Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 02 – Des relations préservées (Actes 17, 1 Thessaloniciens 2)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La semaine dernière une des membres de mon église est décédée. La dernière fois que je l’avais vue elle m’avait regardé droit dans les yeux et avait dit : « Je te reverrai ». Elle allait subir une intervention chirurgicale et pensait qu’elle pourrait mourir au cours de l’intervention. Mon épouse et moi avions prié pour elle, et je croyais que j’allais la revoir à l’église. Je savais qu’elle voulait dire qu’elle me reverrait soit à l’église, soit au ciel. Bien que je ne connaissais pas cette chère dame depuis très longtemps, j’ai développé avec elle une forte relation en un temps très court. Quand elle est décédée sans m’avoir revu, cela m’a non seulement rendu triste, mais cela m’a fait penser aux dernières paroles qu’elle m’a adressé. Nous ne pouvons pas être sûrs du moment où nous verrons à nouveau notre famille et nos amis. La vie est incertaine. En conséquence, les relations sont l’une des choses les plus importantes dans la vie. La relation de Paul avec les membres de l’église de Thessalonique est le sujet de notre étude de cette semaine. Débutons sans plus attendre notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre pour fortifier nos relations !
 
I.       La séparation
 
1.     Rappelez-vous que la semaine dernière Paul a eu une réception mitigée à Thessalonique. Relisons cela dans Actes 17.5. Que feriez-vous si vous voyiez la foule se diriger vers vous ?
 
a.      Qu’en serait-il si vous étiez encore en train de récupérer de la dernière fois qu’une foule vous a attrapé ?

2.     Lisez Actes 17.6-7. Ne trouvant pas Paul ni Silas, ils amènent Jason devant les officiels de la ville. Que nous dit cela au sujet de Jason et de Paul ? (Jason avait donné à Paul une place où vivre. Il était connu que Jason était son hôte.)

3.     Lisez Actes 17.8-9. Que cela suggère-t-il au sujet de Jason ? (Nous apprenons qu’il avait suffisamment d’argent pour verser une caution. Cela suggère également qu’il avait suffisamment d’influence auprès des officiels pour éviter un traitement brutal.)
 
4.     Lisez Actes 17.10. Qu’ont fait Paul et Silas ? (Ils se sont cachés ! Vous vous cacheriez également pour éviter d’être à nouveau battu(e) comme à Philippes !)
 
a.      Maintenant que nous avons revu comment Paul a quitté Thessalonique, selon vous quelle impression est restée dans son esprit par rapport à sa visite ?

b.      Quelle impression est restée dans l’esprit de Jason et des Thessaloniciens ?

c.       Comment cela affecte-t-il les relations – le fait d’avoir à partir dans de telles circonstances ? Cela rapproche-t-il Paul et les Thessaloniciens ou cela les éloigne-t-il ? (Les gens construisent souvent des liens très étroits dans des circonstances extrêmes. D’un autre côté, personne n’aime être en difficulté, et Paul a certainement créé des difficultés à Jason et à ses amis.)
 
5.     Lisez Actes 17.11. De quelle façon cela donne-t-il de la couleur aux pensées de Paul en se souvenant des Thessaloniciens ?
 
a.      Avez-vous déjà entendu l’expression « Le jeu n’en vaut pas la chandelle » ?

i.       Quelle est la « chandelle » à Thessalonique ? Paul apprécierait-il un plus grand challenge ?

II.     L’encouragement
 
1.     Lisez 1 Thessaloniciens 1.2-3. Si quelqu’un vous parle d’un problème dans sa vie, quelle est votre pensée immédiate – à ce sujet ou au sujet d’un problème similaire dans votre vie ?
 
a.      Il y a plusieurs années une dame a appelé mon épouse pour savoir si elle pouvait laisser ses enfants chez nous. Quand mon épouse a répondu que cela n’était pas possible parce que sa mère venait de décéder, la dame a répondu : « Et bien je suis contente que mes parents se portent bien ». Peut-être n’êtes-vous pas aussi irréfléchi(e) que cela, mais je sais que quand des gens me parlent d’un problème dans leur vie, je parle souvent d’une chose semblable qui m’est arrivée ! Quand vous faites face à des problèmes, voulez-vous que les autres relatent des problèmes similaires dans leur vie ou préférez-vous qu’ils se focalisent sur votre problème ?

