Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 – Le Saint-Esprit et l’Église (Éphésiens 1, 1 Corinthiens 12)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Existe-t-il une preuve que le Saint-Esprit est actif dans votre église ? Existe-t-il une preuve qu’il dirige le travail de votre église ? Il y a des questions sérieuses qui vont au cœur de la santé de votre congrégation. Mon souci est que mon église, et beaucoup d’autres, soit « un quart bas » en ce qui concerne le Saint-Esprit. En effet, certaines dénominations semblent quelque peu hostiles aux églises « charismatiques ». Est-ce que « non-charismatique » est égal à « pas dirigé par le Saint-Esprit » ? La relation entre la santé de l’église et l’œuvre de l’Esprit saint soulève des questions sérieuses, qui trouvent leur réponse dans notre étude de cette semaine. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre sur l’Église et sur l’Esprit saint !
 
I.  La structure de l’Église et Jésus
 
1.     Lisez Éphésiens 1.17-21. Qui est essentiel pour mieux connaître Dieu ? (L’Esprit saint.)
 
a.      Quand Éphésiens 1.19 réfère à « la grandeur surabondante de sa puissance envers nous qui croyons », à quoi cela fait-il référence ? (Cela fait référence à l’Esprit saint. Il est la puissance de Dieu ici sur la terre. Remarquez spécifiquement que sa puissance a « réveillé [Jésus] d’entre les morts ».)
 
i.       Êtes-vous d’accord que la puissance pour ressusciter Jésus d’entre les morts est une « grandeur surabondante de sa puissance » ? (Imaginez que cette puissance soit à votre disposition !)
 
2.     Lisez Éphésiens 1.22-23. Qui est la tête de tout à l’Église ? (Ces versets réfèrent aux trois parties de la Trinité, mais ici il est question de Jésus ! Jésus est en charge de son Église.)
 
a.      Qu’est-ce que le corps de Jésus ? (L’église est le « corps » de Jésus.)
 
i.       Pour quelle raison la Bible compare-t-elle l’église à un corps, et spécialement au corps de Jésus ? (Découvrons cela dans la suite de notre étude.)
 
II.  La structure de l’Église et l’Esprit saint
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 12.12-13. Quel « corps » utilise Paul pour nous donner ses enseignements sur le corps de l’église ? (Un corps humain. Il est semblable à l’église de la même façon que vous (et espérons aussi l’église) êtes organisé(e) sous Jésus.)
 
a.      Qu’est-ce qui est essentiel à l’unité de votre corps humain ? (Vous êtes né(e) ainsi. Ce n’est pas votre choix.)
 
b.      Qu’est-ce qui est essentiel à l’unité de l’église ? (L’Esprit saint ! Nous n’avons pas seulement « reçu le baptême [dans un seul Esprit] pour appartenir à un seul corps », mais nous « avons tous été abreuvés d’un seul Esprit ».)
 
i.       Que ferait votre corps sans rien à boire ? (Vous mourriez bientôt.)
 
ii.       Est-ce également vrai pour le corps de l’église ? Mourra-t-il s’il ne s’abreuve pas à l’Esprit saint ? (C’est l’analogie, et je crois que c’est vrai.)
 
iii.       Y a-t-il des églises « zombies » qui sont mortes à cause d’un manque d’Esprit saint, mais qui fonctionnent encore ?
 
iv.       Avez-vous déjà entendu que quelqu’un peut boire trop d’eau ? Si ce n’est pas le cas, pouvez-vous boire trop d’Esprit saint ? Pouvez-vous être trop charismatique ?
 
2.     Lisez 1 Corinthiens 12.14-20. Qu’apprenez-vous sur le « corps » de l’église à partir de cette série de déclarations et de questions ? (L’église est organisée par Dieu. Chacune et chacun y a sa part, et nous devons apprécier notre part. Un élément essentiel au succès global du « corps » est l’unité – une coordination entre les différentes parties.)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 12.21-24. Avez-vous déjà été dans une église où une personne prenant un certain rôle a dit à une autre personne ayant un autre rôle : « Nous n’avons pas besoin de toi » ?
 
a.      Comment un membre d’église peut-il transmettre l’idée qu’une autre personne n’est pas nécessaire, sans le dire explicitement ? (On peut le dire avec l’attitude. Y a-t-il des postes que vous pensez ne pas être importants ?)
 
i.       Selon Paul, qu’y a-t-il d’important pour ces parties moins honorables ? (Il nous dit de traiter les parties les moins honorables de notre corps avec « un plus grand honneur », tandis que les autres « n’en ont pas besoin ».)
 
ii.       Comment appliqueriez-vous cela à votre église ? (Je pense que tout le monde a besoin d’encouragement. Nous manquons à suivre le conseil de Paul lorsque nous donnons davantage de louange au prédicateur qu’à ceux qui mettent les chaises en place, ou qui s’occupent du système audio-visuel.)
 
