Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 – Jésus fait du bien (Jonas 1 à 4, Matthieu 5, Deutéronome 28, 1 Corinthiens 13)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Les Chrétiens qui traversent des moments difficiles disent souvent que Dieu affine leur caractère. Si nous faisons de mauvais choix, nous en tirons généralement un enseignement « à la dure ». Personne d’entre nous ne désire que des mauvaises choses arrivent. L’idée selon laquelle Dieu permet que de mauvaises choses nous arrivent pour nous rendre meilleurs crée une crainte générale de Dieu. Est-ce bien ? Est-il possible que Dieu puisse vous bénir après que vous ayez fait un mauvais choix, pour approfondir tant votre amour pour lui que votre désir de ne pas refaire ce mauvais choix ultérieurement ? J’ai récemment lu des commentaires sur l’idée de bénédiction corrective, et je ne l’avais jamais envisagé auparavant – à l’exception que je pense que cela est déjà arrivé dans ma vie. Ouvrons la Bible et apprenons-en davantage sur le changement de comportement et sur ce que Jésus désire pour nous !
 
I.  Ninive et Jonas
 
1.     Lisez Jonas 3.1-4. Pourquoi Dieu avertit-il le peuple de Ninive, au lieu de simplement le détruire ?
 
2.     Lisez Jonas 3.5-8. Que cela suggère-t-il quant à la raison pour laquelle Dieu avertit le peuple de Ninive ? (Le peuple se détourne du mal.)
 
3.     Lisez Jonas 3.9-10. Ce texte nous dit que Dieu a de la compassion pour le peuple de Ninive. Il lui donne une deuxième chance plutôt que de simplement le détruire. Que nous dit cette histoire au sujet de Dieu qui permet les difficultés pour améliorer notre caractère ? Cette histoire prouve-t-elle que si nous ne nous comportons pas bien, Dieu permettra les difficultés, afin que nous nous tournions vers lui ? (Cela ne suggère pas du tout cela. Dieu planifiait de détruire Ninive. Il ne s’agissait pas d’un programme d’amélioration de caractère. Le plan de Dieu pour améliorer le caractère était de donner au peuple une seconde chance.)
 
4.     Lisez Jonas 4.1-3. Que dit Jonas concernant le caractère de Dieu et sur la façon de gérer le mal ? (Dieu est « clément et compatissant » et « patient et grand par la fidélité ».)
 
a.      Pourquoi Jonas se fâche-t-il ? Sa colère est-elle justifiée ?
 
5.     Si vous n’êtes pas familier avec l’histoire, lisez les deux premiers chapitres du livre de Jonas avant de lire Jonas 1.12-17. Qu’arrive-t-il à Jonas lorsqu’il désobéit à Dieu ? Ne s’agit-il pas d’une histoire sur Dieu qui use de discipline envers Jonas pour l’aider à obéir ?
 
a.      Selon vous, quelle sorte de vie aurait vécu Jonas si Dieu l’avait simplement laissé partir au loin ?
 
6.     Chaque fois que j’ai le sentiment désagréable que quelque chose de mauvais va se pointer à l’horizon à cause de mon besoin d’améliorer mon caractère, je pense à ma relation avec mes enfants. Si vous étiez le parent de Jonas et que vous pouviez tout contrôler, le laisseriez-vous simplement partir au loin ?
 
a.      Si tel n’est pas le cas, qu’auriez-vous fait ?
 
b.      Si nous croyons que Dieu nous fera que ce qu’un parent aimant ferait (ou devrait faire), cela écarte-t-il votre crainte ?
 
II.  Dieu et l’amour
 
1.     Lisez Jonas 4.4. Quelle est la réponse correcte à la question de Dieu ? Gardez à l’esprit la façon dont Dieu traite Jonas. (Jonas a eu une deuxième chance. Peut-être aurait-il pensé passer par des moments plus difficiles, notamment à cause de la tempête qu’il a subie et de l’expérience du poisson. Cependant, la séquence des évènements a sauvé la vie de Jonas.)
 
2.     Lisez Jonas 4.5. Pourquoi Jonas s’installe-t-il confortablement « afin de voir ce qui arriverait dans la ville » ? Jonas pense-t-il avoir changé l’opinion de Dieu concernant la destruction de la ville ?
 
3.     Lisez Jonas 4.6-8. Pourquoi Jonas est-il toujours assis là ? (Il espère toujours que Dieu détruira Ninive !)
 
4.     Lisez Jonas 4.9. Êtes-vous d’accord avec la réponse de Jonas ? (Jonas espère la mort de milliers de personnes. Au lieu de cela, une plante meurt – une plante qui avait donné de l’ombre à Jonas – et il est en colère à cause de cela. Jonas a une attitude très étrange.)
 
5.     Lisez Jonas 4.10-11. Les paroles de Dieu expriment-elles une considération importante relativement à la façon dont Dieu traite Ninive ? (Dieu a créé le peuple de Ninive. Dieu a un intérêt personnel pour vous parce qu’il est votre Créateur.)
 
a.      Dans quelle mesure le fait de croire en la théorie de l’évolution amoindrit-il votre compréhension de l’amour de Dieu ?
 
