Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 10 - Les deux alliances (Galates 4:21-31, Romains 4)

Copyright © 2011, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La semaine dernière nous avons appris que la promesse de Dieu à Abraham de justification par la foi existait conjointement à la connaissance des commandements de Dieu. La raison pour laquelle ces deux éléments (grâce et loi) se situaient côte à côte était, comme nous l’avons étudié, parce qu’ils avaient des objectifs différents. Cette semaine Paul introduit la femme et les enfants dans la discussion. Cela nous donnera-t-il une vision plus claire pour notre choix de compter sur la loi ou sur la grâce ? Continuons notre étude de l’épître aux Galates et découvrons !
 
I.       La loi parle
 
1.     Lisez Galates 4:21. Cette question s’adresse à ceux qui croient que nous devons obéir à la loi pour être sauvés. Quelqu’un d’entre nous croit-il cela ? Même si ce n’est pas le cas, supposons que nous le croyions pour notre réflexion. Donc, demande Paul, que dit la loi ? (La loi dit beaucoup de choses. Je l’ai souvent entendu dire qu’elle est "le reflet du caractère de Dieu". Cela doit être bien !)
 
a.      Paul questionne-t-il réellement dans le but d’avoir une réponse de ses lecteurs sur ce que dit la loi ? (Non. Il suggère que ses lecteurs ne sont pas conscients de ce que dit la loi, et il va leur dire ce qu’elle dit.)

2.     Lisez Galates 4:22-24. Selon Paul, que dit la loi ? (Elle dit : "Je suis Hagar et ses enfants".)

a.      Attendez une minute ! Je ne vois cela écrit nulle part dans les Dix Commandements. Où Paul trouve-t-il cela écrit ? (Paul dit : "Il y a là une allégorie". Le terme grec traduit par "allégorie" est "allegoreo", qui signifie un parallèle, une illustration. Paul nous dit que l’histoire d’Hagar est l’histoire de la loi.)
 
II.     L’histoire d’Hagar
 
1.     Revenons à l’histoire d’Hagar. Lisez Genèse 15:2-6. Il s’agit du texte auquel nous revenons toujours : Dieu promet à Abraham une grande descendance, Abraham croit Dieu, et cette croyance incite Dieu à le "compter" comme justice en faveur d’Abraham.)

2.     Lisez Genèse 16:1-2. Saraï (Sara) croyait-elle Dieu ? (Elle croyait en Dieu – puisqu’elle pensait que Dieu l’empêchait d’avoir des enfants.)

a.      Sara désobéissait-elle à Dieu ? (J’ai relu les promesses faites à Abraham concernant sa descendance. Celles-ci sont des promesses faites à Abraham, et non à Sara. Sara ne faisait qu’aider un peu Dieu.)
 
3.     Discutons ce point un moment. Paul nous dit que l’histoire d’Hagar est parallèle à celle de la loi. Hagar est entrée en scène à cause des discussions qu’il y a eues entre Sara et Abraham. Voyons ce que nous pouvons apprendre de ce parallèle :
 
a.      Était-il mal de la part de Sara de se fixer pour objectif d’avoir des enfants pour Abraham ? (Non.)

b.      Était-il mal de la part de Sara d’aider concrètement Abraham à avoir des enfants ? Une femme ne doit-elle pas être une aide ?

c.       Y a-t-il quoi que ce soit de mal dans ce qu’a fait Sara ? (Sara a décidé de faire le travail de Dieu. Je comprends que la coutume de l’époque voulait qu’Hagar soit la propriété de Sara, un peu comme elle pourrait posséder une voiture aujourd’hui. Sara pouvait très bien avoir considéré la promesse de Dieu à Abraham comme une promesse faite à elle-même, parce qu’aux yeux de Dieu un couple marié ne fait qu’un (deux deviennent un - Genèse 2:24). Dès lors qu’Hagar lui appartenait, elle pouvait se dire qu’elle ne violait pas la propriété "deux deviennent un" du mariage. Ainsi, elle agirait selon la volonté de Dieu.)
 
i.       S’agit-il d’un parallèle, d’une image de ceux qui respectent la loi ? (Oui ! C’est exactement la situation. Au lieu de croire Dieu (comme l’a fait Abraham) et de le laisser accomplir sa promesse, Sara s’activait à faire ce que Dieu avait déjà promis qu’il ferait. Si elle avait simplement cru Dieu, cela aurait été suffisant.)
 
ii.     Y a-t-il un semblant de problème logique ici - la Bible dit que les femmes "sont deux alliances" (Galates 4:24). Hagar représente la loi, cependant c’est Sara qui agit mal. Comment devons-nous comprendre cela ? (Nous devons regarder cela du point de vue d’Abraham. Dieu lui a promis des enfants, et cela se ferait en accord avec la Bible s’ils venaient de Sara. Sara a changé cela en faisant entrer en scène Hagar. Ainsi, Hagar représente le salut par les œuvres humaines.)

