Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 - Les relations avec les non-chrétiens (Actes 4)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : "Toutes les routes mènent au ciel". Est-ce vrai ? La culture moderne rejette l’idée d’une vérité absolue. Au lieu de cela, l’idée est que l’opinion de chaque personne est au même niveau de validité et de vérité. La spiritualité est bonne, quelle que soit sa voie. Quand la chanteuse Madonna forme "un cercle de prière" avant sa représentation et ensuite prie à elle-même, la "culture populaire" relève qu’elle est effectivement une personne "spirituelle". Que nous dit la Bible quant au chemin qui mène au ciel ? Ouvrons ensemble la Parole de Vérité et voyons ce que Dieu nous enseigne !
 
I.          Combien de chemins ?
 
1.       Lisez Actes 4:1-4. D’après vous, qu’est-ce qui inquiétait le plus les Sadducéens : que Pierre et Jean prêchaient la résurrection d’entre les morts ou que des milliers de personnes crurent en eux ?
 
2.       Lisez Actes 4:5-7. Pensez-vous que les dirigeants juifs voulaient réellement connaître la réponse à leur question ?
 
a.         Pour bien comprendre la question, nous devons revenir à Actes 3:1-7 et lire l’histoire de la guérison. Lisez Actes 3:1-7. Il s’agit de l’histoire qui a initié la chaîne des événements qui mène à l’arrestation de Pierre et Jean.
 
b.         Lisez Actes 3:11-16. Pierre a-t-il expliqué à la foule en quel nom cette guérison a été accomplie ? (Oui. Les versets 6 et 16 ne laissent aucun doute.)
 
i.         Comment évalueriez-vous le degré de diplomatie de Pierre dans sa déclaration ? Essaye-t-il d’éviter d’offenser les gens ?
 
c.         Revenons à ma question précédente : la question des dirigeants juifs dans Actes 4:7 était-elle authentique ? (Après avoir regardé le contexte, il semble que la question n’est pas sincère. Il s’agit simplement d’une tentative d’intimidation les disciples, relativement à l’histoire qu’ils ont racontée à la foule.)
 
3.       Lisez Actes 4:8-12. Nous entendons beaucoup parler de "tolérance" de nos jours. Dans son sermon sur la montagne, Jésus nous dit "aimez vos ennemis" (Matthieu 5:43-44). Est-ce la même chose que de les tolérer ? (La "sagesse" du monde me fait secouer ma tête. Qui veut simplement être "toléré" ? Pourtant, c’est le mantra du jour. La signification populaire de la "tolérance" est le fait de vouloir accepter comme vérité ce que l’autre personne croit.)
 
a.         En considérant la déclaration de Pierre dans Actes 4:8-12, vous semble-t-il tolérant ?
 
i.Semble-t-il faire preuve d’amour ? (Oui. Dire aux gens la vérité quand leur destin éternel est en jeu est un acte d’amour.)
 
b.         Combien de chemins légitimes menant au ciel Pierre identifie-t-il dans le verset 12 ? (Un seul. "Le salut ne se trouve en aucun autre [que Jésus]".)
 
4.       La semaine dernière nous avons passé du temps à étudier Jean 10. Lisez Jean 10:7-9. Combien de chemins légitimes menant au ciel Jésus identifie-t-il ? (Un seul. Jésus dit qu’il est la "porte".)
 
5.       Lisez Jean 14:6. Nous voyons à nouveau Jésus décrivant le chemin de la vérité et de la vie éternelle. Combien de chemins Jésus décrit-il ? (Un seul.)
 
6.       Lisez Matthieu 7:13-14. Ces versets nous parlent également de "porte" et de "chemin". Combien de chemins mènent à la vie éternelle ?
 
a.         La majorité des gens sont-ils sur le bon chemin ?
 
b.         Qu’en est-il de vous ? Figurez-vous parmi le "peu" de gens qui s’y trouvent ?
 
