Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 04 – La sagesse divine (Proverbes 8 & 9)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La vérité varie-t-elle pour chaque personne ? Quelqu’un m’a récemment écrit : « Il y a beaucoup de chemins dans la vie » ; ce à quoi j’ai répondu : « Mais un seul mène à la bonne destination ». Les avocats comprennent cela intuitivement. La « règle de droit » signifie que vous n’avez qu’une seule loi. Les législateurs ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent. Ni ceux qui sont sous la loi. Au lieu de cela, nous nous mettons d’accord sur ce qui doit être la règle de droit pour une nation. Vous pouvez ne pas être d’accord sur la façon de l’appliquer, mais il ne peut y avoir qu’une seule loi si nous voulons un minimum d’ordre. Notre étude de cette semaine sur le livre des Proverbes traite de la sagesse. Dieu agit sur la base de la règle de droit, et la sagesse est une règle sur la façon de vivre. Débutons notre étude de la Bible et découvrons-en davantage !
 
I.  L’appel de la sagesse
 
1.     Lisez Proverbes 8.1-3. À quoi est comparée la sagesse ? (Au moins à deux choses : la compréhension, et quelqu’un qui cherche l’attention.)
 
a.      La sagesse appelle « au sommets des hauteurs », « à la croisée des chemins », et « à côté des portes », près des « entrées » de la ville. Comment devons-nous comprendre ces différentes références géographiques ? (Elles sont toutes des endroits où l’on trouve des auditeurs. Ce sont des lieux où les gens se rencontrent.)
 
i.       La sagesse a engagé une bonne équipe de relations publiques ! Quel est le message théologique ? (Les humains sont sans excuse pour le fait d’avoir manqué le message biblique de sagesse.)
 
2.     Lisez Proverbes 8.4-5. Quelle autre excuse pour ne pas prêter attention à l’appel de la sagesse est-elle éliminée ici ? (Il est argumenté que certains sont trop stupides ou naïfs pour comprendre la sagesse. Celle-ci est réellement disponible pour tous.)
 
II.  Le message de la sagesse
 
1.     Lisez Proverbes 8.6-8. Quelle sorte de message apporte la sagesse ? (Un message qui est véritable et juste. Elle n’est jamais méchante, tordue ou perverse.)
 
a.      Cela permet-il plusieurs versions de sagesse, dont certaines en contredisent d’autres ?
 
2.     Lisez Proverbes 8.9. Selon ce verset, quelle est la raison pour laquelle certains prennent différents chemins dans la vie, qui ne sont pas sages ? (Une personne qui manque de discernement ou de connaissance peut rejeter le message.)
 
a.      Je pensais que nous venions de décider que même les naïfs et les stupides peuvent s’approprier la sagesse ? (La partie importante est « s’approprier ». Vous devez désirer comprendre la sagesse de Dieu. Si c’est le cas, celle-ci est disponible à tous.)
 
III.  Les conséquences de la sagesse
 
1.     Lisez Proverbes 8.10-11. Pourquoi la plupart des gens désirent-ils de l’argent, de l’or ou des pierres précieuses ? (Ils représentent la sécurité, la dignité, et le bonheur.)
 
a.      Que cela nous enseigne-t-il sur la sagesse ? (Elle nous apporte ces choses (la sécurité, la dignité et le bonheur), et bien davantage encore !)
 
2.     Lisez Proverbes 8.18-21. Comment expliquez-vous la pauvreté relative de Jésus et de ses disciples ? (Si Jésus était venu comme un roi terrestre, nous aurions pu soutenir qu’il n’eût pas été tenté comme nous le sommes (voir Hébreux 4.15). Jésus avait de nombreux inconvénients. Je pense que l’enseignement général de la Bible est que l’obéissance à Dieu apporte la prospérité.)
 
3.     Lisez Proverbes 8.12. La Bible semble dire que la sagesse est un ensemble de vertus qui inclut la prudence, la connaissance et la réflexion. Le stupide manque de prudence et de réflexion. Est-il juste de dire que le stupide peut acquérir la sagesse de Dieu ? (Je pense qu’il s’agit d’une autre suggestion selon laquelle la sagesse de Dieu nous change. Elle enlève notre folie. Elle inclut « la connaissance de la réflexion » et elle est une proche compagne de la prudence.)
 
a.      Connaissez-vous quelqu’un qui a la sagesse : connaissance, réflexion et prudence ? Comment est la vie de cette personne ?
 
4.     Sautons jusqu’au chapitre suivant pour l’instant. Lisez Proverbes 9.10-12. Quel est le lien entre la sagesse et le fait de lire la Bible ?
 
a.      De quelle autre manière la sagesse nous est-elle bénéfique ? (Non seulement nous avons la sécurité, la dignité et le bonheur, mais nous vivrons plus longtemps ! La sagesse a une récompense.)
 
