Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 10 – La vie d’Église (1 Thessaloniciens 5.12-28)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Je me souviens du temps où mes parents partaient en vacances et nous laissaient, mon frère et moi, seuls à la maison. Nous étions au collège, mais juste avant de partir notre mère nous donnait des recommandations sur la nourriture, la santé et la sécurité. C’est le sentiment que j’ai alors que nous arrivons à la fin de la première épître de Paul aux Thessaloniciens. Il leur donne une liste de points relatifs à la vie d’église et à la vie chrétienne. Apparemment Paul pensait qu’ils étaient importants, et nous le devrions également. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre de ce que Paul a à dire avant la séparation !
 
I.       Le travail
 
1.     Lisez 1 Thessaloniciens 5.12. Pour qui devons-nous avoir de la considération ? (Pour ceux qui travaillent assidûment pour l’église, ceux qui sont « au-dessus » de nous, et qui nous réprimandent.)
 
a.      Il s’agit d’un regroupement intéressant : travail assidu, leadership, discipline. Que se passerait-il si notre responsable d’église était paresseux ?

b.      Les Protestants ont un petit problème avec l’idée d’autorité dans l’église. Que suggère Paul au sujet de l’autorité dans ce texte ? (L’église a l’autorité (ceux « qui vous dirigent dans le Seigneur »), et que cette autorité inclut le droit de nous avertir.)

2.     Lisez 1 Pierre 2.9. Si nous sommes tous des sacrificateurs, alors comment un autre être humain peut-il avoir autorité sur nous ?
 
a.      Lisez 1 Pierre 2.13-14 et Actes 5.27-29. Comment réconciliez-vous ces deux déclarations de Pierre ?
 
b.      Considérez le fait que le Sanhédrin était composé de ceux qui avaient un mélange d’autorités d’une part religieuse et d’autre part civile. Comment devons-nous comprendre la référence de Paul à ceux qui nous « dirigent dans le Seigneur » ? (Dieu croit en l’organisation, la structure et l’autorité. C’est pour cela que Paul soutient l’autorité civile. Paul approuve l’autorité dans l’église. Mais, notre allégeance ultime est envers Dieu, et non envers les humains. Même les autorités religieuses peuvent être dans l’erreur. Dans ce cas, elles ne sont pas « dans le Seigneur ».)

c.       À quel point devrions-nous prendre au sérieux l’autorité dans l’église quand nous ne sommes pas en accord avec elle ? (Au cours des nombreuses années pendant lesquelles je me suis occupé d’affaires de liberté religieuse, j’ai remarqué que ceux qui ont continuellement un problème avec l’autorité de l’église, ceux qui ne peuvent pas vivre dans un groupe d’église, sont généralement ceux qui ont la foi la moins sincère.)

3.     Lisez 1 Thessaloniciens 5.13. Quelle est la raison pour aimer l’autorité dans l’église ? (Paul ne parle pas de grâce ici. Il dit : « aimez-les à cause de l’œuvre qu’ils font ».)
 
a.      Comment l’amour peut-il naître à partir des œuvres ? (Je fais cela avec les pasteurs, les enseignants et les responsables dans mon église. Quand je vois quelque chose que je pense être bête, je me dis de donner à cette personne le bénéfice du doute parce qu’elle a dévoué sa vie pour promouvoir l’évangile.)
 
4.     Lisez 1 Thessaloniciens 5.14. Quelle importance ont les œuvres pour Paul ? (Il dit de mettre en garde ceux qui sont indisciplinés, et de respecter et aimer ceux qui travaillent assidûment.)

a.      Aux États-Unis d’Amérique (et partout dans le monde) nous assistons à la réémergence d’une classe de gens qui vivent en dépendance du gouvernement ou de leurs connaissances. Que dit Paul à ce sujet ? (Nous ne devrions pas encourager la paresse, nous devrions la décourager.)

i.       Selon vous, que veut dire Paul lorsqu’il dit : « avertissez les indisciplinés » ? Les avertir de quoi ? (Dans 2 Thessaloniciens 3.10 Paul dit que ceux qui ne travaillent pas ne devraient pas manger.)
 
b.      Comparez l’attitude de Paul envers le paresseux et son attitude envers le timide, le faible et l’agaçant. (Paul suggère que nous devrions aider ceux qui ont ces problèmes. Cela suggère logiquement que l’attitude « dure » de Paul envers le paresseux est quelque chose qui doit les aider – et non les punir.)
 
II.     L’attitude

1.     Lisez 1 Thessaloniciens 5.15. Envers qui devons-nous être bons, seulement envers ceux dans l’église ? (Nous devons être bons envers ceux qui nous ont fait du tort, envers ceux dans l’église, et « envers tous ».)

2.     Lisez 1 Thessaloniciens 5.16-18. Avez-vous essayé de toujours vous réjouir ? Que cela a-t-il donné ?
 
a.      S’agit-il de trois suggestions distinctes (joie, prière et reconnaissance), ou alors sont-elles logiquement liées conjointement entre elles ? (Il est impossible de dire « je vais être joyeux maintenant » et de simplement le faire. Au lieu de cela, la prière et la reconnaissance aident à nous donner de la joie. La prière nous dirige vers la volonté de Dieu. La reconnaissance aligne nos cœurs avec les merveilleux dons de Dieu. La prière et la reconnaissance constituent la voie vers davantage de joie dans notre vie.)
 
