Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 03 - La terre à ses débuts (Genèse 2)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Lorsque nous avons étudié Genèse 1, le récit de la Création semblait très clair et direct. Genèse 2 laisse supposer qu’il y a là plusieurs histoires. Dieu n’est-il pas assez clair ? Quelles leçons de vie pouvons-nous tirer du récit de la Création ? Entamons notre étude et découvrons !
 
I.          Le mémorial de la Création

1.    Lisez Genèse 2:1-3. Pourquoi la Bible dit-elle que Dieu se reposa le septième jour et qu’il en fit un jour sacré ? Est-ce de la fatigue ? (Le repos est adapté à sa création ! Le sabbat est le mémorial de Dieu de sa création "du ciel et de la terre" - incluant notre propre création !)

a.         Normalement, les mémoriaux servent à nous rappeler quelque chose du passé. Connaissez-vous un mémorial de "temps", tel que le sabbat ? (Les anniversaires, les vacances.)

b.         Dans quelle mesure est-il important que les autres se souviennent de votre anniversaire le jour exact de votre naissance ?

c.         Supposez que vous vous mariiez pour la deuxième fois. Votre époux(se) a peut-être de la peine à se rappeler certaines choses, mais il(elle) se souvient parfaitement de l’anniversaire de son premier conjoint. S’il lui est vraiment difficile de se rappeler la date de votre anniversaire, seriez-vous d’accord de fêter votre anniversaire à la date de l’anniversaire de son premier conjoint ?

i.         Pour rendre la vie plus facile à votre conjoint, qu’en serait-il s’il(elle) commençait tout simplement à vous appeler par le nom de son premier conjoint ?

ii.        Est-il juste de comparer les anniversaires et les noms avec le sabbat de la Création ?

iii.      Pensez-vous que cela fasse une différence que la position de Dieu comme Créateur soit largement et sérieusement remise en question ?

d.         Selon vous, quelle devrait être la conséquence concrète pour nous du fait que Dieu a béni et rendu sacré le septième jour ?

II.        Deux récits de la Création ?

1.    Lisez Genèse 2:4-6. Comment le verset 5 peut-il dire qu’aucun arbuste, ni aucune plante, n’était apparu alors que le texte se situe après la semaine de la Création ?

a.         S’agit-il d’un récit contradictoire à la Création ?

b.         La création aurait-elle continué après la première semaine ?

2.    Cela s’empire. Lisez Genèse 2:7-8. S’agit-il d’une version différente de la création de l’homme ? D’un récit contradictoire ?

3.    Maintenant descendez dans ce chapitre et lisez Genèse 2:18,21-23. S’agit-il d’une troisième version de la création de l’homme (la femme) ?

4.    Avons-nous deux récits pour la création des plantes et trois pour la création des humains ? Comment expliquer les deux récits relatifs à la création des plantes et les trois récits relatifs à la création de l’homme ?

III.     Détails, détails !

1.    Lorsque vous racontez une histoire, donnez-vous tous les détails tout de suite ?

a.         Que faites-vous des détails additionnels ? Quand les donnez-vous ?

b.         Quelqu’un vous a-t-il déjà raconté une histoire en vous donnant d’abord les lignes générales, puis en donnant davantage de détails dans un deuxième temps ?

c.         Est-ce l’approche de Dieu ici en décrivant sa Création ?

i.         Quels problèmes y a-t-il, le cas échéant, avec l’idée que le récit de Genèse 2:4-8 sur la création des plantes et des hommes fournit simplement davantage de détails sur le récit de Genèse 1:11-12,26-27 ?

ii.        Y a-t-il quoi que ce soit dans Genèse 2:4-8 qui contredise le récit de Genèse 1 ? (Non.)

iii.      Quels détails supplémentaires trouvons-nous dans Genèse 2:5-6 au sujet des plantes ? (Genèse 1:11-12 parle simplement de la création des plantes et des arbres. Genèse 2:5-6 nous dit comment Dieu a préparé le sol par la création d’un système d’irrigation des plantes.)

iv.     Supposez que quelqu’un vous raconte qu’il vient de planter un arbre dans son jardin le week-end dernier. Quelques minutes plus tard, il vous dit comment il a creusé le trou, comment il a préparé la terre et comment il a installé un système d’irrigation pour l’arbre. Supposeriez-vous qu’il ait planté deux arbres différents ?

2.    Est-ce que le récit de la création de l’homme dans Genèse 2:7 contient plus de détails que le récit de Genèse 1:27 ?

3.    La semaine dernière nous avons discuté la question de savoir si nous sommes issus d’une évolution des limaces. Préférez-vous le récit de Genèse 2:7 ?

a.         Qu’aimez-vous et que n’aimez-vous pas dans le récit de votre création ? (J’aime le fait que j’ai été "fait main" par Dieu. J’aime le fait que c’est son souffle qui est en moi. J’aurais peut-être préféré avoir été fait d’or ou au moins d’un agréable bois précieux.)

b.         Selon vous, y a-t-il une raison pour laquelle l’homme a été fait à partir de la poussière de la terre et non d’or ? (Oui. Je pense que Dieu relève que nous ne sommes rien sans lui.)

