Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 10 - Prophéties sur la fin du monde (Marc 13)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Si je pouvais prédire votre avenir, voudriez-vous l’entendre ? Préféreriez-vous connaître les lignes générales au lieu des détails ? Cette semaine notre étude est l’une des plus intéressantes, mais également l’une des plus embarrassantes de la Bible. Jésus parle de l’avenir à ses disciples. Il ne fait aucun doute qu’ils ne l’ont pas compris correctement à ce moment-là. Je ne suis pas si sûr que nous puissions correctement le comprendre aujourd’hui, mais débutons notre étude et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.          La destruction
 
1.    Lisez Marc 13:1. Pourquoi pensez-vous que le disciple de Jésus lui fait cette remarque ? (Le temple de Jérusalem était une des merveilles du monde. J’ai récemment lu Guerre juive (The Jewish Wars) de l’historien juif Flavius Josèphe, et sa description du temple est tout simplement stupéfiante. Quand le soleil se reflétait sur l’or du temple, Flavius Josèphe dit que cela ressemblait à du feu. Flavius Josèphe décrit certaines des pierres massives de Jérusalem. Il parle également de certains des parcs, des fontaines et des canalisations d’eau. En considérant la description de Flavius Josèphe, je me disais : "Quelle ville merveilleuse ! Comme je voudrais y être !" Ce n’était pas la Judée rurale !)

2.    Lisez Marc 13:2. Mettez-vous à la place de ce disciple. Que penseriez-vous en entendant Jésus dire cela ? (J’habite juste en dehors de Washington (District de Columbia). Si on me disait que "il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée", je conclurais que les États-Unis seraient probablement détruits. Ajoutez à cette pensée que Jérusalem était le centre pour l’adoration de Dieu. L’ampleur de la catastrophe pour votre nation, votre Dieu, votre religion, est pratiquement au-delà de tout entendement.)
 
a.         Pensez-vous qu’en ce temps-là les disciples pensaient aux "jours derniers" et à la résurrection ? (Ils venaient d’entendre Jésus parler de la résurrection et du ciel (Marc 12:25). Il est logique que Jésus ait enseigné aux disciples ce qu’il a enseigné à Marthe, qui croyait clairement en la résurrection "au dernier jour" (Jean 11:23-24).)

b.         Selon vous, quelle relation faisaient les disciples entre la destruction de Jérusalem et "le dernier jour" ? (Lisez le récit de Matthieu à ce sujet. Matthieu 24:3 montre qu’ils croyaient que la destruction de Jérusalem et "la fin du monde" étaient le même évènement.)
 
3.    Lisez Marc 13:3-4. Pourquoi s’approchent-ils de Jésus en privé ? (Nous avons déjà vu ce comportement. Les disciples de Jésus ne veulent pas avoir l’air stupides en posant des questions devant la foule. Dès lors qu’ils peuvent venir à lui en privé, ils le font. Voir Marc 9:28.)
 
a.         Que veulent-ils savoir ? (Quand cela arrivera et comment en être averti au préalable.)
 
i.         Avez-vous également cela à l’esprit lorsque arrive le temps de la fin ?
 
II.        Les instructions et avertissements
 
1.    Lisez Marc 13:5. Jésus arrive à la fin de sa vie terrestre et il donne les dernières instructions sur les tribulations à venir. Quel est son tout premier conseil ? (Prenez garde afin de ne pas être trompés. Cher ami, ce conseil est inestimable. Tant de personnes pensent connaître précisément la façon dont les choses arriveront. Le fait que les chefs juifs ont manqué la première venue de Jésus est un ferme avertissement contre l’arrogance religieuse. Il s’agit là de la preuve nécessaire (comme si nous en avions besoin) de l’extrême importance de l’avertissement de Jésus de "prendre garde" !)
 
a.         Nous savons par Matthieu 24:3 et par l’histoire que les disciples faisaient une fausse supposition, selon laquelle le monde finirait quand Jérusalem serait détruite. Pourquoi Jésus ne leur a-t-il pas dit : "Vous faites fausse route. Laissez-moi arranger cela pour vous, ensuite prenez garde de ne pas vous égarer ou être trompés à nouveau" ?
 
