Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 05 – Les bénédictions des justes (Proverbes 10 & 11 à 13)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Connaissez-vous quelqu’un dont la vie est hors de contrôle ? Pour être honnête, votre vie semble-t-elle parfois à deux doigts d’être hors de contrôle ? Nous pourrions tous bénéficier d’une petite aide. En général nous prions Dieu pour qu’il nous aide avec nos problèmes. Mais avez-vous déjà pensé que Dieu pourrait déjà vous avoir aidé ? Dans le livre des Proverbes, Dieu nous donne son conseil pour vivre une vie meilleure. Que pensez-vous des gens qui sont trop paresseux pour lire des modes d’emploi et à la place demandent qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire ? Débutons notre étude des instructions de Dieu pour vivre une meilleure vie !
 
I.  Les enfants et les parents
 
1.     Lisez Proverbes 10.1. Pourquoi Salomon mentionne-t-il la mère avec le fils stupide et le père avec le fils sage ? (Le père est fier de son fils qui a du succès. La mère est celle qui souffre particulièrement quand son fils prend des mauvaises décisions.)
 
2.     Lisez Proverbes 10.2-6. Nous voyons ici une série de citations sur la relation entre l’argent et la justice. Quelles vertus trouvons-nous associées au fait d’être fortuné ? (Une relation avec Dieu, la diligence, et le fait de travailler tant que l’opportunité se présente.)
 
a.      Laquelle semble la plus importante, si vous regardez le contexte ? (« La justice », l’aspect religieux des choses, est mentionnée plus souvent que les autres vertus.)
 
3.     Lisez à nouveau Proverbes 10.2-6. Quels défauts de caractère sont associés à la pauvreté ? (Le vol, la convoitise, la paresse, l’inactivité alors qu’il faudrait travailler, et la violence.)
 
a.      Lequel semble être le défaut de caractère le plus important, si vous regardez le contexte ? (Il est mentionné deux fois le fait d’être « méchant », mais il est également mentionné deux fois une forme de paresse, ainsi qu’un comportement illégal. Même si le fait d’être méchant est mentionné, cela définit généralement un certain défaut dans les actions d’une personne. Ainsi, il semble que les facteurs les plus importants menant à la pauvreté sont des actions spécifiques (ou un manque d’action).)
 
4.     Que cela nous enseigne-t-il à nous en tant que parents ? Si nous (les pères) voulons être fiers de nos enfants et nous (les mères) voulons éviter le deuil de nos enfants, que devons-nous leur enseigner ? (Nous devons leur enseigner l’amour de Dieu, et nous devons leur enseigner à être diligents.)
 
II.  Les lèvres imbéciles
 
1.     Lisez Proverbes 10.8-10. Vous a-t-on déjà dit que vous parliez trop ? Ceux qui vous l’ont dit l’ont-il fait pour que vous parliez moins ou pour qu’ils puissent parler plus ?
 
a.      Ces versets réfèrent à deux reprises aux « lèvres imbéciles ». Quel est le problème avec le fait de parler dans ces versets ? (Dans le verset 8 le problème est l’insensé qui parle alors qu’il devrait écouter l’instruction. Dans le verset 10, l’insensé parle alors qu’il devrait prêter attention à la personne qui lui signale qu’il a l’intention de faire du tort.)
 
2.     Sautons quelques versets et lisez Proverbes 10.19. Le fait de parler beaucoup est-il un problème en soi ? Pourquoi la Bible suggère-t-elle que beaucoup de mots indiquent un problème de caractère ? (Si vous voulez toujours être au centre de l’attention, cela démontre un défaut de caractère – la vanité.)
 
3.     Lisez Proverbes 10.11-14. Nous avons ici plusieurs déclarations sur l’utilisation de notre bouche, tant bonne que mauvaise. Pourquoi la bouche du juste est-elle « une source de vie » ? (Avez-vous déjà été béni(e) par les paroles de quelqu’un ? Si tel est le cas, vous comprenez comment les mots peuvent être une source de vie.)
 
a.      Les mots ne donnent-ils vie qu’à la personne qui écoute ? (Notez qu’une parole d’amour « couvre » les offenses. Cela nous dit que celui qui parle avec des paroles édifiantes en bénéficie également.)
 
b.      Qu’arrive-t-il aux « lèvres imbéciles » qui énoncent de mauvaises choses ? (Elles souffrent de violence et gagnent la ruine, elles créent des dissensions et sont punies pour cela.)
 
4.     Lisez Proverbes 10.21. Les bonnes paroles sont-elles comme la nourriture ? (Elles doivent l’être. L’idée est que les paroles positives, les conseils positifs, mènent à une meilleure vie pour ceux qui écoutent. Cela est semblable à la déclaration précédente selon laquelle les bonnes paroles constituent une « source de vie ». Les « imbéciles » n’écoutent pas, et ils meurent à cause de cela.)
 
