Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 12 – L’église militante (Apocalypse 1 à 3)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Que pensez-vous du livre de l’Apocalypse ? Est-ce que les bêtes effrayantes ressurgissent dans votre esprit ? Qu’en est-il des profonds mystères concernant l’avenir ? Cette semaine nous portons notre attention sur une partie différente de l’Apocalypse : la partie qui concerne les conseils de Dieu à l’église chrétienne. Bien que cette section de l’Apocalypse donne des conseils à des église spécifiques qui ont existé au temps où ce livre a été écrit, la plupart des érudits de la Bible croient que ces églises représentent aussi une description de l’église chrétienne au cours des différentes périodes de l’histoire. L’église de Laodicée représente la dernière partie de l’histoire, qui précède le retour de Jésus. Si vous croyez, comme moi, que nous vivons dans les temps de la fin, Laodicée est une description de nous. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre à partir du conseil à l’église de Laodicée !
 
I.  L’introduction aux églises
 
1.     Lisez Apocalypse 1.1-2 et Apocalypse 1.4-5. De la part de qui Jean écrit-il ce message ? (De la part de Jésus. Cependant, Jésus apporte les salutations de la part de Dieu le Père et des « sept esprits qui sont devant son trône ».)
 
a.      À qui écrit-il ? (Il parle des « sept Églises », qui sont situées « en Asie ». Cela nous dit que nous avons affaire à sept églises réelles.)
 
2.     Lisez Apocalypse 1.19-20. À quoi sont comparées les églises ? (À des chandeliers d’or.)
 
a.      Pourquoi comparer une église à un chandelier d’or ? (Rappelez-vous qu’il y a deux semaine nous avons appris que nous devons faire des œuvres selon un « modèle d’excellence » pour l’église. Dieu recherche des églises « modèles d’excellence » qui déverseront la lumière de l’évangile sur le monde.)
 
b.      Que suggère l’idée « un ange pour une église » pour votre église locale ? (Elle a un ange qui lui est assigné !)
 
i.       Attendez une minute ! Réfléchissez-y un instant. Si un « porte-lampes » signifie de manière figurée une église, est-ce que le mot « ange » est également figuratif du pasteur ou du responsable de chacune des églises ? (C’est un sujet de discussion. Cela pourrait être une référence au clergé local, mais Apocalypse 1.1 commence par une référence à un « ange » qui est clairement un être surnaturel.)
 
c.      Que suggère la phrase « ce qui va arriver après » ? (Il ne s’agit pas simplement d’un conseil aux sept églises littérales, mais également d’un conseil pour l’église future.)
 
II.  Laodicée
 
1.     Lisez Apocalypse 3.14. Au lieu d’écrire à Laodicée, Jean écrit à l’ange assigné à l’église de Laodicée. Pourquoi ? (Cela doit signifier que l’ange transmet le message de Dieu pour l’église. Rappelez-vous que lorsque nous avons étudié l’histoire de Corneille et de la vision de Pierre avec la toile, nous avons lu que c’était un ange qui avait parlé à Corneille (Actes 10.3-4). Ainsi, les anges donnent des messages aux humains, et il s’agit ici du message que l’ange de Laodicée doit donner à cette église. D’un autre côté, si nous pensons à « ange » comme étant une référence au clergé qui dirige l’église, cela montre que Dieu donne son message par l’intermédiaire de ses ministres divinement nommés.)
 
a.      Qui est l’auteur du message de l’ange de Laodicée ? Nous avons appris au début de cette étude que Jésus est l’auteur des messages aux églises. L’auteur des messages aux églises a-t-il changé ? (Au lieu de donner un nom, cela donne une description : « L’Amen, le témoin fidèle et vrai, le commencement même de la création de Dieu ».)
 
i.       Qui cela décrit-il ? (Lisez à nouveau Apocalypse 1.5 et lisez Colossiens 1.18. Ce sont encore les paroles de Jésus.)
 
ii.       D’un point de vue pratique, pourquoi cela importe-t-il ? (Jésus a expérimenté notre vie ! Il s’agit d’un conseil de Celui qui sait ce qu’est la vie humaine.)
 
2.     Lisez Apocalypse 3.15-16. Pourquoi Jésus veut-il que nous soyons une extrême ou l’autre ? Qu’y a-t-il de mal à être « au milieu de la route », « tempéré » ? (Jésus nous compare à une boisson, qui nous rappelle que nous préférons des boissons chaudes ou froides. La tiédeur n’est pas ce que nous préférons.)
 
a.      La boisson est une analogie. Jésus parle des œuvres. Que sont des œuvres tièdes ?
 
