Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 - L’amitié (Divers Proverbes, 1 Samuel 20)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Connaissez-vous l’adage "C’est dans le besoin que l’on connaît ses vrais amis" ? Récemment, je l’ai entendu de façon tronquée "un ami dans le besoin est une douleur dans le cou !" Y a-t-il un point commun entre ces deux déclarations ? Est-ce que la vérité du dicton dépend de votre rôle, si c’est vous qui êtes "l’indigent" ? Qu’est-ce qu’est réellement un ami ? Comment choisir ses amis ? Quel conseil nous donne la Bible sur l’amitié ? Entamons ensemble notre étude et découvrons !
 
I.          Argent et amis

1.       Lisez Proverbes 18:24. Si avoir un ami est bon, en avoir deux ou plus n’est-il pas meilleur ?

a.         Ou alors les amis sont-ils comme des conjoints ? Nous avons étudié la semaine dernière que l’idéal de Dieu est "un homme, une femme".

b.         Selon vous, pourquoi le fait d’avoir "des amis" peut causer le malheur de quelqu’un ? (Je pense que ce texte dit que quand vous avez beaucoup de connaissances ou de relations "superficielles", aucune d’elles n’est assez proche pour vouloir réellement vous aider quand vous êtes dans le besoin. Vous êtes juste, comme l’expression citée en introduction, "une douleur dans le cou" pour eux. D’autre part, un véritable ami vous aidera lorsque vous serez face à des difficultés.)

2.       Lisez Proverbes 19:4 et Proverbes 19:6-7. Pourquoi l’argent affecte-t-il l’amitié ? (Les gens veulent être votre ami s’ils pensent qu’ils peuvent en profiter. C’est ce qui est relevé au verset 6.)

a.         Est-ce une description de la vie, ou de ce que devrait être la vie ?

b.         Si un véritable ami vous reste fidèle dans les difficultés, pourquoi les amis d’un pauvre homme, ainsi que ses "frères", l’abandonnent ? (Soit ceux-ci ne sont pas de vrais amis, ou alors ce texte nous parle de ceux qui demandent constamment de l’aide aux autres.)

i.         Les parents proches sont-ils plus dignes de confiance que des amis ? (Les parents ne vous choisissent en général pas comme parent. L’idée est qu’ils ont une obligation due aux liens familiaux. Le verset 7 suggère que cette relation a une limite effective - mais une limite qui dépasse celles des amis.)

ii.        Avez-vous été en relation avec des gens dans le besoin ? Vous êtes-vous surpris à penser : "Si j’aide cette personne elle me demandera toujours quelque chose. Je devrais l’éviter." ?

c.         Comparez Proverbes 17:17 avec Proverbes 17:18. Comment traceriez-vous la ligne délimitant l’amitié et le manque de jugement ? (Vous ne devriez pas en venir au point où vous êtes "un garant" face au mauvais jugement d’amis indigents. Un véritable ami sait que vous "serez là" dans les temps d’adversité, mais "être là" ne signifie pas que vous sortirez votre ami de tous ses problèmes financiers.)

d.         Lisez Proverbes 27:10. Que nous dit ce verset quant aux amis dans le besoin ? (Il y a les amis "à long terme" de la famille qui ont "un droit spécial" à nous demander de l’aide. Notez qu’ici les amis sont préférés aux parents éloignés.)

3.       En considérant les textes que nous avons lus, quel conseil trouvez-vous sur l’amitié ? (Ne vous attendez pas à pouvoir compter sur des amis superficiels. Évitez autant que possible d’être un ami "dans le besoin". Si vous êtes un véritable ami, vous apporterez de l’aide dans les temps de besoin.)

II.        Conseil et amis

1.       Lisez Proverbes 22:11. Que devriez-vous faire si vous désirez avoir des amis – spécialement des amis puissants ?

a.         Que signifie "la grâce est sur ses lèvres", de quel type de discours s’agit-il ?

2.       Lisez Proverbes 27:6. Pourquoi votre ennemi vous embrasserait-il ? Pourquoi votre ami vous blesserait-il ? (Lisez Proverbes 27:9. Ces textes nous enseignent que vous devez avoir confiance en vos amis pour qu’ils vous donnent des conseils droits, honnêtes. Ils ne doivent pas vous mentir juste pour que vous vous sentiez bien. Votre ami doit vous dire ce qui est dans votre meilleur intérêt - et vous, si vous êtes sages, ne le prenez pas comme une insulte. Vous ne devez pas vous sentir "blessés" par le conseil sincère de votre ami. En même temps, nous avons appris de Proverbes 22:11 que notre conseil "honnête" en tant qu’ami devrait être "dit avec grâce".)
 