2.    Lisez Marc 13:6. À quoi devons-nous prendre garde ? (À l’imposture de la deuxième venue de Jésus.)

3.    Lisez Marc 13:7-8. Que dit Jésus au sujet de ces signes ? (Ils sont le début d’une période de tourment. Le temps de trouble commence avec ces signes.)

4.    Lisez Marc 13:9, 11. Jésus parle-t-il de sa seconde venue ici ? (Non. Il parle des tribunaux juifs et des procès.)

5.    Lisez Marc 13:10. Jésus parle-t-il de sa seconde venue ici ? (Il semble que oui.)

6.    Lisez Marc 13:14-16. Jésus parle-t-il de sa seconde venue ici ? (Tout quitter immédiatement était un conseil important. Flavius Josèphe nous dit qu’après que les Romains eussent assiégé Jérusalem, les chefs juifs tuaient quiconque essayait de quitter la ville. Le Guide d’étude de la Bible (p. 71) cite le récit de Flavius Josèphe qui décrit des Chrétiens s’enfuyant de Jérusalem avant sa destruction, en se basant sur leur compréhension de Marc 13:14, ainsi que sur l’obéissance aux instructions de Jésus. Quand Jésus se réfère à "ceux qui seront en Judée", il parle de Jérusalem.)

7.    Lisez Daniel 9:26-27. Comment ce texte se rapporte-t-il à Marc 13:14 ? (Jésus cite Daniel !)
 
a.         De quoi parle Daniel ? (Daniel nous donne une prophétie sur la destruction de Jérusalem par les Romains.)

b.         Remarquez Daniel 9:27. Les traductions françaises diffèrent quelque peu. Le texte grec originel traduit par : "sur une aile il y aura un dévastateur qui cause la désolation". L’emblème romain était l’aigle. Il avait des ailes proéminentes. Flavius Josèphe nous dit qu’il y eut une énorme controverse quand les Romains ont monté leur emblème de l’aigle sur l’extérieur du temple. Que nous parlions du symbole de l’empire romain ou de l’empire lui-même, Rome était l’abomination qui a causé la désolation de Jérusalem.)
 
8.    Lisez Marc 13:17-19. S’agit-il d’une référence à la seconde venue de Jésus ou à la destruction de Jérusalem ? (Flavius Josèphe relate ce qui arriva à Jérusalem juste avant et pendant sa destruction. Le récit est terrifiant. Rien de ce que Jésus prédit n’est pire que ce qui est arrivé, selon le récit de Flavius Josèphe. Cependant, je ne suis pas sûr que cette prédiction se limite à Jérusalem.)

9.    Lisez Marc 13:24-26. S’agit-il de la destruction de Jérusalem ou de la deuxième venue de Jésus ? (De façon évidente, Marc 13:26 se rapporte à la deuxième venue du Christ. Quelque part entre Marc 13:19 et 23, Jésus fait une transition. Marc 13:24 dit "après cette détresse-là" et parle ensuite du soleil qui s’obscurcit. Cela semble se référer à une période de temps postérieure à la destruction de Jérusalem. Quoique je me rappelle que Flavius Josèphe relate que pendant le siège de Jérusalem le soleil s’obscurcit un jour.) (Note au lecteur. J’ai écouté un enregistrement intégral de Guerre juive. C’est pourquoi, je ne donne pas de référence de pages.)

10.   Est-il approprié d’essayer de tracer les lignes que nous avons faites entre la seconde venue de Jésus et la chute de Jérusalem ? (Peut-être pas. Marc 13:24 commence par "mais en ces jours-là", se référant aux versets qui semblent décrire la chute de Jérusalem. Marc 13:26 ajoute une autre relation temporelle "alors". Jésus fait un lien entre eux, mais ne nous donne pas de ligne temporelle claire.)
 
a.         Comme autre exemple, lisez Ésaïe 13:9-11. Jésus cite ce texte dans Marc 13:24-25. À quelle période se réfère-t-il ? (Ésaïe dit clairement que cela a trait à la seconde venue du Christ ("le jour du Seigneur"). Voir également Joël 2:10-11.)

b.         Voyez-vous une autre approche plus appropriée que d’essayer de déterminer quelle prophétie se rapporte à quel événement ? (Quelques prophéties bibliques ont plus d’un accomplissement. Voir par exemple Zacharie 8:4-8 qui se réfère à la première reconstruction de Jérusalem, et qui pourrait aussi s’appliquer (en partie) à la Jérusalem nouvelle (Apocalypse 3:12 et 21:2.)
 
