Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 05 – L’exemple des apôtres (1 Thessaloniciens 2.1-12, Matthieu 6)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Il y a plusieurs années, j’ai accepté de reprendre une affaire dans le Connecticut d’un autre avocat qui m’avait assuré qu’elle serait « simple ». Quand j’ai rencontré le juge la première fois, il criait littéralement contre les avocats. Il nous a dit qu’il n’avait pas eu le temps de présider notre procès et que nous devions revenir le mois suivant. Dans l’intervalle, j’avais des vacances au bord de l’océan. Alors que j’étais assis sur la plage à regarder l’océan, que pensez-vous que je faisais ? Je profitais du soleil, du sable et de l’eau ? Non ! Je pensais à la façon dont je défendrais l’affaire devant le juge crieur. Le fait de penser à un avenir non-plaisant m’empêchait de penser au plaisir présent. Un livre que je lis actuellement au sujet du cerveau suggère que nous devrions être davantage conscients de nos pensées, et relever la différence entre la focalisation sur le présent et la planification de l’avenir. Il suggère une conscience délibérée au sujet du présent. S’agit-il de notre concept biblique ? Débutons notre étude des lettres aux Thessaloniciens et découvrons !
 
I.       Le présent
 
1.     Lisez Matthieu 6.31-34. D’après Jésus, sur quoi devrions-nous focaliser nos pensées ? (Sur aujourd’hui, plutôt que sur les inquiétudes au sujet de demain.)
 
a.      Il y a un grand nombre de textes bibliques qui nous enseignent à être des travailleurs diligents, à utiliser notre bon sens, et à planifier. Pourquoi Jésus dit-il que nous ne devrions pas nous inquiéter du lendemain ? (Dieu connaît nos besoins. Nous pouvons nous « décharger » sur lui de nos futurs problèmes.)

i.       Pourquoi est-ce un avantage de nous « décharger » de nos inquiétudes ? (Notre esprit ne peut se focaliser que sur peu de choses à la fois. Le fait d’enlever les inquiétudes de notre esprit nous permet de nous focaliser sur d’autres choses.)

b.      Que nous demande Dieu, à la place de nous inquiéter de l’avenir ? (Rechercher actuellement à faire avancer le Royaume de Dieu. Nous pouvons substituer les inquiétudes au sujet de possibles futurs problèmes par des pensées pour faire le bien.)
 
c.       Dans mon histoire sur le juge crieur, tous mes moments d’inquiétudes n’étaient qu’une complète perte de temps. Quand j’y suis retourné le mois suivant, un juge merveilleusement aimable et agréable s’occupait de l’affaire. Apparemment, ils avaient fait une rotation des juges d’un compté à l’autre, et le juge crieur avait été déplacé dans un autre compté.)
 
2.     Lisez 1 Thessaloniciens 2.1-3. Sur quelle période de temps se focalise Paul ? (Il leur rappelle le passé, pour mettre en évidence un point du présent.)

3.     Nous avons précédemment discuté de la façon dont ils ont été battus à Philippes, puis comment ils ont échappé à d’autres maltraitances à Thessalonique. Paul nie qu’il essaye de les tromper, qu’il a des motifs impurs ou qu’il est dans l’erreur. Que suggère le passé au sujet de la véracité de ces accusations ? (Paul soutient que le fait de faire face à de la maltraitance découragerait les malhonnêtes. Ces derniers trouveraient un moyen plus facile de gagner leur vie.)

II.     L’exemple
 
1.     Lisez 1 Thessaloniciens 2.4. Quelles sont les deux raisons que donne Paul pour lesquelles ils devraient croire ? (Il dit : « Regardez comment nous parlons ». Deuxièmement, il suggère que le fait d’être battu n’est pas un signe d’échec, dès lors qu’ils n’essayent pas de plaire à autrui – juste à Dieu.)
 
a.      L’appel de Paul à regarder à la façon dont ils parlent est un appel à examiner le présent. Qu’est-ce qui est important dans leur discours ? (Ils parlent comme s’il leur était donné un message divin. Ils parlent comme s’ils étaient « éprouvés » et « approuvés ».)

i.       Selon vous, que cela signifie-t-il ? (Il doit y avoir eu des compétences, de l’honnêteté et de l’assurance dans la façon dont ils parlaient.)

b.      Avez-vous réfléchis à la façon dont vous influencez le Royaume de Dieu avec vos paroles ?
 
i.       Parlez-vous comme quelqu’un « éprouvé et approuvé [de Dieu] pour confier la bonne nouvelle » ?
 
ii.     Si tel n’est pas le cas, pourquoi ? (Il y a plusieurs années je me suis posé cette question : quelle est mon influence sur les autres ? Est-ce que j’aide Satan ou Dieu ? J’étais embarrassé quand j’en ai conclu que mon influence était négative sous plusieurs aspects, et je me suis déterminé à changer cela.)

