Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 11 – Le royaume de Dieu (Luc 11, 17 & 21)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : J’écris souvent au sujet du royaume de Dieu et je le mentionne quand je parle aux autres. Qu’est-ce exactement que le royaume de Dieu ? Vous espérez que j’aie une idée de ce dont je parle, n’est-ce pas ? Bien que ce soit le cas, notre étude de cette semaine m’a montré que j’avais beaucoup à apprendre pour mieux comprendre ce que Dieu a à l’esprit. Débutons notre étude de la Bible et apprenons ensemble !
 
I.  Le royaume de Dieu « intérieur »
 
1.     Lisez Luc 17.20. Comment comprenez-vous la réponse de Jésus à la question sur le moment où viendra le royaume de Dieu ?
 
2.     Lisez Luc 17.21. Pourquoi ne pouvons-nous pas voir le royaume de Dieu quand il vient ? (Parce qu’il est en nous.)
 
a.      Comment le royaume de Dieu peut-il être en nous ?
 
b.      Lisez Romains 14.17. Paul nous donne quelques exemples concrets de choses qui sont externes et d’autres choses qui sont internes. Comment cela nous aide-t-il à comprendre la façon dont le royaume de Dieu est en nous ? (Il s’agit d’une attitude donnée par l’Esprit saint : joie, paix et justice.)
 
3.     Lisez Luc 11.14-16. Quelle accusation est portée contre Jésus ? (L’accusation selon laquelle sa puissance vient de Satan.)
 
4.     Lisez Luc 11.17-19. Quelle est l’argumentation logique de Jésus contre cette accusation d’être en ligue avec Satan ? (Pourquoi Satan chasserait-il un démon ? Ce serait contraire à l’objectif de Satan.)
 
5.     Lisez Luc 11.20. Notez la référence de Jésus au royaume de Dieu. Que cela nous enseigne-t-il sur le royaume de Dieu ? (Il est venu si nous utilisons la puissance de Dieu pour chasser les démons.)
 
6.     Lisez Matthieu 12.24, Matthieu 12.28 et Matthieu 12.31-32. Dans l’évangile de Matthieu nous trouvons la même accusation portée contre Jésus : il travaille avec la puissance de Satan pour chasser les démons. Nous y trouvons également la déclaration de Jésus sur le royaume de Dieu. Que veut dire Jésus relativement au péché impardonnable ? (Jésus nous montre que sa puissance de guérison vient de l’Esprit saint, et non de Satan. Si vous qualifiez de démoniaque l’œuvre de l’Esprit saint, alors vous avez glissé sur un terrain très dangereux !)
 
7.     Considérez ces deux versions de la même histoire de Jésus chassant un démon et affirmant que le royaume de Dieu est présent. Que cela nous enseigne-t-il sur la façon dont le royaume de Dieu est en nous ? (Le royaume de Dieu en nous n’est rien de moins que l’Esprit saint qui demeure en nous !)
 
a.      Y a-t-il une quelconque autre raison de croire que l’Esprit saint demeure en nous ? Dans la négative, pourquoi pas ?
 
b.      Si nous considérons toutes nos priorités spirituelles, le royaume de Dieu venant en nous ne devait-il pas être notre première priorité ? (Comparez Luc 11.2.)
 
c.      Selon vous, pourquoi Jésus réfère-t-il à l’Esprit saint comme étant « le doigt de Dieu » (Luc 11.20) ?
 
II.  Le royaume de Dieu « extérieur »
 
1.     Lisez Luc 17.22. Si le royaume de Dieu est en nous, pourquoi les disciples désireront-ils être avec Jésus ? (Jésus dit : « Vous repenserez avec nostalgie à l’époque où j’étais physiquement avec vous ».)
 
a.      Avez-vous un membre de votre famille ou un ami qui est décédé, et avec lequel vous aimeriez revivre une journée ?
 
2.     Lisez Luc 17.23-25. Jésus vient de nous dire que le royaume de Dieu est « intérieur ». Est-ce davantage que cela ? (Les disciples, auxquels Jésus manquera à l’avenir, peuvent rechercher la venue du royaume de Dieu. Cette venue illuminera « d’une extrémité du ciel à l’autre ».)
 
a.      Jésus se contredit-il ? (Jésus semble répondre à plusieurs questions relatives au royaume de Dieu. La question principale est : « Le royaume de Dieu va-t-il venir maintenant ? » La réponse est « oui », il est en vous, mais « non », vous ne pouvez pas le trouver maintenant en y regardant attentivement. Dans le futur il viendra de manière extérieure à nous, mais aucune « observation attentive » ne sera nécessaire pour le voir.)
 
