Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 10 - Le prix de la duplicité (Genèse 25 à 28)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Combien de fois semble-t-il que Dieu ait besoin d’un petit coup de main pour enfin accomplir les choses que vous savez qu’il doit finaliser maintenant ? Jusqu’à présent, dans l’histoire d’Abraham et de ses descendants, nous avons vu quel type de problème ce genre d’attitude peut créer. Cette semaine nous étudions deux approches différentes pour "aider" à l’accomplissement de la volonté de Dieu. Débutons notre étude et apprenons !
 
I.          Des jumeaux !

1.       Lisez Genèse 25:19-21. Dieu avait fait la promesse à Abraham que ses descendants formeraient une grande nation. Dieu a dirigé le choix sur Rébecca pour être l’épouse d’Isaac (Genèse 24). Dès lors, pourquoi Isaac est-il confronté au problème de la stérilité de sa femme ?

a.         Comment Isaac affronte-t-il ce problème ? (Il a prié Dieu d’accomplir sa promesse.)

i.         Est-ce que la "famille" fait du progrès dans sa confiance à Dieu ? (La solution que sa mère avait trouvée pour résoudre ce problème était une autre épouse pour son père. Isaac n’agit pas ainsi, il va vers Dieu et demande son aide.)

2.       Lisez Genèse 25:22-23. Qu’est-ce qui modère la joie de cette grossesse chez Rébecca ? (Il semble que quelque chose ne va pas.)

a.         Vers qui se tourne-t-elle pour obtenir de l’aide ? (Vers Dieu.)

b.         Remarquez ce que Dieu dit à Rébecca sur l’avenir de ces deux garçons. Comparez cela avec l’ordre normal des choses. (C’est contraire à l’ordre normal des choses, comme nous verrons. Normalement, le premier-né est celui qui a le droit d’aînesse.)

c.         Selon vous, pourquoi Rébecca a-t-elle deux fils ? (Si vous lisez Genèse 25:26 vous verrez qu’Isaac a été marié durant vingt ans avant d’avoir un fils. Il a passé vingt ans à prier. Dieu "compense" le temps perdu.)

d.         Que suggère Genèse 25:22-23 au sujet de l’avortement ? (Dieu connaît l’enfant à naître.)

3.       Lisez Genèse 25:24-28. Au fur et à mesure que les personnes vieillissent, la nourriture leur semble être de plus en plus importante. Est-ce juste pour une question de nourriture qu’Isaac préfère Ésaü ? (Il a un fils "rude et prompt" qui accepte le défi de la chasse et qui a du succès. Son autre fils restait autour de la maison avec sa maman. La préférence d’Isaac n’est pas si difficile à comprendre, ni celle de Rébecca.)

a.         Les parents doivent-ils avoir une préférence pour l’un de leurs enfants ? (Mes parents ont mis une grande priorité au fait de ne pas montrer de préférence entre mon frère et moi. Mon père n’était pas l’enfant préféré et ma mère pensait que son père préférait son chien à elle ! Quand ils se sont mariés ils ont décidé de ne montrer aucune préférence.)

i.         Rébecca a-t-elle une excuse pour sa préférence, à cause de ce que Dieu lui a dit sur l’avenir des deux garçons ?

II.        Le droit d’aînesse

1.       Qu’est-ce que le droit d’aînesse ? (Lisez Genèse 27:28-29. C’est la bénédiction normalement donnée au fils premier-né. Lisez aussi Deutéronome 21:15-17.)

a.         Quelle importance attachez-vous à une telle bénédiction ?

