Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 03 - Le rôle de parent - joies et responsabilités (Psaumes 127, Proverbes 19, Luc 15)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La semaine dernière nous avons étudié la responsabilité des enfants d’honorer leurs parents. En même temps, nous avons étudié la responsabilité des parents d’amener et d’encourager leurs enfants à leur obéir, ainsi qu’à Dieu. Cette semaine nous continuons notre étude du plan de Dieu sur le vaste sujet "avoir des enfants". Commençons ensemble cette étude et découvrons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.          Instructeurs et partenaires à part entière

1.       Lisez Psaumes 127:1-2. Comment résumeriez-vous ces deux versets en une seule phrase ? (La seule façon de réussir est de faire de Dieu son associé.)

2.       Lisez Psaumes 127:3. Cette déclaration est-elle toujours vraie ? (Il est toujours vrai que Dieu est la source de vie.)

a.         Y a-t-il une relation entre les deux premiers versets de Psaumes 127 et ce troisième verset ? (Oui. Les deux premiers versets établissent le contexte. Les fils sont un héritage et les enfants une récompense positive pour ceux qui font de Dieu leur associé dans l’éducation des enfants.)

b.         Est-ce comme faire la cuisine : vous mélangez les bons ingrédients et les enfants grandissent dans le droit chemin ? (Il y a quelques semaines, un enseignant a regardé mes enfants et m’a dit : "Vous devez avoir fait les bonnes choses". Franchement, je ne pense pas que ce soit comme faire la cuisine. Nos enfants ont le libre choix. Nous avons l’obligation envers Dieu et nos enfants de "faire comme il faut". Cependant, que nous fassions les choses bien ou mal, le résultat n’en est pas toujours consécutif. Si vous en doutez, relisez ce qui est arrivé dans le jardin d’Éden.)

c.         Connaissez-vous des enfants qui sont littéralement une récompense à leurs parents ? (Je connais des exemples positifs et négatifs. Du côté négatif, je connais une femme qui a grandi en traitant sa mère de façon terrible, également alors qu’elle est devenue adulte. Maintenant, ses propres enfants agissent de même envers elle. Cela semble être la "récompense" indiquée.)

3.       Lisez Psaumes 127:4-5. Est-ce toujours vrai aujourd’hui ? (Bien que nous ne vivions pas dans une société de "guerriers", vos enfants peuvent certainement vous défendre et vous aider dans les temps de besoin.)

a.         Vos enfants doivent-ils être "de la jeunesse" pour que ce soit vrai ? (Si vous attendez trop longtemps, vous pourriez ne plus être là pour la récompense.)

4.       La Bible nous dit qu’avoir beaucoup d’enfants est une bénédiction. Avez-vous le sentiment d’être passé à côté d’autres bénédictions ?

5.       Quel est le but de Dieu en ayant des parents qui s’associent à Lui pour élever leurs enfants ? (Psaumes 78:5-7. Dieu veut que nous travaillions avec Lui. En enseignant à nos enfants une bonne relation avec Dieu, nous encourageons aussi les générations suivantes à suivre Dieu. Ce sont ces générations suivantes qui continuent à bénir leurs parents et grands-parents avec de bonnes actions.)

II.        Partenariat dans la discipline

1.       Lisez des Proverbes 19:18. La Bible en Français Courant (BFC) commence ce verset par "Corrige tes enfants". Quel est le degré d’importance de corriger nos enfants ? (C’est une question de vie et de mort. Les parents doivent corriger et instruire leurs enfants.)

2.       Je sais que certains parents ne donneront sous aucun prétexte une fessée à leurs enfants. Le Guide d’étude de la Bible (p. 22) affirme que le châtiment corporel doit être "l’exception plutôt que la règle". Le journal que j’ai lu ce matin disait que le châtiment corporel est illégal dans plusieurs pays.

a.         Comment savez-vous s’il faut donner une fessée à vos enfants ?

b.         Dans la sagesse de Dieu, y a-t-il une règle générale penchant pour un côté ou l’autre ?

c.         Le fait de donner une fessée ne semble-t-il pas plutôt docile à la lumière de Deutéronome 21:18-21 que nous avons étudié la semaine dernière ?

3.       Lisez Proverbes 19:25. Selon ce verset, quel est l’avis de Dieu au sujet de la discipline physique envers nos enfants ? (N’avez-vous jamais remarqué que ceux qui disent haut et fort comment la discipline devrait être appliquée n’ont aucun enfant, ou alors un seul ? Ce texte nous donne la vérité évidente - chaque enfant est différent. Tel enfant a besoin de discipline physique (ou au moins de voir qu’elle est appliquée à quelqu’un d’autre) pour "devenir avisé", alors que tel autre a simplement besoin d’un "avertissement" pour "comprendre la connaissance". Les parents qui instruisent leurs enfants comprennent ce principe biblique. Notre discussion de la semaine dernière au sujet des aspects pratiques de Deutéronome 21 s’applique ici. Simplement le fait de savoir que la possibilité de châtiment corporel existe est une grande force de dissuasion à un mauvais comportement. Ma femme avait l’habitude de me taquiner au sujet de mes propos publics sur les mérites du châtiment corporel, alors qu’en réalité il ne m’arrivait que rarement de l’appliquer à mes propres enfants. Je suis sûr que ma femme, qui est extrêmement sage quant à la "discipline", n’aurait jamais eu besoin de donner une fessée à un enfant, parce qu’elle a d’autres moyens créatifs pour encourager un bon comportement.)

