Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 04 - Des trompettes, du sang, une nuée et du feu (Nombres 9 & 10)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Aimeriez-vous être plus confiant ? Confiant que vous réussirez dans la vie. Confiant que Dieu est avec vous. Confiant que vous avez une compréhension juste de Dieu et de son rôle dans votre vie. Il y a quelques années je parlais avec un chrétien qui me disait que lorsqu’il était un jeune homme il voulait faire la volonté de Dieu. Le problème était que Dieu ne s’était jamais manifesté pour lui dire ce qu’il devait faire. Ressentez-vous parfois la même chose ? Si tel est le cas, entamons notre étude pour voir comment Dieu interagit avec son peuple !
 
I.         La Pâque
 
1.      Lisez Nombres 9:1-3. Dieu dit de célébrer la Pâque. À quoi correspondait la Pâque ? (Exode 12 raconte comment les Juifs, alors qu’ils étaient encore en Égypte, ont sacrifié un agneau et ont mis son sang sur le linteau et les montants de la porte de leur maison. Cela a préservé leur fils premier-né de la mort cette nuit-là.)
 
a.        Qui a tué tous les premiers-nés ? (Lisez Exode 12:12. Dieu dit qu’il l’a fait.)

b.        Pourquoi devons-nous, en tant que disciples de Dieu, être protégés de Dieu ? Dieu ne peut-il pas distinguer son peuple des Égyptiens ? (Cela semble bizarre, n’est-ce pas ? L’illogisme de cela suggère que Dieu demandait quelque chose à son peuple, ce qui suggère que nous avons un (petit) rôle à jouer pour être délivrés.)

c.        Pourquoi ne pas simplement dessiner une étoile sur la porte ? Le sang est sale. (Dieu commençait à montrer à ces esclaves son plan pour éradiquer le péché et pour les sauver de la mort.)
 
d.        Que nous enseigne cela sur Dieu ? (Il ne faut pas plaisanter avec lui. Il cherche des disciples, mais il est dangereux de ne pas lui obéir.)
 
2.      Lisez Luc 22:15-20. Pourquoi Jésus était-il habilité à changer la Pâque ?

a.        En quoi les actions de Jésus étaient-elles en accord avec la Pâque ? (Le but originel de Dieu en établissant la Pâque était de nous centrer sur Jésus comme étant l’accomplissement ultime de "l’agneau", dont la mort nous sauve de la mort, elle-même due à notre désobéissance.)

b.        Cela nous aide-t-il à croire que le christianisme est la religion "correcte" ? (De nos jours aucune religion mondiale qui croit en l’inspiration de l’Ancien Testament ne sacrifie un agneau pour le pardon des péchés. Cela semble étrange et incohérent. Seul le christianisme offre une réponse logique. Il enseigne que Jésus était l’accomplissement du système sacrificiel et dit : "C’est de cette façon que nous obtenons toujours le pardon des péchés, en accord avec l’enseignement de Dieu".)
 
c.        Y a-t-il un problème de logique ? La Pâque représentait une menace pour les premiers-nés. Nous croyons que le péché représente une menace pour chacun, quel que soit l’ordre de sa naissance. (Lisez Colossiens 1:15. Il semble étrange que seul le premier-né fût alors en péril. Le mystère du symbolisme s’éclaircit quand nous voyons que Jésus est le "premier-né" de toute création. Dieu a instauré la Pâque en ayant clairement le sacrifice de Jésus à l’esprit. Dieu le Père a "perdu" son Fils premier-né à la croix pour le péché. La victoire de Jésus sur le péché et sur la mort, si nous l’acceptons, nous donne la victoire sur le péché et sur la mort.)
 
3.      Lisez Nombres 9:6-8. Quel est le problème ? (Nous apprenons de Nombres 5 que les personnes cérémoniellement impures devaient rester à l’extérieur du camp. Le fait d’être cérémoniellement impur était incompatible avec l’adoration.)

a.        Que fait Moïse ? (Il consulte Dieu.)

i.        Que cela nous enseigne-t-il sur la façon d’aborder un problème théologique ? (La Parole de Dieu est la Bible. Il est nécessaire d’étudier la Bible et de demander à l’Esprit de Dieu de nous guider.)
 
4.      Lisez Nombres 9:9-10. La décision de Dieu a-t-elle du sens à vos yeux ? Si tel est le cas, pour quelle raison ? (La Pâque focalisait sur la solution ultime de Dieu au problème du péché. Dieu allait mourir pour nous. Il est logiquement plausible que tous les pécheurs que l’on peut trouver y participent ! Impur ? Bienvenue à cette cérémonie !)
 
