Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 – Jésus leur dit : « Suivez-moi » (Jean 9 & 10, Luc 19)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous des connaissances en matière de marketing ? Personnellement non. Mais j’ai un certain bon sens. Je suppose que le premier principe du marketing est de croire en votre produit. Notre étude de cette semaine nous encourage à regarder à l’attitude de Dieu à notre égard. Un autre principe important du marketing est de déterminer qui est le plus à même de vouloir votre produit. Notre étude de cette semaine partage avec nous quelques pointeurs sur ceux qui sont les plus susceptibles de se convertir. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage sur le marketing de l’évangile !
 
I.  Voir et entendre
 
1.     Lisez Jean 9.1-2. Cela soulève quelques questions au sujet du Dieu qui nous appelle à le suivre. Que pensent les disciples au sujet de la nature de Dieu ? (Il punit les gens par la cécité à cause de leur péché ou du péché de leurs parents.)
 
a.      Aimez-vous cette image de Dieu ?
 
2.     Lisez Jean 9.3. Que dit Jésus sur la nature de Dieu ? (Il dit que de mauvaises choses arrivent parfois pour glorifier Dieu.)
 
a.      Aimez-vous cette image de Dieu ?
 
3.     Lisez Jean 9.4-5. Quelle est votre obligation envers Dieu ? (Nous avons été créés pour œuvrer pour lui. Cela rend le commentaire au sujet de l’aveugle un peu plus compréhensible. Quelle que soit notre situation, notre destinée est de promouvoir la volonté de Dieu.)
 
4.     Lisez Jean 9.6-7. Quelle est l’œuvre de Dieu ici ? (Guérir l’aveugle.)
 
a.      Comment cela peut-il être la volonté de Dieu pour cet homme d’être aveugle, alors que l’œuvre de Dieu est de lui donner la vue ? (Jean 9.3 ne dit pas que sa cécité était la volonté de Dieu, mais plutôt qu’elle était une opportunité pour montrer l’œuvre de Dieu.)
 
i.       Que cela dit-il sur l’œuvre de Dieu et les tragédies de la vie ? (L’œuvre de Dieu est de réparer la tragédie.)
 
5.     Lisez Jean 9.8-12. Si nous étudions Jésus qui appelle les gens à lui, pourquoi ne reste-t-il pas avec l’homme guéri de cécité pour lui expliquer l’évangile ?
 
6.     Lisez Jean 9.13-17. En quoi cette conversation fait-elle avancer l’évangile ?
 
7.     Lisez Jean 9.24-25 et Jean 9.30-33. L’homme guéri de cécité commence en disant qu’il ne sait qu’une chose : que Jésus l’a guéri. Est-ce vrai ? (Difficilement ! Cet homme entame ensuite un grand plaidoyer de défense de Jésus.)
 
8.     Lisez Jean 9.34. Si vous étiez l’un des responsables religieux, les arguments de cet homme guéri de cécité vous auraient-ils amenés à reconsidérer votre position ?
 
a.      Les « disciples de Moïse » (Jean 9.28) sont-ils ouverts à la vérité ?
 
9.     Lisez Jean 9.35-38. Pourquoi l’homme guéri de cécité est-il si ouvert à la vérité ?
 
a.      Reprenons notre discussion initiale. Auriez-vous été un peu mal à l’aise à l’idée que cet homme fût né aveugle pour donner gloire à Dieu ?
 
i.       Si tel est le cas, posez-vous la question si vous préférez plutôt être lui maintenant ou les responsables religieux.
 
(1)   Quand Jésus vient prendre les sauvés pour les amener au ciel, qui préférez-vous être ?
 
10.     Lisez Jean 9.39. Je pensais que Jésus était venu sur cette terre parce qu’il nous aimait. Pourquoi Jésus dit-il qu’il vient pour un « jugement » ? (Voyez-vous comment l’œuvre de Jésus (et notre œuvre) est entièrement dirigée vers le jugement ? Ce qui est important n’est pas de savoir si nous sommes aveugles ou si nous souffrons de quelque chose. Ce qui est important, c’est le jugement et la vie éternelle.)
 
11.     Lisez Jean 9.40-41. Quelle est la clé du jugement ? (Jésus nous enseigne qu’avoir beaucoup de connaissance des choses religieuses n’est pas la clé pour un jugement favorable. Au lieu de cela, c’est une volonté de croire en Jésus.)
 
12.     Lisez Jean 10.1-3. Pour continuer sur le thème de la « vue », qui est le « gardien » ? (Quelqu’un qui porte la responsabilité des moutons. L’ouverture de la porte peut être une illustration de l’Esprit saint qui ouvre notre cœur.)
 
