Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 05 - Marcher dans la lumière : renoncer au monde (1 Jean 2)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Je vis près de l’océan, ce qui signifie que je passe beaucoup plus de temps à la plage que par le passé. De temps en temps j’y vois des femmes musulmanes. Le contraste entre elles et le reste des gens qui sont à la plage est évident. Il me rappelle le temps où j’étais jeune homme et que des membres de mon église se rendaient le sabbat à proximité des plages du lac Michigan. Les membres d’église voulaient souvent porter un complet ou un quelconque autre habit d’église, alors que les gens qui prenaient un bain de soleil s’habillaient de façon bien différente. Notre étude de cette semaine traite du "monde". Ces deux histoires sont-elles des exemples de renoncement au "monde" ? Le but de Dieu est-il de nous coller un sparadrap, comme sur une plaie au pouce ? Ou alors, s’agit-il d’une déclaration claire au monde ? Débutons notre étude et voyons ce que Jean nous enseigne au sujet du "monde" !
 
I.         Les enfants, les hommes et les pères
 
1.      Lisez 1 Jean 2:12-13. Jean dit qu’il écrit aux enfants, aux pères et aux jeunes hommes. Est-ce pour cela que nous avons trois épîtres : 1 Jean, 2 Jean et 3 Jean ?
 
a.        Si tel est le cas, pourquoi Jean mentionne-t-il les deux autres groupes dans 1 Jean ? (Jean n’a pas une épître dédiée à chaque groupe.)

b.        Jean a-t-il trois messages différents, en fonction du groupe auquel il s’adresse ?

c.        Pourquoi les femmes sont-elles laissées en dehors du message ? Sont-elles déjà justes ?
 
2.      Considérons premièrement les enfants. Il est dit que leurs péchés sont pardonnés et qu’ils ont connu le Père. Cela ne serait-il pas vrai pour les trois groupes ? (Je pense que Jean parle des nouveaux croyants et non des vrais enfants au sens littéral. Un nouveau croyant n’a pas forcément une connaissance approfondie de l’évangile. Cependant, un nouveau croyant qui était juif et qui s’est converti devrait "connaître le Père", le Dieu de l’Ancien Testament. Un nouveau croyant serait au stade de comprendre que Jésus était le "nouveau" sacrifice pour les péchés. La raison pour laquelle Jean ne mentionne pas les femmes est qu’il écrit à propos de la maturité spirituelle et non à propos du genre.)
 
3.      Quel message trouvons-nous pour les pères - les chrétiens les plus matures ? ("Vous connaissez celui qui est dès le commencement.")

a.        Que cela signifie-t-il ? (Comme nous l’avons vu au cours des  études précédentes, il s’agit d’une référence à Jésus (Jean 1 et 1 Jean 1). Il s’agit de chrétiens qui comprennent qui est Jésus.)

4.      Quel message avons-nous pour les "jeunes gens" ? (Ils ont vaincu le Mauvais.)
 
a.        Comment pouvons-nous dire qu’un humain quelconque a "vaincu le Mauvais" ? (Il s’agit des chrétiens en croissance. Ils comprennent que Jésus leur a pardonné leurs péchés, mais qu’ils sont sur un chemin spirituel vers la sanctification. Ils se fixent chaque jour un objectif d’obéissance.)
 
5.      Lisez 1 Jean 2:14. Qu’apprenons-nous d’autre au sujet des "jeunes hommes" ? (La parole de Dieu vit en eux. Ils lisent la parole de Dieu. Ils font confiance à l’Esprit saint.)

6.      Résumons : Jean écrit aux croyants de différents niveaux sur l’échelle de la maturité chrétienne. Il complimente chaque groupe du progrès qu’il a fait jusque là. Ensuite, il utilise son message pour tous les groupes.

II.       Aimer le monde
 
1.      Lisez 1 Jean 2:15. Tout ce que je connais, touche et expérimente est "dans le monde". Comment pourrais-je ne pas l’aimer ?
 
a.        Dès lors qu’il nous est dit que le fait d’aimer le monde est opposé au fait d’aimer Dieu, que pensez-vous que signifie "le monde" et "ce qui est dans le monde" ?

2.      Lisez 1 Jean 2:16. Que trouvons-nous "dans le monde" ? (Le désir de la chair, le désir des yeux et la confiance présomptueuse en ses ressources.)

a.        Ces "choses" sont-elles "dans le monde" ? (Non. Il s’agit d’attitudes au sujet des choses.)
 
b.        Arrêtons-nous un instant et réfléchissons à cela. Si Jean parle du monde, nous enseigne-t-il que le monde est une attitude ou un point de vue ?
 
i.        Si tel est le cas, quelle relation y a-t-il entre la façon dont s’habille un chrétien et une attitude chrétienne ?

(1)   Que cela dit-il au sujet de "l’habillement à la plage" que j’ai mentionné dans l’introduction ? Le fait de se couvrir ou de porter des habits différents constitue-t-il un renoncement au monde ?

c.        Si le désir de la chair, le désir des yeux et la confiance présomptueuse en ses ressources sont des attitudes au sujet des choses, cela signifie-t-il que les gens sans "choses" (les pauvres) peuvent être du monde ? (L’ironie est que ceux qui n’ont pas de "choses" peuvent avoir plus de problèmes avec cela que ceux qui ont des "choses" et qui ont décidé que celles-ci n’ont pas de valeur particulière.)
 
