Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 08 - Des frères et sœurs aimants (1 Jean 3:11-24)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Cette semaine nous sommes tous amenés à penser comme des avocats de "droit commun". Ils ont lancé l’idée que la loi ne consiste pas en un ensemble de règles, mais plutôt que les règles sont dérivées d’un ensemble de décisions sur des affaires juridiques. Selon l’ancien modèle de pensée vous trouvez la bonne loi et avez la bonne réponse - en supposant que vous avez vraiment posé la bonne question. Selon le nouveau modèle de pensée vous trouvez les bons exemples d’affaires juridiques et vous trouvez votre réponse. Jean nous donne quelques "cas" afin de déterminer comment vivre, tandis que nous continuons notre voyage sur le chemin de la lumière. Ouvrons la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre sur la façon de vivre selon la Bible !
 
I.         Caïn et Jésus
 
1.      La semaine dernière nous avons terminé notre étude avec le résumé de Jean sur la façon de différencier quelqu’un de bien de quelqu’un de mauvais. Les gens biens font de bonnes choses et les gens mauvais font de mauvaises choses. Cela nous laisse avec la question : "Qu’est-ce qu’une bonne chose ?" Continuons la discussion de Jean en lisant 1 Jean 3:11. Imaginez que je vous donne une règle : "Aimez-vous les uns les autres". Sauriez-vous comment vivre ?
 
a.        Serait-ce problématique de prendre l’amour (une attitude) et de la transformer en actions concrètes ?

b.        Il y a plusieurs années et j’ai défendu la liberté religieuse d’un wiccan[1]. Cela m’a enseigné que les wiccans ont une règle principale qui dit essentiellement : "Fais ce qui te plaît tant que cela ne nuit à personne". Est-ce la même chose que d’aimer les autres ? (Je serais reconnaissant si tout le monde suivait la règle de ne pas me faire de mal, mais demander de l’amour ajoute des exigences positives.)

2.      Lisez 1 Jean 3:12. Maintenant Jean nous donne un exemple (un cas) par opposition à une règle. Quelle définition de l’amour tirez-vous de cela ? (Cela ressemble à la pensée de la Wicca - ne tue personne.)
 
a.        S’agit-il de la norme ? Nous aimons les autres si nous nous retenons de les tuer ?
 
b.        Notez que Jean écrit au sujet des motifs de Caïn. Pourquoi la Bible parle-t-elle du motif de Caïn pour tuer ? (Au lieu d’identifier spécifiquement les motifs de Caïn, Jean relate ses mauvaises actions qui l’ont amené à tuer.)

i.        Quelles mauvaises œuvres de la part de Caïn l’ont amené à tuer ? (La désobéissance à Dieu.)

ii.       Il nous reste à découvrir nous-mêmes les motifs les plus vraisemblables. Que pensez-vous qu’ils étaient ? (La jalousie envers Abel qui était avec Dieu.)
 
iii.     Pourquoi cela l’a-t-il amené à tuer ? (De mauvais motifs nous amènent à commettre de mauvaises actions qui amènent au meurtre. L’idée est que le péché est progressif.)
 
iv.    Le fait d’éviter le meurtre est-il le standard de Jean pour l’amour ? (Non. En regardant cet exemple, au lieu d’une règle nous voyons que l’exemple négatif que nous donne Jean s’intègre dans un enseignement sur les motifs et la nature du péché.)

3.      Lisez 1 Jean 3:13. L’exemple de Caïn est-il pour nous un exemple de cas négatif, ou s’agit-il plutôt d’un exemple qui représente le monde ? (Au minimum Jean nous montre ce que l’amour n’est pas. L’amour n’est pas tuer. Il dit ensuite que l’attitude du monde est haine, et que la haine mène à la mort. Vous pouvez vous attendre à ce que le monde vous haïsse.)

a.        Actualisons cela. "Haïsseurs" est un terme utilisé par les homosexuels pour décrire les chrétiens qui croient ce que la Bible dit au sujet de l’homosexualité. Un autocollant "gay" que l’on voit régulièrement à l’arrière de voitures dit : "La haine n’est pas une valeur familiale". Marquent-ils un point ? Ou alors, une partie de la haine du monde envers les chrétiens est-elle reflétée en eux qui nous appellent haïsseurs ?
 
b.        Jean écrit-il au sujet de l’amour envers les autres chrétiens ? (Je le pense.)
 
i.        Cela rend-il le problème plus simple ? Nous est-il dit d’aimer ceux qui ont eux-mêmes un comportement d’amour ? (Notre relation avec les homosexuels est rendue plus difficile parce que nous disons que ce comportement est un péché alors qu’eux disent qu’il est normal. Mais même quand nous sommes en relation avec d’autres chrétiens nous avons le problème d’un comportement de péché.)

4.      Lisez 1 Jean 3:14-15. Quel test Jean nous donne-t-il pour savoir si nous sommes sur le chemin de la lumière ? (Si nous aimons nos frères. Progressons-nous ici ? Nous sommes à nouveau au stade de nous demander ce que signifie l’amour quand nous essayons de le convertir en actions.)

a.        Lisez Matthieu 5:21-22. Jésus dit : "la haine = quelque chose comme le meurtre". Cela ne semble pas raisonnable au premier abord. Jean nous explique-t-il la déclaration de Jésus ? (Je pense que Jean est sur la même voie logique. La colère nous amène à haïr, qui nous amène au meurtre. Ne vous mettez pas en colère et vous ne tuerez jamais. Si vous substituez la colère par l’amour vous êtes sur le chemin de la lumière.)
 
b.        Avons-nous des quelconques points concrets sur lesquels nous pouvons mesurer notre amour ? (Oui. La colère n’est pas l’amour. La haine n’est pas l’amour. Le meurtre n’est pas l’amour.)
 
