Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 11 - Les thèmes essentiels de 1 Jean (1 Jean 1-5)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : J’aime lire des livres sur le cerveau. Personne ne sait vraiment comment les gens pensent ou comment ils traitent de l’information aussi rapidement. Combien de temps vous est-il nécessaire pour reconnaître un visage familier ? Combien de temps vous est-il nécessaire pour définir l’âge approximatif d’une personne ? Reconnaître les visages et déterminer les âges sont des tâches très difficiles pour un ordinateur. Une chose que nous savons sur le cerveau est que le fait de répéter quelque chose renforce notre capacité à la comprendre. Avez-vous déjà lu un livre contenant un "résumé" à la fin de chaque chapitre ? C’est ce que nous faisons cette semaine. Nous allons faire quelque chose que nous savons efficace pour notre cerveau : renforcer notre compréhension des choses merveilleuses que Jean a écrites. Débutons sans plus attendre dans notre révision de 1 Jean et voyons comment tout cela s’accorde !
 
I.         Deux chemins
 
1.      Lisez 1 Jean 1:5-7. Quels sont les deux choix que nous avons dans la vie ? (Nous pouvons marcher sur le chemin de la lumière ou marcher sur le chemin des ténèbres.)
 
a.        Pouvons-nous nous fier à ceux qui nous disent précisément sur quel chemin ils marchent ? (Non. 1 Jean 1:6 révèle que certains mentent à ce sujet.)

b.        Comment pouvons-nous savoir quel chemin nous empruntons ? Qu’en est-il si nous ne pouvons pas nous fier à nous-mêmes pour connaître la vérité sur notre vie ? (Nous savons que nous sommes sur le chemin de la lumière si nous vivons selon la vérité. Nous cheminons avec d’autres personnes sur le chemin de la lumière. Nous progressons tout au long du chemin.)

c.        Quel est l’élément sur le chemin de la lumière qui nous sauve du péché ? S’agit-il du choix, du cheminement, de la vérité, ou d’autre chose ? ("Le sang de Jésus [...] nous purifie de tout péché.")
 
d.        Si le sang de Jésus nous purifie du péché, pourquoi faisons-nous face à un tel exercice en cheminant sur le chemin de la lumière ? Marcher signifie être actif ! Marcher demande des efforts ! (Jean dépeint un tableau de la progression de la vie chrétienne. Nous sommes constamment en déplacement, avec pour but d’aller dans la bonne direction.)
 
II.       Les conditions sur le chemin de la lumière

1.      Lisez 1 Jean 2:1-2. Dans quelle mesure est-il important de garder les commandements pour ceux qui sont sur le chemin de la lumière ? (Jean dit que notre but est de ne pas pécher.)

a.        Quel est le degré de gravité du problème si nous péchons ? (Bonne nouvelle ! Jésus couvre nos péchés avec le sacrifice de sa vie.)
 
2.      Lisez 1 Jean 2:3-6. Laissez-moi répéter la même question que je viens de poser. À la lumière de ces versets, quel est le degré de gravité du problème si nous péchons ? (Jean écrit que nos actes sont un polygraphe (détecteur de mensonges) pour notre revendication selon laquelle nous "connaissons" Jésus.)
 
a.        Que dirait Jean au sujet de quelqu’un qui affirme être sauvé par la grâce, mais qui ensuite pèche consciemment parce qu’il pense que cela n’a pas d’importance - puisque qu’il est sauvé par la grâce ? (Jean dit qu’une telle personne ne connaît pas réellement Jésus. Cette personne ment (à elle-même et aux autres) en affirmant être en relation avec Jésus.)

3.      Lisez 1 Jean 2:9-11. Il y a là beaucoup de commandements. Comment savoir si je garde les commandements - et ainsi savoir si je ne suis pas dans l’erreur en pensant être sur le chemin de la lumière ? (Nous aimons les autres chrétiens.)

a.        Lisez Matthieu 22:36-40. Comment Jésus fait-il le lien entre la loi d’amour et les Dix Commandements (et chaque autre commandement) ?
 
b.        Parlons de l’importance de garder le sabbat. S’agit-il du commandement le plus important ? (Non. Il ne s’agit pas du commandement "fondamental", qui est l’amour.)
 
i.        Le fait de garder le sabbat a-t-il un quelconque lien avec l’amour ? (Chaque commandement de Dieu a un rapport avec l’amour. Dans ce cas, il s’agit de l’amour envers Dieu et envers nous-mêmes qui nous amène à prendre du temps dans notre emploi du temps surchargé pour adorer Dieu et nous reposer de notre travail.)

