Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 04 - Jugement divin à l’encontre de Nabuchodonosor (Daniel 4)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quand j’étais petit garçon, je regardais le programme de Walt Disney les dimanches soirs. Le programme commençait toujours par la même introduction musicale. Quand j’entendais cette musique, je savais que j’allais avoir du plaisir à écouter un certain type d’histoire. L’étude de cette semaine dans Daniel 4 commence d’une façon semblable. Il y a cette proclamation royale du roi Nabuchodonosor qui loue le vrai Dieu du Ciel et dit : "j’ai un témoignage, une histoire, à vous raconter". Entamons sans plus attendre l’étude de cette étonnante histoire !
 
I.          La proclamation royale
 
1.       Lisez Daniel 3:31-33. La plupart des traductions bibliques présentent le roi comme souhaitant la paix à ceux qui l’écoutent. Voulez-vous avoir la paix et la prospérité dans votre vie ?
 
a.         Pensez-vous que ce soit de cette façon que le roi Nabuchodonosor a l’habitude de commencer toutes ses proclamations ?
 
b.         Ou au contraire pensez-vous qu’il ait l’intention de faire un lien entre le fait d’avoir de la reconnaissance envers Dieu et la paix et la prospérité ? (La réponse sera plus claire quand nous aurons lu l’histoire du roi.)
 
2.       Jusqu’où s’étend l’auditoire de cette histoire ? (Le verset 31 indique qu’elle est adressée au monde entier.)
 
II.        Le rêve
 
1.       Lisez Daniel 4:1-2. Comment était la vie de Nabuchodonosor avant qu’il ne fasse le rêve ? Comment était-elle après le rêve ?
 
a.         Le rêve précédent de Nabuchodonosor (Daniel 2:1) l’avait "troublé", au point qu’il ne pouvait plus dormir. Mais ce dernier rêve le terrifie. Avez-vous déjà fait un rêve qui vous ait terrifié ? Si vous étiez à la place du roi, préféreriez-vous simplement oublier le rêve ?
 
2.       Lisez Daniel 4:3-4. Vous vous souvenez certainement que ce même groupe d’hommes sages ne pouvait pas interpréter de façon fiable le premier rêve du roi (Daniel 2:10-12). Pourquoi Nabuchodonosor fait-il à nouveau appel au même groupe pour ce deuxième rêve ? Pourquoi ne pas être premièrement allé vers Daniel ? (Cela suggère plusieurs points. Premièrement, que les hommes sages païens étaient de nouveau dans les faveurs du roi. Deuxièmement, le travail de Daniel durant les années d’intervalle était probablement d’administrer plutôt que d’interpréter des rêves.)
 
3.       Lisez Daniel 4:5-6. Que cela suggère-t-il quant à la raison pour laquelle Daniel n’a pas été consulté en premier ? (Il semble que Daniel ait pris son temps pour venir devant le roi.)
 
a.         Pourquoi ce délai ? (Cela a permis de (dé)montrer la puissance de Dieu après l’échec des autres. Peut-être Daniel était-il "vexé" de ne pas avoir spécifiquement été appelé en premier par le roi.)
 
b.         Que pensez-vous du complément de phrase relatif à la description de Daniel et son nom babylonien ? Daniel devrait-il être fier ou au contraire se sentir humilié ? (Je ne pense pas que Daniel l’apprécierait. Premièrement, Nabuchodonosor identifie Daniel avec un dieu babylonien et non le vrai Dieu. Deuxièmement, Daniel est supposé avoir "le souffle des dieux saints" en lui.)
 
c.         Qu’est-ce que "le souffle des dieux saints" ? (Quoi que l’on suppose que ce soit, cette description n’honore pas le Dieu unique du Ciel. Il semble que Nabuchodonosor essaye d’attribuer la puissance de Dieu à certains de ses propres dieux.)
 
d.         Pouvez-vous déceler quoi que ce soit de bon en référence au "souffle des dieux" ? (Au moins les paroles de Daniel selon lesquelles c’est Dieu et non lui-même qui révèle les rêves du roi. Voir Daniel 2:27-28.)
 
4.       Lisez Daniel 4:7-11. Arrêtons-nous ici quelques instants. Si vous ne connaissiez rien du reste de l’histoire, mais que vous connaissiez la vision de Daniel 2, que penseriez-vous que cet arbre représente ? (Comme Nabuchodonosor était la vedette terrestre de Daniel 2, nous ne devons pas chercher trop loin pour voir que ce grand arbre le représente également.)
 
a.         À présent, considérez à nouveau la déclaration des hommes sages affirmant qu’ils ne pouvaient pas interpréter ce rêve. Sont-ils honnêtes envers le roi ? S’agit-il d’un rêve qu’ils espéraient plus que tout passer entre les mains à Daniel ? (Qui aime apporter de mauvaises nouvelles ?)
 
b.         Souvenez-vous que Nabuchodonosor était terrifié par le rêve. Avez-vous le sentiment que le rêve soit terrifiant ? (Non. La seule raison de le trouver terrifiant est de penser qu’il se réfère à vous, que vous êtes l’arbre qui est sur le point d’être abattu et complètement dépouillé. Mon sentiment est que même Nabuchodonosor savait que ce rêve le concernait.)
 
