Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 02 - La statue de Nabuchodonosor (Daniel 2)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Vous êtes-vous déjà demandé si votre interlocuteur vous disait la vérité ? Dans l’affirmative, avez-vous entrepris quelque action pour connaître la vérité ? Avez-vous déjà vécu des moments où vous vous demandiez si Dieu "est vrai" ? Avez-vous entrepris quelque action pour trouver une réponse ? Ou ne s’agit-il que d’une autre de ces choses dont on ne pourra jamais être certain ? Le chapitre 2 de Daniel nous raconte l’histoire d’un roi qui voulait être sûr qu’on lui dît la vérité et de quatre hommes dont les vies dépendaient du fait de découvrir la vérité. Entamons ensemble notre étude sur le rêve du roi et sur le fait d’être honnête !
 
I.          Le rêve
 
1.       Lisez Daniel 2:1-3. Avez-vous déjà fait un rêve qui vous a contrarié ? Un rêve vous a-t-il déjà fait perdre votre sommeil ?
 
a.         N’avez-vous jamais pensé que votre rêve fût (ou pût être) un message de Dieu ?

b.         Pourquoi pensez-vous que Nabuchodonosor ait été si troublé par son rêve ? (Les rois savent qu’ils sont importants. Ainsi, leurs rêves doivent être importants. Le commentaire bibliqueThe New Bible Commentary nous dit que les anciens rois du Proche-Orient croyaient que les dieux leur donnaient des messages par l’intermédiaire des rêves.)
 
i.         Le vrai Dieu donnerait-il un message à Nabuchodonosor par l’intermédiaire d’un rêve ? (Lisez Daniel 2:37. Dieu a donné à Nabuchodonosor le pouvoir et la puissance, pourquoi pas également un message ?)
 
c.         Lisez à nouveau Daniel 2:1. Combien de rêves Nabuchodonosor fit-il ? (Plus d’un. Le texte dit qu’il fit "des rêves".)
 
i.         Quel fait important cela vous suggère-t-il ? (Qu’il s’agissait d’un rêve récurrent. Il n’est pas étonnant que Nabuchodonosor ait pensé que le rêve pouvait être important.)
 
d.         Quel genre d’experts Nabuchodonosor fit-il appeler pour résoudre son problème de rêve ?

e.         Lisez Deutéronome 18:9-12. Quel est l’opinion de Dieu au sujet de ce genre "d’experts" ?
 
II.        Le problème
 
1.       Lisez Daniel 2:4-6. Quel genre de chef était Nabuchodonosor ?
 
a.         Pensez-vous que ce groupe d’experts ait regretté leurs dires du verset 4 ?
 
2.       Lisez Daniel 2:7. Pourquoi les experts disent-ils cela au roi ?
 
a.         Comparez le verset 5 avec le verset 7. Nabuchodonosor fait part de sa décision : il veut que les experts lui dévoilent le rêve aussi bien que son interprétation. Dans ce contexte, pourquoi les experts demandent-ils que le roi leur dise le rêve ? (J’ai appris que quand un juge me dit qu’il a décidé quelque chose, il n’est pas très bon de le harceler sur la question. Aucun doute que ces experts en étaient conscients ; le problème était qu’ils étaient désespérés.)
 
i.         Selon vous, pourquoi étaient-ils désespérés ? (Parce que dans le passé ils ont dénaturé leur relation avec les dieux. Ils pouvaient avoir été intelligents, mais ils ne pouvaient pas prédire l’avenir.)
 
3.       Pourquoi pensez-vous que Nabuchodonosor ait insisté auprès de ses experts, afin qu’ils lui disent les détails de son rêve ? (Lisez Daniel 2:8-9. Nabuchodonosor croyait qu’ils lui avaient menti. S’ils pouvaient prédire l’avenir par l’intermédiaire de son rêve, cela devait être une affaire simple que de décrire le contenu du rêve. Il s’agissait d’une mise à l’épreuve tant de leur honnêteté que de leur capacité à interpréter le rêve correctement. S’ils ne lui disaient pas la vérité, pour quelle raison les garderait-il autour de lui ? Le problème avec l’interprétation des rêves était qu’ils pouvaient lui dire n’importe quoi. Dès lors, il s’agissait pour Nabuchodonosor d’une bonne façon d’évaluer ce que l’on lui disait.)

