Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 12 – Ministère dans les villes à la fin des temps (Actes 3, 17 & 18, 1 Corinthiens 1)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La Bible raconte comment Pierre et Paul ont travaillé dans les villes pour partager l’évangile. Ce qui est incroyable, c’est que chacun d’eux a eu une approche différente pour capter l’attention de son audience. Quelle devrait être notre approche pour partager l’évangile dans les villes à la fin des temps ? Quelle devrait être notre approche pour partager l’évangile là où nous vivons ? Cela demande-t-il un haut niveau de compétence et de ruse de notre part ? Ou alors, Dieu s’occupe-t-il de notre approche et la seule chose que nous ayons à faire est de coopérer ? Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  Paul dans la ville
 
1.     Lisez Actes 17.16-17. Nous avons souvent vu que le centre pour l’évangélisation dans le Nouveau Testament est la synagogue locale (l’église locale). Quelle nouvelle approche trouvons-nous ici ? (Paul est allé sur la place publique. Les commentateurs expliquent que cela n’était pas juste un endroit pour vendre des choses, mais également un endroit pour discuter des idées nouvelles.)
 
a.      S’agit-il d’un évènement annoncé ? (Paul parlait simplement à ceux « qui se trouvaient sur la place publique ».)
 
b.      Notez que Paul va à un endroit où les gens s’assemblent pour écouter des idées nouvelles. Quel est l’équivalent moderne pour cela ?
 
2.     Lisez Actes 17.18-19. Quel est le résultat de la présence de Paul sur la place publique pour partager l’évangile ? (Il se fait inviter à l’Aréopage – qui était à l’époque la haute cour de justice qui avait l’autorité pour prendre des décisions notamment sur les questions religieuses. Paul ne semble pas accusé de crime, mais présente plutôt de nouvelles idées.)
 
a.      Que nous enseigne cela sur l’évangélisation en milieu urbain ? (Si nous allons de l’avant pour présenter l’évangile, Dieu ouvrira les bonnes portes.)
 
3.     Lisez Actes 17.20-23. Quelle stratégie utilise Paul pour partager l’évangile ? (Il commence par ce qu’ils savent et croient déjà tous. Il capte leur attention en disant qu’il va révéler le mystère du « dieu inconnu ».)
 
4.     Lisez Actes 17.24-28. Comment décririez-vous l’étape suivante de l’argumentation de Paul ? (Il se tourne ensuite vers la nature. Il dit que Dieu a créé toute chose, de telle sorte qu’il n’a pas besoin que nous lui créions une maison.)
 
a.      Pourquoi Paul cite-t-il leurs poètes, par opposition à la Bible ?
 
5.     Lisez Actes 17.29-31. Que dit Paul au sujet des idoles ? (Il appelle « ignorance » le fait que les humains puissent concevoir et construire un dieu.)
 
a.      Pourquoi Paul dit-il qu’il s’agit d’un concept important à bien comprendre ? (Le jour du jugement arrive !)
 
6.     Lisez Actes 17.32-34. Cette approche a-t-elle fonctionné ? (« Quelques-uns » ont cru. Mais notez que Denys, un membre de l’Aréopage, a cru. Cet homme doit avoir été l’un des juges, et de ce fait Paul laisse un converti dans un forum très important.)
 
a.      Il est rapporté que peu de gens ont été convertis par Paul. Quel enseignement devons-nous en tirer ?
 
7.     Lisez Actes 18.1-4. Nous trouvons Paul qui prêche ensuite dans « l’église » locale. Notez que Paul travaille durant la semaine et prêche le sabbat. Paul perd-il du temps précieux en travaillant, au lieu de prêcher, durant la semaine ?
 
8.     Lisez Actes 18.5-6. Paul cesse de travailler et se consacre à la prédication à plein temps. Qu’est-ce qui fait la différence ? (Des aides sont arrivés.)
 
a.      Quel enseignement trouvons-nous dans cela ? (Je doute que Paul ait perdu du temps en fabriquant des tentes. Au lieu de cela, l’enseignement est que l’Esprit saint nous guidera quant à la meilleure façon d’utiliser notre temps quand nous devrons allier prédication et travail.)
 
9.     Lisez Actes 18.6 et lisez à nouveau Actes 17.33-34 et Actes 18.1. Quel exemple nous donne Paul pour l’évangélisation ? (Il partage le message et si les gens croient, c’est magnifique. S’ils ne croient pas, il part et ne les harcèle pas.)
 
10.     Lisez Actes 18.7-8. Paul bouge, mais de quelques mètres seulement ! Pourquoi un déplacement aussi court ? (Le problème était avec les Juifs, pas avec les non-Juifs. Paul ne se déplace pas loin d’un point de vue géographique, mais il se déplace en fonction de son audience.)
 
a.      Quel enseignement trouvons-nous en cela ? (Nous devons être attentifs aux groupes qui sont réceptifs à l’évangile.)
 
