Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 11 - Trahi et arrêté (Marc 14:1-51)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quand nous avons laissé Jésus et les disciples la semaine dernière, Jésus les préparait à sa mort (Marc 12:1-11) et à une période d’arrestations et d’épreuves (Marc 13:9-11). Le début des problèmes pour eux est maintenant à portée de main. Plongeons-nous dans notre étude et suivons les dernières heures de la vie de Jésus sur la terre !
 
I.          La préparation physique
 
1.    Lisez Marc 14:3-5. La Bible nous permet de déterminer durablement la valeur de ce parfum en offrande. Son prix est plus élevé qu’un salaire annuel moyen. Quel est le salaire annuel moyen où vous vivez ? (Le département américain des statistiques du travail indique que le salaire moyen des ouvriers aux États-Unis en 2002 était de $36'000.)
 
a.         Que pensez-vous d’une pareille dépense dans ce parfum ? (Le prix d’achat d’une nouvelle voiture de gamme moyenne aux États-Unis en 2003 était de $28'000 (source : Motor Trend). Ainsi, le montant dépensé permettrait d’acheter une nouvelle voiture et d’en payer le carburant durant plusieurs années, ou alors d’acheter une bouteille de parfum.)
 
b.         Un sévère reproche est-il approprié ?
 
2.    Lisez Marc 14:6-8. Pourquoi Jésus dit-il que l’acte de cette femme est approprié ? (Parce qu’elle le prépare pour son ensevelissement.)
 
3.    Lisez Jean 12:1-3. Jean fait deux choses : il identifie la femme comme étant Marie, la sœur de Marthe et de Lazare, et fixe le jour du dîner comme étant six jours avant la Pâque.
 
a.         Lisez Marc 14:1. Marc commence par situer la scène deux jours avant la Pâque, puis fait un "flash-back" et remonte quatre jours plus tôt. Pourquoi ? (Marc veut que nous nous focalisions sur la façon dont les amis les plus proches de Jésus le traitent alors que sa mort approche.)
 
b.         Comment réagissez-vous à la mort de Jésus ? Réveille-t-elle en vous un désir pour l’auto sacrifice ?
 
II.        La trahison
 
1.    Lisez Marc 14:10-11. Jean 12:4 indique que la personne qui s’est opposée au "gaspillage" du parfum, de par sa valeur, était Judas. Quel lien, s’il y en a un, trouvez-vous entre cette offrande, le reproche de Jésus et la décision de Judas de trahir Jésus pour de l’argent ?
 
a.         Matthieu 26:15 nous indique que Judas trahit Jésus pour trente pièces d’argent. La Bible d’étude NIV indique que ceci représente environ quatre mois de salaire. Pour Marie, les derniers jours de la vie de Jésus signifiaient une offrande sacrificielle. Pour Judas, les dernières heures de la vie de Jésus signifiaient un profit personnel. Comment pensez-vous que la plupart des Chrétiens abordent leur relation avec Jésus ?
 
i.         J’entends souvent les gens dire qu’une église ou qu’un service religieux "ne satisfait pas mes besoins". Est-ce légitime, ou s’agit-il de la "pensée de Judas" ?
 
ii.        Comment réagissez-vous si vous êtes réprimandé spirituellement ?
 
III.     Le dernier dîner
 
1.    Jésus envoie Pierre et Jean à Jérusalem pour préparer le repas de la Pâque. Lisez Marc 14:17-20. À quel moment mangent-ils ce repas ? ("Le soir venu". Cela signifie le jeudi après le crépuscule (Le 15 du mois de Nisan, selon le commentaire biblique The Bible Knowledge Commentary).)
 
a.         Quel jour Jésus a-t-il été crucifié ? (En ce temps-là, un jour commençait au coucher du soleil et finissait le lendemain au coucher du soleil. Marc 15:34-45 nous indique que Jésus est mort le vendredi, à environ 15 heures (toujours le 15 Nisan). Ainsi, Jésus a été crucifié à la Pâque, le jour de la célébration du sang de l’agneau sauvant les premiers-nés et de la libération de l’esclavage en Égypte ! (Exode 12).)
 
i.         La mort des premiers-nés égyptiens pendant la Pâque a décidé le pharaon à libérer les juifs. Considérez ce symbolisme du sacrifice du fils de Dieu pour nous libérer du péché.
 
b.         Marc 14:19, dans la traduction en français courant (BFC), rapporte que même Judas a déclaré qu’il ne trahirait pas Jésus ("Ce n’est pas moi, n’est-ce pas ?"). Comparer Matthieu 26:25. Judas mentait-il ? Ou alors, pensez-vous qu’il eût quelque justification pour son affirmation ? (Rappelez-vous quand nous avons étudié Marc 11 et l’entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem en tant que roi. Peut-être Judas pensait que, par ses actions, il forcerait Jésus à rétablir le royaume de David. Peut-être a-t-il pensé que ce n’était pas une trahison, mais plutôt l’application d’une intelligence supérieure.)
 
