Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 – Jésus se mêle aux hommes (Luc 14 & 15, Genèse 13, Matthieu 3)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Jésus et les pharisiens avaient différentes approches pour convertir les pécheurs. Jésus a mangé avec eux. Les pharisiens pensaient que les pécheurs devaient aspirer à être comme eux. Nous savons que la conversion des pécheurs est quelque chose d’important parce que les conversions donnent de la joie dans le ciel. Comment entretenir des relations avec les pécheurs sans qu’ils nous convertissent ? Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre sur ces sujets importants !
 
I.  Dieu avec les pécheurs
 
1.     Lisez Luc 15.1-2. Quel est le problème ici ? Pourquoi les pharisiens « maugréent »-ils contre Jésus qui accueille les pécheurs et mange avec eux ?
 
a.      Connaissez-vous l’expression : « On connaît un homme par ses fréquentations régulières » ? Est-ce le problème ici ? (Je le pense. Peut-être que les pharisiens pensaient que Jésus encourageait les pécheurs à rester pécheurs.)
 
b.      Lisez Luc 7.36. Quelle image plus globale cela nous donne-t-il des gens avec lesquels Jésus mange ? (Jésus aurait mangé avec tout le monde. Il n’impose pas de test de personnalité.)
 
c.      Quand j’étais jeune, on m’a enseigné (ou du moins j’ai compris) que si j’étais impliqué dans un péché, Dieu m’éviterait. Que suggèrent ces versets au sujet de cette idée ? (Dieu ne fuit pas les pécheurs.)
 
2.     Lisez Luc 15.3-6. Qu’enseigne cela sur la relation entre Dieu et les pécheurs ? (Non seulement il leur court après, mais il les porte jusqu’à la maison !)
 
a.      Dans cette histoire, qui a la relation la plus proche avec Jésus : le mouton sauvé ou le mouton perdu ? (Jésus passe davantage de temps à chercher le mouton perdu. Ce dernier est le centre de son attention. Le but, cependant, est de rendre le mouton perdu semblable aux autres moutons.)
 
b.      Revenons sur une discussion que nous avons eue dans notre dernière étude, au sujet de l’évangélisation. Rappelez-vous que dans Matthieu 10.14-15 Jésus dit à ses disciples que si une personne ne veut pas écouter le message de l’évangile, « secouez la poussière de vos pieds » et passez votre chemin. Il n’est pas question de harceler ou de courir après ceux qui rejettent la vérité. Comment réconciliez-vous cette instruction avec Jésus qui recherche le mouton perdu ? (Je ne pense pas que la parabole de Jésus de la brebis perdue parle d’évangélisation. Je pense qu’elle révèle l’attitude de Dieu envers les pécheurs.)
 
3.     Lisez Luc 15.7. Quelle devrait être notre attitude envers les pécheurs qui se repentent ? (Nous devrions être fous de joie.)
 
4.     Revenons à la question de l’évangélisation et lisons à nouveau Luc 15.1. Jésus court-il après les pécheurs ? (Non, ce sont eux qui lui courent après. Le problème des pharisiens était ce qui devrait se passer une fois que les pécheurs l’ont rattrapé.)
 
5.     Lisez Luc 15.8-10. Quel est le sujet d’attention de cette femme ? (Son sou perdu.)
 
a.      Comme vous le savez des récentes études, je suis très attaché à l’objectif de rendre un excellent service d’adoration. Que suggère cette parabole qui devrait être le point de focalisation de l’église ? (Tant cette parabole que la parabole de la brebis perdue focalisent sur ce qui est perdu.)
 
b.      Nous avons conclu (ou du moins j’ai conclu) que l’histoire de la brebis perdue ne traitait pas d’évangélisation, mais qu’elle illustrait l’attitude de Dieu envers les pécheurs. Selon vous, est-ce également vrai en ce qui concerne l’histoire de la drachme perdue ?
 
c.      Même si l’enseignement de ces deux histoires concerne l’attitude de Dieu envers les pécheurs, ne disent-elles pas quelque chose au sujet de l’évangélisation ?
 
II.  Tout donner
 
1.     Comme vous le savez, je crois que le contexte dans la Bible est extrêmement important. Examinons les enseignements de Jésus qui précèdent immédiatement sa discussion sur l’attitude de Dieu envers les pécheurs. Lisez Luc 14.28-30. Quel est l’enseignement de cette histoire ?
 
2.     Lisez Luc 14.31-32. Quel est l’enseignement de cette histoire ? (Les deux histoires nous enseignent à être de bons planificateurs. Nous ne devons pas lancer un projet sans avoir réfléchi au préalable à la meilleure façon de le réaliser et si nous avons les ressources pour le mener à bien.)
 
3.     Lisez Luc 14.33. N’est-ce pas un peu discordant ? En fait, cette conclusion n’est-elle pas juste à l’opposé des paraboles ? La tour et la guerre requièrent, respectivement de l’architecte et du roi, suffisamment de ressources pour finir le travail. Jésus dit maintenant que nous devrions vouloir n’avoir aucune ressource ! Ou alors ?
 
a.      Le chapitre suivant débute avec des enseignements sur notre attitude envers les pécheurs. Pourquoi ? (Si nous nous préoccupons d’être « au-dessus » des pécheurs jusqu’à les éviter, alors nous n’abandonnons pas notre orgueil.)
 