4.     Lisez Galates 4:25. Pourquoi Hagar est-elle comparée au Mont Sinaï et à Jérusalem ? (Le Sinaï est le lieu où les Dix Commandements ont été donnés. Jérusalem est la source de ceux qui soutiennent que la loi doit être observée pour être sauvé. Hagar et son fils sont esclaves. Ceux qui sont sous la loi sont esclaves d’une sentence de mort.)

a.      Existe-t-il une très grande religion basée sur le salut par les œuvres, en relation avec l’Arabie et Hagar ?
 
b.      Malgré l’animosité entre l’islam et le judaïsme, y a-t-il une vision parallèle entre eux concernant le salut ? (Chaque religion aujourd’hui, à l’exception du christianisme, croit au "salut par les œuvres".)
 
5.     Lisez Galates 4:26-27. Qui vivait dans la Jérusalem céleste en ce temps-là ? (Jésus ! Jésus, qui a rempli les exigences de la loi pour nous, est maintenant dans le ciel. Celui-ci est notre vraie demeure spirituelle, et non pas la Jérusalem terrestre qui a rejeté Jésus comme Messie.)

a.      Notez que le verset 27 est une citation d’Ésaïe 54:1. Qui est la "femme stérile" ? (Sara !)

i.       Qui est la femme "qui a son mari" ? (Rappelez-vous que Sara avait donné Hagar à Abraham. C’est désormais Hagar qui "a un mari". Paul parle toujours au sujet des deux femmes.)
 
ii.     Dans quelle mesure est-il correct de dire : "les enfants de la délaissée sont plus nombreux" ? (Sara sera, en fin de compte, celle qui engendrera Isaac, et par là deviendra la mère de la nation juive et, de façon ultime, du Messie.)
 
III.  L’histoire d’Isaac

1.     Lisez Galates 4:28. En quoi sommes-nous (ceux qui croient à la justification par la foi seule) comme Isaac ?

2.     Lisez Romains 4:18-21. Quels sont les points importants de la foi d’Abraham ? (Que ce qui était promis était humainement impossible. Néanmoins, Abraham a cru en les promesses de Dieu et a rendu gloire à Dieu.)
 
3.     Lisez Romains 4:22-25. Répondez maintenant à ma question précédente : "En quoi sommes-nous comme Isaac ?" (Isaac est venu comme le résultat de la foi de son père en les promesses de Dieu. Dieu notre Père nous a promis Jésus. Nous avons la vie par Jésus. De la même façon que la justice a été portée au crédit d’Abraham parce qu’il a cru en le fils promis (Isaac), ainsi la justice est portée à notre crédit si nous croyons en la vie, la mort et la résurrection de Jésus à notre place.)
 
IV.    Conclusions

1.     Nous avons vu que les objectifs de Sara pour Abraham étaient essentiellement les mêmes que les objectifs de Dieu pour Abraham. Que cela nous enseigne-t-il concernant ceux qui croient que les œuvres sont nécessaires pour gagner le salut ? (Les bonnes œuvres sont bonnes ! Faire le bien est le plan essentiel de Dieu pour notre vie. Le problème n’est pas l’objectif, mais la méthode. Si nous suivons la méthode d’Abraham et croyons et faisons confiance à Dieu, notre méthode est solide. À l’inverse, si nous regardons à nos propres actes, alors notre méthode n’est pas seulement vouée à l’échec, elle est pécheresse.)

2.     Lisez Galates 4:29. Paul nous dit que ceux qui croient en la justification par la foi sont persécutés par ceux qui croient en la justification par les œuvres. Pourquoi ? (À votre travail, aimez-vous être la seule personne qui fait honnêtement son travail quotidien ? Non ! Vous êtes jaloux(se) de ceux qui sont inutiles et paresseux. Si vous croyez que vos œuvres vous sauveront, alors vous êtes jaloux(se) de ceux qui professent être sauvés par la grâce. La nature de notre (ou du moins de mon) cœur croit en le travail, parce que je suis par nature un travailleur acharné. Accepter le don gratuit du salut est contraire à la nature de notre cœur.)
 
3.     Lisez Galates 4:30-31. Rappelez-vous que ceux qui misent sur les œuvres regardent de haut ceux qui sont sauvés par la grâce. Selon Paul, que devons-nous faire avec ceux qui s’appuient sur la justification par les œuvres ? (Chassez-les !)
 
a.      Oh là, attendez une minute ! Je pensais que nous étions d’accord avec les objectifs de ceux qui misent sur les œuvres, et ainsi qu’obéir aux Dix Commandements était une bonne chose. Pourquoi devrions-nous chassez des "bonnes" personnes de notre communauté ? (Lisez Galates 5:1-4. Il s’agit d’un problème très sérieux. Ceux qui renient la justification par la foi seule renient les œuvres de Jésus. Ils sont écartés de Jésus et destinés à la mort éternelle parce qu’ils doivent garder toute la loi.)

4.     Cher(ère) ami(e), voyez-vous à quel point la question est sérieuse ? Si vous comptez sur vos œuvres pour votre salut, vous êtes perdu(e). Vous avez renié Jésus. Pourquoi ne pas confesser vos péchés aujourd’hui, accepter par la foi les œuvres de Jésus à votre place, et ensuite être en paix dans la glorieuse certitude de votre salut par la foi seule ?

V.      La semaine prochaine : La liberté en Christ.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don