2.    Lisez Marc 14:21. Quelles sont les conséquences d’essayer de mettre Dieu "dans sa poche" ?
 
3.    Lisez Marc 14:22-24. Le commentaire biblique The Bible Knowledge Commentary affirme qu’il était d’usage que le "maître de maison" explique la signification du repas de la Pâque, en récitant la délivrance du peuple d’Israël d’Égypte. Jésus donne une nouvelle explication. Laquelle est-elle ?
 
4.    Lisez Marc 14:25. Matthieu 26:29 indique clairement que Jésus ne boira plus "du produit de la vigne" jusqu’au jour où il en boira dans le ciel avec ses disciples. Pourquoi Jésus fait-il cette promesse ? Pourquoi ne pas également s’abstenir de manger du pain ?
 
a.         Lisez Exode 6:6-7. J’ai lu un certain nombre de commentaires bibliques, ainsi que d’autres descriptions de la Pâque, qui suggèrent qu’au temps de Jésus, il était coutumier de boire quatre tasses de vin rouge. Ces tasses circulaient successivement et chacune avait une signification particulière. Bien que la description de la signification des tasses varie, certains indiquent que pour chaque tasse l’une des quatre déclarations de rédemption contenue dans ces versets était récitée.
 
i.         Tasse 1 - Apporter : Je vous affranchirai des corvées de l’Égypte.
 
ii.        Tasse 2 - Délivrer : Je vous délivrerai de l’esclavage.
 
iii.      Tasse 3 - Racheter : J’assurerai votre rédemption par de grands jugements (contre les Égyptiens).
 
iv.     Tasse 4 - Prendre : Je vous prendrai pour que vous soyez mon peuple et je serai votre Dieu.
 
b.         Quelle tasse représente ce que Jésus dit dans Marc 14:24 ? (La troisième tasse.)
 
c.         Si la quatrième tasse doit encore être bue, pourquoi Jésus dit qu’il ne la boira pas jusqu’à ce qu’ils soient à nouveau réunis dans le ciel ? (La quatrième tasse célèbre Dieu les délivrant d’Égypte et les emmenant dans un endroit où il serait leur Dieu. Avec cet arrière-plan, c’est une belle déclaration qui a du sens. La dernière tasse sera bue ensemble, après avoir été sauvés de ce monde pécheur, en sécurité dans le ciel !)
 
IV.      L’échec
 
1.    Lisez Marc 14:26-29. Jésus dit deux choses. Laquelle obtient l’attention de Pierre ? (Le point positif est que Jésus leur fixe déjà un rendez-vous. Mais Pierre se concentre sur l’aspect des "moutons dispersés".)
 
a.         Pourquoi ?
 
2.    Lisez Marc 14:30-31. Pierre pense-t-il ce qu’il dit ? Est-il disposé à mourir pour Jésus ?
 
3.    Lisez Marc 14:32-41. Combien de fois Pierre "laisse-t-il tomber" Jésus dans la veille et la prière ? (Marc 14:41 : trois fois.)
 
a.         Est-ce renier Jésus ? De quelle manière ces disciples laissent-ils tomber Jésus ? (Dans la dernière partie de Marc 14, Pierre renie explicitement Jésus à trois reprises. Mais je pense que son manquement en veillant et priant est également une sorte de reniement de Jésus.)
 
b.         Que se passe-t-il si nous sommes disposés à mourir pour Jésus, mais incapables de veiller et prier pour lui chaque jour ?
 
i.         Est-il possible d’avoir une grande détermination dans les défis importants relatifs à la foi, mais être en échec spirituel dans les aspects routiniers et quotidiens de notre vie ?
 
4.    Lisez Marc 14:42-47. Qui coupe l’oreille de l’esclave du grand prêtre ? (Jean 18:10 indique qu’il s’agit de Pierre.)
 
a.         Pierre est-il prêt à mourir pour Jésus ? (Oui ! Une foule armée est devant lui et il est prêt à combattre.)
 
b.         Quel est le plus important pour Jésus : prier et veiller à Gethsémani ou être prêt à combattre la foule ?
 
c.         Quel est le plus important : être prêt à combattre la foule ou être prêt à renoncer à une somme équivalente à une année de salaire pour oindre Jésus avec le parfum ?
 
i.         Y trouvez-vous quelque leçon pour votre vie ?
 
5.    Lisez Marc 14:48-50. Pourquoi Pierre et les autres se sauvent-ils ? (Jésus ne va pas se battre. Ils sont prêts à combattre, mais effrayés de se sacrifier.)
 
6.    Cher ami, cette semaine nous voyons que Jésus et Marie ont une attitude de sacrifice. Judas a une attitude égoïste, focalisée sur ses intérêts, et les disciples sont prêts à combattre, mais ont peur de se sacrifier. Qu’en est-il de vous ? Quelle est votre attitude dans le service à Jésus ?
 
V.        La semaine prochaine : Jugé et crucifié.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don