Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 - Le Seigneur de nos paroles (Psaumes 34, Proverbes 12 & 22, Ecclésiaste 5, Jacques 3)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Aimeriez-vous découvrir "l’élixir de vie" ? Cette semaine j’étais à Disneyland où le thème est "être heureux". Recherchez-vous une vie heureuse ? Qui ne le fait pas ? Pendant juste un instant j’aimerais que vous pensiez au moment le plus embarrassant, désagréable, que vous ayez vécu. Vos propres paroles (ou celles de quelqu’un d’autre) étaient-elles pour quelque chose dans l’origine de votre embarras ? Il y a des chances que ce fût le cas. Notre étude de cette semaine traite de l’effet positif de la soumission de nos paroles à Dieu sur la qualité de notre vie. Entamons cette étude sans plus attendre !
 
I.          Aimer la vie
 
1.    Lisez Psaumes 34:13. Vous sentez-vous concerné ? Correspondez-vous à ces critères ?
 
2.    Lisez Psaumes 34:14 et 1 Pierre 3:10. Comme vous pouvez le constater, Pierre répète cette formule que Dieu d’abord inspiré au roi David.
 
a.         Que pensez-vous que signifie "préserver sa langue du mal" ?
 
i.         Le premier mot important est "préserver". Que suggère-t-il ? (Il suggère que le penchant naturel de notre langue est de dire le mal. Nous devons résister à cette tendance.)
 
ii.        Qu’est que "le mal par la langue" ? (Attaquer quelqu’un avec vos paroles. Utiliser le langage pour obtenir un avantage injuste sur quelqu’un d’autre.)
 
b.         La deuxième partie du verset est assez directe : ne pas mentir.
 
c.         De façon concrète, prenez-vous garde à ce que vous dites des autres ?
 
3.    Pourquoi les premières paroles de Pierre et David pour s’assurer une vie heureuse portent sur (1) s’abstenir de dire du mal et (2) ne pas mentir ? (Nos paroles peuvent nous créer toutes sortes de problèmes.)
 
a.         Lisez 1 Pierre 3:8-9. Revenir un verset en arrière nous aide à mieux comprendre la logique de la pensée de Pierre. Quel rapport Pierre voit-il entre nos paroles et la qualité de notre vie ? (Pierre voit que nos paroles représentent un facteur important qui crée de l’harmonie dans notre vie.)
 
b.         L’harmonie est-elle toujours bonne ? Quand j’étais un jeune homme, j’ai travaillé dans la construction. J’ai vu quelques patrons agir comme des tyrans et j’ai décidé de ne jamais traiter mes collaborateurs "au-dessous" de moi de cette façon sur le lieu de travail. Plusieurs années plus tard, un tyran est venu travailler dans l’entreprise où je travaille. Il maltraitait les employés "sous" lui. Parce que je désapprouvais cela mais n’étais pas son chef, je lui ai dit des paroles amusantes et insultantes devant les employés abusés. Ces derniers appréciaient et me l’ont dit discrètement. Mes actions étaient-elles appropriées ? (Non. Dans 1 Pierre 3:9, Pierre dit de ne pas rendre le mal pour le mal ou insulte pour insulte. J’aurais dû lui parler du problème ou simplement lui montrer la meilleure façon de traiter les assistants. Au lieu de cela, j’étais devenu comme lui.)
 
4.    Lisez Proverbes 22:11. Que signifie "aimer la pureté du cœur" ? (Quelqu’un avec des motifs purs.)
 
a.         Que signifie "avoir la grâce sur ses lèvres" ? (Parler avec gentillesse, obligeance.)
 
b.         Pourquoi un roi serait-il l’ami de quelqu’un comme cela ? Les gens puissants ne veulent-ils pas être entourés de gens puissants ? Pourquoi un roi se soucierait-il d’un discours gracieux ? (Le roi sait que cette personne sera gentille envers lui. Le roi désire avoir des gens autour de lui qui ne représentent pas de danger.)
 
i.         Ce conseil s’applique-t-il à votre travail ? Pouvez-vous remplacer le mot "roi" par "patron" ? (Oui. Si vous voulez être l’ami de votre patron, vous devez avoir des motifs purs et être gentil et obligeant dans vos paroles.)
 
II.        La délivrance par la langue
 
1.    Lisez Proverbes 12:6. Dans quel sens les paroles des méchants sont-elles "une embuscade meurtrière" ? (Le méchant dit des choses pour faire du mal aux autres.)
 
a.         Avez-vous déjà vu la bouche des gens droits les délivrer ?
 
i.         Si oui, comment ? (Si ce que vous avez dit dans le passé vous a donné la réputation d’être honnête et gentil envers les autres, les gens seront enclins à vous croire et ne croiront pas ceux qui essayent de vous porter préjudice par leur discours.)
 
b.         Le commentaire de Matthew Henry interprète ce texte différemment. Il suggère que les gens droits peuvent délivrer les victimes intentionnelles des méchants en parlant pour eux. Cela fait-il partie de la façon dont un Chrétien doit parler ?
 
i.         Quel genre d’obligation avons-nous de parler en faveur des victimes des méchants ?
 