2.       Lisez Genèse 25:29-34. Quel fils montre le plus grand défaut de caractère ? (Je vote pour Jacob. Il n’était pas aimable, il n’était pas généreux, et il faisait tout son possible pour obtenir quelque chose qui n’était pas à lui. Le défaut d’Ésaü était de ne pas apprécier ce qu’il avait.)

a.         Selon vous, que veut dire la Bible lorsqu’il est écrit qu’Ésaü "méprisa" son droit d’aînesse ? (Lisez Hébreux 12:16. Le texte d’Hébreux révèle que je minimisais le défaut de caractère d’Ésaü. Il ne se soucie pas du droit d’aînesse parce qu’il ne se soucie pas de Dieu.)

i.         Le droit d’aînesse a-t-il une dimension spirituelle ?

III.     Plus de complicité

1.       Lisez Genèse 27:1-4. Pourquoi Isaac ne donne-t-il pas la bénédiction juste à ce moment-là ? Pourquoi est-ce lié à un repas ? (Les cérémonies religieuses dans la Bible ont souvent un rapport avec l’acte de manger et de boire. Considérez par exemple la Cène.)

a.         Relisez Genèse 25:23. Selon vous, Isaac n’était-il pas conscient de ce que Dieu avait dit ?

2.       Lisez Genèse 27:5-10. Auriez-vous réagi de cette façon ? Si non, qu’auriez-vous fait ? (Ils auraient pu avoir une réunion de famille où ils auraient pu revoir ce que Dieu avait dit à Rébecca, ainsi que la question du droit d’aînesse entre Jacob et Ésaü. Lisez Genèse 26:34-35. Dans mon argumentation j’aurais soulevé le problème des femmes hittites d’Ésaü, qui étaient irritantes.)

a.         Était-il possible de donner le droit d’aînesse au fils le plus jeune ? Était-ce quelque chose qui pouvait être discuté ? (Lisez 1 Chroniques 5:1 et Genèse 48:17-19. Cela, plus ce qui était arrivé à Ismaël, montre que le fait de donner la bénédiction au premier-né n’était pas une règle inflexible.)

3.       Lisez Genèse 27:11-13. Qu’est-ce qui inquiète le plus Jacob ? (Se faire prendre.)

a.         Qu’en est-il de vous ? Votre plus grande préoccupation est-elle relative au péché ?

b.         Y a-t-il une chance que cet acte ne soit pas découvert ? (C’est ce qui me stupéfie. Il n’y avait aucun moyen de tenir cela caché - et cela à très court terme !)

4.       Lisez Genèse 27:14-20. Combien de mensonges trouvez-vous dans ces versets ?

a.         Quel mensonge vous dérange le plus ? (C’est une chose de mentir, mais je pense qu’il est pire d’utiliser délibérément le nom de Dieu pour soutenir votre mensonge. Il n’avait pas besoin de mentionner Dieu dans ce mensonge. Notez qu’il parle du Dieu de son père, et non du sien.)

5.       Lisez Genèse 27:21-25. Isaac a des doutes : la chronologie est fausse, la voix est fausse, les choses ne sont pas correctes. Pourquoi Isaac n’appelle-t-il pas une tierce personne pour confirmer qui il est sur le point de bénir ?

6.       Lisez Genèse 27:26-27. Qu’est-ce qui convainc Isaac qu’il s’agit d’Ésaü ? (Il sentait comme Ésaü à cause des vêtements.)

a.         Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit en pensant à ce baiser ? (Judas.)

7.       Lisez Genèse 27:28-29. Quelle autorité a Isaac en donnant cette bénédiction ? Dieu donnerait-il à Jacob une bénédiction obtenue par fraude ?

8.       Lisez Genèse 27:30-37. L’escroquerie est presque immédiatement découverte. Quelle est la réponse à la question précédente - à savoir si une bénédiction obtenue par fraude est honorée ?