3.     Lisez Luc 17.26-30. Lisez simplement ces versets et ne pensez à rien que vous pourriez déjà connaître sur le contexte. Ces choses (comme boire et manger) semblent-elles bonnes ? (Oui, elles sont délicieuses. Il s’agit d’une description d’une vie agréable et d’un commerce florissant.)
 
a.      Quelle « information extérieure » avons-nous concernant les jours de Noé et de Loth ? (Lisez Genèse 6.11-13 et Genèse 18.20-23. Les gens étaient terribles.)
 
b.      Pourquoi Jésus parle-t-il des bonnes choses dans la vie alors que ces gens font tant de mauvaises choses ? (Ils ne prêtaient pas attention à Dieu. Ils n’avaient pas le royaume de Dieu en eux.)
 
4.     Lisez à nouveau Luc 17.27-29. Quel est le destin commun pour le peuple du temps de Noé et pour le peuple de Sodome ? (Ils ont été détruits.)
 
a.      À quel moment ont-ils été détruits ? (Quand les « gens bons » sont partis. « Noé entra dans l’arche. » « Loth sortit de Sodome. »)
 
III.  Préparer le royaume « intérieur »
 
1.     Lisez à nouveau Luc 17.30. En tenant compte du contexte que nous venons d’entrevoir, comment comprenez-vous cela ? (Le royaume de Dieu est dans les justes. Quand ils partent, les méchants sont détruits.)
 
a.      Vous rappelez-vous que Jésus dit dans Luc 17.20 que le royaume de Dieu ne vient pas en l’observant attentivement ? Si le royaume de Dieu est dans les justes, et que Dieu les prendra au ciel à la seconde venue de Jésus, alors le royaume est toujours avec eux ! Pourquoi quiconque aurait-il besoin de regarder ?
 
2.     Lisez Luc 17.31. Il y a une personne dans la maison et une personne dans le champ. Pourquoi nous est-il dit de ne pas essayer de prendre ses affaires ? (Si le royaume de Dieu est en vous, pourquoi auriez-vous besoin de quoi que ce soit d’autre ?)
 
3.     Lisez Luc 17.32-35. Deux personnes travaillent, deux personnes dorment. Qu’est-ce qui fait la différence pour qu’elles vivent ou meurent ? Qu’est-ce qui fait la différence avec la femme de Loth ? (Nous avons l’image de personnes engagées dans des activités normales. C’est comme la précédente référence au fait de manger, de boire et de se marier. La question est de savoir si votre premier intérêt se porte sur le royaume de Dieu ou sur vos affaires et sur les activités de la vie.)
 
a.      Que signifie Luc 17.33 quand il est écrit que si nous essayons de garder notre vie nous la perdrons ? (L’exemple spécifique (Luc 17.31) est le fait de revenir en arrière prendre nos affaires. Mais l’exemple plus large se focalise sur notre vie courante. Toutes les activités normales de la vie sont en cours, la question est de savoir si le royaume de Dieu est en vous et s’il est votre première préoccupation.)
 
4.     Lisez Luc 21.34-36. Notez que cela nous dit de veiller ! Donnons-nous le bénéfice du doute et disons que la pire chose dans notre vie est le fait d’être « alourdis » par les « inquiétudes de la vie ». Chacun a des inquiétudes de toutes sortes. Quel est le remède à cela ? (Si nous tournons ces problèmes vers Dieu, si nous nous focalisons sur le royaume de Dieu « intérieur », notre cœur ne sera plus alourdi.)
 
5.     L’idée du royaume de Dieu qui est « en nous » et qui est notre point de focalisation peut être une idée nouvelle pour vous. Pourquoi Jésus utilise-t-il de bonnes choses, comme le fait de manger, de boire, d’acheter, de vendre et de se marier, pour décrire les terribles choses qui sont arrivées à Sodome et au temps de Noé ? Pourquoi ne pas juste avoir mentionnés les péchés ? (Les soucis et les préoccupations de la vie ont tendance à détourner notre attention de ce que l’Esprit saint a comme plan pour nous. Si nous nous focalisons sur le royaume de Dieu « intérieur », nous n’errerons pas dans les terribles péchés de Sodome et du temps de Noé.)
 
6.     Lisez Apocalypse 21.1-3. Quel message est annoncé depuis le trône de Dieu ? (Dieu vivra avec les humains !)
 
a.      Qu’est-ce qui n’a pas changé ? (Si l’Esprit saint vit en nous, c’est-à-dire si le royaume de Dieu, le « doigt de Dieu » est actuellement en vous, alors Dieu demeure avec vous déjà maintenant ! La différence est que l’extérieur a changé. Les méchants ne sont plus là, et il y a un nouveau ciel et une nouvelle terre.)
 
7.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous rejoindre le royaume de Dieu maintenant ? Voulez-vous demeurer avec Dieu maintenant ? Si tel est le cas, demandez le pardon pour vos péchés, et demandez à Dieu d’envoyer son Esprit saint vivre en vous. À partir de ce jour, focalisez-vous sur le royaume de Dieu qui vit en vous !
 
IV.    La semaine prochaine : Jésus à Jérusalem.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don