Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 03 – Qui est Jésus-Christ ? (Luc 4, 7 & 9)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Le débat se poursuit quant à la nature de Jésus. Était-il seulement un grand homme, un bon prophète, ou alors était-il pleinement Dieu et pleinement homme ? Était-il le Messie, le Fils de Dieu ? Nous avons vu que Luc était entièrement convaincu de ce qu’il a écrit. Jusqu’à présent il a écrit que Gabriel et l’ange ont dit que Jésus était Dieu. Débutons notre étude et continuons à explorer les paroles de Jésus sur lui-même, que Luc a rapportées dans son évangile !
 
I.  Nazareth
 
1.     Lisez Luc 4.14-15. De quelle sorte de réputation jouit Jésus ? (« Il était glorifié par tous. »)
 
2.     Lisez Luc 4.16-21. Que veut dire Jésus quand il dit : « cette Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie » ? (Cela vient d’Ésaïe 61.1-2 et d’Ésaïe 42.7. Il s’agit de prophéties sur la liberté et la guérison. Cela suggère que Jésus va libérer et guérir le peuple juif, dans le sens qu’il est le Messie.)
 
3.     Lisez Luc 4.22. Comment réagit le peuple ? (Il semble qu’ils fussent très impressionnés, mais ensuite ils ont dit : « Attendez une minute, n’est-ce pas le fils de Joseph, le type qui travaillait comme charpentier ? »)
 
4.     Lisez Luc 4.23. Jésus lit-il dans leur esprit ? (Oui.)
 
a.      Que pensent-ils ? (Juste après le « Attendez une minute », ils se rappellent les histoires sur les miracles de Jésus, et donc ils pensent qu’un miracle ou deux les aiderait à confirmer qu’ils devraient considérer avec attention sa revendication à la messianité.)
 
5.     Lisez Luc 4.24-27. Jésus va-t-il faire un miracle pour eux ? (Non !)
 
a.      Pourquoi pas ? (Premièrement, Jésus dit qu’ils ne l’accepteront pas, parce qu’ils savent qu’il a grandi là. Deuxièmement, il dit que Dieu a l’habitude d’aider ceux qui ne sont pas juifs, alors qu’au même moment des Juifs sont dans le besoin.)
 
i.       Mettez-vous à la place des Juifs de Nazareth. Comment réagiriez-vous à cela ? (Je me sentirais insulté. Pourquoi ne pas me donner une chance de croire ? Pourquoi supposer que je ne croirai pas, avant de m’insulter en disant que Dieu aide les non-Juifs ?)
 
6.     Lisez Luc 4.28-29. Seriez-vous fâché(e) à ce point ? (Non. Je me sentirais simplement insulté – mais pas suffisamment fâché pour vouloir tuer Jésus.)
 
a.      Jésus a-t-il grandi dans une ville remplie de lunatiques – des gens qui ont un problème de gestion de la colère ? Ou alors, pouvez-vous expliquer ce comportement ? (Moïse leur a dit dans Lévitique 24.16 que ceux qui blasphèment doivent être mis à mort. Cela prouve notre compréhension de ce que Jésus a dit dans la synagogue. Ils l’ont compris comme proclamant être le Messie – le Dieu qui revient pour les sauver. Ainsi, Moïse demandait de tuer Jésus (s’il n’était pas le Messie). Luc nous montre en même temps ce que Jésus a dit et la façon dont la foule l’a compris.)
 
7.     Lisez Luc 4.30. Comment marchez-vous au travers d’une foule qui veut vous tuer ? N’est-ce pas la meilleure approche que de courir aussi vite que vous le pouvez ? (Luc veut nous faire savoir que quelque chose d’extraordinaire s’est passé. Jésus marchait au travers de la foule comme s’il était invisible.)
 
8.     Que cela nous dit-il sur Jésus ? (Il a dit qu’il était le Messie, et Dieu l’a protégé par la suite.)
 
II.  Le démon
 
1.     Lisez Luc 4.31-34. Pourquoi Luc rapporte-t-il la déclaration du démon ? (Les anges déchus et Satan connaissent Jésus, et ils savent qu’il est « le Saint de Dieu ».)
 
a.      Que pensent les démons que Jésus planifie pour eux ? (La destruction.)
 
