Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 08 – Les morts en Christ (1 Thessaloniciens 4.13-18)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Que se passe-t-il quand nous mourons ? Il y a deux points de vue principaux dans le christianisme. Le point de vue majoritaire est que notre « esprit » ou « âme » (la pensée en vous) retourne au ciel pour attendre la résurrection (la seconde venue de Jésus), où votre pensée et votre corps seront à nouveau unis. Le point de vue minoritaire est celui du « repos de l’âme », où votre corps et votre âme restent inconscients dans la tombe jusqu’à la résurrection. Les Thessaloniciens semblent avoir un troisième point de vue plus décourageant. Ils semblent penser que si vous mourez avant le retour de Jésus, vous êtes perdu pour toujours. Débutons notre étude de la Bible et explorons ce que Paul dit aux Thessaloniciens au sujet de l’état des morts !
 
I.       L’espérance
 
1.     Lisez 1 Thessaloniciens 4.13. Quel est le problème avec le point de vue des Thessaloniciens ? (Ils étaient comme ceux qui étaient affligés par la mort des autres parce qu’ils n’avaient « pas d’espérance ».)
 
a.      Comment Paul appelle-t-il ce genre de pensée sans espérance ? (De l’ignorance. Il dit que les Chrétiens ont une vision plus instruite de la mort.)

2.     Lisez 1 Thessaloniciens 4.14. Qu’est-il arrivé à Jésus après sa mort ? (Il est ressuscité.)

a.      Que signifie cette croyance pour nous ? (Que si nous nous endormons en Jésus, Dieu nous ressuscitera également !)
 
b.      Notez que le verset dit : « Dieu réunira […] avec [Jésus] ». De quoi parle Paul ? De géographie ? Que Jésus (qui vit dans le ciel) amènera les gens qui sont au ciel sur la terre à sa seconde venue ? (Je ne pense pas que ce soit l’intention. Paul n’écrit pas au sujet de géographie, mais au sujet de puissance et d’autorité. De la même manière que Dieu a ramené Jésus du tombeau, ainsi Dieu nous ramènera (grâce à la victoire de Jésus) de la tombe.)
 
II.     L’erreur

1.     Lisez 1 Thessaloniciens 4.15. Alors que nous ne comprenons pas complètement les visions erronées des Thessaloniciens, cela nous donne quelque indication sur ces erreurs. Quelle erreur Paul corrige-t-il ? (L’erreur selon laquelle ceux qui seront vivants lors de la seconde venue de Jésus iront au ciel avant ceux qui sont morts.)

a.      Ne s’agissait-il que d’une question de temps ? (J’en doute. Paul débute sa phrase en disant : « Ne pensez pas comme ceux qui n’ont pas d’espérance ». Cela me dit que les Thessaloniciens pensaient que s’ils n’étaient pas vivants lors de la seconde venue de Jésus ils n’iraient pas au ciel. Ils devaient survivre pour pouvoir aller au ciel.)
 
b.      Quelle est la vérité au sujet du temps ? (Ceux qui seront vivants lors de la seconde venue de Jésus n’iront pas au ciel avant ceux qui sont morts en Jésus.)
 
2.     Mettez-vous à la place d’un membre de l’église de Thessalonique. Comment pouvez-vous arriver à une telle vision erronée ? (N’est-ce pas ainsi tout au long de notre vie ? Nous espérons vivre pour voir les bonnes choses !)

III.  La résurrection

1.     Lisez 1 Thessaloniciens 4.16. Qui vient nous prendre ? (Jésus !)
 
a.      Vient-il tranquillement ? (Jésus donnera un commandement fort. La voix de l’archange se joindra à Jésus, et les trompettes de Dieu retentiront !)
 
b.      Quel est l’ordre chronologique de notre venue ? (Ceux qui sont morts en Jésus ressusciteront en premier ! Non seulement les Thessaloniciens se trompent en pensant qu’il n’y a pas d’espoir, mais l’ordre chronologique est faux – ceux qui sont morts viendront en premier.)

c.       Il existe un point de vue couramment répandu appelé « secret rapture » (ravissement en secret). L’idée est que la plupart des Chrétiens vivants seront secrètement enlevés au ciel. Quant aux autres, quand ils le remarquent, il leur sera donné une seconde chance d’aller au ciel. Comment cette doctrine s’accorde-t-elle avec les versets que nous venons de lire ? (Premièrement, l’aspect chronologique est faux. Dans le ravissement en secret les Chrétiens qui sont vivants vont au ciel avant la résurrection générale des morts. Paul affirme que cela n’est pas juste. Deuxièmement, il n’y a rien de secret au sujet de Jésus qui prend les vivants et les morts au ciel avec lui. Il y a même beaucoup de bruit !)

2.     Lisez 1 Thessaloniciens 4.17. Où rencontrons-nous Jésus ? Sur la terre ? (Non, nous rencontrons Jésus dans les airs. Jésus ne traînera pas sur la terre, et nous non plus.)
 
a.      Quand je voyage en avion, si nous partons en retard le pilote dit parfois que nous rattraperons le retard en vol. Comment ce concept s’accorde-t-il avec les morts ressuscités et les vivants ? (Nous, qui sommes vivants, rattraperons les morts ressuscités. Nous serons « enlevés ensemble avec eux [les morts ressuscités], dans les nuées ».)
 
b.      Combien de temps serons-nous avec Jésus ? (Pour toujours !)

