Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 - Le Seigneur de nos prières (Psaumes 103, Romains 8, Jean 14, 1 Jean 5)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
        
Introduction : Quand je dois plaider devant un juge, j’aime en savoir un minimum sur ce juge. Quel genre d’attitude le juge a-t-il envers les avocats ? Quel genre d’attitude le juge a-t-il face à ce genre d’affaire judiciaire ? De quel genre de décharge le juge va-t-il probablement faire bénéficier mon client ? Cette semaine notre étude porte sur la prière. Avec quel Dieu sommes-nous en relation ? Quel genre d’attitude a-t-il envers nous ? De quel genre de décharge va-t-il probablement nous faire bénéficier ? Qu’a-t-il promis ? Ouvrons la Bible et découvrons !
 
I.          L’attitude de Dieu envers nous
 
1.    Lisez Psaumes 103:11. Quelle est la qualité sous-jacente de l’attitude de Dieu envers nous ? (Il a un grand amour pour nous.)
 
a.         Dieu a-t-il le même amour pour chacun ? (Les Psaumes nous disent que Dieu a un amour particulier pour ceux qui le craignent.)
 
2.    Lisez Psaumes 103:13. Quand j’étais étudiant, j’avais un professeur de Bible qui me racontait des histoires de certaines personnes qui se sont tournées vers Dieu suite à de terribles accidents de la route. Cela m’a tracassé par rapport à la façon dont l’amour de Dieu pourrait se manifester dans ma vie. Qu’enseigne ce texte aux parents quant à l’attitude de Dieu ? (Si vous êtes un parent affectueux, alors vous pouvez être sûr que Dieu vous traitera de la même façon dont vous traitez vos enfants. Cela me donne beaucoup de réconfort quand je repense aux histoires "d’accidents de la route".)

3.    Lisez Psaumes 103:14. Qu’est-ce qui constitue une part importante de la compassion de Dieu envers nous ? (Il sait que nous sommes humains. Une partie de notre compassion envers nos enfants vient du fait que nous savons qu’ils sont faibles et inexpérimentés.)

4.    Lisez Proverbes 3:11-12. Qu’est-il inclus dans la compassion de Dieu envers nous ? (La discipline.)
 
a.         Pourquoi Dieu nous discipline-t-il ? (Il nous aime "comme un père l’enfant qu’il agrée".)

b.         Avez-vous déjà pensé que Dieu vous agrée ?

c.         Quel est notre devoir quant aux avertissements et à l’instruction de Dieu ? (Nous devons avoir une attitude juste. Nous devons nous souvenir que Dieu fait cela par amour pour nous. Nous devrions nous laisser enseigner et ne pas nous irriter.)
 
5.    Lisez Romains 8:28. Quel est le but de Dieu pour notre vie ? (Coopérer pour notre bien.)
 
a.         Quel devrait être le but de notre vie ? (Aimer Dieu et répondre au "but" qu’il a pour notre vie.)
 
6.    Lisez Romains 8:31-32. Quelle action passée de Dieu nous donne confiance en son amour et en sa volonté de "tout" nous donner ? (Dieu a donné son propre fils pour nous. Rien ne nous renseigne plus au sujet de son attitude envers nous.)
 
a.         Arrêtons-nous une minute ici. Nous venons juste d’apprendre que Dieu a une relation de père à enfant avec nous. Considérez ce qui est arrivé à son propre fils. Dois-je retourner à mes tracas relatifs aux histoires "d’accidents de la route pour le salut" de mon Professeur de Bible ?
 
II.        Jésus notre intercesseur
 
1.    Lisez Romains 8:33-34. Pourquoi Jésus est-il mort pour nous ? (La réponse complémentaire est ici que Jésus a payé le prix de nos péchés de telle sorte que nous n’avons pas à payer ce prix nous-mêmes.)
 
a.         Quel est le rôle de Jésus en notre nom ? (Il est notre intercesseur.)

b.         Quel est le rôle de Satan ? ("Satan" est la réponse non écrite à la question : "Qui accusera ceux que Dieu a choisis ?")
 
i.         En considérant le rôle de Dieu et le rôle de Satan, de quel côté voulez-vous être ?
 
2.    Romains 8:34 révèle que Jésus est à la droite de Dieu et intercède pour nous. Que cela nous enseigne-t-il au sujet de nos prières ? (Nous avons un merveilleux agent qui travaille pour nous aider à approcher Dieu.)

3.    Lisez Romains 8:35. Que promet Dieu et que ne promet-il pas à ceux qui le craignent ? (Il promet que nous ne serons pas séparés de son amour. Cependant, je constate (malheureusement) que cette déclaration se trouve dans un contexte de possible "détresse, angoisse, persécution, faim, dénuement, péril ou épée" !)
 
a.         Si nous prions pour être épargnés de la détresse, de l’angoisse, etc. et que nous ne le sommes pas, cela signifie-t-il que Jésus ne nous aime pas ou qu’il ne se soucie désormais plus de nous ? (Romains 8:35 suggèrent que le fait d’endurer ces difficultés ne nous sépare pas de l’amour de Jésus.)
 
