Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 08 - Autrefois esclaves, maintenant héritiers (Galates 3:26 à 4:20)

Copyright © 2011, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La semaine dernière Paul expliquait que la loi était comme le fait d’aller à l’école. Quand nous avons discuté du temps où nous allions à l’école, nous nous sommes rappelés que l’école ne nous a pas seulement appris d’importantes leçons pour réussir, mais elle nous a également appris que nous n’étions pas l’élève le plus intelligent de la classe (et l’élève le plus intelligent a appris cela au niveau scolaire suivant !). Maintenant que nous avons appris ces leçons, Paul conclut en disant que "nous ne sommes plus soumis à un surveillant" (Galates 3:25). Que signifie "être soumis à un surveillant" ? Comment devrions-nous vivre ? Continuons notre étude de l’épître aux Galates et découvrons ce que nous dit Dieu !
 
I.       Les jeunes fils et filles de Dieu
 
1.     Sortons un instant de l’ordre habituel. Lisez Galates 4:1. En quoi est-il vrai qu’un jeune enfant du chef d’État est simplement comme un esclave ? (Légalement, l’enfant n’a aucun droit sur l’État. Mais les temps vont changer pour l’enfant. Les temps ne vont pas changer pour l’esclave.)
 
2.     Lisez Galates 4:2. Cela nous rappelle la semaine dernière, lorsque nous avons appris que des parents aisés avaient des esclaves qui s’occupaient de leurs jeunes enfants et qui s’assuraient qu’ils allaient à l’école. Nous avons appris que la loi était cet instructeur. Selon vous, qui est le "père" dans l’analogie de Paul ? (Dieu, le Père.)

a.      Qui décide du moment où un enfant devient un adulte ? (Paul nous dit que le Père prend cette décision. Aux États-Unis d’Amérique cela est en général déterminé par la loi. Mais les parents perdent le contrôle quand leurs enfants accèdent à la richesse des parents.)

3.     Lisez Galates 4:3. Quand les humains étaient sous la loi, ils étaient comme des écoliers. À l’école nous étions "sous l’esclavage des principes élémentaires du monde" (version NEG). Quels sont ces principes ? (Le principe le plus basique est que si nous péchons nous mourons.)
 
II.     Les fils et filles de Dieu adultes
 
1.     Lisez Galates 4:4-5. Lisons attentivement ces versets. De quels temps parlons-nous ? Et qui décide quand les temps sont accomplis ? (Le temps en question est quand Jésus est venu dans ce monde comme humain. C’est apparemment Dieu le Père qui a déterminé ce temps.)

a.      Que nous disent ces versets au sujet de la nature de Jésus ? (Premièrement, il est le Fils de Dieu. Deuxièmement, il est né d’une femme humaine. Cela rend Jésus tant Dieu qu’humain.)

b.      Quel était l’objectif de la venue de Jésus ? (Nous racheter de la loi. Nous donner les droits d’enfants adultes, par opposition aux droits de jeunes enfants.)
 
2.     Maintenant revenons en arrière et prenons les versets que nous avons laissés de côté. Lisez Galates 3:26-29. Les versets que nous avons lus réfèrent à des "fils". Paul fait-il référence tant aux hommes qu’aux femmes ? (Oui !)
 
a.      Mais alors pourquoi Paul les appelle-t-il "fils" ? (Les fils ont des droits légaux supérieurs aux filles. Son enseignement est que dès lors que l’on est enfant de Dieu, il n’y a aucune différence de genre, de race, de statut social ou politique. À tous est accordé le maximum des droits légaux.)

b.      Comment devient-on un enfant de Dieu adulte ? Comment sortir du statut "sous la loi" et sécuriser notre "maximum de droits légaux" ? (Au travers de la foi et du baptême.)

i.       Notez les termes précis employés par Paul : "par la foi en Jésus-Christ" et "baptisés en Christ" (versets 26-27, version NEG). Quelle sorte de foi est décrite ici ? Que croyons-nous exactement ? (Dès lors que Paul décrit Jésus tant Dieu qu’humain, cela semble être un élément clé de la foi.)
 
ii.     Pourquoi Paul utilise-t-il la phrase "baptisés en Christ" ? Comment pouvons-nous entrer en Jésus quand nous sommes baptisés ? (Lisez Romains 6:3-5. Cela nous aide à comprendre la nature du baptême. De la même manière que Jésus a été enseveli dans la mort, nous participons à la mort de Jésus quand nous sommes immergés dans les eaux du baptême. Quand nous ressortons des eaux du baptême, nous participons à la résurrection de Jésus, et ainsi à la victoire sur le péché et sur la mort. De cette façon nous nous réjouissons de la résurrection pour la vie éternelle !)
 
3.     Revenons en arrière et lisons à nouveau Galates 3:29. Que signifie le fait de mourir et de ressusciter (par le baptême) dans le contexte de la loi et de la grâce ? (Nous faisons maintenant partie du contrat avec Abraham - croire et vivre. Nous avons également payé, par Jésus, la pénalité du péché. Ainsi, au moins de cette façon, nous ne sommes plus sous la supervision de la loi.)

III.  L’Esprit et les fils et filles de Dieu

1.     Avançons dans notre lecture en lisant Galates 4:6-7. Quel nouvel élément apprenons-nous sur le fait de devenir enfants de Dieu ? (Nous avons l’Esprit de Dieu dans notre cœur.)
 
a.      Quel est l’un des rôles de l’Esprit de Dieu dans notre cœur ? (Crier "Abba", ce qui signifie "Père".)
 
i.       Que cela signifie-t-il ? (Cela signifie que nous avons une autre attitude vis-à-vis de Dieu. Nous ressentons de l’amour pour lui, comme dans une relation normale avec un père aimant. Pensez à un enfant qui a un père formidable ; c’est la relation que nous avons avec Dieu.)

