Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 - Destination : le calvaire (Jean 18, Matthieu 26 & 27)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Chacun désire être traité équitablement. Quand nous avons le sentiment d’avoir été traités injustement, nous nous fâchons. Aux États-Unis, nous allons aussi trouver un avocat ! Par expérience, la plupart des personnes qui sont malmenées par les autorités, et qui pensent avoir le pouvoir de corriger la situation, font ce qui est en leur pouvoir pour rétablir la justice. Cette semaine nous étudions le procès injuste et les abus subis par l’être le plus puissant de l’univers. Il avait "la puissance d’y répondre". L’a-t-il fait ? Débutons notre étude sans plus attendre !
 
I.          L’arrestation
 
1.       Lisez Jean 18:2-3. Imaginez être un des disciples de Jésus. Pouvez-vous voir et entendre les soldats arrivant à votre encontre ? (Ils avaient des torches et des armes. Je suis sûr que vous pourriez les voir venir.)
 
a.         Qu’auriez-vous ressenti en voyant ce groupe se diriger vers vous ? (Le commentaire IVP Background Commentary affirme qu’à la Pâque juive la lune était presque pleine. Ainsi, vous auriez été capables de voir non seulement les torches, mais également le groupe approchant vers vous.)

b.         Dès lors que nous savons que c’était une nuit de pleine lune, pourquoi tenaient-ils des torches ? (Apparemment ils s’attendaient à devoir chercher Jésus se cachant à différentes places.)
 
2.       Lisez Jean 18:4-5. Pourquoi Jean nous explique-t-il que Jésus savait "tout ce qui allait lui arriver" ? (Puisque Jean rapporte la question "qui cherchez-vous ?", il veut que nous sachions que Jésus a posé cette question dans un autre but que simplement obtenir des informations. Jésus n’était pas étonné par son arrestation.)
 
a.         Si Jésus ne cherchait pas des informations, pourquoi a-t-il posé cette question ? (Judas était là pour identifier Jésus. La présence de Judas laisse supposer que Jésus aurait pu essayer de se mêler à la foule. Cependant, Jésus n’a rien fait de tel. Il s’est avancé sans crainte et leur a dit son nom.)

b.         Selon vous, qu’y a-t-il de significatif dans la réponse de Jésus : "c’est moi" (ou "je le suis") ? (Comparez Jean 8:58. "Je suis" est une revendication à être Dieu. Jésus se présente sans crainte et déclare qu’il est Dieu.)
 
3.       Lisez Jean 18:6. Pourquoi les soldats tombèrent-ils par terre ? Ont-ils envoyé un détachement ivre pour arrêter Jésus ? (Les commentaires avancent que la déclaration de Jésus "c’est moi" n’est pas claire ici. Ils disent que le langage utilisé pourrait simplement signifier qu’il était la personne en question. Mon point de vue est que ce verset 6 révèle que Jésus a donné le message "je SUIS" (voir Exode 3:14) intentionnellement. La puissance céleste était contenue dans la déclaration "je SUIS" et a fait chanceler les soldats.)
 
a.         Lisez Actes 26:13-15. Quelles comparaisons voyez-vous dans ces deux situations ?

b.         Nous voyons la puissance de Dieu se manifester momentanément dans le jardin contre les soldats. Pourquoi Jésus a-t-il affiché cette puissance ? (Il s’agit d’une nouvelle preuve que Jésus a volontairement renoncé à sa vie. Il avait la puissance de stopper cette arrestation.)
 
4.       Lisez Jean 18:7. Quelle intonation pensez-vous que Jésus ait eu ici ? (À sa place j’aurais exprimé en ricanant : "D’accord les gars, qui avez-vous dit que vous cherchiez ?" Je suis sûr que Jésus était plus mature que je ne le suis.)
 
II.        Le pré-procès
 
1.       Lisez Jean 18:12-14. Pourquoi ont-ils amené Jésus vers quelqu’un qui n’était pas le grand prêtre ? (Dans son commentaire Ellicott’s Bible Commentary, Ellicott signale qu’Anne avait été le grand prêtre. Bien qu’il ait été "renvoyé" par les Romains, il avait une telle influence qu’il avait réussi à avoir cinq de ses fils, aussi bien que son gendre, nommés comme grand prêtre après lui. Ainsi, Jésus fut amené auprès de "l’initié" dans le monde politique juif.)
 
a.         Pourquoi Jean commente-t-il l’opinion de Caïphe, le gendre d’Anne ? (Il veut que nous comprenions le parti pris contre Jésus.)
 
2.       Lisez Jean 18:19-21. Pourquoi Jésus ne répond-il pas aux questions de l’ancien grand prêtre ? Quelles raisons pouvez-vous trouver à la réponse de Jésus ? (1. J’ai lu que le règlement américain contre l’auto-incrimination tire ses racines des lois romaine et juive. La loi juive exigeait clairement le témoignage de témoins lors d’un procès pour meurtre (Nombres 35:30). Deux ou trois témoins étaient exigés pour infliger la peine de mort (Deutéronome 17:6). Ainsi, Jésus dit : "Votre honneur, j’objecte à ce qu’il me soit demandé de témoigner contre moi-même.") 2. Il est interrogé dans l’obscurité de la nuit dans une réunion privée. Jésus compare cela à son enseignement qui était libre et public.)