4.     Revenons encore un peu plus en arrière pour voir le contexte. Lisez Luc 14.25-27. Jésus nous enseigne-t-il à aimer tout le monde, à l’exception de notre famille ? (Non. L’idée de littéralement détester notre famille est contraire au reste de la Bible, inclus le Cinquième Commandement (Exode 20.12). Je ne pense pas que Jésus dise d’abandonner notre amour pour notre famille et de le remplacer par de la haine. Et je ne pense pas que Jésus nous dise de tout vendre et de remplacer tout cela par rien.)
 
5.     Revenons encore un peu plus en arrière pour voir le contexte. Lisez Luc 14.16-20. Vous connaissez certainement cette parabole parce qu’elle apparaît dans plus d’un des évangiles. Qu’est-ce qui empêche ces gens de participer au repas des noces ? (Ils sont trop pris par les affaires de la vie.)
 
a.      Maintenant, dites-moi ce que veut dire Jésus lorsqu’il dit de « détester » votre famille, de renoncer « à tous ses biens » et de manger avec les pécheurs ? Quel est l’enseignement que Jésus essaye de nous donner ? (Nous ne pouvons pas laisser notre travail, nos loisirs, notre famille ou notre dignité se mettre en travers de notre route pour faire avancer le royaume de Dieu. Les pharisiens ne voulaient pas abandonner leur dignité pour manger avec les pécheurs.)
 
6.     Lisez Luc 14.34-35. Vous avez des oreilles, qu’entendez-vous ? (Les Chrétiens doivent se mélanger au monde. Nous ne pouvons pas laisser notre dignité, notre sens de supériorité, notre travail, nos loisirs ou notre famille nous empêcher de partager avec les pécheurs qui veulent s’associer à nous.)
 
III.  Lot
 
1.     Lisez Genèse 13.8-13. S’agit-il du choix que Jésus nous enseigne à faire ? Aller dans les villes dépravées et y créer des centres d’évangélisation ?
 
a.      Selon vous, Lot a-t-il fait ce choix pour évangéliser ?
 
2.     Lisez Genèse 14.11-12. Lot est littéralement capturé par les pécheurs ! Est-ce que le danger devrait nous faire nous détourner de l’évangélisation urbaine ?
 
3.     Lisez Genèse 14.15-16. Que cela nous dit-il sur le fait de littéralement combattre les méchants ? Que cela dit-il au sujet de la protection de Lot par Dieu ?
 
a.      Avez-vous remarqué quelque chose de différent concernant la maison de Lot ? (Dans Genèse 13.12 (version à la Colombe) Lot plante sa tente « en direction de Sodome ». Dans Genèse 14.12 il vit « à Sodome ».)
 
4.     Lisez Genèse 19.12-16. Quel est le danger réel d’une personne juste (ou un couple) qui se déplace à un endroit rempli de pécheurs ? (Le danger est d’être perméable aux mauvaises influences environnantes.)
 
5.     Lisez Genèse 19.17 et Genèse 19.26. Pourquoi la femme de Lot a-t-elle regardé en arrière ? (Quand je parque ma nouvelle voiture et que je m’en éloigne, je me retourne et la regarde. Son cœur, sa vie, ses biens étaient à Sodome. Elle ne pouvait pas résister à jeter un dernier regard sur son ancienne vie.)
 
IV.  Jean le Baptiseur
 
1.     Lisez Matthieu 3.1-3. Avec notre étude en arrière-plan, comment expliquez-vous le comportement de Jean le Baptiseur ? Est-il sociable ?
 
2.     Lisez Matthieu 3.5. Était-ce un problème que Jean vivait dans le désert ? (Non. Les gens venaient à lui !)
 
3.     Pensez à la différence entre Jésus, les pharisiens, Jean le Baptiseur et Lot. Pouvez-vous commencer à formuler quelques règles pour atteindre les pécheurs ? (L’enseignement avec les pharisiens est de ne pas regarder de haut les pécheurs. Jean nous enseigne que si nous avons le bon message, les pécheurs viendront à nous. Lot nous enseigne qu’il est dangereux pour nous et pour notre salut d’aller avec les pécheurs. Jésus nous enseigne à être disponibles pour les pécheurs et à vouloir interagir avec eux.)
 
a.      Que devriez-vous faire différemment de maintenant pour atteindre les pécheurs ?
 
b.      Que faites-vous maintenant pour atteindre les pécheurs et qui semble être validé par la Bible ?
 
4.     Cher(ère) ami(e), partager la parole de Dieu avec les pécheurs est un travail extrêmement important. Quand les pécheurs retrouvent leur bon sens et viennent à Dieu, cela donne beaucoup de joie au ciel. Voulez-vous accepter, maintenant, de formuler une approche biblique pour partager l’évangile, puis de la mettre en action ?
 
V.    La semaine prochaine : Jésus fait du bien.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don