II.        Comment décrire le bon chemin ?
 
1.       En pensant à ce que Pierre dit aux dirigeants juifs dans Actes 4:8-12, pouvez-vous me dire pourquoi il n’a pas dit : "Je comprends que nous avons tous le même "travail", à savoir sauver des hommes. Je me réjouis de vos efforts et veux que vous sachiez à quel point j’apprécie ce que vous avez fait par le passé. Nous vous aidons à affûter certaines de vos doctrines. Tout en reconnaissant que cela peut causer une certaine incommodité à l’heure actuelle, je suis sûr que nous pouvons tous travailler ensemble de façon agréable vers notre but mutuel, à savoir aider les gens". Y a-t-il quelque chose d’incorrect dans cela ?
 
a.         Pierre n’a-t-il pas la réputation d’être impulsif et inconsidéré ?
 
b.         Le caractère impulsif de Pierre est-il le problème ici ? (Relisez Actes 4:8. Les mots que Pierre utilise viennent de Dieu. L’Esprit saint a choisi ces mots !)
 
c.         Revenons en arrière une minute et revoyons ce que Pierre dit à la foule dans Actes 3:13-15. Est-ce que l’approche de Pierre pour amener des gens sur le bon chemin est assez claire ?
 
i.Est-ce l’approche que vous utilisez ?
 
2.       Je viens de rentrer de vacances dans le Sud. Sur un panneau d’affichage le long de l’autoroute dans le Tennessee (je crois), je me rappelle avoir lu : "Le samedi est le vrai sabbat. Le dimanche est la marque de la bête". J’ai pensé : "Je me demande combien de gens sont persuadés de cela". Pierre serait-il d’accord avec un panneau d’affichage controversé comme celui-là ?
 
3.       Avançons un peu dans notre histoire et lisons Actes 4:23-26. Quel type de réaction le monde a-t-il envers l’évangile ? (Le monde est hostile.)
 
a.         Si le monde est de toute façon hostile, devrions-nous répondre avec de l’hostilité ? Devrions-nous juste parler clairement ?
 
b.         Il y a quelques semaines, j’ai mentionné le débat au sujet de l’impôt du Temple, à savoir si Jésus, le Fils de Dieu, devait payer les taxes en faveur du Temple. La vraie question dans cette histoire était de savoir qui est Jésus : un simple enseignant ou le Fils de Dieu ? Lisez Matthieu 17:27 pour découvrir un des buts de Jésus pour régler avec succès une question difficile. Qu’est-ce qui a une haute priorité pour Jésus ? (Ne pas offenser ceux qui ne croient pas en lui.)
 
4.       En vous basant sur ce que nous avons étudié jusqu’à présent, comment décririez-vous la meilleure façon d’aborder les non-croyants ? (Soyez clair au sujet de la vérité, mais essayez d’éviter de les offenser.)
 
5.       Comment devons-nous aborder les religions concurrentes, néanmoins fausses ? Devons-nous leur faire des compliments ? Par exemple, le Guide d’étude de la Bible (p. 64) dit : "nous devons avoir un grand respect pour Mohammed, qui a insisté pour qu’un seul Dieu soit adoré". Êtes-vous d’accord ?
 
a.         Regardons quelques faits relatifs à Mohammed. Il est né en l’an 570 après Jésus-Christ, soit des centaines d’années après que tous les livres du Nouveau Testament aient été écrits. Cela signifie que les deux Testaments, tant l’Ancien que le Nouveau, lui étaient disponibles. Mohammed se considérait comme le dernier prophète de la ligne Biblique. "Mohammed a initialement considéré comme allant de soi le soutient envers les Juifs et les Chrétiens et n’a vu aucune raison de continuer l’offensive contre eux. Après que quelques années se soient écoulées, cependant, quand les contradictions entre ses révélations et les Écritures Judéo-chrétiennes se répandirent largement, les Juifs et les Chrétiens doutèrent que Mohammed soit un vrai prophète de Dieu." (L. Spargamino, Religion of Peace or Refuge of Terror ?, p. 18). Cela en était au point que le rapport entre Mohammed et les Chrétiens et les Juifs a commencé à se détériorer.
 
