Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 13 - L’Évangile et l’Église (Galates 6:1-10)

Copyright © 2011, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Comment l’église devrait-elle traiter avec le péché ? Dans quelle mesure les efforts de votre église ont-ils eu du succès dans le passé ? Très souvent, je vois deux choses se passer. Premièrement les gens qui ont l’habitude de critiquer critiquent les péchés (ou les péchés supposés) des autres. Deuxièmement, les pécheurs ont le sentiment que leur péché est "leur propre affaire" et veulent que les responsables d’église "s’occupent de leurs propres affaires" - ce qui signifie : "svp, ne prêtez pas attention à moi". Les victimes de ceux qui critiquent sont outragées, et les pécheurs sérieux se replient dans leur coquillage de péché. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce qu’elle a à nous enseigner sur le sujet !
 
I.       Le piège du péché
 
1.     Lisez Galates 6:1. Que signifie "être surpris" en faute ? (Votre faute est dévoilée alors que vous ne vouliez pas qu’elle devienne publique. Ou alors, vous avez marché dans le péché alors que vous auriez préféré marcher avec Dieu.)
 
a.      Cela s’applique-t-il à des pécheurs défiants ? (Si vous vous vantez de votre faute, êtes-vous pris dans les filets de ce péché ?)

2.     Il doit y avoir une faute d’impression dans ma Bible. Paul doit avoir voulu écrire : "vous, qui critiquez, aidez-le à se rétablir", et non pas : "vous, les spirituels, aidez-le à se rétablir". N’en voyez-vous pas plus du premier type que du deuxième ?

a.      Si seuls les "spirituels" devraient "aider à se rétablir", que cela nous enseigne-t-il quant à l’organisation de l’église ? Devrions-nous essayer d’empêcher les membres qui critiquent de réprimander le péché chez les autres ?
 
b.      Rappelez-vous des fois où vous avez été réprimandé(e) soit pour un vrai péché, soit pour un péché imaginaire. La réprimande provenait-elle de responsables de l’église ? (La plupart du temps ce sont les visiteurs ou les nouveaux membres d’église qui me réprimandent parce qu’ils ne sont pas d’accord avec mes points de vue ! Mon épouse "spirituelle" fait un excellent travail en me gardant dans la ligne !)
 
c.       Quand vous remarquez le péché chez les autres, avez-vous noté qu’il s’agit souvent de votre propre péché que vous remarquez ?

i.       Devrions-nous tous être disqualifiés d’aider à se rétablir les autres qui sont impliqués dans les mêmes péchés qui nous font lutter ?

3.     Que signifie aider quelqu’un à se rétablir "avec un esprit de douceur" ? Cela inclut-il enlever à quelqu’un son statut de membre d’église ?
 
a.      Lisez Matthieu 18:15-17. Comment Jésus définit-il "avec douceur" ?
 
i.       Notez que dans l’exemple de Jésus ce ne sont pas les leaders "spirituels" de l’église, mais la victime du péché qui confronte le pécheur. Comment accorder le conseil de Paul avec celui de Jésus ?

II.     Porter les fardeaux

1.     Lisez Galates 6:2. Paul a-t-il changé de sujet ?
 
a.      Le péché est-il un fardeau dans notre vie ? (Oui.)
 
b.      Sommes-nous obligés (si nous sommes qualifiés de spirituels) de porter le fardeau du péché des autres ?

c.       Quelle est la relation entre la "loi du Christ" et le fait de porter le fardeau du péché des autres ? (Rappelez-vous que la semaine dernière nous avons discuté de la différence entre l’approche de la "justification par la foi" et l’approche "des œuvres et de la loi" dans notre vie quotidienne. L’approche de la foi pose la question : "Que puis-je faire pour plaire à Dieu, à mon conjoint et à ceux qui m’entourent aujourd’hui ?" L’approche des œuvres pose la question : "Quels feux rouges sur la route vers le péché ai-je brûlés aujourd’hui ?" L’une focalise sur l’amour envers les autres, et l’autre focalise sur vous-même et le péché. L’approche de la foi, l’approche de la loi du Christ, pose la question : "Que puis-je faire pour porter le fardeau des autres ?" Cela implique de les aider à vaincre le fardeau du péché.)

2.     Quelle signification attachez-vous au terme "porter" ? (Porter semble nécessiter davantage qu’une aide mineure.)
 
a.      Comment puis-je "porter" le péché de quelqu’un d’autre ? (Combien de fois le péché des autres a-t-il un impact négatif sur vous ? "Porter" le péché de quelqu’un alors que vous l’aidez à se rétablir signifie que vous pouvez souffrir du péché de cette personne.)
 
III.  L’orgueil en portant les fardeaux

1.     Lisons à nouveau la dernière partie de Galates 6:1. Supposez que vous aidiez un membre d’église qui est écrasé par le mensonge. Paul nous dit-il que si nous aidons un tel membre, nous pouvons commencer à mentir ?

