Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 02 – Restaurer la domination (Genèse 1-3, 6, 7 & 9, 2 Thessaloniciens 3)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Que signifie « domination » ? Le Commonwealth de Virginie, où je vis, est appelé la « Vieille Domination ». Quand je recherche cela dans l’encyclopédie Encyclopedia Virginia, je trouve que la Virginie était la première des « dominations d’outre-mer de la part des rois et des reines d’Angleterre ». Je pensais que « Vieille Domination » signifiait quelque chose de grandiose. Au lieu de cela, cela signifie que je vis à un endroit qui était dominé par un autre pays ! La Nouvelle Bible Segond (NBS) dit que les humains dominent sur la création (Genèse 1.26). Ouvrons nos Bibles et voyons ce que cela signifie !
 
I.  La création et la domination
 
1.     Lisez Genèse 1.26-27. Sur quoi Dieu a-t-il donné aux humains la domination ? (« Sur toute la terre ». Ensuite la Bible nomme les animaux, tant sauvages que domestiques. Il semble que nous ayons la domination sur toute la création.)
 
a.      Notez que Dieu dit ensuite qu’il nous a créés à son image. Pourquoi ? (Dès lors que Dieu est le Chef ultime, il a voulu que nous lui ressemblions. Je suppose qu’il est bon pour les dirigeants d’avoir un air de ressemblance.)
 
b.      La traduction Parole de Vie (PDV) utilise le terme « commander » au lieu de « dominer ». Cela permet-il de mieux comprendre le terme « dominer » ?
 
i.       Si vous répondez affirmativement, comment commandez-vous aux animaux ?
 
2.     Lisez Genèse 1.28. Nous voyons un nouveau terme : « soumettre ». Qu’ajoute ce terme à notre compréhension de la façon dont nous devons « commander » sur la création ? (Clairement, les humains en ont la responsabilité.)
 
3.     Lisez Genèse 1.29-30. Si l’on venait de vous dire que vous étiez en charge des animaux, cela s’ajouterait-il à votre autorité ou cela limiterait-il votre autorité ? (Compte tenu de notre culture de notre époque, il s’agirait d’une limitation majeure de notre autorité. Il ne nous serait pas permis de manger les animaux. Au lieu de cela, les animaux et les humains auraient essentiellement le même régime alimentaire – des plantes vertes.)
 
a.      Que nous enseigne cette limitation ? (Notre autorité est limitée.)
 
4.     Lisez Genèse 2.15-17. Quelles limites additionnelles à notre autorité trouvons-nous dans ces versets ? (Il est dit à Adam et à Ève de ne pas manger du fruit d’un arbre. De plus, il leur est donné une obligation par rapport à la création. Il leur est dit de « le cultiver » et de « le garder ». Il s’agit d’une autre limite à notre autorité.)
 
a.      Étant donné ces limites à notre autorité totale, comment décririez-vous la nature de notre autorité ? (Bienveillante ou symbiotique. Nous prenons soin de la création et elle prend soin de nous.)
 
II.  La chute et la domination
 
1.     Lisez Genèse 3.17-19. Après qu’Adam et Ève aient péché, comment a changé leur relation avec la création ? (Rien dans le texte ne dit que les humains n’étaient plus responsables de la création, mais en revanche il est mentionné que la nature est en rébellion. La nature ne coopère plus comme auparavant.)
 
2.     Lisez Genèse 3.16. Quelle logique trouvez-vous dans la punition pour le péché ? (Rappelez-vous que nous avons été créés pour être des dirigeants comme Dieu. Nous allons désormais vivre quelque chose de semblable à ce que Dieu vit avec nous. Dieu est notre Créateur. Alors que nous créons maintenant plus d’humains, l’expérience génère de la peine – tout comme nous créons de la peine à Dieu. La création de Dieu lui crée maintenant des difficultés et des problèmes. Les plantes créent maintenant de la difficulté à Adam. Dieu nous donne une expérience parallèle à sa souffrance actuelle.)
 
3.     Lisez Jean 12.31-33. Jésus appelle Satan « le prince de ce monde ». Jusqu’où la domination est-elle passée à Satan lorsque Adam et Ève ont péché ? (Jésus appelle clairement Satan « prince », et lui attribue une certaine autorité dans le monde. Mais l’autorité de Satan est limitée parce que c’est Dieu qui a expliqué à Adam et à Ève (après qu’ils aient péché) comment serait leur nouvelle relation avec la création. Cela révèle que Jésus appelle Satan « prince » par opposition à « roi ».)
 
4.     Lisez Genèse 6.5-7. À la lumière de ce texte, comment décririez-vous l’autorité relative de Satan et de Jésus après le péché des humains ? (Dieu a conservé l’autorité ultime. Dieu propose de détruire la création. Si Satan avait une autorité complète sur la terre, il pourrait bloquer cela, ou au moins il pourrait légitimement se plaindre que Dieu a détruit sa propriété, son royaume.)
 