11.     Lisez Actes 18.9-11. Qui dirige l’œuvre d’évangélisation de Paul ? (Dieu !)
 
II.  Pierre dans la ville
 
1.     Lisez Actes 3.1-5. Quand des mendiants vous demandent de l’argent, engagez-vous la conversation avec eux ? Le regardez-vous droit dans les yeux ?
 
a.      Pourquoi Pierre dit-il à cet homme : « Regarde-nous » ? (Il veut attirer son attention.)
 
2.     Lisez Actes 3.6-10 et parcourez Actes 3.11-26. Dieu est clairement avec Pierre et Jean dans ce miracle. Pierre utilise le miracle comme un tremplin pour expliquer l’évangile. Sous plusieurs aspects cela correspond à ce que Paul faisait dans l’Aréopage et à Corinthe. Quelle approche préférez-vous ? (Je préfère l’approche où les miracles attirent l’attention des gens.)
 
a.      Quelle approche semble la plus efficace ? (Paul n’a pas fait une très bonne performance en terme quantitatif à l’Aréopage, mais Actes 18.8 nous dit qu’à Corinthe « beaucoup de Corinthiens qui écoutaient devenaient croyants et recevaient le baptême ».)
 
b.      Pourquoi Pierre fait-il des miracles pour attirer l’attention de l’audience, alors que Paul doit user de son imagination et utiliser les idoles d’Athènes pour attirer l’attention ? (Dès lors que Dieu travaille avec les deux, cela nous montre que Dieu utilise différentes approches pour partager l’évangile.)
 
c.      Étant donné que je n’ai jamais assisté à quelque chose qui ressemble à la guérison du mendiant dans aucun des évènements d’évangélisation auxquels j’ai assisté, devrions-nous prêter une plus grande attention aux détails des efforts de Paul ? Ou alors, devrions-nous prier que Dieu nous laisse faire des miracles en son nom pour faire avancer l’évangile ?
 
III.  Le point de focalisation
 
1.     Paul discute du point de focalisation de son ministère. Voyons donc ce qu’il recommande. Lisez 1 Corinthiens 1.17. Attendez une minute ! Je pensais que la présentation de Paul à l’Aréopage était un exemple de sagesse humaine. Comment expliquez-vous cela ? (Si vous lisez à nouveau la présentation de Paul (Actes 17.22-31), vous verrez qu’il fait référence à la puissance de Dieu et à Jésus ressuscité d’entre les morts.)
 
2.     Lisez 1 Corinthiens 1.18-20. Cela explique-t-il pourquoi Paul a converti si peu de gens à l’Aréopage ?
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 1.21-25. Attendez une minute, venons-nous juste de nous tromper sur les raisons pour lesquelles Pierre utilisait des miracles, et Paul des arguments philosophiques ? Paul affirme que les Juifs recherchent des miracles et les Grecs recherchent des arguments de sagesse, mais que la vraie puissance de l’évangile est Jésus crucifié.)
 
a.      Cela suggère-t-il que Dieu utilisera les méthodes que les gens désirent pour focaliser leur attention sur le cœur de l’évangile – Christ crucifié ? (Cela semble exactement ce que nous avons vu dans cette étude.)
 
b.      Si cela est correct, que veulent voir les gens dans nos villes ? Que veulent voir les gens qui habitent dans notre région ? Qu’est-ce qui attirera leur attention, afin qu’ils soient ouverts à entendre le message du « Christ crucifié » ?
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 1.26-29. Dans quelle mesure est-il compliqué de savoir comment nous devrions approcher le monde ? (Cette étude nous aide à réfléchir aux façons par lesquelles Dieu utilise son peuple pour partager l’évangile, mais en fin de compte c’est Dieu qui nous utilise pour faire sa volonté. Nous ne devons pas être spéciaux dans nos compétences propres, nous pouvons tous partager l’évangile.)
 
a.      Je me rappelle avoir un jour séjourné dans un hôtel parce que j’avais été invité à visiter une ville pour y prêcher le jour suivant. Au moment de quitter l’hôtel, la réceptionniste n’arrêtait pas de me parler de l’évangile. Je suis sûr qu’elle faisait cela avec tout le monde. Cela m’a amené à penser qu’elle devait faire bien plus d’évangélisation dans son humble travail que moi avec ma prédication !
 
5.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous vous engager dès aujourd’hui à vouloir que Dieu vous utilise pour apporter le message du « Christ crucifié » aux autres ?
 
IV.    La semaine prochaine : Comment attendre ?
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don