2.     Lisez Luc 4.35-37. Pourquoi les gens n’ont-ils pas remarqué ce que le démon a dit au sujet de Jésus ? (Ils ne donnaient aucun crédit au témoignage d’un démon, mais Luc nous a maintenant dit que tant les anges fidèles à Dieu (Luc 2.9-13) que les anges déchus témoignent que Jésus est Dieu.)
 
III.  Les disciples
 
1.     Lisez Luc 9.18. Mettez-vous à la place de Jésus. Pourquoi demanderiez-vous cela ? (Une part centrale de la mission de Jésus était de laisser les gens savoir qu’il était le Messie. Il faisait un petit sondage pour connaître ses progrès.)
 
2.     Lisez Luc 9.19. S’agit-il de réponses encourageantes ? (Ils pensaient que Jésus était spécial, mais pas le Messie.)
 
3.     Lisez Luc 9.20-21. Pierre donne exactement la bonne réponse. Selon vous, pourquoi Jésus leur dit-il de ne pas dire exactement ce que Jésus veut que les gens sachent ? (Lisez Luc 9.22. Le commentaire biblique Robertson’s New Testament Word Pictures nous dit que cela s’est passé après que Jésus ait nourri plus de 5'000 personnes, où le peuple voulait le faire roi (Jean 6.15). Luc 9.22 révèle que Jésus avait une ligne de temps définie. Jésus devait préserver un équilibre délicat entre respecter sa ligne de temps – pour faire ce qui allait amener plus tard les gens à croire qu’il était le Messie – et en même temps éviter de commencer trop tôt une révolution.)
 
4.     Lisez Luc 9.23-27. Si la foule voulait faire Jésus roi, et que Jésus est concerné par cela, selon vous que veulent faire les disciples ?
 
a.      Comment cette série de versets parle-t-elle à l’esprit des disciples ? (Il ne fait aucun doute qu’ils voulaient plus que quiconque que Jésus se déclare roi. Mais Jésus leur dit qu’il s’agit d’une question bien plus compliquée – que la gloire vient bien plus tard. La première chose est le sacrifice.
 
b.      Notez la chose très particulière que dit Jésus dans Luc 9.27. Jésus dit-il que sa seconde venue sera à la fin de leur vie ? Nous savons que cela n’est pas arrivé.)
 
IV.  Jean le Baptiseur
 
1.     Lisez Luc 7.17-20. Pourquoi Jean le Baptiseur demanderait-il une telle chose ? (Le commentaire biblique The Jamieson, Fausset and Brown Commentary relève que Jean le Baptiseur était emprisonné depuis une année. Lisez à nouveau Luc 3.4-5. Il n’y a aucun doute que Jean se demandait pourquoi Jésus n’avait pas fait ces choses dramatiques – et pourquoi il ne l’avait pas sorti de prison par la même occasion. Cela créait un doute.)
 
a.      Qu’en est-il de vous, doutez-vous parfois quand les choses ne se déroulent pas comme vous pensez qu’elles devraient ? (Considérez ce que Jésus a dit au sujet de Jean : « Il n’y en a pas de plus grand que Jean. » (Luc 7.28).)
 
2.     Lisez Luc 7.21-23. Que pensez-vous de la réponse de Jésus ? Donne-t-il à Jean une réponse ? (Je pense qu’il donne à Jean une réponse sans dire spécifiquement qu’il est le Messie. Il encourage Jean à ne pas « tomber », et à ne pas se décourager du fait que Jésus ne fait pas chaque chose que Jean avait attendue.)
 
V.  La transfiguration
 
1.     Lisez Luc 9.28-31. Qui sont ces gens ? (Moïse avait été ressuscité d’entre les morts (Jude 1.9) et Élie avait été enlevé dans le ciel alors qu’il était encore vivant (2 Rois 2.11). Ce sont des représentants célestes de ceux qui ressusciteront d’entre les morts, et de ceux qui ne passeront pas par la mort lors de la seconde venue de Jésus.)
 
a.      Quel est le sujet de leur discussion ? (Jésus qui retourne au ciel ! Il leur manque et sans doute Jésus était anxieux d’y retourner.)
 