3.     Lisez 1 Thessaloniciens 4.18. S’agit-il d’un euphémisme ? (Quand je lis ces paroles je me sens comme laissant échapper un fort cri de ralliement ! À quel point cela est-il excitant ? Quel encouragement ! Louez Dieu !)

a.      Connaissez-vous quelqu’un qui est mort et que vous aimeriez rattraper dans les airs ?
 
IV.    Le repos de l’âme ?
 
1.     Paul nous dit sans ambiguïté dans les versets que nous avons étudiés que parce que Jésus est ressuscité, il ressuscitera ceux qui sont morts en lui. Dans ces versets, Paul ne dit rien directement au sujet de la controverse sur l’état des morts. Mais il nous donne des inférences que nous pouvons considérer.

2.     Mettez-vous à la place de Paul. Si les Thessaloniciens pensent que ceux qui meurent avant la seconde venue de Jésus manquent le ciel, quelle est la réponse logique s’il était vrai que leur esprit ou âme étaient déjà au ciel ? (Je dirais : « Vous pensez que les morts ont manqué le ciel ? Vous pensez que les morts sont laissés derrière ? Leur esprit est au ciel avant vous ! »)

a.      Alors pourquoi Paul ne dit-il rien de semblable ? Pourquoi ne parle-t-il pas d’une résurrection générale des vivants et des morts ? (Cela suggère que l’âme ou l’esprit des Chrétiens morts ne sont pas au ciel.)
 
3.     Quand j’étais jeune, l’on m’a enseigné le repos des âmes. Mais quand mon père est mort, je n’allais pas laisser les autres penser à ma place, alors j’ai lu chaque verset biblique sur la question. Faisons un petit examen du sujet. Lisez la première partie d’Ecclésiaste 9.5. Que cela nous dit-il quant à l’état des morts ? (Ils ne savent rien.)
 
4.     Lisez Ecclésiaste 9.1-2. Que cela dit-il sur les justes ? (Ils partagent le même sort que les méchants. Que vous confessiez vos péchés ou non, vous partagez le même sort.)

5.     Lisez Ecclésiaste 9.5-6. Quelle récompense auront les justes ? (Aucune !)

a.      Alors que vous lisez ces textes dans l’Ecclésiaste, devez-vous en conclure qu’il n’y a pas du tout de vie après la mort ? Les Chrétiens n’ont-ils « plus de salaire » ? (Les gens à « l’âme dormante » cités par Ecclésiaste 9.5 pour leur point de vue devraient avoir le prix du « repos du cerveau » ! Salomon est soit déprimé, soit il écrit au sujet du bénéfice de la vie. S’il parle de la vie après la mort, il va complètement à l’encontre du Nouveau Testament.)
 
6.     Lisez Matthieu 27.52-53, Jude 1.9 et Matthieu 17.1-4. Que cela nous dit-il au sujet de la vie après la mort pour Moïse ? (Il est dans le ciel ! Il est allé au ciel avant la résurrection de la seconde venue de Jésus. Matthieu 27 suggère que cela est arrivé à d’autres qu’à Moïse.)
 
a.      Quelles parties de Moïse sont au ciel ? (Notez que Jude nous dit qu’ils se disputaient le corps de Moïse. Cela clarifie que tant la pensée que son corps sont au ciel.)

7.     Lisez Apocalypse 6.9-11. À quel moment cela se passe-t-il ? (Avant la seconde venue de Jésus, puisque des Chrétiens sont toujours martyrs sur la terre.)

a.      Que suggère l’image des âmes revêtant des robes blanches ? (Des âmes conscientes et justes au ciel avant la seconde venue de Jésus. Bien sûr, une grande partie de l’Apocalypse est symbolique, et cela peut être symbolique et non réel.)
 
8.     Que devons-nous conclure de ce que Paul nous enseigne et de ce rapide coup d’œil sur quelques versets sur l’état des morts ? (La grande nouvelle est que parce que Jésus a vaincu le péché et est ressuscité d’entre les morts, ceux qui ont cru en lui peuvent s’attendre à la vie éternelle, même s’ils sont morts. Comme pour la question du repos des âmes, je n’ai fait qu’effleurer la surface de la question. Dans mon étude personnelle, je suis arrivé à trois conclusions. Premièrement, j’ai décidé que ce que l’on m’a enseigné quand j’étais enfant était juste – du moins en ce qui concerne la plupart des gens. Deuxièmement, personne n’a le droit d’être arrogant sur le sujet, parce que la Bible contient des textes qui soutiennent les deux points de vue. Si je me trouve immédiatement au ciel après ma mort, je serais surpris mais pas choqué. Troisièmement, la Bible est absolument claire sur le fait que Dieu peut faire ce qu’il veut. Dieu a ressuscité certaines personnes avant la deuxième venue de Jésus.)

9.     Cher(ère) ami(e), la question pour vous n’est pas tant « quand irez-vous au ciel ? » que « irez-vous au ciel ? » Voulez-vous accepter Jésus comme votre Sauveur, de telle sorte que cette question trouve sa réponse aujourd’hui ?
 
V.      La semaine prochaine : Les événements de la fin.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don