III.     Choisir ses amis

1.       Lisez Proverbes 22:24-25 et Proverbes 12:26. Pourquoi est-il si important d’établir un jugement sur ses amis potentiels ? (Vous êtes influencé par vos amis.)

a.         Pensez aux amis que vous avez actuellement et citez une phrase, un style ou caractère particulier que vous avez appris d’eux ?

b.         Qu’ont-ils appris de vous ?

c.         Pouvez-vous voir une influence positive que vous avez eue sur ceux qui vous entourent ? Une influence négative ?

2.       Lisez la première phrase de 2 Corinthiens 6:14. D’après vous, que signifie "former un attelage disparate" ? Donnez quelques exemples.

3.       Lisez la suite de 2 Corinthiens 6:14-15. Quelle argumentation Paul avance-t-il au sujet de ne pas "former un attelage disparate" avec des "non-croyants" ? (Paul dit que nous avons peu, pour autant qu’il y ait quelque chose, en commun avec les non-croyants.)

a.         Pour quelle raison est-ce important ? (Lisez 2 Corinthiens 6:16-17. Il semble que Paul nous met en garde contre l’influence des autres. Nous sommes "le sanctuaire du Dieu vivant", donc nous ne devrions pas être souillés par l’influence malsaine de ceux qui ne suivent pas Dieu.)

4.       Comment pouvons-nous influencer positivement les autres si nous devons être séparés d’eux ? (Cette série de textes nous enseigne deux choses. D’abord, les mauvaises influences ont plus d’effet sur les relations intimes que les bonnes influences. De plus, nous ne sommes pas appelés à nous séparer de ceux qui ne suivent pas Dieu, nous sommes appelés à nous abstenir d’avoir des relations intimes avec eux.)

5.       Qu’en est-il des relations intimes "extra-humaines" ? Est-ce que vous "formez un attelage disparate" avec la télévision, les jeux vidéo, les films, les romans de Stephen King ? Ceux-ci influencent-ils votre pensée ?

a.         Notez que dans les quelques exemples que je viens de mentionner, l’influence est totalement "à sens unique". Vous seul pouvez être influencé. Vous ne pouvez pas "influencer en retour".

IV.      Exemple d’amitié

1.       Lisez 1 Samuel 19:11-12. Quelle est la distribution des personnages ? (Saül est le roi. David est "le roi en attente". Mikal est la femme de David et la fille de Saül.)

2.       Lisez 1 Samuel 20:1. Jonathan est le fils du Roi Saül - et Jonathan et David sont potentiellement des rivaux pour le trône. Que veut savoir David de la part de Jonathan ? (Il cherche "des informations d’initié".)

a.         Outre les informations, qu’exige David ? (La justice. Il veut savoir quelles sont les charges contre lui pour que le roi veuille le tuer.)

b.         Nous avons précédemment discuté la phrase "un ami dans le besoin est une douleur dans le cou". David est-il un ami dans le besoin ?

3.       Lisez 1 Samuel 20:2. Jonathan a-t-il des informations "internes" à ce sujet ?

a.         Jonathan a-t-il normalement accès aux informations internes ?

4.       Lisez 1 Samuel 20:3. Pourquoi David suggère-t-il que la théorie de Jonathan est erronée à propos des plans du Roi Saül ?

a.         Quel niveau de confiance David a-t-il en Jonathan ?

b.         Si vous étiez Jonathan, qu’est-ce qui vous traverserait l’esprit ? (Que si David était tué, votre chemin à l’accession au trône serait plus facile.)

i.         Sur cette question du profit que Jonathan pouvait tirer de la mort de David, faisons un pas en avant et lisons 1 Samuel 20:30-31. Quel profit Jonathan a-t-il tiré ?

ii.        Comment traitez-vous un ami quand seul un d’entre vous peut avoir l’avantage ?

5.       Lisez Philippiens 2:3-4 et 1 Samuel 20:4. Jonathan suit-il le conseil de Dieu sur l’amitié ? (De la façon la plus certaine.)

a.         Remarquez que Philippiens 2:4 nous dit de "s’intéresser plutôt aux autres". Jonathan s’intéresse-t-il à ses propres intérêts ?