a.         Cela montre-t-il que le crime paye ? Devrions-nous aider Dieu par tous les moyens nécessaires ? (Le commentaire biblique The New Bible Commentary relève les terribles conséquences qui ont découlé de ce trait de malhonnêteté. Jacob est parti et n’a plus jamais revu sa mère (Genèse 27:13 était ainsi en partie accompli). Plus tard, Laban, le beau-père de Jacob, a dépouillé Jacob de sept années de travail et lui a donné une épouse qu’il ne voulait pas. Cette tromperie a été pour Jacob un problème tout au long de sa vie et a abouti, en partie, au fait que Jacob ait été trompé sur le destin de son fils Joseph. De la même façon que Jacob a utilisé une chèvre pour tromper son père, ses fils ont utilisé du sang de chèvre pour le tromper au sujet de Joseph. La vie est meilleure et plus simple en étant honnête.)

b.         Lisez plus attentivement Genèse 27:36. Les accusations d’Ésaü sont-elles vraies ? (Au contraire, sa connaissance du possible "échange" de son droit d’aînesse est un argument habilitant Jacob à la bénédiction.)

9.       Lisez Genèse 27:41-46. À qui se réfère Rébecca en parlant de perdre "tous les deux en un seul jour" ? (Isaac et Jacob.)

a.         Quel genre de vie aura Rébecca à l’avenir ? (Nul doute qu’Isaac et Ésaü savaient qu’elle faisait partie de cette tromperie. Les femmes hittites d’Ésaü, qui constituent déjà un problème, se comporteront encore plus mal en pensant qu’elles sont plus pauvres à cause de cette tromperie.)

b.         Rébecca trompe-t-elle encore Isaac ? (Elle lui a dit que Jacob devait partir pour avoir une femme, et non afin d’éviter de se faire tuer par son frère.)

10.   Lisez Genèse 28:1-5. Isaac n’est pas dupe maintenant. Pourquoi répète-t-il la bénédiction ? (Il y a deux éléments. Je pense qu’il réalise que le plan de Dieu était que Jacob eût la bénédiction du droit d’aînesse. Il croit aussi que la bénédiction est irrévocable.)

11.   Cher ami, notre étude de cette semaine confirme à nouveau que lorsque Dieu nous promet quelque chose, nous n’avons pas besoin de "l’aider" à accomplir le travail par des actes malhonnêtes. Dieu nous appelle à nous fier à lui et à lui obéir. Voulez-vous répondre à cet appel ?

IV.      La semaine prochaine : Jacob devient Israël.
Révélation et inspiration (tome 1)

Révélation et inspiration (tome 1)

Comprendre le processus de l’inspiration des auteurs bibliques et chercher l’équilibre entre la part divine et la part humaine des Ecritures s’avère essentiel si l’Eglise souhaite fonder sur la Bible l’ensemble de ses croyances.
L'interprétation de la Bible (tome 2)

L'interprétation de la Bible (tome 2)

Ce volume sur l’interprétation de la Bible prône une approche « historico-biblique » qui analyse un passage biblique à la lumière d’autres textes des Écritures.
Passion pour la Bible

Passion pour la Bible

Dans cet ouvrage très complet, l’auteur nous stimule à donner plus de place à la Bible dans notre vie personnelle et à la prendre autant comme nourriture quotidienne que comme fondement. Une grande place est donnée à la manière de la transmettre à nos enfants, dans nos familles ou à l’église.
Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Ce livre explore les quatre piliers fondamentaux qui supportent la théologie biblique.
L'Écriture vive

L'Écriture vive

La diversité actuelle des approches de la Bible crée parfois une forme de désarroi chez les lecteurs. Que penser des différentes méthodes exégétiques et quels sont leurs postulats ?
Creuser l'Écriture

Creuser l'Écriture

Une boîte à outils précieuse pour découvrir le sens et la sagesse de tout passage de l’Écriture. Ces conseils nous aident à développer des convictions solides sur l’enseignement de la Parole de Dieu.
Comment interpréter la Bible

Comment interpréter la Bible

Nature et nécessité de l’interprétation. Les conditions d’une bonne interprétation. Règles générales et particulières. Règles relatives aux différents genres littéraires (textes narratifs, poétiques, les Psaumes, la loi, les prophètes, paraboles, etc.).
 

faire un don