4.      Lisez 1 Jean 2:15-17. Y a-t-il un bon et un mauvais amour ? Si nous sommes sur le chemin de la lumière, nous est-il défendu d’aimer notre voiture, notre maison, notre travail, notre argent, ou notre animal domestique ? (Cela n’est pas facile à décrire, mais j’ai vu l’illustration de ce que veut dire Jean dans quelques églises que j’ai visitées. Dans certaines églises, votre travail et votre richesse sont importants. Dans d’autres églises, les gens ne semblent pas s’en préoccuper davantage. Jean nous dit que ceux qui sont sur le chemin de la lumière considèrent que les possessions et les positions sociales sont des désirs liés au monde.)

a.        Sommes-nous complètement irréalistes et n’avons-nous aucun esprit pratique ? Après tout, l’argent, le pouvoir, les positions sociales sont tous importants de façon pratique, n’est-ce pas ? (Jean répond à l’aspect "pratique" dans 1 Jean 2:17. Il dit que toutes ces choses pratiques partiront en fumée. Elles disparaîtront. Ainsi, soyons réellement pratiques et focalisons-nous sur les choses qui ne disparaîtront pas.)
 
III.    Progression sur le chemin de la lumière
 
1.      Lisez 1 Jean 3:1-3. Admir(i)ez-vous votre père ou votre mère ? Si tel est le cas, avez-vous essayé d’être à la hauteur de leurs standards ?

a.        Pourquoi ? (Vous ressentiez une obligation. Vous ressentiez qu’il était juste d’être à la hauteur des attentes que les gens avaient de vous. Vous ne vouliez pas laisser tomber vos parents.)

b.        Mon père avait l’habitude de dire : "Vous êtes les fils de Don Cameron et j’attends à ce que vous vous comportiez comme tels !" Que nous dit Jean dans 1 Jean 3:1-3 qui ressemble à ce que disait mon père ? (Il dit que nous sommes enfants de Dieu et nous devons nous efforcer d’être comme notre Père céleste.)
 
i.        Mettez cela en contraste avec la personne qui disait : "Je suis sauvé, et ce que je fais n’a pas d’importance". Une personne ayant une telle attitude connaît-elle Dieu comme Père ?
 
2.      Lisez 1 Jean 3:7-8. Quel est le sujet de discussion sur lequel Jean ne veut pas nous laisser nous égarer ? (Le fait de savoir si nos actions ont de l’importance ou non.)

a.        Quel est l’enseignement de Jean, qui est clair comme de l’eau de roche, au sujet de notre comportement ? (Les personnes justes agissent de façon juste. Les autres font des mauvaises choses. Vous voulez savoir si vous êtes sur le chemin de la lumière ou sur le chemin des ténèbres ? Regardez ce que vous faites. Ce n’est pas compliqué.)

3.      Lisez 1 Jean 3:11. Quelle est la norme ultime pour bien agir ? (À nouveau, Jean martèle le fait que la norme ultime est de savoir si nous nous aimons les uns les autres.)
 
a.        Combien de vos péchés sont-ils dus à l’égoïsme ? Vous aimez-vous plus qu’autrui ?
 
IV.     Marcher dans l’amour

1.      Lisez 1 Jean 4:7-8. Je lutte avec cette idée d’aimer autrui. J’aime beaucoup de personnes. Mais les aimer comme moi-même n’est pas facile. Comment pouvons-nous aimer davantage ? (La source de l’amour est Dieu. Mieux connaître Dieu, être "né" de Dieu améliore notre aptitude à aimer.)

2.      Lisez 1 Jean 4:9-11. Pouvez-vous affirmer que vous aimez réellement Dieu ? Qui a fait le premier pas dans la relation entre vous et Dieu ? (C’est Dieu. Il a envoyé son Fils et il est mort pour nous avant que nous l’aimions.)
 
a.        Avez-vous déjà entendu quelqu’un dire : "Je pardonnerai à cette personne quand elle demandera pardon" ? Ou alors : "Je traiterai cette personne avec respect lorsqu’elle aura appris à montrer du respect" ? Que suggère Jean face à cette attitude ? (Si nous sommes appelés à aimer comme Dieu a aimé, nous aimerons les autres avant qu’ils soient aimables.)
 
3.      Lisez 1 Jean 4:12. Jean dit-il qu’il est difficile d’aimer parce que nous n’avons pas vu Dieu ? Ou alors dit-il autre chose ? (Je pense que Jean dit que les gens ne voient pas Dieu, ils vous voient. Si l’amour de Dieu vit dans votre cœur, alors vous êtes le chemin par lequel les autres "voient" l’amour de Dieu.)

a.        De quelle sorte de responsabilité s’agit-il ? La vision que les autres ont de Dieu repose sur vos épaules !

4.      Lisez 1 Jean 5:3-5. Jean nous dit que cette responsabilité d’aimer Dieu et autrui n’est pas pénible. S’agit-il d’une promesse ? (Nous commençons par aimer Dieu, en lisant et en étudiant au sujet de sa personne et de ses voies. Ensuite, nous lui obéissons. Une fois que nous sommes sur ce chemin, continuer n’est pas pénible. Nous avons simplement besoin de démarrer.)
 
5.      Cher ami, qu’en est-il de vous ? Si vous avez le sentiment que votre amour est un peu faible, voulez-vous vous engager à faire l’effort de mieux connaître Dieu et de lui obéir ? Pourquoi ne pas inviter l’Esprit saint dans votre cœur dès maintenant pour vous aider à avancer dans cette direction ?
 
V.       La semaine prochaine : La lettre de Jean à la « Dame choisie ».
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don