Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 04 – L’appel des disciples (Luc 5-6 & 9-10)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous déjà fait un voyage missionnaire ? Si vous parlez de l’évangile à votre voisin(e), s’agit-il d’un voyage missionnaire ? Si vous trouvez que les gens ne veulent pas entendre ce que vous avez à dire au sujet de l’évangile, que devriez-vous faire ? Continuer à essayer ? Rendre votre présentation plus intéressante ? Notre étude de cette semaine porte sur la façon dont Jésus a appelé les disciples et les a envoyés comme ses représentants. Si vous voulez représenter Jésus, accompagnez-moi et explorons ce que l’évangile de Luc nous enseigne !
 
I.  L’appel
 
1.     Lisez Luc 5.1-3. De quelle façon Jésus a-t-il utilisé un bateau de pêche ? (Il a été très innovant ! Il l’a utilisé comme estrade pour donner son enseignement.)
 
2.     Lisez Luc 5.4-5. Dès lors que Jésus utilise un bateau comme estrade, que doit penser Simon Pierre du conseil de pêche donné par Jésus ? (Il ne pensait certainement pas que Jésus fût un expert. C’était la nuit qu’il fallait pêcher et ils n’avaient rien pris.)
 
a.      Pourquoi Pierre a-t-il suivi la suggestion de Jésus ? (Parce que Jésus le lui a demandé. Que ce fût parce que Pierre voulait faire plaisir à Jésus ou pour lui montrer du respect, nous ne le savons pas.)
 
3.     Lisez Luc 5.6-7. Jésus est-il un excellent pêcheur ?
 
4.     Lisez Luc 5.8-10. Comment répond Pierre à la question précédente ? (Pierre pense qu’il s’agit d’un miracle, et non que Jésus est un « excellent pêcheur ».)
 
a.      Pourquoi Pierre demande-t-il à Jésus de s’éloigner ? (Il réalise la différence entre la nature pure et divine de Jésus et la sienne pécheresse.)
 
i.       Avez-vous déjà réagi de cette façon vis-à-vis de Jésus ?
 
5.     Focalisez-vous sur Luc 5.10. Jésus dit : « N’aie pas peur ». Peur de quoi ? d’être proche de Jésus ? de reconnaître notre nature pécheresse ?
 
a.      Que cela nous dit-il sur le fait de reconnaître que nous sommes pécheurs tout en continuant à témoigner ?
 
6.     Lisez Luc 5.11. Qu’ont-ils sacrifié ?
 
a.      Lisez Matthieu 4.19-20 et Jean 21.3. L’appel de Matthieu 4 semble avoir lieu avant le récit de Luc 5, et le récit de Jean 21 se passe après la mort et la résurrection de Jésus. Quand Luc dit que Pierre, Jacques et Jean « laissèrent tout » (Luc 5.11), que cela veut-il dire ? (Ils ont quitté la pêche. Cela peut aussi vouloir dire qu’ils ont mis entre parenthèses le métier de pêcheur jusqu’à la crucifixion de Jésus.)
 
7.     Lisez Jean 21.4-6 et Jean 21.15. Selon vous, est-ce une coïncidence que Jésus commence deux fois son appel au service par une pêche exceptionnelle ? (Je ne le pense pas. Jésus dit qu’il pourvoira à leurs besoins. Il les appelle à le suivre comme des disciples alors qu’il était là, et il les appelle à le suivre comme des disciples et à témoigner après qu’il sera retourné au ciel.)
 
II.  Les apôtres
 
1.     Lisez Luc 6.12-16. Qu’arrive-t-il de spécial ici ? (De tous les disciples qui suivaient Jésus, il en a sélectionné douze et leur a donné une mission spéciale.)
 
a.      Notez la façon dont Jésus s’est préparé pour faire la sélection. Quand vous avez des décisions importantes à prendre, passez-vous du temps en prière ?
 
2.     Lisez à nouveau Luc 6.16. Comment cela peut-il arriver ? Notre Seigneur parfait passe toute la nuit en prière et quelqu’un s’avère être un traître ! (Nous faisons tous des choix libres. Certaines erreurs, même si nous en faisons le choix, ne sont pas de notre faute.)
 
III.  La mission
 
1.     Lisez Luc 9.1-2. Il s’agit du premier voyage « missionnaire » pour les apôtres. Notez que ces deux versets décrivent la façon dont les apôtres étaient équipés, ainsi que leur mission. Discutons de la façon dont ils étaient équipés. Quel genre de puissance leur a été donnée ? (Le pouvoir sur tous les démons et sur les maladies.)
 
a.      Selon vous, que signifie le fait qu’ils avaient le pouvoir sur les démons et sur les maladies ? (Ils avaient le pouvoir sur tout ce qui n’allait pas. Ils pouvaient faire des miracles.)
 
b.      Est-ce possible pour nous aujourd’hui ?
 
c.      Je viens juste d’assister à des programmes sur l’évangélisation. Les responsables n’ont rien mentionné de semblable. S’agit-il d’une omission sérieuse ? Pouvez-vous imaginer le succès qu’auraient les Chrétiens en évangélisant s’ils étaient équipés du pouvoir de faire des miracles ?
 
