Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 – Pierre et le grand conflit (1 Pierre 2 à 4 & 2 Pierre 1)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Cette semaine nous abordons un sujet que nous avons déjà étudié à plusieurs reprises, la question de la grâce et des œuvres. De mon point de vue, il n’est pas possible de « trop » étudier ce thème. Ce n’est pas que la grâce soit si compliquée, mais plutôt que nos vies sont compliquées quand on aborde l’aspect de la vie pratique. Les œuvres sont importantes. Non seulement elles ont un impact énorme sur la qualité de notre vie, mais plus important encore, elles sont centrales dans la question de savoir si nos vies donnent gloire à Dieu. Débutons notre étude et voyons quels enseignements pratiques nous pouvons apprendre !
 
I.  Vivez libre, vivez juste
 
1.     Lisez 1 Pierre 2.1-3. Vous est-il possible de « rejeter » toute malhonnêteté, hypocrisie, envie et médisance ? Pouvez-vous « aspirer » au lait pur spirituel ? (Sur ce sujet on peut parfois parler d’œuvres – par exemple les mots que nous venons de citer. Mais les attitudes ne sont pas en reste. Quelle qu’en soit la nature, il est difficile de changer simplement en déclarant qu’on les rejette.)
 
a.      Que veut dire Pierre quand il dit : « afin que […] vous croissiez pour le salut » ? (La formidable nouvelle est que nous sommes sauvés par la grâce. Le fait de maintenir notre regard sur ces actes et attitudes non-désirés vient après notre salut. Ils ne nous apportent pas le salut.)
 
b.      Quel indice sur la façon dont nous devrions procéder trouvons-nous dans la déclaration de Pierre : « si vous avez goûté la bonté du Seigneur » ? (Je ne pense pas que le fait de se focaliser sur le péché soit le bon remède contre le péché. Quand Pierre dit que nous avons « goûté » les bonnes choses de Dieu, il nous indique la direction où aller. Focalisez-vous sur ce qui est bon, et ce qui est mauvais tendra à tomber. Être attentif à ce qui est mauvais est toujours important, et c’est la raison pour laquelle, comme nous l’avons appris récemment, les Dix Commandements nous ont été donnés.)
 
2.     Lisez 1 Pierre 2.4-5. La semaine dernière nous avons discuté l’importance de l’église. Que dit Pierre sur l’importance de l’adoration avec des autres croyants ? (Nous sommes des « pierres vivantes » dans une « maison spirituelle » dans laquelle nous entrons pour offrir des sacrifices spirituels.)
 
a.      Mis à part le fait de travailler ensemble, qui semble assez vague, que signifie « offrir des sacrifices spirituels » ? (Je pense que cela signifie vivre une vie sainte, faire avancer le royaume de Dieu par vos actes et vos paroles.)
 
3.     Lisez 1 Pierre 2.6. Comment les « pierres vivantes » sont-elles liées à la « pierre angulaire » ? (En croyant en Jésus et en lui faisant confiance.)
 
a.      Maintenant mettez tout cela ensemble. Comment offrir des sacrifices spirituels qui développeront notre goût pour ce qui est bon, et qui diminuera notre goût pour ce qui est mauvais ? (En croyant en Dieu !)
 
4.     Lisez 1 Pierre 2.7-8. Quel est le rôle de la « pierre principale » ? Elle protège ce qui est au-dessus. Jésus n’est pas seulement notre fondement (la pierre angulaire), il est notre protection (pierre principale). Nous sommes entourés de sa protection.)
 
a.      Quel est le message de Pierre au sujet de la pierre d’achoppement et de la pierre principale ? (Nous pouvons soit placer notre confiance en Jésus, ou nous pouvons le rejeter et il devient alors pour nous un problème qui nous fait trébucher et tomber.)
 
b.      Que signifie être « destiné » à désobéir ? Cela signifie-t-il ne pas avoir de choix, que c’est Dieu qui choisi ? (Non. Nous sommes tous destinés à désobéir. C’est ce qui rend le problème du péché si difficile pour nous tous. La clé au problème du péché est la compréhension, la confiance, que nous sommes sauvés par la grâce. C’est la raison pour laquelle Jésus est à la fois la pierre de fondation et du plafond pour nous, et une pierre d’achoppement pour les perdus.)
 
5.     Lisez 1 Pierre 2.9-10. Quel est notre travail ? (« Annoncer les hauts faits » de notre Dieu qui fait preuve de miséricorde envers nous en nous sauvant par la grâce.)
 
II.  Les désirs
 
1.     Lisez 1 Pierre 2.11-12. J’ai relevé l’aspect de la grâce dans ce que dit Pierre. Quelle est l’importance, selon Pierre, des bonnes œuvres ? (Elles donnent gloire à Dieu. Elles montrent que les attaques du monde contre le christianisme sont fausses.)
 
a.      Qu’est-ce qui, selon Pierre, est important pour les bonnes œuvres ? (« S’abstenir des désirs de la chair. » Quand nous nous focalisons sur le péché, par opposition au bien, nous nous plaçons au milieu des mauvais désirs. Ces désirs nous mènent à des mauvaises actions. Nous avons besoin de l’aide de l’Esprit saint pour que nos désirs soient bons.)
 