6.       Lisez 1 Samuel 20:5-11. David propose un plan afin de déterminer s’il est réellement en danger ou non. Quel niveau de confiance place-t-il en Jonathan ?

a.         Pourquoi Jonathan demande-t-il à David de "sortir dans la campagne" avec lui ? (Jonathan est soucieux du fait que d’autres puissent apprendre ce que David et lui projettent. Les gens de l’entourage de Jonathan étaient sûrement loyaux envers lui, mais ne pourraient pas être aussi généreux envers David que l’est Jonathan. Ils pourraient avoir la même attitude que le Roi Saül.)

7.       Lisez 1 Samuel 20:12-16. Souvenez-vous que je vous ai demandé si Jonathan recherchait ses propres intérêts. Maintenant que vous en savez un peu plus sur cette histoire, quelle est votre réponse à cette question ? (Jonathan avait compris que Dieu allait faire de David le prochain roi. Il savait que cela mettrait en danger tant lui-même que sa famille - parce que "rivaux" face au trône, les amis de David chercheraient à le détruire, lui et sa famille. Il obtint de David une promesse de protection. Il mettait sa famille en sécurité.)

8.       Lisez 1 Samuel 20:17. Qu’est-ce qui a fait de David et Jonathan de tels parfaits amis ? (Lisez Marc 12:29-31. Jonathan et David ont parfaitement accompli le commandement d’aimer son prochain comme soi-même. Si ce n’était pas pour la compréhension de Jonathan de la volonté de Dieu quant à la royauté de David, nous pourrions dire que Jonathan aimait David plus que lui-même.)

9.       Je vous suggère de lire le reste de cette histoire pour vous-même. Jonathan a sauvé la vie de David. Bien que Jonathan soit en fin de compte tué dans la bataille avec son père, David tint sa promesse au sujet de la famille de Jonathan.

10.   Cher ami, de quelle prudence faites-vous preuve en choisissant vos amis ? Comment vous évalueriez-vous vous-même en tant qu’ami ? Le mesurez-vous en considérant les normes que la Bible nous donne sur l’amitié ?

V.        La semaine prochaine : La religion sur le lieu de travail.
Une Bible, du café... des disciples

Une Bible, du café... des disciples

Rempli d’aventures et d’humour, le livre de Neil Cole retient le coeur et l’imagination de ses lecteurs. Il donnera les clés d’une transformation durable pour devenir un disciple authentique et rayonnant pour Christ.
Vous serez mes témoins

Vous serez mes témoins

Gabriel Monet propose, à travers ce livre, un parcours à partir des textes-clés de la mission dans la Bible et de ses fi gures missionnaires un encouragement à considérer à nouveau notre situation de témoins.
Un admirable christianisme

Un admirable christianisme

On le sait, à la fi n du 1er siècle, la situation des chrétiens n’était guère enviable. Rupture avec le judaïsme, séduction d’un marché religieux foisonnant, brimades romaines... Dans tout cela, quel avenir pour le christianisme ?
L'Église au quotidien

L'Église au quotidien

Nous devons rencontrer ceux qui n’ont pas d’église là où ils se trouvent, dans le contexte de leur vie de tous les jours - en mettant l’accent sur la création de communautés attrayantes plutôt que sur l’organisation d’événements attractifs.
Vivre et partager l'Évangile

Vivre et partager l'Évangile

Qu’est-ce que l’Évangile change dans les relations humaines et sociales ? Ce livre décrit la mission des Églises au près comme au loin, qui s’accomplit par la vie communautaire, la justice, la guérison et le partage d’Évangile.
Dire la foi aujourd'hui

Dire la foi aujourd'hui

Rien de plus intime que la relation qui unit le croyant au Christ. Comme l’amour, la foi échappe d’emblée au langage. Il faut pourtant bien trouver des mots pour la dire. Car dire, c’est comprendre. Pédagogie subtile, où il ne s’agit pas d’imposer à quiconque ce qu’il doit croire, mais de l’inviter à trouver dans l’Évangile les mots capables de traduire dans l’existence son expérience de croyant.
L'évangélisation durable

L'évangélisation durable

Pourquoi évangéliser ? Comment le faire avec sagesse ? Comment déjouer les 7 freins principaux qui font obstacle à notre témoignage ? L’auteur part de la métaphore de l’agriculteur et propose un quadruple mouvement : labourer, semer, récolter et arroser. Un processus pertinent, biblique et global qu’il agrémente de nombreuses illustrations, tableaux, exemples et questions personnelles.
 

faire un don