2.     Lisez à nouveau Luc 9.2. Quelle est la mission ? (Prêcher et guérir.)
 
a.      Mis à part le fait d’attirer les foules, pourquoi pensez-vous qu’il leur a été dit de guérir ? (Nous devons considérer la dynamique de cela. Dieu nous aime. Il veut soulager la misère en même temps que la bonne nouvelle de l’évangile est annoncée.)
 
b.      Si vous n’êtes pas équipé(e) pour guérir, que pouvez-vous faire pour soulager la misère dans le contexte de votre travail d’évangélisation ?
 
3.     Lisez Luc 9.3. Cela semble être une piètre préparation. Pourquoi Jésus donne-t-il cette instruction ?
 
a.      Jésus donne-t-il un message au sujet du niveau de foi que cela requiert ?
 
b.      Jésus donne-t-il un message quant à la façon dont nos efforts d’évangélisation devraient être financés ?
 
i.       Qui s’occupera du financement ? (Il apparaît que les gens qui entendent la bonne nouvelle apportent le support nécessaire aux apôtres.)
 
ii.       Dans les actions d’évangélisation que j’ai pu voir récemment, je constate que nous avons l’air anxieux de dire que nous ne récoltons pas d’argent. Avons-nous fait un pas en arrière ?
 
4.     Lisez Luc 9.4. Quel est le but de cette instruction ?
 
5.     Lisez Luc 9.5. Que doivent attendre les apôtres ? (Que les gens les accueillent.)
 
a.      À quoi vous attendez-vous dans vos actions d’évangélisation ? (À devoir lutter pour que les gens croient ?)
 
b.      Que cela suggère-t-il sur ce que nous devons modifier dans notre approche pour faire des disciples ? (Qu’en est-il si nous allons juste où nous sommes accueillis, et que nous laissons seuls ceux qui ne nous accueillent pas ?)
 
i.       Cela semble être une suggestion radicale. Quels problèmes voyez-vous, s’il y en a, avec cette suggestion ?
 
6.     Lisez Luc 9.6-7. Le plan de Jésus fonctionne-t-il ? (Oui ! Même Hérode en entend parler !)
 
7.     Lisez Luc 9.10. Pourquoi le rapport est-il important ? (Il ne fait aucun doute qu’ils avaient des histoires excitantes et encourageantes à raconter !)
 
8.     Lisez Luc 10.1-2. Vous vous êtes peut-être dit au sujet de l’histoire précédente : « Ce sont les douze apôtres, je doute que ces instructions s’appliquent à moi. » Que nous dit ce texte ? (Nous trouvons maintenant une mission pour ceux qui ne sont pas apôtres.)
 
9.     Lisez Luc 10.3-4. Y a-t-il un danger ? (Oui, il y a des « loups » et des gens à éviter sur notre chemin.)
 
a.      Comment doivent-ils se préparer ? (De la même manière que les apôtres – ce qui revient à dire qu’il n’y a aucune préparation matérielle.)
 
10.     Lisez Luc 10.5-6. Quelle est cette « paix » ? Manquez-vous de paix dans votre vie ?
 
11.     Lisez Luc 10.7. Nous avons précédemment spéculé sur qui devait financer et pourquoi. Comment ces versets clarifient-ils la question ? (Les gens que vous évangélisez devraient financer parce que « l’ouvrier mérite son salaire ».)
 
a.      Chaque année je verse une somme substantielle pour soutenir des voyages missionnaires. Ces voyages ne sont pas pour mon évangélisation. Mes contributions sont-elles des erreurs ? (Je considère que les gens qui sont évangélisés ne sont peut-être pas en mesure de financer leur évangélisation.)
 
12.     Lisez Luc 10.8-12. Cela renforce l’idée de prêcher là où nous sommes accueillis. Devons-nous appliquer cette règle aujourd’hui, ou alors cela s’applique-t-il à une culture différente ?
 
a.      Notez la mission. Elle est la même que celle des douze apôtres. Devons-nous avoir l’élément « guérir le malade » de la mission pour avoir un quelconque espoir d’être accueillis ?
 
b.      Pour ceux qui vivent aux États-Unis d’Amérique, connaissez-vous un endroit où vous pourriez organiser une campagne d’évangélisation qui serait bienvenue ?
 
13.     Lisez Luc 10.17-21. Ce voyage missionnaire est-il un succès ?
 
14.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous prier pour que Dieu nous révèle les choses « cachées » de l’évangélisation ? Aimeriez-vous avoir la joie et la paix de partager l’évangile avec d’autres ? Pourquoi ne pas vous engager à explorer davantage cette voie ?
 
IV.    La semaine prochaine : Christ, maître du sabbat.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don