3.      Lisez à nouveau 1 Jean 2:16. Comment l’expression "désir de la chair" nous aide-t-elle à comprendre ce que cela signifie ? (Une personne qui a ce désir se focalise sur les choses terrestres.)
 
a.        Qu’en est-il de vous ? Vous focalisez-vous sur les choses terrestres ? Soupirez-vous après certaines choses ? Les désirez-vous ?

4.      Sur le chemin de l’église la semaine dernière, ma femme et moi discutions de l’avenir. Nous planifions de vendre notre maison actuelle et nous discutions de l’endroit idéal où nous établir. L’endroit parfait pour moi est cette maison (actuellement à vendre) qui se trouve juste au-dessus de la plage et qui offre une magnifique vue sur la baie de Chesapeake et sur l’océan Atlantique. Son prix ? 1.3 millions de dollars. Ma femme aimerait vivre dans les montagnes Blue Ridge - à approximativement 3 heures de la plage. Je lui ai dit : "Si nous avions quelques millions de dollars en plus, nous serions fixés" - ce qui veut dire que nous pourrions avoir la maison de la plage et une maison à la montagne. S’agit-il là du "désir de la chair" et du "désir des yeux" ? (Oui ! Du moins si cela vous amène au point de désirer et de convoiter l’objet, au lieu de considérer simplement que ces choses ne sont pas possibles.)

5.      Que veut dire 1 Jean 2:16 lorsqu’il réfère au "désir des yeux" ? (Vous désirez ce que vous voyez.)
 
a.        Pourquoi cela est-il mal ? (Les choses spirituelles ne se voient généralement pas. Les choses spirituelles sont souvent des relations. Ainsi, vous désirez les mauvaises choses dans la vie.)
 
6.      À quoi réfère 1 Jean 2:16 en parlant de "la confiance présomptueuse en ses ressources" ? (Il s’agit d’une flèche qui transperce mon cœur. J’ai toujours aimé être avocat. J’aime dire que je suis professeur de Droit parce que cela suggère que je ne suis pas seulement un avocat, mais un avocat intelligent. Cela semble être précisément ce que condamne Jean comme étant du monde. Si quelqu’un veut me sauver en suggérant une autre interprétation, je suis ouvert à l’entendre ! Pour l’instant je me repens.)

III.    La vue à long terme

1.      Lisez 1 Jean 2:17. Qu’est-ce qui ne va pas avec ce type de désirs ? Cette mondanité ?
 
a.        Jean dit-il que le fait de se focaliser sur les choses terrestres, être passionné par le fait d’avoir des "choses", constitue un péché ? Ou alors s’agit-il simplement d’une préoccupation stupide ?
 
b.        Si une personne n’aime pas Dieu, ne s’agit-il pas d’une indication de "péché" ? (Tout cela est très logique à mes yeux. Si nous sommes préoccupés par l’acquisition de "choses", alors nous ne sommes pas préoccupés par la connaissance de Dieu. Matthieu 6:24 dit que l’argent est un maître. Nous ne pouvons pas aimer et servir Dieu et l’argent.)

c.        Avez-vous déjà entendu l’expression : "C’était bon tant que ça durait" ? Cela s’applique-t-il ici - à l’affirmation de 1 Jean 2:17 ?

d.        Que nous offre Dieu qui est bien meilleur ? (La vie éternelle ! Les choses éternelles. Je pense que Jean a une argumentation pratique. Tout ce que vous avez et ce que vous êtes maintenant est temporaire. Quand vous mourrez, qui se souviendra ou s’en souciera ? Votre argent ira à quelqu’un d’autre. En quoi cela a-t-il du sens que de se préoccuper de quelque chose que vous êtes sûr de perdre ? D’un autre côté, Dieu nous offre des choses éternelles et une réputation.)
 
2.      Que savez-vous de vos arrières-grands-parents ? Que savez-vous de vos grands-parents ? (Alors que j’écris cette étude, ma femme a trouvé et m’a envoyé un extrait de journal sur la démission de mon père de son dernier poste. L’article avait un grand titre et une photo montrant que mon père était un homme très appréciable. Mais il ne mentionne presque rien au sujet de son travail ou de ce qu’il a accompli. Au lieu de cela, l’article rapporte qu’il a eu une crise cardiaque, publie combien il gagnait et mentionne qu’ils cherchaient à le remplacer. Tout ce que nous avons et ce que nous faisons est si temporaire !)
 
3.      Cher ami, qu’en est-il de vous ? Vous focalisez-vous sur les choses éternelles ou sur les choses de ce monde ? Pourquoi ne pas décider aujourd’hui de vous focalisez sur les choses qui perdureront ? Pourquoi ne pas devenir "du ciel" plutôt que "du monde" ?

IV.     La semaine prochaine : Marcher dans la lumière : rejeter les antichrists.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don