4.       Lisez Daniel 2:10-11. Analysez les arguments avancés par les experts à Nabuchodonosor. (1. Aucune personne ne peut le faire. 2. Aucun roi ne devrait demander cela de la part ses sujets. 3. Il devrait le demander à un dieu, et il n’y a aucun dieu dans le voisinage.)

5.       Lisez Daniel 2:12. Comment Nabuchodonosor réagit-il lorsqu’il entend les experts lui dire qu’il est déraisonnable et qu’aucun roi convenable ne demanderait une telle chose ?
 
a.         Quelle leçon pouvez-vous tirer pour la prochaine fois que votre chef vous demande de faire une certaine tâche difficile ? (Ne blâmez pas votre chef pour la difficulté que vous avez à mener cette tâche à bien !)
 
III.     L’épreuve
 
1.       Lisez Daniel 2:13-15. Comment réagiriez-vous en entendant le décret du roi ? Est-ce que "sagesse et tact" pourraient décrire votre réponse ?
 
a.         Les mages, les envoûteurs, les sorciers et les Chaldéens ont probablement obtenu leur "comparution" en guise de conséquence. Que pensez-vous de l’application de ce décret à Daniel et aux autres captifs hébreux ?
 
i.         Daniel et ses amis se sont-ils jamais vantés de pouvoir interpréter des rêves ?
 
2.       Lisez Daniel 2:16. Dans quelle mesure voudriez-vous aller devant Nabuchodonosor ? Qu’est-ce qui pourrait vous arriver ? (La dernière information relative au roi était qu’il était dans "une violente colère" et qu’il avait ordonné que Daniel (qui se trouvait parmi le reste des hommes sages) soit mis à mort. Je ne voudrais pas me faire voir. Le roi ne retarderait surtout pas mon exécution si je disais des paroles déplacées ou fausses.)

3.       Lisez Daniel 2:17-18. Apparemment le roi a accordé un délai supplémentaire à Daniel. Pourquoi Daniel avait-il besoin que ses amis prient au sujet de cette épreuve ? (Daniel devait croire qu’il était mieux qu’un groupe prie.)
 
a.         Pensez-vous que la prière d’un groupe soit "meilleure" ?

b.         Lisez Matthieu 18:19-20. Pourquoi pensez-vous que Dieu requière deux ou trois personnes rassemblées pour son nom ? (Le sens de ces versets est que discuter de quelque chose avec d’autres donne de meilleurs résultats. Cela décourage les demandes égoïstes à Dieu.)
 
4.       Lisez Daniel 2:19. Dieu se manifeste ! Que fait Daniel après que Dieu lui ait révélé le mystère ? (Il loue Dieu !)
 
a.         Considérez vos prières un instant. Comparez l’intensité avec laquelle vous priez pour de l’aide à l’intensité avec laquelle vous louez Dieu par la suite.
 
5.       Lisez la louange que Daniel adresse à Dieu dans Daniel 2:20-23. Lisez en particulier les versets 21 et 22. Si Daniel croyait vraiment au Dieu du ciel, devait-il craindre Nabuchodonosor ? (Non. Nabuchodonosor pouvait avoir Daniel et ses amis sous son pouvoir, mais le grand Dieu du Ciel avait Nabuchodonosor sous son pouvoir.)
 
a.         Comment Daniel pouvait-il savoir que la révélation du rêve de Nabuchodonosor était une solution possible ? (Parce que Daniel croyait (verset 22) que Dieu connaissait même les choses profondes, sombres, cachées.)
 