3.       Lisez Jean 18:22-23. De quel genre d’enquête s’agit-il ? (Violente et inéquitable. Jean dépeint une image de responsables juifs qui n’étaient pas intéressés à un procès équitable.)
 
a.         Comment réagissez-vous lorsqu’on vous traite de façon inéquitable ? Et si le système gouvernemental, que l’on suppose être équitable, est injuste à votre égard ? Comment réagissez-vous alors ?
 
i.         Quel thème voyez-vous jusqu’ici dans ces textes ? (C’est l’évangile : Jésus est mort injustement à notre place. Lui qui n’avait aucun péché est mort pour nos péchés.)
 
III.     Le procès de Caïphe
 
1.       Lisez Matthieu 26:57, 59-60. Jésus est maintenant amené devant le vrai grand prêtre, Caïphe, où ils décident de (plus ou moins) suivre l’autorité de la loi. Quel est le problème avec le fait de suivre ces règlements juridiques empoisonnants ? (Les faux témoins ne pouvaient pas être d’accord !)
 
a.         Qu’aurait-il dû se passer à ce stade ? (Lisez Deutéronome 19:16-21. Les faux témoins d’un procès capital doivent être mis à mort.)
 
i.         Selon vous, qui était derrière ces faux témoignages ?
 
(1)    Qui, alors, aurait dû avoir été jugé ici, à la place de Jésus ?
 
2.       Lisez Matthieu 26:60b-61. Cela vous semble-t-il juste ? Comparez Jean 2:19.
 
a.         Cela mérite-t-il la peine de mort ?

b.         Que trouvez-vous d’ironique dans le témoignage / les charges que les enseignants juifs ont finalement été capables de réunir contre Jésus ?
 
i.         Étudions le contexte de Jean 2:19 en lisant Jean 2:18. De quoi Jésus parle-t-il quand il se réfère au "sanctuaire" ? (Lisez Jean 2:21-22. Il se réfère à lui-même. L’ironie est qu’il s’agit précisément du résultat de ce procès : la mort et la résurrection de Jésus en trois jours.)
 
3.       Lisez Matthieu 26:62-63. Pourquoi Caïphe fait-il un lien entre la destruction / reconstruction du sanctuaire et le fait d’être le Messie ? (Le commentaire biblique The New Bible Commentary nous dit qu’il était attendu du Messie qu’il reconstruise et rétablisse le temple (sanctuaire). Il y a de ce fait un lien logique.)
 
a.         Qu’est-ce qui ne va pas dans la question de Caïphe ? (Il essaye à nouveau de faire en sorte que Jésus s’incrimine lui-même.)
 
4.       Lisez Matthieu 26:64. Que dit la réponse de Jésus au sujet de ceux qui prétendaient qu’il était un homme bon et saint, mais pas Dieu ?
 
a.         Comparez Daniel 7:13-14. Si Caïphe connaissait le livre de Daniel, qu’aurait-il dû conclure ?
 
5.       Lisez Matthieu 26:65-66. Il apparaît que Caïphe connaissait vraiment Daniel ! Quelle est la conséquence de la claire compréhension de Caïphe des revendications de Jésus ? (Cela le condamne. Il annonce le crime de blasphème, ainsi le grand prêtre avait clairement compris la revendication de Jésus à être le Messie.)

6.       Lisez Matthieu 26:67-68. Que cela nous apprend-il sur groupe qui "jugeait" Jésus ?
 
a.         Quand ils posaient la question "Fais le prophète [...] dis-nous qui t’a frappé !", que cela suggère-t-il sur la nature du coup ? (Qu’ils frappaient Jésus de derrière.)

b.         Comment réagissez-vous aux coups inattendus à la tête ?

c.         Comment réagissez-vous aux crachats sur votre visage ?

d.         Comment réagissez-vous aux gifles ?

e.         Maintenant répondez aux trois questions ci-dessus, si vous aviez le pouvoir absolu sur ceux qui frappent, crachent et giflent ?
 
IV.      Le procès de Pilate
 
1.       Lisez Jean 18:28-30. Que pensez-vous de la réponse des chefs juifs à Pilate ?
 
a.         Cela témoigne-t-il de respect ? de bon sens ?

b.         Que pensez-vous de la préoccupation des chefs juifs de pouvoir manger la Pâque juive ? (Jean nous ramène à nouveau à l’ironie de la scène.)
 
2.       Lisez Jean 18:31. Pilate réagit comme je m’attendrais à ce qu’un juge réagisse. Que se passe-t-il dans l’esprit des chefs juifs pour qu’ils parlent à Pilate de cette façon ? (Cela montre la colère et l’arrogance. Ils pensent apparemment qu’ils peuvent intimider Pilate.)

3.       Pilate pose quelques questions à Jésus. Lisez Jean 18:38 et Jean 19:1. Les leaders juifs ont-ils correctement jugé Pilate ?

4.       Lisez Matthieu 27:19. Matthieu nous dit que juste à cet instant la femme de Pilate lui a envoyé ce message. Qui a donné ce rêve à la femme de Pilate ? (Dieu.)
 
a.         Pourquoi Dieu l’a-t-il fait ? (Aucun juge de cette série de procès n’était sans avertissement de la part de Dieu.)
 
5.       Cher ami, qu’en est-il de vous ? Comment jugez-vous Jésus ? Votre réponse peut impliquer un changement de vie. Pourquoi ne pas l’accepter comme votre Roi et Rédempteur aujourd’hui-même ?
 
V.        La semaine prochaine : La nuit tombe à midi.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don