IV.  La source de la sagesse
 
1.     Lisez Proverbes 8.13. Soyons honnêtes un instant. N’êtes-vous pas attiré(e) par le mal (péché) ? Pourquoi Jacques nous dirait-il de « résister au diable » (Jacques 4.7, version à la Colombe) et pourquoi l’épître aux Hébreux réfèrerait-elle à la « jouissance […] du péché » (Hébreux 11.25) si le péché n’était pas attractif ?
 
a.      Si vous êtes attiré(e) par certains péchés, comment alors Salomon peut-il parler de « détester le mal » ?
 
b.      Qui est le « je » dans « la suffisance, l’orgueil, […] je les déteste » ? (Si vous relisez Proverbes 8.12, nous y voyons que le « je » est la sagesse. Alors que nous progressons sur le chemin de la sagesse, nous en arrivons à détester le péché. Pourquoi ? Parce que nous comprenons mieux ses conséquences.)
 
c.      Notez que la sagesse déteste la suffisance, l’orgueil, la voie mauvaise et la bouche perverse. Dans quelle mesure la suffisance et l’orgueil sont-ils courants ?
 
2.     Lisez à nouveau le début de Proverbes 8.13, ainsi que Proverbes 9.10. Qui est la source de toute véritable sagesse ? (Dieu. Nous devons aller à la bonne source.)
 
3.     Lisez Proverbes 8.22-23. Quel genre de pédigrée possède la sagesse ? (Elle était la première des œuvres de Dieu ! Elle existait avant que Dieu ne crée le monde.)
 
a.      Que cela suggère-t-il quant à l’importance d’avoir la sagesse ?
 
4.     Lisez Proverbes 8.24-29. Qu’est-il décrit ici ? (La Création de Dieu.)
 
a.      Quel lien a le récit de la Création avec la sagesse ? (Cela révèle l’incompatibilité avec les visions du monde. Soit vous croyez que la terre et toutes ses créatures sont apparues par la chance et par la violence (la sélection naturelle), soit vous croyez qu’un Dieu intelligent, qui dirige toute chose, nous a créés. Votre choix entre ces deux déclarations dramatiquement opposées a une influence sur votre vision du monde.)
 
5.     Lisez Proverbes 8.30-31. Qui a aidé Dieu à la Création ? (La sagesse ! Pensez-y. Vous pouvez avoir une idée de la mesure de la sagesse de Dieu – le genre de pensée qui l’a guidé dans la création de l’univers !)
 
V.  Le chemin de la sagesse
 
1.     Lisez Proverbes 9.1-6. Cela dépeint une image de la sagesse comme vivant dans une grande maison, n’étant pas au régime et ayant des aides domestiques. Pourquoi ? (Vivre sagement veut dire bien vivre. Cela nous dit que la sagesse est une façon de vivre. Il ne s’agit pas seulement d’une décision isolée, mais de la façon dont nous vivons une bonne vie.)
 
2.     Lisez Proverbes 9.7-8. Nous faisons maintenant la transition vers un conseil très spécifique sur la façon d’appliquer la sagesse. Qui est l’insolent ? (Quelqu’un qui se moque de Dieu ou de ses voies.)
 
a.      Réfléchissez-y un instant. Ne sommes-nous pas appelés à évangéliser les pécheurs ? Que cela nous dit-il ? (Je pense que nous devons demander à l’Esprit saint de nous donner le discernement sur la façon d’appliquer cela. Réprimander ou corriger quelqu’un qui veut apprendre est une chose. Réprimander ou corriger quelqu’un qui est hostile est une mission de folie – il ne fera que nous haïr davantage. Nous devons être intelligents, et ne pas perdre notre énergie pour ceux qui sont déterminés à s’opposer à nous.)
 
3.     Lisez Proverbes 9.9. Qui est ouvert à acquérir davantage de sagesse ? (Le sage et le juste.)
 
4.     Réfléchissez à nos quelques derniers versets. Que cela suggère-t-il sur la façon dont nous devons évangéliser ? (Nous devons nous focaliser sur ceux qui veulent venir à Dieu, ceux qui sont curieux d’apprendre. Je pense que les églises devraient se focaliser sur les visiteurs. Si quelqu’un qui vit dans le voisinage vient une fois à l’église, cette dernière devrait avoir un plan pour connaître le nom et les informations de contact de cette personne, puis faire un suivi. Pourquoi ne pas mettre en place une manière de faire un suivi auprès de ceux qui visitent le site internet de votre église ?
 
VI.  Acquérir la sagesse
 
1.     Lisez Proverbes 8.32-34. Nous avons précédemment décidé que Dieu est la source de toute véritable sagesse, et nous trouvons sa sagesse dans la Bible. Quel genre d’effort devons-nous faire pour grandir en sagesse ? (Il s’agit d’un effort quotidien et focalisé.)
 
2.     Lisez Proverbes 8.35-36. Nous avons discuté de la façon dont la sagesse apporte des avantages matériels. Quel est l’avantage ultime de faire des efforts pour acquérir la sagesse ? (Vous bénéficiez de la faveur de Dieu. Vous trouvez la vie, et évitez des nuisances et la mort.)
 
3.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous améliorer votre vie ? La sagesse de Dieu est la clé. Voulez-vous décider d’en faire un objectif quotidien pour étudier votre Bible et grandir en sagesse selon les voies de Dieu ? Pourquoi ne pas s’y engager dès maintenant ?
 
VII.    La semaine prochaine : Les bénédictions des justes.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don