4.    Lisez Jean 14:12-14. Comment devons-nous prier ? (Jésus nous dit de prier "en son nom".)
 
a.         Au cours des années, on m’a souvent demandé de dire la prière du repas de Noël dans l’organisation pour laquelle je travaille. Mis à part la sensibilité pour un cher collaborateur juif, j’ai parfois laissé le nom de Jésus hors de la prière. Cela pose-t-il un problème de laisser le nom de Jésus de côté et de ne prier que Dieu, dès lors que Jésus est le fils de Dieu ? (J’ai lutté sur ce point pour savoir quoi faire, mais je pense que ce texte est clair et que je devrais toujours prier au nom de Jésus. 1 Timothée 2:5 nous dit qu’il n’y a qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes.)
 
III.     Comment prier
 
1.    Romains 8:35 suggère que nous pouvons endurer des problèmes même en étant sous l’amour de Dieu. Jean 14:13-14 est une promesse qui sort directement de la bouche de Jésus et qui nous dit qu’il fera "tout ce que nous demandons en son nom". Pourquoi endurons-nous des problèmes si Jésus promet que nos prières en son nom seront exaucées ?
 
a.         Avez-vous déjà prié à maintes reprises sans obtenir de réponse à vos prières ? Comment la promesse de Jean 14:14 peut-elle être possible ?

b.         Étudions les versets qui mènent à cette promesse. Lisez Jean 14:11-13. Que Jésus a-t-il fait ? (Des miracles.)
 
i.         Quel est le but de ces miracles ? (Montrer le lien entre Jésus et Dieu.)

ii.        Que nous promet Jésus dans Jean 14:12 ? (Il nous promet qu’avec la foi nous pouvons aussi faire des miracles.)

iii.      Quelle raison donne Jésus dans Jean 14:13 pour exaucer nos demandes ? (Afin qu’il puisse glorifier Dieu.)

iv.     Que nous enseigne ce contexte sur la promesse de Jésus de faire "tout" que nous demandons dans la prière ? (Le but des miracles de Jésus était de glorifier Dieu, d’aider les autres et de révéler que Jésus était Dieu. La plupart de nos prières sont pour nous-mêmes et nous donnent probablement plus de gloire qu’à Dieu.)

v.       Pourquoi ne voyons-nous pas plus de miracles aujourd’hui ? Si Jésus promet que nous pouvons "faire de plus grandes œuvres que lui, pourquoi ne pouvons-nous pas relever les morts et guérir les malades ? Pourquoi devons-nous dépendre de la prière et de la médecine moderne ?
 
(1)    Est-ce que dans le problème se trouve également une défaillance dans notre façon de demander ?
 
2.    Lisez 1 Jean 5:14-15. Ces versets répètent l’expression de Jésus concernant la prière à Dieu pour "tout ce que nous demandons". Mais il contient une limite sur ce que nous demandons. Quelle est-elle ? (Que nous demandons "selon sa volonté".)
 
a.         Cette limite est-elle implicite dans la promesse de Jésus dans Jean 14:14 ? (Je le pense. Autrement, les seules réponses possibles restantes à la question de savoir pourquoi nous (je) n’avons pas été capables de guérir un malade sans l’aide de la médecine moderne sont : (1) un manque de foi, (2) un échec de la promesse, ou (3) la promesse a été donnée aux disciples et pas à nous.)
 
3.    Lisez Marc 14:35-36. Considérez cette série de versets. Dans Jean 14:13-14, Jésus dit "tout ce que vous demandez", dans 1 Jean 5:14 nous lisons "demandez quoi que ce soit selon la volonté de Dieu", et dans Marc 14:36 Jésus prie "non pas ce que moi je veux, mais ce que toi tu veux". Un Chrétien mature devrait-il toujours prier : "selon ta volonté, Seigneur, et non la mienne" ?
 
a.         La maturité a-t-elle un rôle à jouer - parce que Dieu va de toute façon faire seulement selon sa volonté ? (Nous trouvons des récits dans l’Ancien Testament où Dieu accorde certaines choses contre lesquelles il affirme son opposition. Par exemple, l’histoire de 1 Samuel 8 dans laquelle nous voyons Israël désirer et obtenir un roi contre la volonté de Dieu.)
 
4.    Vous souvenez-vous de l’histoire du garçon possédé par un démon dans Matthieu 17 ? Les disciples ont essayé de chasser le démon, mais n’y arrivent pas. Jésus arrive et le père amène le garçon à Jésus qui l’en délivre. Lisez Matthieu 17:17-20. Quelle est l’explication de l’échec des disciples à chasser le démon ? (Trop peu de foi. Une version parallèle de cette réponse se trouve dans Marc 9:28-29. Jésus dit que le problème vient d’un manque de prière. Il semble que les disciples aient trop compté sur eux-mêmes et pas assez sur la puissance de Dieu.)
 
a.         Si un manque de confiance en la puissance de Dieu est une raison pour que nos prières ne soient pas exaucées, quel est alors le lien avec le fait de s’en remettre à la volonté de Dieu dans nos prières ? (Si nous avons une foi et une confiance en Dieu absolues, pourquoi prierions-nous pour autre chose que l’exaucement de sa volonté ? Quelle que soit la promesse de Jésus dans Jean 14:14, il semble stupide pour nous de demander quoi que ce soit qui ne soit pas en accord avec la volonté de Dieu.)
 
5.    Cher ami, le Dieu qui se soucie de nous de la même manière qu’un parent aime un enfant nous invite à se tourner vers lui pour obtenir de l’aide. Voulez-vous vous en remettre entièrement à lui en recherchant sa volonté au travers de la prière ?
 
IV.      La semaine prochaine : Le Seigneur de nos relations.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don