III.     L’intelligence et la langue
 
1.    Lisez Ecclésiaste 5:2. Quelle est l’influence de vos soucis sur le nombre de vos rêves ? (Quand nous sommes inquiets de quelque chose, nous en rêvons souvent. Plus il y a de soucis, plus il y a de rêves.)
 
a.         À quoi le discours de l’homme stupide est-il comparé ? (À un rêve.)
 
b.         Quel parallèle est-il fait entre les soucis et les paroles ? (Si vous avez beaucoup de soucis, vous avez beaucoup de rêves. Si vous dites beaucoup de paroles, vous êtes probablement stupide.)
 
i.         Avez-vous vérifié cela dans votre vie ? (Pour je ne sais quelle raison, les gens stupides aiment s’entendre parler. Ils seraient mieux pour eux de rester silencieux et que leur entourage ne soit pas certain qu’ils sont stupides.)
 
2.    Lisez Ecclésiaste 5:1. Cela se réfère-t-il à nos prières ? Cela inclut-il les prières publiques ?
 
a.         Dans mon église nous avons un temps de prière et de louange. Ce moment est très apprécié, mais il s’étend souvent sur le temps prévu pour le sermon. Le temps n’est pas tellement pris en considération par ceux qui veulent prier, de même que ceux qui font des "mini sermons" informels au reste d’entre nous. Quel enseignement trouvons-nous dans ce texte pour ceux qui aiment faire des sermons officieux, impromptus ?
 
IV.      La parole en action
 
1.    Lisez 1 Timothée 4:12. Quand Paul donne des instructions à Timothée au sujet de son ministère, nous voyons qu’il lui dit d’être un exemple dans plusieurs domaines. Le premier de ces domaines concerne les paroles, le discours. Pourquoi pensez-vous que Paul cite les paroles en première position ? (Des études montrent que lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, celui-ci se forme une impression sur vous en quelques instants. J’ai lu que ce "temps décisif" n’est que de 90 secondes. La grande partie de cette impression se base sur ce que nous disons et sur la façon dont nous le disons. Si notre but est d’influencer les gens en faveur du Christ, nous devons prendre garde à l’impression que nous donnons par nos paroles.)
 
2.    Lisez Tite 2:7-8. Quand vous enseignez la Bible vos paroles sont, de façon évidente, importantes. Bien que je n’écrive en général pas de phrases humoristiques dans les études, j’utilise l’humour quand je donne des enseignements bibliques. Est-ce mal ? Que veut dire Paul quand il nous dit d’enseigner avec un discours sérieux (traduction en français courant (BFC)) et sain ? (Au lieu de "sérieux", la traduction Nouvelle Bible Segond (NBS) utilise le terme "digne". Je pense que cela fait la différence. La parole de Dieu n’est pas une plaisanterie. Cependant, l’humour aide à garder l’attention de l’auditoire. Quand vous arrivez à l’enseignement biblique proprement dit, vos auditeurs doivent comprendre que vous êtes sérieux à ce sujet.)
 
3.    Lisez Jacques 3:3-5. Pourquoi notre langue est-elle comparée à un gouvernail ou au mors d’un cheval ? (Un gouvernail ou un mors contrôle le corps dans son ensemble.)
 
a.         Jacques dit-il que notre langue nous influence aussi ? (Cela semble être précisément ce qu’il dit.)
 
4.    Lisez Jacques 3:6. Qu’y a-t-il dans la puissance de notre discours ? (Jacques nous enseigne que nos paroles peuvent nous corrompre.)
 
a.         Pourquoi cela ? (Nous sommes influencés par ce que nous entendons. (Dans son livre Jésus-Christ (pages 313-314), Ellen White suggère que lorsque nous sommes tentés, nous disons parfois des choses que nous ne croyons pas vraiment. Cependant, le simple fait d’exprimer quelque chose nous ne croyons pas aide à l’imprimer dans notre esprit. Nous pouvons arriver au point où nous croyons quelque chose que nous ne croyions pas à l’origine, simplement parce que nous avons continué à le raffermir par nos paroles.)
 
5.    Lisez Psaumes 9:1-3. Quelle bénédiction recevons-nous en louant Dieu comme David le fait ? (Il s’agit d’une autre façon par laquelle nos paroles aident à changer nos pensées. Cela renforce notre amour envers Dieu.)
 
6.    Cher ami, le discours d’un Chrétien s’avère être très important en servant Dieu. Voulez-vous prier aujourd’hui pour que vos paroles soient soumises à la volonté de Dieu ?
 
V.        La semaine prochaine : Le Seigneur de nos prières.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don