5.     Lisez Genèse 7.1-4 et Genèse 7.20-23. Qui dirige ici ? (Dieu !)
 
6.     Lisez Genèse 9.1-5. Qui dirige ici ? (Dieu et les humains.)
 
a.      Après le déluge, qu’a dit Dieu au sujet de l’autorité des humains sur la création ? (Dieu a dit plusieurs choses. Premièrement, il annonce que les humains peuvent manger des animaux. Deuxièmement, Dieu proclame que les animaux nous « ont été livrés », mais Dieu interdit de manger du sang des animaux. Dieu a le contrôle total. À nouveau, Dieu délègue une partie de ce contrôle aux humains.)
 
7.     Alors que vous réfléchissez aux versets que vous avez lus, vous semble-t-il que les humains travaillent sous le contrôle de Satan, ou que Dieu a gardé le contrôle et que nous opérons encore « en son image », dans le sens que les problèmes que nous lui avons créés sont maintenant des problèmes que nous devons gérer ? (Les humains n’ont jamais eu l’autorité de transférer le pouvoir de Dieu à Satan. Les humains ont rendu plus compliquée leur propre autorité en participant à la rébellion contre l’autorité de Dieu.)
 
8.     Lisez à nouveau Genèse 9.2 et notez ce qu’il dit au sujet d’une altération supplémentaire de la relation entre les humains et les animaux. Qu’est-ce qui change ? (Les animaux craignent désormais les humains. Ils veulent à présent rester à l’écart des humains.)
 
a.      Pourquoi Dieu fait-il cela ? (Pour préserver la vie des animaux parce que les humains peuvent maintenant les manger !)
 
b.      À nouveau, y a-t-il un parallèle entre l’autorité de Dieu et notre autorité « en son image » ? (Les humains comprennent maintenant que Dieu est capable de détruire sa création. Les animaux comprennent que les humains peuvent les détruire.)
 
III.  Vers une domination plus parfaite
 
1.     Lisez 2 Thessaloniciens 3.1-5. Comment devrions-nous gérer le fait que notre péché et l’œuvre de Satan nous créent des vrais problèmes ? (Il nous faut prier pour que nous soyons délivrés du mal et des humains mauvais.)
 
2.     Lisez 2 Thessaloniciens 3.6-10 et Deutéronome 15.7-8. Ces deux textes sont-ils en conflit ? Comment les réconcilier ?
 
a.      Lisez à nouveau 2 Thessaloniciens 3.6. Au sujet de quel « enseignement » parle Paul ? (Le contexte nous dit que l’enseignement est leur exemple de travail. Ainsi, le pauvre qui reçoit de l’aide dans Deutéronome 15.7-8 sont les working poor. Ces gens ne désobéissent pas à l’enseignement de travailler.)
 
3.     Lisez Lévitique 19.9-10. Qu’est-il requis du pauvre comme part de cette provision pour sa nourriture ? (Il doit travailler. Il travaille pour « moissonner » ce qui a été laissé.)
 
4.     Lisez 1 Timothée 5.3-4. Quelle est la règle pour les « vraies » veuves ? (La première source d’aide doit être la famille.)
 
5.     Lisez 1 Timothée 5.9-10. Quelle est la règle pour aider les veuves âgées ? (Elles ne peuvent être sur la « liste » (la liste officielle de l’église de ceux qui reçoivent de l’aide) que si elles ont fait de bonnes œuvres dans le passé.)
 
6.     Lisez à nouveau Genèse 3.17-19. Nous avons décidé précédemment que le dur labeur requis pour obtenir de la nourriture à partir de la nature nouvellement rebelle reflète la grande difficulté à laquelle est confronté Dieu à cause de notre péché. Que cela suggère-t-il sur le travail ? (Il améliore notre caractère. Le travail nous enseigne ce que sont la domination et la direction.)
 
a.      Pourquoi Dieu requiert-il généralement que nous aidions seulement les pauvres qui travaillent ? (Si vous lisez à nouveau 2 Thessaloniciens 3.9, Paul nous dit qu’il est un modèle pour enseigner l’importance du travail. Nous enseignons l’importance du travail quand nous travaillons et quand nous aidons les pauvres en créant des moyens leur permettant de travailler.)
 
7.     La discussion sur l’aide aux veuves, ainsi que l’avertissement de nous « éloigner » d’un « frère » paresseux (2 Thessaloniciens 3.6) réfèrent à ceux qui appartiennent au groupe de croyants. Selon vous, ces règles s’appliquent-elles également à ceux qui sont hors de l’église ?
 
8.     Le programme de télévision CBS news a rapporté que, selon le gouvernement des USA, seuls 62.8 pourcents de la population (parmi les personnes ayant 16 ans et plus et qui ne se trouvent pas en institution) constituent la population active. Ce nombre inclut ceux qui sont au chômage, mais activement à la recherche d’un emploi. Que nous dit cela au sujet de l’état du plan de Dieu pour le travail ?
 
9.     Cher(ère) ami(e), les humains se sont rebellés contre Dieu en Éden et il a imposé des sanctions qui nous permettent dans une certaine mesure d’expérimenter sa souffrance, tout en améliorant notre caractère. Les humains sont-ils en rébellion aujourd’hui en séparant l’aide au pauvre de l’exigence de travailler ? Si vous être d’accord, voulez-vous réfléchir à la façon dont vous pourriez aider à restaurer l’enseignement d’Éden sur la domination de Dieu ?
 
IV.    La semaine prochaine : Justice et miséricorde dans l’Ancien Testament : 1ère partie.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don