2.     Lisez Luc 9.32. Qu’ont vu Pierre, Jacques et Jean ? (Lisez à nouveau Luc 9.27-28. Nous voyons maintenant que la prédiction de Jésus selon laquelle « quelques-uns de ceux qui se tiennent ici » verraient le « règne de Dieu » a eu lieu huit jours plus tard ! Jésus ne parlait pas de sa seconde venue.)
 
3.     Lisez Luc 9.33-34. Pourquoi ce que dit Pierre n’a pas de sens ? Qu’est-il arrivé alors qu’il parlait ? (Pierre est dépassé par les événements et pense devoir dire quelque chose, mais il ne sait pas quoi dire. Au même moment un nuage les enveloppe, ce qui les effraye.)
 
4.     Lisez Luc 9.35-36. Qui est Jésus ? (Luc rapporte que Dieu a dit que Jésus était son Fils !)
 
5.     Cher(ère) ami(e), que dites-vous au sujet de Jésus ? Nous avons le témoignage de l’Ancien Testament sur un Messie qui doit venir. Nous avons le témoignage des anges, tant des anges fidèles à Dieu que des anges déchus. Nous avons la déclaration de Jésus selon laquelle il est l’accomplissement de la prophétie, et nous avons l’affirmation de Dieu que Jésus est son Fils. Luc veut que nous soyons absolument clairs sur sa croyance que Jésus est le Fils de Dieu. Qu’en est-il de vous, voulez-vous affirmer votre foi que Jésus est Dieu ?
 
VI.    La semaine prochaine : L’appel à être Disciple.
Une Bible, du café... des disciples

Une Bible, du café... des disciples

Rempli d’aventures et d’humour, le livre de Neil Cole retient le coeur et l’imagination de ses lecteurs. Il donnera les clés d’une transformation durable pour devenir un disciple authentique et rayonnant pour Christ.
Vous serez mes témoins

Vous serez mes témoins

Gabriel Monet propose, à travers ce livre, un parcours à partir des textes-clés de la mission dans la Bible et de ses fi gures missionnaires un encouragement à considérer à nouveau notre situation de témoins.
Un admirable christianisme

Un admirable christianisme

On le sait, à la fi n du 1er siècle, la situation des chrétiens n’était guère enviable. Rupture avec le judaïsme, séduction d’un marché religieux foisonnant, brimades romaines... Dans tout cela, quel avenir pour le christianisme ?
L'Église au quotidien

L'Église au quotidien

Nous devons rencontrer ceux qui n’ont pas d’église là où ils se trouvent, dans le contexte de leur vie de tous les jours - en mettant l’accent sur la création de communautés attrayantes plutôt que sur l’organisation d’événements attractifs.
Vivre et partager l'Évangile

Vivre et partager l'Évangile

Qu’est-ce que l’Évangile change dans les relations humaines et sociales ? Ce livre décrit la mission des Églises au près comme au loin, qui s’accomplit par la vie communautaire, la justice, la guérison et le partage d’Évangile.
Dire la foi aujourd'hui

Dire la foi aujourd'hui

Rien de plus intime que la relation qui unit le croyant au Christ. Comme l’amour, la foi échappe d’emblée au langage. Il faut pourtant bien trouver des mots pour la dire. Car dire, c’est comprendre. Pédagogie subtile, où il ne s’agit pas d’imposer à quiconque ce qu’il doit croire, mais de l’inviter à trouver dans l’Évangile les mots capables de traduire dans l’existence son expérience de croyant.
L'évangélisation durable

L'évangélisation durable

Pourquoi évangéliser ? Comment le faire avec sagesse ? Comment déjouer les 7 freins principaux qui font obstacle à notre témoignage ? L’auteur part de la métaphore de l’agriculteur et propose un quadruple mouvement : labourer, semer, récolter et arroser. Un processus pertinent, biblique et global qu’il agrémente de nombreuses illustrations, tableaux, exemples et questions personnelles.
 

faire un don