2.     Lisez Galates 6:3-5. Paul vient de me dire de porter le fardeau des autres. Maintenant il me dit de ne porter que mon propre fardeau ! Paul se contredit-il ?
 
a.      Le conseil de Paul d’être attentif à ne pas être tenté s’applique-t-il ici ? (Les pièces du puzzle commencent à s’assembler ! Si nous aidons le menteur avec son péché, nous pouvons être tentés par orgueil de penser que nous sommes supérieurs. Nous pouvons être tentés de faire des commérages et de dire aux autres quelle mauvaise personne elle est. Nous devons "porter" notre propre charge d’orgueil et de commérages.)
 
b.      Paul nous dit d’"examiner notre œuvre propre", d’"être fiers", et de ne pas nous comparer "par rapport à quelqu’un d’autre". Que veut-il nous dire ? (Nous ne pouvons pas nous comparer au menteur. Nous ne pouvons pas tirer de la fierté dans le fait que nous ne sommes pas menteurs. Nous de devons pas surestimer notre "valeur". Nous devons nous comparer à Jésus, et non aux autres. Le fait de faire de Jésus le point de comparaison, le fait d’être conscient de notre propre péché, c’est cela "porter notre propre charge".)

3.     Maintenant que nous avons discuté ce sujet, quelles caractéristiques l’église devrait-elle attendre de ceux qui "aident" ceux qui sont pris dans le péché ? (Ils doivent êtres des saints humbles, qui sont toujours attentifs à leurs propres péchés, qui ne se livrent pas aux commérages, et qui sont plein de douceur parce qu’ils réalisent que Dieu a fait preuve de douceur à leur égard.)

IV.    Des enseignants bénissant
 
1.     Lisez Galates 6:6. C’est là que vous devez m’inviter à manger !
 
a.      À qui s’adresse ce conseil ? (Paul s’adresse à ceux qui sont pris dans le péché et qui ont bénéficié de ceux qui les aident avec un esprit de douceur à porter leur péché.)

i.       Qu’est-il demandé aux pécheurs au bénéfice d’une aide ? (Ils doivent être une bénédiction pour ceux qui les ont aidés.)

ii.     Avez-vous déjà apporté de l’aide à un pécheur, puis avez été puni(e) pour cela ? (Il y a plusieurs années, un couple m’a demandé de l’aide parce qu’ils passaient par un moment très difficile dans leur mariage. Le péché était impliqué. Je les ai rencontrés et ai proposé que l’un ou l’autre d’entre eux vive quelque temps chez moi, le temps qu’ils puissent raisonnablement vivre à nouveau ensemble. J’ai au bout du compte été accusé d’avoir "pris parti" pour le conjoint qui était venu temporairement vivre chez moi - bien que le couple ait conjointement décidé de la personne qui viendrait vivre avec ma femme et moi !)
 
V.      Les conséquences
 
1.     Lisez Galates 6:7-8. Pourquoi Paul mentionne-t-il le fait de se moquer de Dieu en guise de réponse ? (Si Dieu est responsable du monde, alors nous devons être capables de nous fier à certaines règles. L’une d’entre elles est la règle des "conséquences". Le fait de chercher à aider les autres vous apporte de l’aide. Le fait de nuire aux autres vous apporte des nuisances.)

a.      Comment cela s’accorde-t-il à l’idée d’aider quelqu’un pris dans le péché ? (Cela vous donne des arguments dans vos tentatives d’aide ! Mais l’idée principale est que le fait de témoigner d’amour et de bienveillance envers les autres sera récompensé.)

2.     Lisez Galates 6:9. Pourquoi sommes-nous mis en garde contre la lassitude ? (Bien que Dieu soit responsable du monde, le péché et le libre choix abondent. Parfois les conséquences positives tardent à venir. Dans certains cas nous ne serons pas récompensés avant d’être au ciel.)
 
a.      Dans notre étude de l’épître aux Galates, nous avons martelé l’importance de la "grâce". Que nous enseigne cette série de versets sur l’importance des œuvres ? (La grâce nous donne le salut, mais les œuvres ont une récompense - tant positive que négative. Paul mentionne spécifiquement la récompense qui nous attend dans le ciel pour nos bonnes œuvres !)
 
3.     Lisez à nouveau Galates 6:8. Qu’y a-t-il de significatif dans la façon dont Paul décrit la bonne manière de semer ? (Notez l’approche de la grâce : semer "pour l’Esprit". Notre mission est d’aimer Dieu et d’aimer ceux qui nous entourent.)

4.     Lisez Galates 6:10. Pourquoi Paul fait-il une distinction entre les autres chrétiens et le reste du monde ? (Nous avons une plus grande obligation envers ceux qui croient.)

5.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous fixer vos objectifs pour devenir plus spirituel(le), afin de pouvoir aider à porter le fardeau du péché des autres ? Si vous réalisez que vous critiquez davantage que vous n’êtes spirituel(le), voulez-vous demander à l’Esprit saint de vous aider moins critiquer et à devenir plus spirituel(le) ?
 
VI.    La semaine prochaine : Mettre sa fierté dans la croix.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don