2.     Lisez 1 Thessaloniciens 2.5. Qu’est-ce qui était absent de leur discours ? (La flatterie et la cupidité.)

a.      J’utilise régulièrement des compliments dans mes contacts avec les autres. Qu’est-ce qui ne va pas avec cela ? (Donner des éloges pour un travail bien fait est le don de l’encouragement. Paul dit aux Thessaloniciens de s’encourager les uns les autres (1 Thessaloniciens 5.11). D’un autre côté, la flatterie malhonnête pour que quelqu’un fasse quelque chose n’est pas une tactique de l’évangile.)
 
3.     Lisez 1 Thessaloniciens 2.6. Il s’agit de la continuation de la déclaration de Paul au verset 4 selon laquelle ils essayent de plaire à Dieu et non aux hommes. S’agit-il (« Nous n'avons pas cherché la gloire qui vient des humains ») d’une attitude défensive – parce que Paul n’a pas été juste rejeté, il a été physiquement attaqué – ou s’agit-il d’une attitude que nous devrions rechercher ?
 
a.      En cherchant la réponse, sommes-nous d’accord que nous ne devrions pas essayer de plaire aux hommes plutôt qu’à Dieu ?

b.      L’approche de Paul est comme si le fait de plaire à Dieu et le fait de plaire aux hommes étaient mutuellement exclusifs. Qu’en est-il de l’idée de plaire tant à Dieu qu’aux hommes ?

c.       Si vous n’aviez qu’à vous préoccuper de plaire à Dieu, votre vie serait-elle meilleure ou pire ?
 
d.      Si les humains vous font des éloges, cela vous dissuade-t-il de vous demander si Dieu est content de vous ? (Il s’agit probablement du point le plus important à considérer.)
 
e.      Pensez aux personnes dans votre vie qui ont dit : « Je me fiche de ce que pensent les autres ». Quel genre de personnes sont-elles ? Sont-elles des personnes que vous pensiez qui font attention à ce que pense Dieu ?

f.       Avez-vous vu des personnes faire un mauvais travail dans l’église parce qu’ils ne se préoccupent pas de ce que pensent les autres ? (Selon mon expérience, les gens qui disaient ne pas se préoccuper de ce que pensent les autres faisaient un mauvais travail. La Bible parle positivement des encouragements et des conseils. À un certain point, l’éloge et l’encouragement sont plus importants que l’argent. Bien plus, l’éloge honnête augmente les performances. Je pense que Paul est principalement sur la défensive ici, mais il est clair que nous devons premièrement plaire à Dieu.)

III.  Le dur labeur
 
1.     Lisez 1 Thessaloniciens 2.6-9. Paul dit : « Nous aurions pu vous demander de nous soutenir, mais nous ne l’avons pas fait. Au lieu de cela, nous avons travaillé dur jour et nuit pour partager l’évangile avec vous et pour subvenir à nos besoins. » En quoi cela est-il pertinent pour le message évangélique de Paul ? (Cela montre que la cupidité ne peut pas avoir motivé Paul et ses amis. Au lieu de cela, il donnait un message aux Thessaloniciens.)
 
a.      Quel autre argument y trouvez-vous ? (Paul dit qu’il s’agit d’une preuve de notre amour pour vous. Nous ne nous aimons pas nous-mêmes autant que nous vous aimons.)

b.      Si vous vous posez la question, la même chose est vraie pour le ministère de GoBible.org. Je ne gagne pas d’argent en écrivant cette étude, cela me coûte de l’argent. Les traducteurs sont tous bénévoles. Il arrive occasionnellement que des lecteurs envoient de petites contributions et nous avons quelques revenus publicitaires[1]. Cela va entièrement à mon fils qui maintient le site Internet de GoBible.org et qui s’occupe de la distribution des messages électroniques, de l’achat de publicités pour promouvoir les études bibliques, et du paiement des factures.

2.     Lisez 1 Thessaloniciens 2.10-12. Revoyez ce que Paul a écrit jusqu’à présent. Quels sont les éléments que Paul utilise dans sa conclusion selon laquelle ils ont été « saints, justes et irréprochables » ? (Ils ont souffert physiquement, ils n’ont pas demandé d’argent, ils n’étaient pas cupides. Leur discours était cohérent avec l’évangile et pas modifié pour plaire aux humains. Ils ont traité les membres d’église comme des parents pleins d’amour auraient traité leurs enfants. Ils les ont encouragés à vivre de façon juste.)
 
a.      Avez-vous remarqué que Paul dit qu’il les a « encouragés » ? Cela nous ramène à la discussion sur la flatterie.
 
3.     Cher(ère) ami(e), avez-vous examiné votre vie ? Avez-vous un regard tranchant et honnête sur le présent ? Pouvez-vous dire que dans votre vie quotidienne vous reflétez l’attitude et les actions dont Paul dit qu’elles témoignent d’une personne « sainte, juste et irréprochable » ? Si tel n’est pas le cas, pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint de vous aider à être conscient(e) de cela et à changer votre attitude et vos actions ?

IV.    La semaine prochaine : Amis pour toujours.


[1] En ce qui concerne le site EtudesBibliques.net (site des études en français), les seuls revenus sont constitués des contributions occasionnelles des lecteurs.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don