique et conduite par l’Esprit ?

4.       J’entends par une adoration "conduite par l’Esprit" que l’Esprit saint dirige nos esprits vers une meilleure compréhension de Dieu. Pour certains, une adoration "conduite par l’Esprit" signifie se manifester d’une façon que d’autres trouvent inacceptable pour l’adoration. Y a-t-il un style d’adoration acceptable et un style inacceptable ?

5.       Lisez 2 Samuel 6:13-16. Le roi David apporte le coffre du Seigneur (l’arche de l’alliance - le symbole de la présence de Dieu) à Jérusalem. Le peuple adore Dieu en sacrifiant continuellement des animaux (tous les six pas), tandis que le roi adore en dansant "de toute sa force devant le Seigneur" et "sautant et dansant devant le Seigneur". Avez-vous déjà vu une adoration plus tapageuse que celle-là ?

6.       Lisez 2 Samuel 6:20. Mikal est la femme du roi David. Ma femme me donne régulièrement ses impressions sur mes sermons et elle a généralement d’excellentes réflexions. Il apparaît que devant l’attitude de David, Mikal pensait que les agissements de David sautant et dansant dans son "éphod de lin" (2 Samuel 6:14) étaient trop vulgaires pour une adoration royale. Êtes-vous d’accord ?

7.       Lisez 2 Samuel 6:21-22. Que nous enseigne le roi David sur la question de savoir si l’adoration doit être digne ou non ? (Il semble que notre dignité n’est pas une question qui devrait nous concerner.)

8.       Lisez 2 Samuel 6:23. Que résulta de la critique de Mikal sur le style indigne de l’adoration de David ? (Elle n’a jamais eu d’enfant. Elle était la fille de l’ancien roi Saül et maintenant la première femme de David. Si elle avait eu un fils, il aurait eu une bonne prétention au trône - ce qui aurait augmenté l’importance de Mikal.)
 
a.         Que cela nous enseigne-t-il sur le fait d’être critique sur certains styles d’adoration ? (Je pense que la stérilité de Mikal symbolise la stérilité d’Esprit de ceux qui critiquent des styles d’adoration plus enthousiastes. Ceux qui critiquent des adorations exubérantes devraient faire attention.)
 
9.       Lisez le Psaume 150. Comparez la louange et l’adoration dépeintes ici avec la louange et l’adoration dans votre église. Quels sont les points communs ou d’opposition ?

10.   Cher ami, Dieu nous a donné chaque raison de l’adorer. Il attend de nous que nous l’adorions en esprit et en vérité. Voulez-vous ouvrir votre cœur à la joie de la vraie adoration ?
 
IV.      La semaine prochaine : Le Seigneur d’une vie de service.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don