Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 – Le Saint-Esprit et les dons de l’Esprit (1 Corinthiens 12, Matthieu 12, 1 Jean 4)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quelle bénédiction d’avoir l’Esprit saint ! Nous avons appris il y a deux semaines que l’Esprit saint guide notre esprit si nous le demandons. Nous avons appris la semaine dernière que l’Esprit saint change notre attitude, de telle sorte que nous expérimentons l’amour, la joie et la paix. Cette semaine nous apprenons comment chacun et chacune d’entre nous reçoit au moins un don de la part de l’Esprit saint, afin de l’utiliser pour bâtir le corps des croyants. Aimez-vous les cadeaux ? Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage au sujet des dons que l’Esprit saint a à nous offrir !
 
I.  L’évidence
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 12.1-3. Sur quel sujet porte l’enseignement de Paul ? (Les dons spirituels !)
 
a.      Quelle est la première chose que Paul veut que nous sachions au sujet des dons spirituels ? Quel est son enseignement de base au sujet de ces dons ? (Nous sommes tous influencés par les choses qui nous entourent. Paul ne veut pas que nous nous laissions « entraîner » par les mauvaises influences. En ce qui concerne les bonnes influences, il est facile de dire si quelqu’un manifeste un don du Saint-Esprit – si il dit : « Jésus est le Seigneur ! » (par opposition à : « Anathème à Jésus ! ») vous savez que cela vient de l’Esprit saint.)
 
2.     Lisez 1 Corinthiens 12.4-6. Pourquoi Paul nous dit-il qu’il y a différents dons, différents services, différentes opérations, mais que le même Esprit saint est derrière tout cela ? (Il s’agit d’un autre avertissement – de ne pas juger les dons spirituels des autres. De la même manière qu’il y a différents dons, différents services, ou différentes opérations, nous ne devons pas dire que cela provient de Satan. L’Esprit saint œuvre de différentes façons au travers de différents Chrétien(ne)s.)
 
3.     Lisez Matthieu 12.22 et Matthieu 12.24-26. Que dit Jésus au sujet de l’idée que quelqu’un utilise la puissance de Satan pour faire quelque chose de bien ? (Jésus dit que cela est illogique.)
 
4.     Lisez Matthieu 12.31-32. Nous avons appris précédemment de la part de Paul qu’il est facile de discerner si quelque chose provient de l’Esprit saint. Ensuite, il nous met en garde de ne pas juger quand des autres ont des dons que nous pouvons ne pas avoir ou ne pas comprendre. Pourquoi Jésus nous dit-il que c’est une question très sérieuse ? (Si nous appelons « œuvre de Satan » l’œuvre du Saint-Esprit, nous blasphémons contre le Saint-Esprit ! Pire, c’est un péché impardonnable !)
 
a.      Pourquoi le blasphème contre le Saint-Esprit est-il impardonnable, alors que le blasphème contre Jésus est pardonnable ? Ils font tous deux partie de la Trinité ! (Réfléchissez à cela. Jésus a envoyé l’Esprit saint pour qu’il vive en nous, nous guide, change notre attitude, et nous donne des dons. Si nous ne pouvons pas distinguer entre l’œuvre du Saint-Esprit et l’œuvre de Satan, nous avons un sérieux problème pratique !)
 
5.     Lisez 1 Corinthiens 12.10 et 1 Jean 4.1. Nous venons d’apprendre que porter un faux jugement relativement aux esprits (discerner les esprits) est un sujet sérieux. En fait, le discernement des esprits est un don attribué à certains. Devons-nous être réticents à porter un jugement, dès lors que la pénalité pour une erreur est si terrible ?
 
6.     Lisez 1 Jean 4.2-3. Avons-nous bouclé la boucle pour arriver à notre point de départ de cette discussion ? Jean est d’accord avec Paul : le discernement des esprits est facile et évident. Nous ne devons pas avoir peur de nous tromper, si nous suivons cette simple règle – si l’Esprit dit que Jésus est de Dieu, que Jésus est Dieu incarné, alors il s’agit du Saint-Esprit. Si l’esprit dit que Jésus n’est pas de Dieu, alors il est démoniaque. Ce n’est pas difficile. Ce qui est apparemment difficile, c’est d’accepter que l’Esprit saint œuvre au travers de différents Chrétien(ne)s et de différentes façons !)
 
a.      Si c’est si facile, pourquoi avons-nous besoin d’un don spirituel pour le discerner ? (Rappelez-vous que nous avons récemment étudié l’histoire d’Ananias et de Saphira. Dans Actes 5.3 Pierre dit que Satan a rempli le cœur d’Ananias. Ananias donnait de l’argent à l’église. Il n’y a aucune preuve qu’Ananias ait douté que Jésus était de Dieu. Cependant, sa motivation n’était pas bonne et Pierre le savait. L’Esprit saint a dit à Pierre quelque chose au sujet de l’esprit d’Ananias qui n’était pas évident. Je pense que c’est cela le don de discernement des esprits – comprendre la nature de l’esprit d’un homme.)
 