III.     L’essentiel
 
1.    Lisez Marc 13:32-34. Dans quelle mesure devons-nous dépendre de ce que nous avons étudié dans cette étude pour déterminer quand Jésus reviendra ? (Après avoir donné des détails, Jésus dit que nous ne devrions pas nous appuyer sur eux. Nous devons nous baser sur l’attention ("prenez garde").)

2.    Lisez Marc 13:35-36. Quel est le conseil le plus important que Jésus nous donne relativement à sa seconde venue ? (Veillez ! Jésus finit cette discussion sur la même note qu’il l’a commencée : "Prenez garde" (Marc 13:5).)

3.    Cher ami, je trouve Marc 13 déroutant. Mais je pense que cela fait partie du message de Jésus. Jésus nous dit, pour nous réconforter, qu’il connaît les terribles événements qui arrivent. L’enseignement pour nous est d’être constamment sur nos gardes et de pas être arrogants avec notre compréhension des prophéties ou nos prédictions basées sur les déclarations de Jésus. Il connaît notre avenir et nous devons connaître notre tâche : prendre garde !
 
IV.      La semaine prochaine : Trahi et arrêté.
Une Bible, du café... des disciples

Une Bible, du café... des disciples

Rempli d’aventures et d’humour, le livre de Neil Cole retient le coeur et l’imagination de ses lecteurs. Il donnera les clés d’une transformation durable pour devenir un disciple authentique et rayonnant pour Christ.
Vous serez mes témoins

Vous serez mes témoins

Gabriel Monet propose, à travers ce livre, un parcours à partir des textes-clés de la mission dans la Bible et de ses fi gures missionnaires un encouragement à considérer à nouveau notre situation de témoins.
Un admirable christianisme

Un admirable christianisme

On le sait, à la fi n du 1er siècle, la situation des chrétiens n’était guère enviable. Rupture avec le judaïsme, séduction d’un marché religieux foisonnant, brimades romaines... Dans tout cela, quel avenir pour le christianisme ?
L'Église au quotidien

L'Église au quotidien

Nous devons rencontrer ceux qui n’ont pas d’église là où ils se trouvent, dans le contexte de leur vie de tous les jours - en mettant l’accent sur la création de communautés attrayantes plutôt que sur l’organisation d’événements attractifs.
Vivre et partager l'Évangile

Vivre et partager l'Évangile

Qu’est-ce que l’Évangile change dans les relations humaines et sociales ? Ce livre décrit la mission des Églises au près comme au loin, qui s’accomplit par la vie communautaire, la justice, la guérison et le partage d’Évangile.
Dire la foi aujourd'hui

Dire la foi aujourd'hui

Rien de plus intime que la relation qui unit le croyant au Christ. Comme l’amour, la foi échappe d’emblée au langage. Il faut pourtant bien trouver des mots pour la dire. Car dire, c’est comprendre. Pédagogie subtile, où il ne s’agit pas d’imposer à quiconque ce qu’il doit croire, mais de l’inviter à trouver dans l’Évangile les mots capables de traduire dans l’existence son expérience de croyant.
L'évangélisation durable

L'évangélisation durable

Pourquoi évangéliser ? Comment le faire avec sagesse ? Comment déjouer les 7 freins principaux qui font obstacle à notre témoignage ? L’auteur part de la métaphore de l’agriculteur et propose un quadruple mouvement : labourer, semer, récolter et arroser. Un processus pertinent, biblique et global qu’il agrémente de nombreuses illustrations, tableaux, exemples et questions personnelles.
 

faire un don