(1)   Que pouvez-vous faire pour résoudre le problème dans votre église, en supposant que ce soit un problème ?
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 12.25-26. Si votre pied est blessé, le remarquez-vous ? (Bien sûr !)
 
a.      Le remarquiez-vous avant que votre pied ne commence à vous déranger ?
 
b.      Quel est l’enseignement de Paul ? (Quand il s’agit de notre propre corps, nous remarquons automatiquement lorsqu’une partie a un problème. Nous devons avoir ce genre d’unité dans notre église. Nous devons être automatiquement attentifs à toutes les parties du corps et être sûrs que toutes sont honorées.)
 
c.      L’idée de rendre honneur à un humain est-elle contraire à la Bible ? (Pas selon Paul !)
 
III.  La structure de l’Église et les dons spirituels
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 12.27-28. Il n’est plus question de parties littérales du corps, telles que les mains ou les pieds, mais de différents rôles dans l’église. Ces rôles sont-ils supposés opérer comme les parties d’un corps ? (C’est la conclusion logique de l’argumentation de Paul.)
 
a.      Notez que Paul dit : « […] premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des maîtres ». Paul fait-il une classification des rôles dans l’église ? Si tel est le cas, pour quelle raison ? (Il fait une classification. Si vous lisez quelques versets plus loin, dans 1 Corinthiens 12.31 Paul réfère aux « meilleurs dons ». Quand il faisait l’analogie au corps humain, il parlait de « l’honneur » relatif. L’enseignement est que tous les dons sont nécessaires, mais certains sont « meilleurs ».)
 
b.      Pourquoi le don de « gouverner » est-il l’avant-dernier ? Dans beaucoup d’églises, les administrateurs semblent être à la tête.
 
i.       En quoi le don d’être « apôtre », qui est le premier de la liste, est-il différent de celui d’administrateur ? (Dans Matthieu 10.2-3 les douze disciples sont cités comme « apôtres ». Romains 1.1 n’est qu’un exemple (parmi tant d’autres) où Paul se déclare « apôtre », bien qu’il ne fût pas compté parmi les douze disciples. Dans Romains 16.7 nous trouvons « Andronicos et Junias » cités comme apôtres. Le rôle d’« apôtre » semble être le rôle d’ambassadeur principal pour Jésus. Voyez-vous la différence d’avec un administrateur ?)
 
2.     Lisez 1 Corinthiens 12.29-30. Que veut dire Paul en posant ces questions ? (La réponse à toutes ces questions est évidemment : « Non ». Nous avons tous une part au corps (1 Corinthiens 12.27), mais notre part est distincte.)
 
a.      Pouvons-nous évoluer ? Pouvons-nous jouir d’un plus grand rôle ? (Lisez 1 Corinthiens 12.31. La réponse est : « Oui ».)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 13.1-3. Certains dons de l’Esprit saint sont mentionnés ici. Selon vous, pourquoi Paul écrit-il cela juste après avoir écrit sur la façon dont les différents dons travaillent ensemble dans l’église ? (Nos dons, si grands soient-ils, ne nous apportent rien si nous n’avons pas l’amour. Les dons ne sont pas en relation avec l’importance personnelle, ils sont en relation avec l’aide et le soutien aux autres.)
 
4.     Lisez Galates 5.22. L’amour est le premier fruit de l’Esprit saint mentionné. Les fruits de l’Esprit saint sont évidemment différents des dons de l’Esprit saint. Comment s’accordent-ils ensemble ? (Nous avons étudié les fruits de l’Esprit saint il y a deux semaines, et nous avons étudié les dons de l’Esprit saint la semaine dernière. Les fruits sont en relation avec chacun de nous individuellement. Les dons sont en relation avec notre rôle dans l’Église. Un pied cassé est semblable à quelque chose qui ne va pas avec votre « fruit ». Non seulement le pied a besoin de guérison, mais dans cet intervalle il ne peut pas aider le corps.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), nous avons commencé par la question : « Dans quelle mesure l’Esprit saint est-il essentiel à la santé de l’Église ? » Les textes bibliques que nous avons étudiés cette semaine nous montrent que l’Esprit saint organise et équipe les membres de l’Église dans un corps unifié sous la direction de Jésus. Le Saint-Esprit est essentiel à une église saine. Il est préférable d’avoir plus d’Esprit saint que moins d’Esprit saint ! Voulez-vous prier que l’Esprit saint vienne en puissance sur vous et sur votre église ?
 
IV.    La semaine prochaine : Le Saint-Esprit, la parole et la prière.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don