Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 - Le Seigneur de nos relations (2 Pierre 1, Éphésiens 5 & 6)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Parmi tous les regrets de votre vie, combien ont un lien avec des relations brisées ? Quelle part de joie dans votre vie est la conséquence de bonnes relations ? Cette semaine nous apprenons qu’avoir de bonnes relations avec les autres provient d’une croissance spirituelle. Au fur et à mesure que nous grandissons spirituellement, nous devrions faire moins d’erreurs dans nos relations avec les autres. Suivez-moi dans l’étude de cette semaine !
 
I.          Établir des relations
 
1.    Lisez 2 Pierre 1:1-2. Pierre souhaite la grâce et la paix à ceux à qui il écrit. Que pensez-vous qu’il signifie par "la grâce et la paix" ? (Le commentaire d’Adam Clarke nous dit que "la grâce" est la faveur de Dieu et "la paix" est le résultat de la faveur de Dieu, manifestée dans notre vie par des bénédictions spirituelles et physiques.)
 
a.         Quel effet ont nos relations avec les autres sur notre paix ?
 
2.    Lisez 2 Pierre 1:3. Selon Pierre, comment la puissance divine nous vient-elle ? (Par notre connaissance de Jésus.)
 
a.         Quelle est l’importance de l’étude régulière de la Bible ? (Pierre semble dire que l’étude de la Bible, qui nous aide à mieux comprendre Dieu, est le canal par lequel la puissance divine vient dans notre vie.)
 
3.    Lisez 2 Pierre 1:4. "Par celles-ci" dit Pierre, nous pouvons "échapper à la pourriture que le désir entretient dans le monde et avoir part à la nature divine". Que sont "celles-ci", auxquelles se réfère Pierre ? (Lisez à nouveau 2 Pierre 1:3. Pierre se réfère à "la propre gloire et la propre force" de Dieu.)
 
a.         Comment la gloire et la force de Dieu nous aident-elles dans notre comportement ? (2 Pierre 1:3 nous apprend que la gloire et la force de Dieu "nous ont appelés". En nous laissant enseigner par la gloire et la force de Dieu, nous sommes attirés vers un meilleur mode de vie. Cela nous amène au point où nous avons part à la nature divine de Dieu (2 Pierre 1:4) et échappons à la corruption qui nous entoure.)
 
4.    Lisez 2 Pierre 1:5. Jusqu’ici, Pierre est resté plutôt abstrait dans son enseignement. Quels détails nous donne-t-il dans ce verset ? (Il dit : "Vous croyez en Jésus ? Vous voulez échapper la corruption du monde ? Bien. Essayez de faire des bonnes actions et apprenez davantage les voies de Dieu.)
 
5.    Lisez 2 Pierre 1:6. Si vous entrez dans une salle de fitness pour faire des exercices musculaires, vous serez conduits vers diverses machines et on vous dira d’utiliser chacune d’entre elles car chacune contribue toutes à faire travailler une partie de votre corps. Pierre a-t-il une approche semblable ? (Cela semble être effectivement le cas.)
 
a.         Notre vie chrétienne peut-elle être améliorée en nous focalisant sur certains aspects de notre caractère - et en faisant un peu de "fitness du caractère" ?
 
i.         Est-ce compatible avec la justification par la foi ? (Remarquez que Pierre commence sa liste avec la foi (2 Pierre 1:5). Dans son développement jusqu’à ce point, Pierre nous a dit que la connaissance nous a donné "la puissance divine" (2 Pierre 1:3). Nous commençons par la justification par la foi, mais ensuite en connaissant davantage Dieu nous comprenons les aspects de notre vie qui ont besoin d’une "séance d’entraînement".)
 
b.         Bien. Vous allez d’abord à votre machine d’exercice spirituel qui développe la maîtrise de soi, puis la machine pour la persévérance et ensuite la machine pour la piété. Comment le faire concrètement ? (Si nous relisons 2 Pierre 1:3-5, Pierre souligne la connaissance de Dieu et les promesses de Dieu qui nous aident "à avoir part à la nature divine". L’étude de Bible et l’Esprit saint nous avertissent des problèmes dans nos vies, dans les domaines de la maîtrise de soi, de la persévérance et de la piété. Nous nous appuyons ensuite sur les promesses de Dieu pour nous aider à "ajouter" ces qualités à notre vie.)
 
6.    Lisez 2 Pierre 1:7. Quels sont les derniers éléments à ajouter à notre vie chrétienne ? (L’affection fraternelle et l’amour.)
 
a.         Quelle portée ont l’affection fraternelle et l’amour sur des bonnes relations ? (Ils devraient être la clé qui mène à de bonnes relations.)
 
b.         Le sujet de notre étude de cette semaine porte sur "faire de Dieu le Seigneur de nos relations". Pierre dit-il que la route est longue pour avoir une bonne relation chrétienne avec les autres ? Quelques traits de caractère importants sont-ils requis ? (Oui, je le pense.)
 
i.         Si nous comprenons Pierre correctement, pourquoi les bonnes relations ("l’affection fraternelle" et "l’amour") sont-ils à la fin de cette liste ? (Par exemple, la maîtrise de soi est cruciale pour avoir une bonne relation avec les autres. Le simple fait de regarder et travailler ces divers aspects de notre caractère devrait nous rendre plus tolérants et affectueux envers ceux qui n’ont pas encore "vu la lumière" sur la maîtrise de soi, la persévérance et la piété.)
 