II.  Un don pour tous
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 12.7. Penchons-nous sur ce texte quelques instants. Combien reçoivent une « manifestation » de l’Esprit saint ? (« Chacun ». Cela signifie tout le monde, vous également !)
 
a.      Pourquoi nous est-il donné au moins un don spirituel ? (Pour le bien commun. Cela signifie pour le bien des autres Chrétiens.)
 
2.     Lisez Actes 2.38-39. Que nous enseigne cela au sujet de la promesse individuelle de l’Esprit saint dans le temps ? (Elle continue au travers des générations.)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 12.8-10. Apparaît-il que nous recevons tous les mêmes dons spirituels ? (Non. Ces versets semblent dire exactement le contraire, que différents croyants reçoivent différents dons. Nous recevons tous un certain don, mais il est très improbable que ce soit le même don que celui de la personne qui se trouve juste à côté de nous.)
 
a.      Si vous deviez organiser l’Église, à quelle conclusion vous mèneraient ces versets que nous venons de lire ? (Chacun(e) reçoit au moins un don spirituel. Ces dons sont uniques. Les dons sont donnés pour le bien commun de l’église. Ainsi, j’organiserais le travail de l’Église en m’assurant que chaque membre fasse quelque chose qui corresponde à son don spirituel.)
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 12.11. Qui décide qui reçoit quel don ? (L’Esprit saint.)
 
5.     Lisez Romains 12.6-8. Qui décide de la mesure du don spirituel que nous recevons ? (Paul dit que c’est attribué « selon la grâce qui nous a été accordée » et il dit « dans la logique de la foi ». Cela suggère un effort conjoint : Dieu décide du don et de la mesure du don, et nous pouvons augmenter la force du don par notre foi.)
 
6.     Lisez 1 Corinthiens 12.31. Dans 1 Corinthiens 12.27-30 Paul énumère plusieurs dons spirituels. Il dit ensuite : « Passionnez-vous pour les meilleurs dons ». Que cela dit-il quant à notre rôle pour nous assurer un don spirituel additionnel que nous aimerions avoir ? (Cela suggère que nous avons également un rôle dans le type de dons qui nous sont attribués. Cela n’aurait aucun sens pour Paul de nous dire de désirer d’autres dons si nous ne pouvions pas les recevoir.)
 
7.     Lisez à nouveau 1 Corinthiens 12.11. Comme nous l’avons discuté précédemment, cela a un grand impact sur l’organisation de l’Église. Si nous facilitons simplement le travail organisationnel de l’Esprit saint, que cela suggère-t-il relativement à l’œuvre de l’Église ? (Nous voulons que l’Esprit saint nous guide en cela également. L’Esprit organise et il dirige.)
 
8.     Lisez 1 Corinthiens 12.12-13. Quel est le but de cette organisation ? (L’unité. Le but est de travailler comme un seul corps.)
 
a.      Qu’est-ce qui n’est pas important dans cette organisation ? (Notre race ou notre statut économique. L’organisation du Saint-Esprit est l’élément qui nous unit.)
 
9.     Paul écrit-il au sujet de votre église locale ou du corps entier des croyants ? (Quand j’étais enfant, on m’a enseigné que mon église était au stade le plus avancé de séries d’affinage de la doctrine au cours de toute l’histoire de l’Église. Par exemple, l’Église protestante était un affinage sur les doctrines de l’Église catholique. Cela a simplement continué avec les dénominations suivantes.)
 
a.      Existe-t-il un soutien biblique à cette idée de séries continuelles d’affinage par les dénominations chrétiennes ? (Les trois premiers chapitres de l’Apocalypse énumèrent une liste d’églises qui, selon l’interprétation communément acceptée par la grande majorité des chercheurs bibliques, représentent l’histoire de l’église au travers des siècles. Mais elles ne montrent aucune série d’améliorations. Au lieu de cela, l’enseignement de la Bible est que chaque croyant (et peut-être chaque groupe de croyants) complimente le reste du corps de Jésus.)
 
10.     Lisez Romains 12.3-5. Quel est l’avertissement qui nous est donné si nous pensons que notre don (ou peut-être notre église) est supérieur aux autres ? (Il s’agit d’une question qui appelle à la « pondération ». Je pense que nous devons faire attention au péché d’orgueil. Nous voulons comprendre la volonté de Dieu aussi précisément que possible. Nous devons partager une meilleure compréhension de la volonté de Dieu. Mais en fin de compte nous devons réaliser que les autres membres d’église et les autres églises peuvent faire des choses bien mieux que nous-mêmes. Le but est l’unité en Christ.)
 
11.     Lisez 1 Corinthiens 12.27-28. Avez-vous compris quel(s) don(s) vous a attribué le Saint-Esprit ? Avez-vous remarqué qu’aider les autres était un don ?
 
12.     Cher(ère) ami(e), si vous avez reçu l’Esprit saint, il vous a donné au moins un don spirituel. Le défi que je vous lance est de le trouver et de le mettre en action !
 
III.    La semaine prochaine : Le Saint-Esprit et l’Église.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don