4.    Le récit de Genèse 2:21-23 contient-il plus de détails que le récit de Genèse 2:7 ?

5.    Si vous n’aimez pas mon explication des "détails", considérez une autre explication. Le commentaire juif The Chumash (Stone Ed.) a une approche très simple et originale de l’origine des plantes et de Genèse 2:5-6. Il affirme que lorsque Dieu a créé les plantes dans Genèse 1, elles attendaient sous la surface de la terre. Elles attendaient l’homme. Quand Adam est arrivé et a prié pour avoir de la nourriture, et était prêt à travailler le sol, Dieu a envoyé de l’eau et les plantes ont surgi.)

IV.      La femme

1.    Lisez Genèse 2:18. Quel était le problème lié au fait que l’homme était "seul" ? (Dieu ne l’explique pas, sauf pour dire que deux peuvent s’aider mutuellement. Voir Ecclésiastes 4:9-10.)

2.    Lisez Genèse 2:19-20. Devons-nous comprendre qu’Adam cherchait une "aide" parmi les animaux ? Vous souvenez-vous de vos parents discutant de leurs petit(e)s ami(e)s et vous taquinant en imaginant comment cela aurait été si quelqu’un d’autre avait été votre père ou votre mère ? Imaginez les histoires qu’Adam aurait pu raconter à ses enfants !

3.    Relisez Genèse 2:21-24. Je pense que Dieu fournit des détails dans la Bible lorsqu’il a une raison importante de le faire. Quelle raison voyez-vous pour que Dieu ajoute tout le détail de la création d’Ève ? (Le verset 24 nous donne une raison - la façon dont Ève a été créée nous renseigne sur la nature du mariage.)

a.         La semaine dernière quelqu’un m’a parlé d’un autre détail : "L’homme, quand il perd le souffle de la vie, devient de la poussière. La femme, quand elle perd le souffle de la vie devient homme". Doutez-vous du sexe de l’auteur de cette plaisanterie ?

4.    Regardons cela plus sérieusement. Qu’aimez-vous dans la façon dont Ève fut créée ? (Elle n’a pas été faite à partir de la poussière de la terre comme Adam.)

a.         Que pensez-vous du fait qu’Ève a été faite à partir d’une côte et non d’un orteil, d’une main ou d’un cerveau ? (Cela suggère une égalité.)

b.         Est-ce que la nature dérivée de la femme (le fait qu’elle fut formée à partir de l’homme) contredit la notion d’égalité ? (Le commentaire d’Adam (verset 23) est intéressant. Il donne des arguments en faveur de l’identité, et non pas uniquement de l’égalité.)

5.    Quelle partie du récit de la Création de Dieu n’est pas sous l’attaque de Satan aujourd’hui ? (Le sabbat, le récit de la Création, les instructions de Dieu sur le mariage, tous sont attaqués.)

V.        Les arbres

1.    Lisez Genèse 2:9. Pour quelle raison Dieu a-t-il fait les arbres ?

2.    Supposons que vous soyez l’architecte du jardin d’Éden. Mettriez-vous l’arbre de la vie et l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais près l’un de l’autre ?

a.         N’est-ce pas un peu comme placer votre réservoir d’eau potable à côté de la fosse septique ?

b.         Selon vous, pourquoi Dieu les a-t-il placés de cette façon ; la vie et la mort côte à côte ?

3.    Lisez Genèse 2:15-17. Dieu a-t-il expliqué à Adam pourquoi il ne devait pas manger de l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais ? (Non. Dieu a seulement informé de la pénalité s’il en mangeait.)

a.         Pourquoi ne pas avoir donné d’explication ? (Je pense que cela a un rapport avec le fait que Dieu nous a formés de la poussière de la terre. Nous avons besoin d’accepter que nous sommes de simples humains et qu’il est Dieu. Lorsqu’il nous dit de faire quelque chose, il n’a pas besoin de nous l’expliquer pour avoir notre approbation intellectuelle.)

4.    Avez-vous remarqué qu’Ève n’était pas présente lors de la discussion au sujet de l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais (Genèse 2:16-17) ? S’il s’agit d’une troisième version de la Création, au lieu d’accuser le serpent de son péché après avoir mangé du fruit défendu (Genèse 3:13), Ève aurait simplement pu dire : "J’étais absente lorsque tu as interdit de manger du fruit de cet arbre !" (Dès lors qu’elle ne donne aucune d’excuse de ce type, il est clair qu’elle savait.)

5.    Cher ami, Dieu a commencé par une explication simple de la façon dont il a tout créé. Il a donné une façon simple d’honorer son œuvre, et il a fait un simple test d’allégeance. Bien que nous voulions souvent voiler ce qui est juste ou mal en essayant de le rendre plus compliqué, l’approche de Dieu envers nous est assez simple. Voulez-vous obéir à Dieu ou préférez-vous brouiller les questions ?

VI.      La semaine prochaine : Le paradis perdu.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don