3.     Lisez Apocalypse 3.17. Il y a ici notre définition de « tiède ». Que pensent les membres de cette église ? (Qu’ils sont riches et que la vie est belle.)
 
a.      Comment sont-ils en réalité ? (Misérables, pitoyables, pauvres, aveugles et nus.)
 
i.       Je ne sais pas en ce qui vous concerne, mais cela me semble bien. Qu’en serait-il si tous ceux que vous connaissez qui sont « misérables, pauvres et aveugles » pensaient que la vie est belle ? Cela signifierait que vous n’auriez plus besoin de vous inquiéter pour eux, n’est-ce pas ? (Ce serait un remède merveilleux contre la pauvreté et la maladie sur toute la terre !)
 
ii.       Cela signifie-t-il que si vous êtes littéralement pauvre, et que vous pensez que vous êtes pauvre, alors la tiédeur s’applique à vous ? Cela s’applique-t-il uniquement aux personnes riches ?
 
b.      Selon vous, que dit réellement Jésus à l’ange de Laodicée ? (Être « riche » et « pauvre » sont des extrêmes, ce n’est pas tiède, entre-deux. Ainsi, je pense qu’il est peu probable que nous parlions de ceux qui pensent littéralement qu’ils sont riches, alors qu’ils sont littéralement pauvres et aveugles.)
 
i.       Qu’est-ce qui aurait du sens en référence au fait d’être « tiède » ? (Riche, pauvre et aveugle doit faire référence à notre condition spirituelle. Nous pensons être spirituellement sur le bon chemin. Nous en connaissons beaucoup sur Dieu. Mais en fait nous sommes des mendiants spirituels.)
 
ii.       La plupart des gens ne sont pas riches, ainsi l’avantage de penser que cela fait référence à ceux qui sont littéralement riches est que l’on peut dire : « Cela ne me concerne pas ! » Si Jésus parle de richesse littérale, quel est le message ? (Vous dépendez de vous-même. Vous êtes confortable. Vous êtes un(e) Chrétien(ne), mais cela peut s’avérer être davantage une identité qu’une activité.)
 
4.     Lisez Apocalypse 3.18. Cela montre-t-il que Jésus veut que nous devenions riches ? Selon vous, Jésus veut-il dire que nous devrions littéralement acheter de l’or ? (Il est difficile d’imaginer que Jésus ait un « magasin d’or » quelque part. Le fait que l’évangile n’est pas une transaction financière renforce l’idée selon laquelle Jésus parle de choses spirituelles.)
 
a.      Quel est le remède à la pauvreté spirituelle ? (Premièrement, réaliser que nous ne sommes par riches. Nous avons besoin de plus d’or.)
 
b.      Qu’est-ce que l’or que nous devons « acheter » ? (Lisez Philippiens 3.7-9. Paul fait une comparaison entre l’argent réel et la valeur du fait de connaître Dieu et de comprendre sa grâce. Cela veut dire que le fait de connaître Dieu vaut de l’or.)
 
i.       Réalisez-vous qu’en lisant cette étude vous exploitez une mine d’or ?
 
c.      Que sont les vêtements blancs à porter ? (La parabole de Matthieu 22.1-14 montre qu’il s’agit d’une référence à la robe de justice de Jésus, qu’il nous donne.)
 
d.      Que représente le collyre pour les yeux ? (Comprendre ce que nous sommes en train de discuter. Notre propre « richesse » spirituelle est une pauvreté absolue aux yeux de Dieu. Au lieu de cela, nous avons besoin « d’acheter » à Jésus l’or de la compréhension de sa personne, ce qui ouvrira nos yeux pour comprendre la justification par la foi – la justice de Jésus qui nous est donnée comme don gratuit.)
 
5.     Lisez Apocalypse 3.19. À quoi pouvons-nous nous attendre si nous ne comprenons pas correctement la grâce ? (Jésus dit qu’il nous corrigera. Si nous voyons que notre vision de la grâce change, cela peut refléter une correction de la part de Jésus. Peut-être que la vie ne va pas très bien et cela reflète une « discipline » pour que nous focalisions notre esprit sur lui. Le but est de comprendre la grâce correctement. Nous devons être sérieux et nous repentir.)
 
a.      Notez que le texte ne dit rien sur la « grâce », il dit que si Jésus nous aime nous pouvons nous attendre à des corrections et à de la discipline. L’amour, plutôt que le manque de compréhension de la grâce, est-il l’élément déclencheur de reproche ? (Vous ne corrigez pas vos enfants simplement parce que vous les aimez. Vous les corrigez s’ils font quelque chose de nuisible. L’amour n’est pas le déclencheur, mais plutôt le fait de prendre le mauvais chemin.)
 
6.     Lisez Apocalypse 3.20. Quel encouragement recevons-nous de ces versets ? (Jésus est derrière nous sur ce sujet, et non l’inverse. Nous n’avons pas besoin d’agoniser sur la question de savoir si nous comprenons correctement la grâce ou non, si nous sommes sérieux et si nous « ouvrons la porte », Jésus entrera et nous apportera la lumière.)
 
a.      Notez les éléments pour gagner la grâce : 1) Jésus vient vers chacun d’entre nous. Il ne nous force pas, mais il frappe à la porte. 2) Nous sommes simplement appelés à écouter et à lui ouvrir notre cœur et notre esprit. 3) Il deviendra une partie de notre vie. Il se fera connaître à nous.)
 
7.     Lisez Apocalypse 3.21-22. Quelle est la récompense pour avoir laissé Jésus entrer dans notre vie ? (Nous pourrons nous asseoir avec Jésus sur son trône céleste !)
 
8.     Cher(ère) ami(e), êtes-vous confortable dans votre état spirituel actuel ? Êtes-vous attentif(ve) à Jésus qui frappe à votre porte ? Si tel n’est pas le cas, pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint, maintenant, de vous aider à ouvrir la porte à Jésus, afin que vous puissiez « acheter » son « or », des « vêtements blancs » et du « collyre » ?
 
III.    La semaine prochaine : Rédemption.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don