2.     Lisez Galates 4:8-9. Notre façon de vivre devrait-elle être différente et se voir dans notre attitude, du fait que Dieu est notre Père aimant et bienveillant ? (Tous les enfants ont des moments de rébellion, mais des enfants normaux en relation avec des parents normaux veulent plaire à leurs parents.)

a.      Paul écrit au sujet des "dieux qui ne le sont pas de leur nature" et des "faibles et pauvres principes élémentaires" (version NEG). Que sont les dieux qui ne le sont pas de leur nature ? (Les dieux qui en sont le moins sont ceux que nous faisons de nos propres mains. Pour quelle raison quelqu’un de sain adorerait-il un quelconque objet qu’il a fabriqué lui-même ? (Les légalistes faisaient la même chose – ils adoraient ce qu’ils avaient fait ! Par leurs propres efforts ils avaient obéis à la loi (du moins ils le pensaient), et ainsi leur salut était "fabriqué par eux-mêmes".)
 
3.     Lisez Galates 4:10-11. Paul nous donne un exemple de ce dont il parle. Quel est le rapport entre le fait d’adorer nos propres efforts et "les jours, les mois, les saisons et les années" ? (La loi cérémonielle avait toutes sortes de règles concernant les fêtes spéciales et certains évènements de purification. Si le peuple s’appuyait sur l’observation de ces dates et évènements du calendrier pour être sauvé, il retombait dans la justification par les œuvres.)
 
a.      Qu’en est-il du sabbat ? Il s’agit d’un "jour" spécial ! (Cela signifie certainement que le fait d’aller à l’église le sabbat ne vous sauve pas - pas davantage que quoi que ce soit d’autre que vous puissiez faire. Si vous avez l’attitude "Abba" vis-à-vis de votre Père céleste, ne voulez-vous pas alors passer le sabbat avec lui ? J’aime, quand j’en ai l’occasion, faire une vidéoconférence via Skype avec mon fils qui ne vit plus avec nous. Ce n’est pas un fardeau. Ce n’est pas une tâche. Ce n’est pas quelque chose dont je pense "Je vais obtenir un bon point si je le fais !")

b.      Nous nous sommes penchés sur la façon dont nous étions ensevelis avec Jésus, et ressuscités avec lui. Vous rappelez-vous où Jésus a passé le sabbat après sa mort ? (Dans le tombeau.)

i.       Pourquoi ?
 
ii.     Imaginez-vous dans la situation de Dieu le Père. Votre fils vient de vivre un passage à tabac et de subir d’horribles abus. Aimeriez-vous courir à sa rencontre et le réconforter ?
 
iii.    À la place de Dieu le Père, si votre Fils avait été brutalement mis à mort en gagnant le Super Bowl de l’univers, voudriez-vous vous précipiter immédiatement vers lui pour le féliciter ? (Oui ! Quels parents aimants attendraient ? La seule façon dont je peux concevoir cet incroyable délai est que tout comme Jésus s’est reposé le sabbat au terme de sa création (Genèse 2:2), ainsi Jésus s’est reposé le sabbat après sa victoire sur le péché. Je veux célébrer ces deux fêtes incroyables (Création/Rédemption) durant le sabbat - et cela n’a rien à voir avec les œuvres de mes mains !)

IV.    La motivation de Paul

1.     Lisez Galates 4:12-16. Chaque fois que vous entendez quelqu’un défendre une position, vous devriez vous demander : "Quelle est sa motivation ?" Si vous étiez membre de l’église des Galatiens, quelles seraient les motivations négatives que vous pourriez attribuer à la lettre de Paul ? (La fierté d’opinion. La colère du fait qu’ils devraient changer d’idée - et ne plus être d’accord avec lui. L’orgueil de "propriété" - il s’agit de personnes que Paul a converties.)
 
a.      Notez que Paul répond à ces accusations. Son orgueil est-il blessé ? (Il dit : "Vous ne m’avez fait aucun tort".)
 
b.      Qu’en est-il de l’orgueil de "propriété" ? (Paul dit : "Je me suis initialement arrêté dans votre ville parce que j’étais malade". Ce n’était pas le but de Paul que de convertir ce groupe particulier (par opposition aux habitants de la ville suivante). Paul semble dire : "Je peux convertir la ville suivante, je n’ai pas besoin de revendiquer de "propriété" sur vous.)

c.       Que dit Paul quant à sa principale raison pour vouloir qu’ils reviennent à la grâce ? (La joie. Il veut qu’ils retrouvent leur joie.)

2.     Lisez Galates 4:17-20. Quelle était la motivation des légalistes pour essayer de ramener les Galatiens de leur côté ? (Le pouvoir. Ils voulaient davantage de gens derrière eux.)
 
3.     Cher(ère) ami(e), Paul nous dit que le fait de croire en la justification par la foi est comme la joie d’un enfant le jour de son anniversaire où il devient adulte. Il n’est désormais plus sous supervision ! Il a la liberté, il a un statut, il a des droits légaux. Cette liberté en tant que fils et filles de Dieu nous rapproche de Dieu et nous fait vouloir lui plaire. Voulez-vous entrer aujourd’hui dans la joie de la grâce ?
 
V.      La semaine prochaine : L’appel pastoral de Paul.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don