6.     Lisez à nouveau Jonas 4.11. Que veut dire Dieu lorsqu’il dit : « […] qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche » ? Veut-il dire que leur capacité de savoir se diriger est remise en question ? (Dieu décrit plutôt des enfants. Mais je pense que le point le plus important est que le peuple ne comprend pas clairement les problèmes.)
 
a.      Que cela nous enseigne-t-il sur Dieu ? (Dieu veut que chacune et chacun ait une chance de le comprendre et de prendre une décision le concernant.)
 
b.      Pourquoi Dieu fait-il référence à « des bêtes en grand nombre » ? (Dieu s’intéresse aux animaux. Ils sont un facteur dans sa considération de détruire – ou non – Ninive.)
 
7.     Réfléchissez à nouveau à la façon dont Dieu traite Jonas – même quand il encourageait à la mort de milliers d’humains – et à la façon dont Dieu traite Ninive. Que vous enseigne cela concernant l’attitude de Dieu envers vous ?
 
8.     Lisez Matthieu 5.43-48. Ces versets semblent-ils contenir un conflit ? Dieu nous dit : « Aimez vos ennemis », mais son exemple de cela est de traiter les ennemis simplement comme n’importe qui d’autre – il fait lever le soleil et tomber la pluie sur tous. Est-ce cela la définition de l’amour pour nos ennemis ?
 
a.      Imaginons qu’à cause de vos actes vous êtes un(e) ennemi(e) de Dieu. Comment aimeriez-vous qu’il vous traite ?
 
9.     Lisez Deutéronome 28.1-6. Cette promesse est-elle actuelle pour vous aujourd’hui ?
 
10.     Lisez Deutéronome 28.15-20. Cette promesse est-elle actuelle pour vous aujourd’hui ?
 
a.      Comment accordez-vous ces versets de Deutéronome 28 avec la déclaration dans Matthieu 5 selon laquelle Dieu montre de l’amour envers les gens méchants en les traitant comme les autres ? (Au premier abord, il y a une énorme contradiction. Voyons si nous pouvons résoudre ce conflit apparent.)
 
b.      Quand Dieu promet de faire lever le soleil et pleuvoir sur les gens mauvais, que promet-il ? (Ils reçoivent le même avantage des bénédictions naturelles que Dieu donne.)
 
c.      Quand Dieu promet des bonnes choses si nous obéissons à ses Commandements et des mauvaises choses si nous désobéissons, s’agit-il aussi de l’ordre naturel des choses ? (Je pense que c’est le cas. Dieu nous a donné ses Commandements pour rendre notre vie meilleure et pour nous aider à éviter les problèmes. C’est l’amour de Dieu qui inspire ses Commandements, et c’est son amour qui nous dirige pour vivre. Quand nous souffrons parce que nous désobéissons, nous souffrons de l’ordre naturel des choses – tout comme le lever du soleil et la pluie sont de l’ordre naturel des choses.)
 
11.     Si vous venez de vous dire : « Cela me semble parfaitement correct, quelle belle explication ! », comment intégrez-vous Jonas et le poisson à cette explication ? Comment expliquez-vous la destruction qui va s’abattre sur Ninive ?
 
a.      Réfléchissez à nouveau au fait d’être parent. Vos enfants sont-ils sujets au bien et au mal fondés sur les lois naturelles – disons par exemple la gravité ? (Bien sûr ! Ils tombent des arbres et roulent trop vite sur leur vélo à cause de la gravité.)
 
b.      Intervenez-vous aussi pour récompenser un bon comportement et pour punir un mauvais comportement chez vos enfants ? (Bien sûr ! Pensez-vous que Dieu soit moins subtil dans ses actions que vous-même ?)
 
c.      Intervenez-vous pour sauver vos enfants des conséquences naturelles de leur comportement ? (Bien sûr ! Mais pas toujours.)
 
d.      Avez-vous déjà vu des mauvaises choses arriver à vos enfants, qui n’ont rien à voir avec votre comportement, ni le leur, mais plutôt avec le comportement d’autres ? (Bien sûr ! Satan et ses alliés sont là pour nous faire du mal.)
 
12.     Quand vous réfléchissez à toutes ces choses, quelle conclusion tirez-vous sur Dieu ? (Il nous aime en nous donnant des directives pour mieux vivre. Il nous aime en intervenant pour nous sauver et nous corriger. Tout est plus compliqué parce que nous permettons à Satan et à ses confédérés de venir et de créer le mal. Finalement, Dieu nous aime par ses promesses de détruire le péché et les ennemis du bien.)
 
III.  Les humains et l’amour
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 13.8. Que signifie : « L’amour ne succombe jamais » ?
 
2.     Lisez 1 Corinthiens 13.9-12. Que cela dit-il au sujet de notre compréhension de l’amour de Dieu et de la façon dont il dirige notre univers ? (J’ai partagé ma compréhension de la Bible, mais ce texte nous dit que nous sommes comme des enfants, nous connaissons partiellement, nous voyons une image imparfaite du caractère de Dieu. À l’avenir, tout deviendra clair. Ce dont nous pouvons être sûrs maintenant, c’est que l’amour « ne succombe jamais » !)
 
3.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous faire confiance à Dieu ? Voulez-vous faire confiance à l’amour de Dieu, de telle sorte que vous saurez toujours qu’il veut le meilleur pour vous ?
 
IV.    La semaine prochaine : Jésus témoigne sa sympathie.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don