i.Soit Mohammed est un vrai prophète, soit il n’en est pas un. S’il n’en est pas un, devrions-nous alors "avoir un grand respect" pour lui ?
 
ii.        Si Mohammed n’est pas un vrai prophète, mais conduit des millions de personnes loin du "seul chemin", de la "seule porte" qui nous permet d’entrer dans la vie éternelle, devrions-nous le respecter ?
 
iii.      Est-il possible que Mohammed soit un vrai prophète ? (Le Coran enseigne : ".. et pour avertir ceux qui disent : Allah (Dieu) s’est attribué un enfant. Ni eux ni leurs ancêtres n'en savent rien. Quelle monstrueuse parole que celle qui sort de leurs bouches ! Ce qu'ils disent n'est que mensonge." Sourate 18:4-5. "Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant." Sourate 4:171. En parlant de la crucifixion de Jésus, Mohammed écrit : "Ils ne l'ont ni tué ni crucifié ; mais ce n'était qu'un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué." Sourate 4:157. Dès lors que Mohammed nie la "seule porte", cela l’exclu d’être un vrai prophète.)
 
b.         Si nous croyons que Mohammed est un faux prophète, comment le transmettre aux Musulmans sans les offenser ? Comment gagner des Chrétiens en marche sur le "seul chemin" ? Discutons ce point.
 
III.     Comment amener les autres sur le bon chemin ?
 
1.       Jusqu’à présent, le "seul chemin" nous a été présenté de façon claire. Jésus ajoute que nous devons éviter d’offenser les gens. Lisez Actes 16:1-5. Pourquoi Paul a-t-il fait circoncire Timothée ? ("À cause des Juifs".)
 
a.         Quel était le résultat de cette décision et du travail commun de Paul et de Timothée ? (Des Juifs se sont convertis au christianisme.)
 
2.       Lisez Galates 5:2-6. Comment pouvez-vous concilier le fait que Paul dise à Timothée de se faire circoncire, alors qu’il dit aux Galates que Jésus ne leur "servira de rien" s’ils se font circoncire ?
 
a.         Paul a-t-il une norme double ?
 
3.       Lisez 1 Corinthiens 9:19-23. Pierre et Paul sont-ils capables de planifier une réunion d’évangélisation ensemble ? Est-ce que Paul est une "mauviette" en comparaison de Pierre ? Comment Paul enseigne-t-il que nous devrions aborder ceux dont nous pensons que les croyances sont fausses ? (Nous devons être prudents ici parce que l’Esprit saint inspire les deux hommes. L’explication de Paul quant à sa "norme double" se trouve ici. Il a une norme morale et une norme pragmatique. Il ne compromet pas ses croyances morales, mais il s’engage dans toutes sortes de "compromis" pour gagner d’autres personnes à Christ. Timothée s’est fait circoncire bien que Paul savait que ce n’était pas une exigence de la part de Dieu. Paul l’a fait afin que les Juifs soient plus réceptifs à Timothée.)
 
4.       Comment appliqueriez-vous ce conseil aujourd’hui ? Comment devrions-nous parler clairement, tout en cherchant à ne pas offenser ? Quels "compromis" pouvons-nous faire pour atteindre des non-croyants ?
 
a.         Y a-t-il un rapport quelconque entre ces compromis et notre service d’adoration ?
 
b.         Quels compromis suggéreriez-vous pour gagner des Musulmans au Christ ? (Suggérant que vous respectiez leur faux prophète ?)
 
5.       Cher ami, il n’y a qu’une route étroite, une petite porte qui mène à la vie éternelle. Nous devons être clairs dans la description de cela, tout en évitant les offenses inutiles. Nous devons savoir quel(s) compromis nous pouvons accepter ou non. Cela nécessite la sagesse d’en haut. Voulez-vous prier pour que l’Esprit saint vous guide, afin de savoir comment amener d’autres personnes à la connaissance salvatrice de Jésus ?
 
IV.      La semaine prochaine : Aimer nos ennemis.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don