7.    Lisez 2 Pierre 1:8. Êtes-vous désespéré ? Serons-nous capables d’avoir de bonnes relations avec les autres seulement quand nous serons des Chrétiens matures ? (C’est un long chemin, mais nous ne devrions pas dire "je ne peux pas avoir de bonnes relations parce que je ne suis pas encore un Chrétien mature". Bien que Pierre nous dise de "joindre" chacune de ces qualités à la précédente (2 Pierre 1:5), 2 Pierre 1:8 se réfère à une augmentation, à un développement de ces qualités. Nous devrions non seulement être partenaires avec l’Esprit saint pour ajouter les traits de caractère qui nous manquent, mais nous devrions aussi nous efforcer de façonner tous ces traits immédiatement. L’affection fraternelle et l’amour devraient être un but dès le premier jour. Dans notre fitness spirituel nous devons travailler et développer chacun de ces "muscles spirituels".)
 
II.        Les relations maritales
 
1.    Lisez Genèse 2:24. Que signifie pour un homme de "quitter son père et sa mère" ?
 
a.         Cela s’applique-t-il seulement à l’homme ? La femme doit-elle également quitter son père et mère ? (Le résultat est "une seule chair", donc logiquement, elle doit aussi partir.)
 
b.         "Partir" (ou quitter) se réfère à la géographie, à des relations ou aux deux ? (Le mariage n’est pas comme un "combat" lors d’un match de football. Ce n’est pas un sport d’équipe. Les jeunes mariés doivent vivre par eux-mêmes et concilier leurs différences sans "l’assistance" des membres de "l’équipe familiale". Si les problèmes sont gérés par le couple "un à un", alors ils sont tous les deux motivés pour faire des compromis. Mais si "maman" ou "papa" se mêle à la discussion du côté de leur "enfant", ce dernier n’aura aucune raison d’accepter un compromis et l’autre conjoint (maintenant dépassé) sera amer. Aimez vos parents, mais laissez-les en dehors de vos discussions.)
 
2.    Lisez Éphésiens 5:28. S’agit-il juste d’un conseil pour les hommes ? S’agit-il juste d’un conseil pour le mariage ? ("Celui qui aime sa femme s’aime lui-même" est l’une des pensées divines les plus importantes de la Bible. C’est le genre de connaissance dont Pierre parlait en mentionnant qu’elle nous apporte la puissance divine. Témoigner de bienveillance et d’amour doit commencer avec votre conjoint, continuer avec la famille et s’étendre à ceux qui vous entourent. Si vous êtes dur et égoïste envers votre conjoint, vous l’aurez en retour. Si vous êtes gentil et affectueux envers votre conjoint, vous l’aurez en retour.)
 
III.     Les relations familiales
 
1.    Lisez Éphésiens 6:1-3. S’agit-il d’une instruction que d’obéir à tous les parents ? ("Les parents" ont un complément important : "dans le Seigneur". Cela assume une possible combinaison entre des parents impies et des enfants pieux. Dans cette situation, si le parent donne une instruction qui contredit les instructions de Dieu, l’obéissance n’est pas exigée.)
 
a.         Pourquoi des enfants obéissants vivraient-ils plus longs et auraient une vie plus heureuse que des enfants désobéissants ? (Les parents décrits ici ont deux avantages importants dans la vie. D’abord, ils ont une compréhension de la volonté de Dieu. Deuxièmement, ils ont l’avantage de l’expérience. Dès lors que des parents pieux aiment leurs enfants, ils leur donneront les directions qui permettront à leurs enfants d’avoir une "meilleure" vie.)
 
i.         Avez-vous déjà vu la vérité de ce texte s’exprimer dans la vie d’autrui ? (Je le vois tout le temps. L’enfant obéissant a une vie meilleure, moins stressante.)
 
2.    Lisez Éphésiens 6:4. Quelle obligation est placée sur les parents ? (Enseigner et témoigner de la volonté de Dieu.)
 
a.         Comment des parents pieux pourraient-ils irriter leurs enfants ? (En allant au-delà de la volonté de Dieu. Deutéronome 4:2 est un exemple où Dieu dit à son peuple de ne rien ajouter ou soustraire aux commandements de Dieu. Les parents doivent enseigner toutes les instructions de Dieu à leurs enfants, mais ne doivent pas essayer de représenter leurs préférences propres comme des exigences de Dieu.)
 
IV.      Les relations communautaires
 
1.    Lisez Deutéronome 5:21 et Deutéronome 23:25. Que nous enseignent ces textes quant au droit de propriété privée au sein de la communauté ?
 
2.    Lisez Actes 2:41-45. Comment les premiers Chrétiens considéraient-ils la propriété privée ?
 
3.    Une ligne directrice peut-elle être tracée entre les textes de Deutéronome et les actions relatées dans Actes ? (Le pauvre n’a aucune revendication personnelle sur les biens des riches. Cependant, un cœur converti considère les biens comme "légers".)
 
4.    Cher ami, nous avons appris que si vous voulez améliorer vos relations avec les autres, vous devez perfectionner votre connaissance de Dieu et votre relation avec Dieu. Voulez-vous vous engager à étudier quotidiennement la Parole de Dieu ?
 
V.        La semaine prochaine : Le Seigneur de nos ressources.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don