5.       Continuons avec le rêve. Lisez Daniel 4:12-14. L’arbre n’a maintenant plus de cime. Il n’a plus qu’une souche et des racines, mais il a un cœur. Que cela suggère-t-il ? (Un arbre peut parfois renaître de sa souche. La référence à un cœur d’homme suggère à nouveau qu’il s’agit d’un rêve relatif à une personne. Cependant, le cœur d’homme est changé en un cœur de bête. On comprend pourquoi le roi était terrifié par ce rêve.)
 
a.         Quel est le point principal de ce rêve ? Quel en est le but ? (Le verset 14 révèle que le but est d’enseigner aux "vivants" que le vrai Dieu du Ciel est maître des rois et des royaumes.)
 
6.       Lisez Daniel 4:15. Pourquoi Nabuchodonosor se réfère-t-il encore aux "dieux saints" alors qu’il vient juste (verset 14) de s’exprimer en ces termes : "le Très-Haut est maître" ? Nabuchodonosor a-t-il une pensée trinitaire ? (Je pense que Nabuchodonosor s’obstine dans sa pensée polythéiste. Cependant, on peut avoir une vision plus compatissante envers lui en lisant à nouveau le verset 14. Il se réfère aux "veilleurs, les saints". Nabuchodonosor se référait peut-être simplement à nouveau au rêve.)
 
a.         Que pensez-vous que signifie : "cette résolution est un ordre des saints" ? De quel genre d’événement s’agit-il ? (Cela semble être la décision d’une conférence céleste telle que celle mentionnée dans Job 1:6.)
 
III.     L’interprétation
 
1.       Lisez Daniel 4:16. Maintenant Daniel est terrifié par le rêve. Son visage le montre-t-il ?
 
a.         Quel genre d’attitude Nabuchodonosor témoigne-t-il envers Daniel ? (Il a une bonne attitude envers Daniel. Cela ne ressemble pas au personnage qui avait un problème de maîtrise de soi, tel que nous l’avons vu les semaines précédentes.)
 
2.       Lisez Daniel 4:17-19. Pourquoi Dieu, qui semble vouloir enseigner une leçon d’humilité au roi, donne-t-il des rêves qui glorifient la puissance du roi ?
 
3.       Lisez Daniel 4:20-23. Daniel sait que ce rêve contient tant des bonnes nouvelles que des mauvaises. Pourquoi commence-t-il par les bonnes nouvelles ?
 
a.         Ce rêve donne-t-il de l’espoir à Nabuchodonosor ? (Oui, dans le verset 23 Daniel lui dit que son royaume subsistera quand il reconnaîtra Dieu.)
 
4.       Lisez Daniel 4:24. Daniel donne un conseil non sollicité : se repentir. Que nous apprend le conseil de Daniel au sujet de Dieu ? (Dieu ne désire pas nous porter préjudice. Il désire notre obéissance volontaire. C’est pourquoi, il nous avertit à l’avance du jugement et nous donne l’occasion de nous détourner du péché.)
 
a.         Souvenez-vous que Nabuchodonosor avait précédemment reconnu le Grand Dieu du Ciel (Daniel 2:47 et Daniel 3:28-29). Pourquoi le roi n’avait-il pas encore fait les déclarations que Dieu demandait ? (On arrive au cœur du sujet. Dieu ne veut pas simplement que nous disions les choses justes, il veut que nous fassions les choses justes. Le verset 24 explique que nous renonçons à nos péchés en faisant ce qui est juste. Nous renonçons à notre méchanceté en étant bienveillant envers ceux dans le besoin.)
 
IV.      Le résultat
 
1.       Lisez Daniel 4:25-28. Combien de temps Dieu a-t-il donné à Nabuchodonosor pour se repentir ? (Une année.)
 
a.         Il semble y avoir un peu de contradiction ici. Daniel dit au roi de se repentir en faisant ce qui est juste. Cependant, ce sont les paroles d’auto-glorification du roi qui déclenchent la prédiction de punition. Si le but de Dieu est que le roi reconnaisse que "c’est le ciel qui est le maître" (Daniel 4:23), pourquoi donc Daniel parle-t-il de bonnes œuvres ? (Quand nous comprenons que la vie n’est pas focalisée sur nous, mais sur Dieu, nous suivons ses règles : être juste et bienveillant envers les autres. Cela rend la gloire à Dieu.)
 
2.       Dans Daniel 4:29-32 tout ce qui est prophétisé arrive au roi Nabuchodonosor. Lisez Daniel 4:33-34. En lisant le verset 36, vous semble-t-il que Nabuchodonosor ait appris la leçon ?
 
a.         Dès lors que Dieu a redonné à Nabuchodonosor "l’honneur, la magnificence et la splendeur" perdus, quelle est véritablement la leçon pour lui ?
 
b.         Souvenez-vous qu’au début de cette étude j’ai posé la question : "Pourquoi Dieu continue-t-il à envoyer ces rêves qui glorifient spécifiquement Nabuchodonosor" ? Ma question est maintenant : "Pourquoi Dieu a-t-il redonné à Nabuchodonosor (verset 33) l’honneur, la magnificence et la splendeur ?" (Dieu n’est pas contre le fait d’honorer les individus. Nabuchodonosor a droit à la "gloire" pour ce qu’il a fait. Il est couronné de succès. Ce qu’il doit faire, et ce qu’il fait dans le verset 34, c’est reconnaître Dieu comme la source de son succès. Son problème était qu’il ne donnait pas la gloire adéquate à Dieu. Il le fait désormais.)
 
3.       Cher ami, comment gérez-vous le succès dans votre vie ? En revendiquez-vous la responsabilité ? En devenez-vous fier ? Ou au contraire, rendez-vous la gloire au Grand Dieu du Ciel qui vous a permis d’obtenir le succès ?
 
V.        La semaine prochaine : Une vraie « surprise-partie ».
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don