5.      Lisez 1 Jean 3:16. Maintenant nous avons l’exemple positif. Qu’est-ce que l’amour ? (Donner sa vie pour quelqu’un d’autre.)

a.        Êtes-vous prêt à donner votre vie pour d’autres chrétiens ? (Il est certain qu’il était beaucoup plus simple d’éviter le meurtre !)

b.        Comment le débat sur l’avortement est-il résolu à la lumière de cette règle de base ? (L’avortement correspond à prendre la vie de quelqu’un d’autre pour notre avantage. L’exemple de Jésus est juste l’opposé : donner sa vie pour une autre.)
 
c.        L’avortement est un exemple logique quand nous le comparons à l’exemple de Jésus. Qu’en est-il des autres aspects de la vie, comme le temps et l’argent ? Êtes-vous prêt à les donner pour d’autres chrétiens ?
 
6.      Lisez 1 Jean 3:17. Que dit Jean au sujet de l’amour et d’aider les autres chrétiens qui sont dans le besoin ? (Il dit que les aider suit logiquement l’exemple de Jésus qui donne sa vie pour nous.)

a.        Pourquoi est-il logique d’aider quelqu’un si Jésus nous a donné l’exemple du don de sa vie pour les autres ? (Qu’échangeriez-vous contre votre vie ? Quoi que cela puisse être, le donner est moins difficile que de donner sa vie.)

7.      Lisez 1 Jean 3:18. Que veut dire Jean lorsqu’il dit d’aimer "en vérité" ? (En réalité, faire quelque chose pour aider quelqu’un montre que vous l’aimez. Le fait de parler peut ne refléter aucune vérité.)
 
8.      Réfléchissez à ce que nous avons vu. L’exemple négatif de Caïn nous dit de ne pas tuer, haïr ou nous mettre en colère. Éviter le meurtre et la haine semble relativement simple. L’Ancien Testament est plein de condamnation de personnes riches qui ont pillé et profité des pauvres. Cela semble raisonnable. Notre discussion jusqu’à présent tourne autour de l’idée de la Wicca : ne pas nuire à autrui. Mais maintenant il nous est dit que nous devons donner nos biens aux chrétiens dans le besoin. Pourquoi est-ce si difficile ? (Nous sommes égoïstes. Non seulement nous ne voulons pas donner notre vie pour les autres, mais nous ne voulons pas donner nos affaires. Nous pensons : "Laissons-les acquérir leurs propres affaires !")
 
a.        Y a-t-il de l’espoir pour nous ? (Oui. C’est ce qui est magnifique en apprenant ce qu’est la grâce, le chemin (le chemin de la lumière de Jean), et la jurisprudence. Premièrement, nous sommes sauvés par la grâce (1 Jean 2:1-2). Ceux qui sont sauvés sont en chemin, s’éloignant de l’exemple négatif de Caïn, et s’approchant de l’exemple positif de Jésus. Nous devons laisser le meurtre, la haine et la colère derrière nous, et avoir notre regard fixé sur l’exemple de Jésus. Son exemple est notre objectif.)

II.       Les problèmes de cœur

1.      Lisez 1 Jean 3:19-20. Selon vous, que veut dire Jean lorsqu’il écrit que notre cœur nous condamne ? Votre cœur vous a-t-il déjà condamné ? (Il s’agit là du rôle de Satan et de ses aides - nous condamner (Apocalypse 12:10).)
 
a.        Comment pouvons-nous distinguer la condamnation de Satan de la conviction de l’Esprit saint ? (Dieu nous pardonne nos péchés confessés, mais Satan nous laisse les porter pour nous décourager. Je pense que Jean dit que si nous examinons nos actions, et que nous voyons que nous nous approchons de l’exemple d’amour de Jésus, alors vous pouvez être confiant que vous êtes sur le chemin de la lumière. Vous avez la "preuve" que votre vie avance dans la bonne direction.)
 
2.      Lisez 1 Jean 3:21-22. Pourquoi Jean fait-il référence à l’acquisition de biens ? Je pensais que nous venions d’apprendre que nous devons donner des biens aux chrétiens qui sont dans le besoin. (Le tableau entier est maintenant révélé - si Jésus était disposé à nous donner sa vie, il est disposé à nous donner des biens. Jean nous enseigne que si nous ouvrons notre cœur (et notre porte-monnaie) à ceux qui sont dans le besoin, Dieu ouvrira son porte-monnaie pour nous.)

3.      Lisez 1 Jean 3:23-24. Après toute cette discussion sur l’aide à autrui, pourquoi Jean dit-il que "son commandement" (de Dieu) est que "nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ" ? (Comme nous l’avons étudié, Jésus est l’exemple ultime de sacrifice pour les autres. Jésus est également l’exemple ultime d’être honoré pour cela.)

4.      Cher ami, qu’en est-il de vous ? Voulez-vous dès aujourd’hui être déterminé à aider les chrétiens dans le besoin ? Voulez-vous partager votre temps et vos biens avec eux ?
 
III.    La semaine prochaine : Croire au Fils de Dieu.


[1] adepte de la Wicca qui est considérée comme une religion ou parfois comme une philosophie.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don