4.       Lisez Proverbes 19:19. Quelles autres formes de discipline les parents sages peuvent-ils appliquer ? (Vous devez savoir quand il faut sauver vos enfants et quand il faut les laisser "souffrir". Les parents qui défendent toujours leurs enfants contre la discipline des enseignants font une terrible erreur.)

a.         À quoi peuvent s’attendre les parents qui viennent continuellement au secours de leurs enfants au lieu de les laisser subir la punition naturelle pour leurs actes ? (Les occasions de "secours" continueront à arriver.)

III.     Laisser voler la "flèche"

1.       Lisez Luc 15:11-12. Quel genre d’attitude a le deuxième fils, le plus jeune ?

a.         Deutéronome 21:17 nous dit que le premier-né des fils a reçu "une double part". Cela signifie que le fils plus jeune a obtenu (au plus) 1/3 de la propriété du père. Comment pensez-vous que le deuxième fils ait ressenti cela ?

b.         Pouvez-vous vous imaginer cette scène ? Le deuxième fils vit dans l’ombre de son frère aîné. Il a (bien sûr) un moindre héritage. Il s’agit d’une grande conspiration contre lui et sa liberté, n’est-ce pas ?

c.         Le père devait-il donner à son fils cadet une partie de sa propriété à ce moment-là ?

i.         Selon vous, que prévoyait le père quant à ce qui arriverait avec la part qu’il donnait au fils ? (Je parie que ce père pouvait prévoir de façon exacte ce que son fils en ferait.)

2.       Lisez Luc 15:13-16. Si le père pouvait raisonnablement prévoir le résultat, pourquoi a-t-il laissé partir le fils cadet ?

a.         Pourquoi alors "autoriser" le fils cadet à faire ce choix en lui donnant sa part d’héritage ?

b.         Pourquoi ne pas attendre qu’il soit plus mature pour lui donner son héritage ?

c.         Ce père discipline-t-il son fils ?

d.         Le commentaire The Bible Exposition Commentary cite Thomas Huxley : "Les pires difficultés d’un homme commencent lorsqu’il peut faire juste comme il aime". Êtes-vous d’accord ?

3.       Lisez Luc 15:17-21. Pourquoi ce fils est-il "rentré en lui-même" ? (La discipline des circonstances et de la vie était le facteur le plus important. Remarquez, cependant, que les termes positifs au sujet de sa maison et de son père faisaient aussi partie de sa pensée.)

4.       Cette histoire a une fin heureuse, mais pas parfaite. La vie du fils s’est détériorée pour l’avenir prévisible parce qu’il a perdu toute sa fortune. Auriez-vous agit comme ce père l’a fait ? (Il s’agit évidemment d’une parabole. Mais je crois qu’elle est rejouée à maintes reprises dans la vie réelle. Ce père a permis aux circonstances de "discipliner" son fils au lieu d’appliquer personnellement sa propre discipline. Alors que l’âge de l’enfant peut limiter les choix de discipline des parents, ce père avait un choix. Franchement, le père prenait un risque énorme. En lisant le verset 13, "la débauche" inclurait aujourd’hui l’utilisation de drogue et le risque de mort. Il inclurait le sexe hors du mariage et le risque de sida. Il inclurait la possibilité que le fils meure de la débauche.)

a.         Ce père avait-il considéré le fait qu’il pouvait exposer son fils cadet à la mort en lui donnant sa part d’héritage si tôt ? (Luc 15:31-32. Le père a considéré le fils cadet "mort". Il s’agit d’une parabole sur notre Père céleste et non une parabole sur les révoltes des enfants. J’ai le sentiment que Dieu a montré de quelle façon il prendrait en charge l’aspect "enfant en révolte" de cette histoire. À un certain point, nous devons laisser nos "flèches" voler d’elles-mêmes.)

5.       Parents, si vous ouvrez votre main pour laisser vos "flèches" voler dans le monde, quel rôle demeure pour vous ? (Le Guide d’étude de la Bible (p. 23) dit "Prier constamment pour ses enfants est la tâche la plus importante du parent chrétien".)

6.       Cher ami, qu’en est-il pour vous ? Si vous êtes un parent, prenez-vous vos obligations envers vos enfants avec sérieux ? Essayez-vous d’appliquer la sagesse de la Parole de Dieu ? Finalement, après avoir fait tout ce que vous pouvez pour sauver vos enfants, sont-ils le sujet de vos prières sincères ?

IV.      La semaine prochaine : Le mariage n’est pas dépassé.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don