6.       Lisez Daniel 2:24. Pourquoi Daniel devrait-il être concerné par les autres "hommes sages" ? Ne méritaient-ils pas leur sentence ? Sa vie ne serait-elle pas meilleure s’il ne restait plus que quatre (Daniel et ses amis) hommes sages dans le royaume ? (Je soupçonne qu’il y avait d’autres "innocents" comme Daniel qui étaient sur le point d’être massacrés.)
 
a.         Quelle autorité avait Daniel pour annuler une décision du roi Nabuchodonosor ? (Ma conjecture est que cet ordre était impopulaire et qu’Ariok ne tenait pas beaucoup à faire son devoir.)
 
IV.      La victoire
 
1.       Lisez Daniel 2:25-26. Comment auriez-vous répondu au roi ?
 
a.         Que pensez-vous des paroles d’Ariok ? (Il n’a rien fait de tel, c’est Daniel qui est allé vers lui. Ariok essaye de s’attribuer une part du crédit de l’interprétation.)
 
2.       Lisez Daniel 2:27-28. Remarquez que Daniel ne mentionne pas son propre nom, pas même une fois. Il ne dit rien de son rôle dans cette révélation. Pourquoi ?
 
a.         Comparez l’expérience de Daniel avec vos propres "victoires" au travail et dans l’église. Combien de fois mentionnez-vous votre rôle dans ces contextes ?
 
3.       Lisez Daniel 2:29-30. Finalement Daniel mentionne son propre rôle dans l’interprétation. Étudiez les mots que Daniel utilise dans ces versets. Comment explique-t-il son rôle, le rôle du roi et le rôle de Dieu ?
 
a.         Si vous substituez le roi Nabuchodonosor à votre employeur, vous pouvez apprendre beaucoup de Daniel sur la façon de gérer des problèmes au travail, problèmes que Dieu résout pour vous.

b.         Lisez le verset 30. Dieu a-t-il révélé le rêve à Daniel pour sauver sa vie (et celle de ses amis) ou satisfaire l’esprit troublé de Nabuchodonosor ? (Je pense que ce que Daniel dit au Roi Nabuchodonosor n’est pas une "flatterie", mais la vérité. Tandis que je peux penser que la vie est "centrée sur moi", il n’en est rien. Elle ne l’est ni sur vous, ni sur moi. Elle est centrée sur Dieu et sa volonté.)
 
4.       Lisez Daniel 2:31-45. Je ne vais pas passer du temps sur le rêve et son interprétation, sauf pour vous demander : Quelle est la "ligne directrice" de l’histoire du monde ? (Le grand Dieu du ciel triomphera dans l’histoire et établira un royaume qui durera éternellement.)

5.       Lisez Daniel 2:46-47. Nabuchodonosor a-t-il compris qui était au centre de toute cette histoire ? (Pas exactement. Non seulement le roi se prosterne devant Daniel, mais il lui dit : "tu as pu révéler ce mystère". Cependant, Nabuchodonosor a compris que le grand Dieu du ciel est le "Dieu des dieux et le Seigneur des rois".)
 
a.         Considérez la progression des faits. La semaine dernière (Daniel 1), la ville de Satan conquérait la ville de Dieu. Les objets employés pour l’adoration de Dieu ont été pris pour être utilisés dans le temple de Bel. Dieu semblait vaincu. Où en est Dieu maintenant dans la progression des événements ?
 
i.         Qu’a-t-il fallu pour voir Dieu revenir "sur le devant de la scène", aux yeux du monde ? (Quatre jeunes hommes fidèles qui prient et un qui rend gloire à Dieu !)
 
6.       Lisez Daniel 2:48-49. Rappelez-vous le plan originel. Était-il prévu que les captifs de Juda soient formés et retournent ensuite dans leur pays pour l’administrer ? Qu’ont finalement administré Daniel et ses amis ? (La ville de Satan ! Voilà un changement d’administration radical sans effusion de sang !)

7.       Cher ami, considérez tout ce que Dieu peut faire par votre intermédiaire, si vous décidez de compter sur lui, si vous priez, si vous lui êtes fidèles et lui rendez gloire !
 
V.        La semaine prochaine : La fournaise ardente.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don