b.      Rappelez-vous que quand Paul est arrivé à Thessalonique, il souffrait encore des coups reçus à Philippes. Si vous avez quitté rapidement des amis parce que vous ne vouliez pas être à nouveau battu(e), débuteriez-vous votre message à leur attention en parlant de vous-même ou d’eux ? (J’expliquerais mes propres préoccupations – de quelle façon il était nécessaire de m’enfuir pour préserver ma propre santé !)

c.       Alors que vous lisez 1 Thessaloniciens 1.2-3, sur quoi se focalise l’attention de Paul ? (Sur les Thessaloniciens.)
 
d.      Lisez attentivement les paroles de Paul. Comment les caractériseriez-vous ? (Il les complimente.)
 
i.       Paul leur dit-il simplement qu’ils sont soignés et qu’il aime leurs habits ? (Non, il les complimente sur des choses qui sont centrales à l’évangile.)

e.      Quand mon père est décédé, l’un des commentaires les plus incroyables a été fait par Reed Larson, un homme duquel est tiré le titre de ma fonction à l’université Regent. Au lieu de me parler du temps où est mort son père, il a écrit que mon père doit avoir été un grand homme parce qu’il était sûr que mon père se reflétait dans ma vie. Mon père est décédé il y a longtemps, mais je n’ai jamais oublié cette note. Quand vous parlez ou écrivez à quelqu’un qui est face à des difficultés, vous rappelez-vous d’avoir des paroles positives et encourageantes ?

2.     Lisez 1 Thessaloniciens 2.17. Sur quoi se focalise Paul : sur la façon dont il les a quittés ou sur les membres d’église ? (Il leur rappelle les circonstances de son départ (« séparé »), mais il dit qu’il n’a jamais cessé de penser à eux.)
 
a.      Si quelqu’un vous écrit de cette manière, penseriez-vous qu’il est votre ami ? (Oui. Paul semble beaucoup (« avec autant plus d’empressement ») s’intéresser à eux.)
 
b.      Comment définiriez-vous les sentiments de Paul en des termes actuels ? (« Mon cœur est avec vous. »)

3.     Lisez 1 Thessaloniciens 2.18. Comment Satan peut-il empêcher le travail de Dieu ? (Un conflit se déroule entre Jésus et Satan. Jésus a gagné la bataille, mais apparemment Jésus permet à Satan de « gagner » certains conflits.)

a.      En repensant à ce qui est arrivé à Paul et à ses amis à Philippes et à Thessalonique, Satan a-t-il eu certaines victoires ? (Il n’était certainement pas dans le plan de Dieu de voir ses serviteurs battus ou chassés des villes où ils étaient à l’œuvre.)
 
b.      Que cela nous dit-il sur les revers dans notre vie ? (Parfois nous donnons à Satan l’avantage en prenant de mauvaises décisions, mais d’autres fois Satan « gagne » les petits combats quand nous faisons le bien.)
 
4.     Lisez 1 Thessaloniciens 2.19-20. Que suggère ce texte sur la question de savoir si Paul vit une vie centrée sur lui-même ? (Il regarde en avant vers le ciel, dans lequel sa joie et sa gloire seront ceux qu’il a amenés au salut.)

5.     Lisez 1 Thessaloniciens 3.1. À quel sujet Paul ne peut-il plus tenir ? (Être séparé des membres de Thessalonique.)

a.      Que fait donc Paul quand ses sentiments arrivent à ce point ? (Il décide de rester à Athènes ! « Je ne tiens plus d’être séparé, donc je décide de rester dans une autre ville. »)
 
6.     Lisez 1 Thessaloniciens 3.2. Quelle solution ont-ils adoptée ? (Ils ont envoyé Timothée !)
 
a.      Quelle est votre réaction quand quelqu’un dit que vous lui manquez et qu’il veut être à vos côtés, mais qu’il agit juste à l’opposé ?

b.      Ou alors, y a-t-il une meilleure explication, plus positive, à cela ? (Au moins deux commentaires que j’ai lus suggèrent que Paul est resté seul à Athènes. Ainsi, Paul a abandonné quelque chose de très important afin de bénir les Thessaloniciens.)

7.     Cher(ère) ami(e), avez-vous réfléchi à la façon dont vous réagissez quand quelqu’un vous parle d’un évènement douloureux ? Vous focalisez-vous sur des encouragements, ou commencez-vous immédiatement à parler de vous-même ? Pourquoi ne pas vous engager aujourd’hui à renforcer les relations dans l’église, dans votre famille et avec vos amis, en vous focalisant davantage sur les autres et moins sur vous-même ?
 
III.  La semaine prochaine : Thessalonique à l’époque de Paul.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don