2.     Lisez 1 Pierre 4.1. Quelle est l’attitude de Jésus vis-à-vis du péché et de la souffrance ? (Jésus a beaucoup souffert pour en finir avec le péché.)
 
a.      Comment pouvons-nous nous « armer » avec la même attitude ? (Nous avons besoin de prendre le péché au sérieux. Nous devons nous rappeler la souffrance qu’il a causée à Jésus, et réaliser la souffrance qu’il nous cause.)
 
3.     Lisez 1 Pierre 4.2. Quel devrait être le but de notre vie ? (Vivre en accord avec la volonté de Dieu.)
 
4.     Lisez 1 Pierre 4.3-6. Sur quelle base sont jugés les méchants ? (Selon leurs mauvaises actions.)
 
a.      Quelle est la raison pour laquelle l’évangile leur est annoncé ? (Ils pourraient prendre la décision d’être sauvés par la grâce. Ils pourraient vivre une vie guidée par l’Esprit saint.)
 
5.     Lisez 1 Pierre 4.7. Avez-vous déjà eu cette expérience – avoir de la peine à prier quand vous êtes embourbé dans le péché ?
 
6.     Lisez 1 Pierre 4.8. Comment l’amour couvre-t-il les péchés ? (Quand nous connaissons quelqu’un qui nous aime, cela nous aide à fermer les yeux sur les erreurs de cette personne. Bien entendu, l’image globale est que l’amour sacrificiel de Jésus couvre nos péchés !)
 
III.  La confiance dans l’avenir
 
1.     Lisez 2 Pierre 1.16-18. Rappelez-vous que l’enjeu central dans la vie d’un Chrétien est la confiance en Dieu. Si vous croyez en Jésus, quel est le point qui représente le plus grand défi, relativement à la confiance en Dieu ? (Que Jésus est descendu du ciel, qu’il a vécu en tant qu’homme, qu’il a vécu une vie exempte de péché, qu’il est mort pour nos péchés et qu’il est ressuscité et retourné à sa place légitime au ciel.)
 
a.      Pourquoi Pierre dit-il que nous devrions croire cela ? Pourquoi devrions-nous avoir confiance dans ce récit ? (Parce que Pierre dit qu’il était là. Il a vu. Il a entendu. Il est le témoin de la connexion avec le ciel.)
 
i.       Les témoins oculaires sont notoirement peu dignes de confiance. Pourquoi devrions-nous croire celui-là ? (Pour une raison : il n’y avait pas qu’un seul témoin. Il y en avait beaucoup. Mais quand vous pensez que les disciples de Jésus ont abandonné leur propre chemin de vie pour partager l’évangile avec les autres, un travail qui a pris beaucoup de temps dans leur vie, alors nous pouvons avoir confiance dans le fait qu’ils disent la vérité.)
 
2.     Lisez 2 Pierre 1.19. Quelle autre base avons-nous pour croire le récit de la vie de Jésus ? (Pierre dit que si vous lisez les prophètes de l’Ancien Testament, ils annoncent que Jésus viendra. Nous avons le témoignage des prophètes de la Bible.)
 
3.     Lisez 2 Pierre 1.20-21. Quelle autre base avons-nous pour croire le récit de la vie de Jésus ? (Pierre fait référence au surnaturel. Il dit que les prophètes étaient inspirés par Dieu. Je pense que nous pouvons aussi comprendre cela comme une affirmation que les écrits de Pierre sont inspirés par Dieu.)
 
a.      Le travail de l’Esprit saint dans votre vie témoigne-t-il de l’évangile ? (Si vous avez expérimenté la puissance et les bénédictions de l’Esprit saint dans votre vie, alors vous avez un autre témoignage !)
 
4.     Lisez 2 Pierre 3.3-4. Quand est-ce que les gens soutiendront que Jésus ne reviendra pas, simplement parce qu’il n’est pas encore revenu ? (« Dans les derniers jours. »)
 
5.     Lisez 2 Pierre 3.5-7. Pourquoi devrions-nous croire que Jésus reviendra ? (L’histoire ! Jésus a créé le monde. Jésus a prononcé un jugement sur le monde au temps du déluge. En tant que notre Créateur, Jésus a un intérêt continuel en nous et à nous apporter une solution définitive au problème du péché.)
 
6.     Cher(ère) ami(e), croyez-vous en Dieu ? La question concerne tous les aspects pratiques de notre vie. Elle est centrale à la grâce – que nous faisions confiance à Dieu pour notre salut et non par nos propres œuvres. La question est centrale dans la façon dont nous vivons – faisons-nous confiance à l’Esprit saint pour guider nos désirs et nos actions ? Focalisons-nous notre attention sur ce qui est bon, plutôt que sur nos propres efforts pour éradiquer le péché de notre vie ? Croyez-vous que Jésus est venu sur la terre et a parcouru le chemin que nous parcourons ? Croyez-vous qu’il reviendra pour mettre fin au problème du péché et pour nous prendre avec lui pour toujours ? Pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint, maintenant, de vous aider à croire en Dieu et à lui faire confiance en toutes choses ?
 
IV.    La semaine prochaine : L’église militante.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don