13.     Lisez Jean 10.4-5. Nous passons d’une histoire relative à la vue et au fait de regarder, à une histoire en relation avec l’écoute. En quoi les moutons qui entendent sont-ils différents des pharisiens et de l’homme aveugle que nous avons étudié précédemment ? (Les moutons sont des gens qui ont déjà accepté Jésus. L’homme guéri de cécité et les pharisiens sont des gens qui sont confrontés au problème de savoir s’ils croiront ou non en Jésus.)
 
a.      Que cela suggère-t-il quant à la façon dont nous devrions présenter l’évangile ? (Les gens dans le besoin sont une opportunité pour l’œuvre de Dieu. Dès lors que Jésus a premièrement guéri l’homme aveugle, nous trouvons un mélange de guérison et de partage de la logique de l’évangile.)
 
b.      Que nous enseignent les pharisiens sur le partage ? (Ils sont ceux qui n’écouteront simplement pas.)
 
i.       Comment Jésus traite-t-il ceux qui n’écoutent pas ? (Jésus est direct avec eux. Il dit qu’ils comprennent (Jean 9.41) et qu’ils sont coupables de péché.)
 
14.     Lisez Jean 10.6. Il y a beaucoup de concepts présents dans l’histoire des moutons qui entendent la voix du berger. Pensez-vous comprendre le message de Jésus ? (Je pourrais être plus clair.)
 
15.     Lisez Jean 10.7-10. Attendez une minute ! Jésus dit qu’il est la « porte ». En quoi Jésus est-il la porte ? (Jésus parle à nouveau du jugement. Il dit que ceux qui entrent « par moi seront sauvés ».)
 
a.      Lisez à nouveau Jean 10.10. Quel est le but de Jésus pour l’homme guéri de cécité ? (Qu’il ait la vie en abondance.)
 
b.      Nous avons débuté avec deux images plutôt effrayantes de Dieu. Une image présentait Dieu comme adressant de terribles punitions aux pécheurs. L’autre image est que nous pouvons souffrir juste pour soutenir l’œuvre de Dieu. Quelle est l’image que nous trouvons dans Jean 10.10 ? (Quoi qu’il arrive sur la terre, le but de Dieu est de nous donner la vie, et pas simplement la vie, mais la vie « en abondance » !)
 
16.     Lisez Jean 10.11-15. Jésus nous dit qu’il n’est pas seulement la porte, mais également le berger. Quel est l’enseignement principal de Jésus au sujet du berger ? (Il place l’intérêt du troupeau au-dessus de son propre intérêt.)
 
a.      Que pensez-vous de l’image de Dieu ? S’agit-il d’une image convaincante, d’une image qui vous incite à suivre Jésus ?
 
i.       Si vous répondez par l’affirmative, que cela dit-il quant à votre capacité à voir et à entendre les choses de Dieu ?
 
II.  Les fruits
 
1.     Lisez Luc 19.1-4. Qu’apprenons-nous sur Zachée ? (Il était malin, petit, riche et un collecteur des taxes pour les Romains. Il voulait voir Jésus.)
 
a.      Selon vous, Zachée pensait-il qu’il aurait une conversation avec Jésus ?
 
2.     Lisez Luc 19.5-7. Selon vous, pourquoi Jésus a-t-il une réaction différente de celle des gens ?
 
a.      Revenons à notre première histoire. Lisez Jean 9.30-34. Quelle opinion avaient les gens au sujet de celui qui était né aveugle ? (Il était « né tout entier dans le péché ». Rappelez-vous que même les disciples de Jésus avaient un point de vue similaire (Jean 9.2).)
 
b.      Nous pensons que les Pharisiens étaient pécheurs, les Pharisiens pensaient que les autres étaient pécheurs, et tout le monde pensait que l’homme aveugle et Zachée étaient pécheurs. Quels pécheurs devrions-nous poursuivre ?
 
3.     Lisez à nouveau Luc 19.4 et Luc 19.8-10. Dans quelle mesure était-il difficile de convertir Zachée ? (C’était facile !)
 
4.     Comparez la difficulté de convertir les Pharisiens pécheurs et la difficulté de convertir Zachée. Quelle est la différence entre les deux ? (Zachée poursuivait Jésus ! Les Pharisiens étaient opposés à Jésus. Nous devons en tirer un enseignement pour amener les gens à Jésus. Nous devons tendre la main aux gens qui nous entourent, mais ensuite rechercher ceux qui sont intéressés par l’évangile, plutôt que ceux qui sont des ennemis de l’évangile.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), avez-vous réfléchi à la façon dont vous pouvez amener les autres à Jésus ? Je pense que la Bible nous dit d’aller vers les « fruits les plus faciles à cueillir » - ces gens dont le cœur est ouvert par l’Esprit saint à un intérêt dans l’évangile. Je ne pense pas que nous devions passer notre temps avec ceux qui rejettent (ou qui s’opposent activement à) la vérité. Voulez-vous recherchez dès aujourd’hui à refléter la sagesse de Dieu en cherchant ceux qui sont perdus ?
 
III.    La semaine prochaine : Ministère dans les villes à la fin des temps.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don