II.       Le feu et la nuée

1.      Lisez Nombres 9:15-22. Avez-vous déjà dit : "Je me sens comme si j’avais un nuage noir au-dessus de moi" ? Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? (Généralement, nous y pensons comme à une mauvaise chose.)

a.        Quel était le but de cette nuée ? (Elle servait de guide !)
 
i.        Les mouvements de la nuée étaient-ils prévisibles ? (Non. Parfois elle restait à un endroit pour une nuit. Parfois elle restait un mois ou une année.)
 
ii.       Rappelez-vous que nous avons débuté notre étude en parlant de confiance, spécialement en ce qui concerne le rôle de Dieu dans notre vie. Que nous enseigne cette nuée sur la façon dont nous laissons Dieu diriger notre vie ?

(1)   Les gens pouvaient-ils quitter la nuée ? (Bien sûr.)

(a)  Pour quelle raison voudraient-ils quitter la nuée ? (Elle les guidait au travers du désert - un terrible endroit. Elle était imprévisible. Elle ne demandait pas au peuple quel moment est le plus arrangeant.)
 
(2)   Que serait-il arrivé au peuple s’il avait décidé d’arrêter de suivre la nuée ? (Le feu signifie qu’ils pouvaient voir la nuit. Ils ne trébuchaient pas sur des pierres. Le désert est froid la nuit. Le feu procure de la chaleur. Durant la journée l’ombre de la nuée rendait la température bien plus supportable. Il n’aurait pas été agréable de quitter la nuée.)
 
b.        Imaginez être un couple d’étrangers traînant autour d’une oasis. Vous voyez une grande horde de gens (peut-être un million) qui suit un nuage. Que pensez-vous ? (Maintenant vous avez une idée de la raison pour laquelle les non-chrétiens ne comprennent pas les chrétiens.)

c.        Aimeriez-vous avoir une "nuée" dans votre vie, qui vous permettrait de rechercher et de savoir quoi faire ?

i.        Lisez-vous la Bible pour apprendre à connaître la volonté de Dieu ? Si tel n’est pas le cas, pour quelle raison, d’après vous, auriez-vous un quelconque intérêt dans une nuée ?
 
ii.       Dans quelle mesure l’information de la nuée était-elle spécifique ? (La nuée ne contrôlait pas tous les aspects de la vie. Dieu avait donné des instructions à Moïse pour la plupart des choses de la vie. La nuée donnait une direction générale et une direction temporelle.)
 
iii.     Est-il important que la nuée ait donné des informations générales ? La plupart des gens reçoivent-ils une "nuée" comme instructions de la part de Dieu - il nous donne la direction générale et nous laisse les détails ?

III.    Les trompettes

1.      Nombres 10 révèle qu’en plus de la nuée Dieu avait mis en place un système de "signalement" pour guider le mouvement ordonné de son peuple. Il s’agissait d’un partenariat de direction nuée/trompettes, divin/humain.
 
2.      Regardons plus en détail un aspect des trompettes. Lisez Nombres 10:8-9. Le peuple de Dieu avait-il une nuée pour déterminer quand il devait entrer en bataille ? (Ce n’est pas mentionné ici.)
 
a.        Ce texte semble-t-il indiquer que Dieu n’est même pas au courant de la bataille spécifique ? (Nous pouvons dire que Dieu autorise généralement la bataille parce qu’elle se déroulait dans le "propre pays" des Israélites et qu’elle était contre l’oppresseur. Mais d’après la façon dont cela est écrit, il apparaît que Dieu ne prend pas part à l’attaque initiale.)

b.        Que Dieu promet-il de faire pour son peuple lorsqu’il part en guerre de son propre chef ? (Sonnez à Dieu et il vous sauvera.)

c.        Cela s’applique-t-il à nous aujourd’hui ? Supposons que vous vous trouviez au cœur d’un problème quelconque. Vous ne pouvez pas dire que Dieu vous a guidé dans ce problème, peut-être vous y êtes vous mis par vous-même. Dieu vous invite-t-il à "l’appeler" ? Pour qu’il sache que vous avez besoin d’un coup de main ? (J’aime cette image. Dieu nous invite à lui envoyer un "coup de trompette" comme signal de détresse, pour signaler que nous avons besoin d’aide.)
 
3.      Cher ami, la Pâque nous donne confiance dans le fait que Jésus est le Sauveur promis. Il est le seul qui accomplit le symbolisme de l’Ancien Testament. Il est le seul qui complète la logique du système sacrificiel. En regardant le système de "nuée" de Dieu nous pouvons avoir confiance dans le fait que Dieu veut nous donner des directions dans notre vie. Il ne fera peut-être pas de micro-management dans notre vie, mais il veut la diriger. Mieux, lorsque nous sommes au cœur d’un problème, nous savons qu’il n’est qu’à un "coup de trompette" de là. Pourquoi ne pas faire de Dieu le Seigneur de votre vie dès aujourd’hui ?
 
IV.     La semaine prochaine : Du murmure à l’apostasie.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don