III.  L’Esprit saint

1.     Lisez 1 Thessaloniciens 5.19-22. Ces quatre versets sont-ils logiquement liés ? Paul liste-t-il quatre points sur le même sujet ? (Je le pense.)

2.     Lisez Joël 3.1-2. Quelles sont les promesses « après cela » ? (La puissance généralisée de l’Esprit saint se répand sous la forme de prophétie.)
 
a.      Quand est « après cela » ? (Lisez Actes 2.15-17. « Après cela » signifie après la résurrection de Jésus !)
 
3.     Lisez à nouveau 1 Thessaloniciens 5.19-21 à la lumière de Joël 3. Devons-nous nous attendre à voir les gens de notre église (les hommes et les femmes, les jeunes et les vieux) faire la démonstration du don de prophétie ? (Oui !)

a.      Quelle devrait être notre attitude envers ces prophètes ? (Nous ne devrions pas les traiter avec mépris. Nous devons prendre les messages au sérieux. Mais nous devons tout « examiner ».)

i.       Devons-nous examiner le prophète ou la prophétie ? (Dès lors que le don de prophétie est si largement répandu, et donné de la façon dont les versets sont écrits, il semble clair que nous devons examiner la prophétie et non le prophète.)
 
b.      Lisez Deutéronome 18.18-22. Quelle est la pénalité de l’Ancien Testament pour le faux prophète ? (La mort.)
 
i.       S’agit-il là d’un examen du prophète ou de la prophétie ? (L’instruction de mettre le faux prophète à mort, ou de ne pas avoir « peur de lui », est dirigée contre le prophète lui-même, plutôt que contre un message spécifique. Un « mauvais » prophète ne peut jamais être invoqué pour donner un vrai message.)

c.       Le don de prophétie est-il traité différemment dans le Nouveau Testament et dans l’Ancien Testament ? (Oui. Du moins c’est ce que je pense aujourd’hui. Quand ceux qui étaient fidèles à Dieu n’avaient pas son texte écrit, Dieu a parlé par l’intermédiaire de quelques prophètes. La précision du message du prophète ne pouvait pas aisément être vérifiée, et ainsi les déclarations inexactes étaient graves. Dans le Nouveau Testament, le don de prophétie est très répandu, nous avons la Bible comme outil de référence et nous évaluons les messages, pas les prophètes. Ainsi, les prophètes modernes peuvent « se tromper » sans que ce soit un immense problème. Ce prophète peut plus tard donner un message vrai. Personne ne se fait tuer. Tous les messages doivent passer le test de la Bible.)

d.      Quand nous retenons « ce qui est bien » dans 1 Thessaloniciens 5.21, qu’est-ce que nous retenons ? (Les prophéties que nous avons examinées et définies comme étant bonnes.)
 
4.     Lisez à nouveau 1 Thessaloniciens 5.22. Dans le contexte des prophètes modernes, quel mal évitons-nous ? (Bien que je pense que Paul parle des prophéties plutôt que des prophètes, il est clair qu’il y a des faux prophètes qui ne promeuvent jamais les paroles de Dieu. Ceux qui font le mal doivent être évités totalement.)
 
IV.    Le cheminement

1.     Lisez 1 Thessaloniciens 5.23-24 (version à la Colombe). Rappelez-vous que dans 1 Thessaloniciens 4.1 Paul dit aux Thessaloniciens qu’ils vivaient, « au reste », pour « plaire à Dieu ». Mais ensuite nous apprenons dans 1 Thessaloniciens 4.3-5 qu’ils avaient des problèmes avec l’inconduite sexuelle. De quelle façon la connaissance de leur situation en arrière-plan nous aide-t-elle à comprendre 1 Thessaloniciens 5.23-24 (version à la Colombe) ? (Dieu nous sanctifie, « tout entiers ». Nous avons confiance dans notre salut tandis que Dieu nous sanctifie.)

a.      Si Dieu nous sanctifie, alors pourquoi Paul écrit-il aux Thessaloniciens à ce sujet ? (Nous devons coopérer. Nous sommes sauvés par la grâce seule, mais dès lors qu’il s’agit de sanctification, nous travaillons avec Dieu pour coopérer avec lui. Notre objectif est la sainteté !)
 
2.     Lisez 1 Thessaloniciens 5.25-28. Pourquoi Paul sollicite-t-il leurs prières ? (Nous avons tous besoin de quelqu’un qui prie pour nous. Nous avons besoin d’accueillir les autres dans la communion. Nous avons besoin de la grâce de notre Seigneur Jésus.)
 
3.     Cher(ère) ami(e), êtes-vous sur le chemin vers la sainteté ? Paul nous dit de travailler assidûment, d’avoir une bonne attitude, de respecter les responsables d’église, d’être ouvert aux messages de l’Esprit saint, et d’être bon envers les autres. Êtes-vous sur le chemin de toutes ces choses ? Si tel n’est pas le cas, pourquoi ne pas vous engager à commencer aujourd’hui ?

V.      La semaine prochaine : Promesses aux persécutés.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don