5.     Lisez Proverbes 11.22 (version à la Colombe). La beauté est un grand avantage dans la vie. Qu’est-ce qui peut ternir la beauté ? (Un manque de discrétion dans ses paroles. Cela détruit notre beauté parce que les gens voient principalement la part « pourceau » en nous.)
 
III.  L’intégrité
 
1.     Lisez Proverbes 11.1-4. Notez que des quatre affirmations, trois sont en rapport avec l’intégrité. Proverbes 11.2 est-il déplacé ? Ou alors, est-il également en rapport avec l’intégrité ? (L’arrogance est généralement une mauvaise vision de nous-même. Si tout le monde savait tout à notre sujet, peut-être serions-nous moins arrogants et plus humbles.)
 
2.     Lisez Proverbes 11.6-7. Quels sont les deux problèmes avec la richesse mal acquise ? (Les désirs mauvais s’avèrent être un piège. Pire, la mort anéantit toute espérance et tout plaisir pour le méchant. Pour le méchant, les choses ne se terminent pas comme prévues.)
 
3.     Lisez Proverbes 11.13. Cela signifie-t-il que les secrets sont bons ? Que les gens intègres gardent des secrets ? (Apparemment, il y a des situations où garder quelque chose confidentiel est la meilleure chose à faire.)
 
4.     Lisez Proverbes 11.16-17. Quelle autre sorte d’intégrité pouvons-nous montrer par nos paroles ? (Nous pouvons être gentils envers les autres par ce que nous disons. Le fait d’être gentil résulte en des bénédictions en retour. Notre gentillesse se voit reflétée envers nous avec davantage de respect. À l’inverse, le fait d’être cruel et impitoyable apporte les problèmes et seulement temporairement, s’il en est, de la richesse.)
 
5.     Lisez Proverbes 12.20-22. Connaissez-vous des gens qui mentent pour créer des problèmes ? Quelle est la conséquence de ce genre de comportement ?
 
a.      Que devrions-nous faire face à ce genre de mauvais comportement ? (Nous devrions promouvoir la paix.)
 
IV.  La générosité
 
1.     Lisez Proverbes 11.24-25. La vision du monde sur la générosité est que lorsque vous donnez quelque chose, vous l’avez perdu. Que dit la Bible sur le fait d’être généreux avec notre temps et notre argent ? (Nous en avons même davantage !)
 
a.      L’avez-vous déjà essayé ? (Récemment une situation inhabituelle s’est présentée à moi et ma femme et moi avons donné de l’argent pour aider. Peu de temps après, je recevais une somme d’argent d’environ le même montant que j’avais donné. Je me souviens avoir pensé : « Je devrais continuer de la même manière, donner ce nouvel argent et voir comment se passent les choses ». Mais j’ai bien peur que l’égoïsme s’en soit mêlé.)
 
2.     Lisez Proverbes 11.27. Avez-vous déjà entendu quelqu’un dire : « Personne n’est accueillant dans cette église » ? Ou encore : « Tout le monde est méchant avec moi » ? Quelle est la source du problème, selon ce verset ? (Si vous êtes accueillant(e), les gens seront accueillants envers vous. Si vous cherchez de la froideur, c’est ce que vous trouverez. J’expérimente cela (être accueillant) constamment quand je voyage, et je me rends compte que j’en retire des bénédictions de manière très concrète.)
 
3.     Lisez Proverbes 11.31. Où les justes trouveront-ils leur récompense ? (Nous regardons au ciel, mais cela nous enseigne que les justes ont une récompense ici.)
 
a.      Est-ce que le méchant et le pécheur obtiendront ce qu’ils méritent ? (Oui. Ils l’obtiendront durant cette vie.)
 
4.     Lisez Proverbes 12.23 (version à la Colombe). Cela signifie-t-il que nous devons être avares de notre connaissance ? Si nous pouvons aider les autres, pourquoi serait-il prudent de cacher notre connaissance ?
 
a.      Lisez Proverbes 12.15-16 (version à la Colombe) et Proverbes 13.3. Ces versets éclairent-ils l’idée de garder pour nous-mêmes la connaissance ? (Je ne pense pas que Dieu suggère que nous devons nous retenir d’aider les autres avec notre connaissance. Il recommande la générosité dans d’autres contextes. Je pense que le conseil est de ne pas se vanter au sujet de ce que nous savons, mais plutôt d’écouter. C’est un conseil contre la parole avant la réflexion. Parfois ce que nous savons fait du tort aux autres.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), avez-vous remarqué à quel point le conseil que nous avons étudié pour avoir une meilleure vie est en relation avec ce que nous disons ? Pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint de porter ce conseil des Proverbes à votre esprit aux moments opportuns ?
 
V.    La semaine prochaine : Ce que vous avez n’est pas ce que vous croyez.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don