Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 01 - Manger ou ne pas manger, telle est la question (Daniel 1)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Le souvenir du 11 septembre 2001 est gravé dans ma mémoire. Je venais juste de monter la cage d’escalier de mon bureau lorsque j’ai appris que le Pentagone était attaqué. Mes collègues m’ont dit qu’ils ont ressenti l’onde de choc de l’explosion du Pentagone. Quelle grande puissance a la capacité de lancer une attaque militaire sur Washington, dans le district de Columbia ? Cela doit certainement impliquer des armes nucléaires ! Alors que j’étais assis dans mon bureau et considérais les bulletins d’information plutôt flous, je me suis dit que je pouvais très bien vivre les dernières minutes de ma vie. Si je survivais, la vie ne serait probablement plus jamais la même ; tout au moins pendant un certain temps. Notre étude de cette semaine porte sur un jeune homme qui ressentait ces mêmes sensations. Sauf que dans son cas ses craintes se sont réalisées. Plongeons-nous dans notre étude !
 
I.          La fin ?
 
1.       Lisez Daniel 1:1-2. Que représentait la ville de Jérusalem, quel était son rôle majeur ? (Elle constituait le centre historique d’adoration du vrai Dieu. Elle contenait le temple de Dieu, préparé par le roi David et construit par le roi Salomon.)
 
a.         Qu’est-il arrivé à Jérusalem et au temple ?

b.         Qui était (ou sera) dans le lieu le plus saint du temple ? (Les soldats de Babylone. Le commentaire de Matthieu Henry date la destruction de Jérusalem comme ayant eu lieu 19 ans plus tard. Ainsi, l’entrée effective des soldats n’a probablement pas eu lieu à ce moment-là.)

c.         Quelle est la conclusion pratique que l’on peut tirer en considérant le transfert des objets en or du temple de Salomon dans le temple des dieux de Babylone ? (Le Dieu de Juda a été vaincu par les dieux de Babylone.)
 
i.         Est-ce exact ? (Daniel 1:2 nous dit que "le Seigneur" a provoqué ces événements. Le vrai Dieu surveillait la défaite de son peuple et de son temple.)

ii.        Imaginez-vous vous-même à cette place. Votre pays s’est fait attaquer et est désormais vaincu. Quels sentiments pouvez-vous ressentir face à votre vie qui se voit complètement changée ?

iii.      Votre Dieu a apparemment été vaincu et son temple, le lieu de sa présence visible, a été dépouillé et détruit peu après. Quels sont vos sentiments face à l’avenir ? La ville de Dieu est tombée et est devenue la ville du monde !
 
2.       Est-il juste de dire que Dieu a apparemment construit sa propre "défaite" ? La défaite de sa ville ? (Lisez Ésaïe 39:6-7 et Jérémie 25:8-11.)
 
a.         Pourquoi cela est-il arrivé au peuple de Dieu ? (Jérémie 25:8 : "parce que vous n’avez pas écouté mes paroles".)

b.         Est-il possible que cela se passe pour nous aujourd’hui ? (Cela arrive tout le temps. Par exemple : un mari désobéit à Dieu et est infidèle à sa femme. Sa vie change complètement. Un autre homme prend sa place, sa femme, ses enfants, son chien et sa maison.)
 
II.        Un avenir perdu
 
1.       Lisez Daniel 1:3-4 et 6. Qu’apprenons-nous sur Daniel et ses trois amis ? (Ils sont les meilleurs et les plus brillants. Ils viennent de la "haute" société.)
 
a.         Quel genre d’avenir avaient-ils en Juda ? (Ils seraient devenus des hommes importants et influents.)

b.         Qu’ont-ils perdu ? (Tout, du moins semble-t-il.)

c.         Selon un commentateur, le mot hébreu utilisé suggère que Daniel et ses trois amis avaient entre 12 et 14 ans.
 
2.       Lisez Daniel 1:5. Quel genre d’avenir ont-ils maintenant ?
 
a.         Quels problèmes voyez-vous sur le fait de devenir représentant du pays envahisseur ?
 
3.       Lisez Daniel 1:7. J’aimerais que vous regardiez attentivement le changement de leur nom :
 
a.         Daniel "Dieu est mon juge" est devenu Belteshatsar "le prince de Bel". ("Bel" étant le dieu babylonien en chef.)

b.         Hanania "à qui Dieu a donné grâce" est devenu Shadrak "illuminé par le dieu soleil".

c.         Mishaël "qui est semblable à Dieu" est devenu Méshak "humilié devant mon Dieu".

d.         Azariah "Dieu a aidé" est devenu Abed-Nego "serviteur de Nebo". (Nebo était le fils de Bel.)
 
i.         Quel était le but de leur nom d’origine ? (Honorer Dieu.)

ii.        Quel est le but de ces changements de nom ? (Quand votre nom signifie quelque chose, vous vous identifiez à ce qu’il signifie. Les Babyloniens ont donné quatre noms masculins hébreux qui témoignaient du triomphe des dieux babyloniens sur le vrai Dieu. Ils se le rappelleraient quotidiennement, de même que leur nouvelle mission dans la vie.)
 
4.       D’après vous, quel était le but subtil de tout cela ? (Daniel 1:5 : changer leur vision sur la vie. Changer leur identité. Remodeler ces jeunes hommes pour en faire des responsables babyloniens, les domestiques de Bel, dieu de Babylone.)
 
III.     La mise à l’épreuve
 
1.       Lisez Daniel 1:8 et 11-12. Pourquoi Daniel décide-t-il de ne manger que des légumes ? (Il ne s’agissait pas d’un débat "viande contre légumes". Quelques commentaires suggèrent que le problème était lié à la consommation d’aliments sacrifiés aux idoles. Je crois que le problème primaire était que la viande était "impure" (Lévitique 11) et incorrectement préparée (Deutéronome 12:21-25 : le sang ne doit pas être consommé). Cela explique pourquoi Daniel 1:8 se réfère au fait d’être "souillé" par les mets du roi.)
 
a.         D’après vous, s’agissait-il d’une question importante aux yeux de Daniel ? Aurait-elle été une question importante pour vous ? (Lisez Ézéchiel 4:13. Dieu avait prédit qu’une partie de son jugement contre son peuple serait l’exil et une alimentation impure. Daniel croyait qu’il s’agissait d’une mise à l’épreuve de sa fidélité envers Dieu.)
 
2.       Lisez Daniel 1:9-10. Comment le chef des hauts fonctionnaires a-t-il réagi à la demande de Daniel de ne consommer que des légumes et de l’eau ? (Il était compréhensif, mais s’inquiétait de leur santé.)
 
a.         Pourquoi était-il compréhensif ? (Dieu est intervenu en faveur de Daniel !)
 
3.       Lisez Daniel 1:11-13. Quel genre d’attitude Daniel a-t-il envers ses ravisseurs babyloniens ?
 
a.         Quel enseignement en tirez-vous pour les temps où vous pourriez faire face à des problèmes de liberté religieuse ? (J’ai des clients qui pensent que cela fait partie de leur témoignage que de donner des coups de poing dans le nez de leur adversaire. Daniel témoigne d’un comportement juste opposé. Je pense que c’est un principe biblique et je conseille à mes clients d’être aussi poli et inoffensif que possible. Aucune insulte. Aucune attaque. Recherchez l’accommodation religieuse avec un esprit bienveillant.)
 
4.       Lisez Daniel 1:14. Pensez-vous que le fonctionnaire babylonien ait compris la nature religieuse de l’objection de Daniel au sujet de l’alimentation ? (Si tel était le cas, il aurait été tué par Nabuchodonosor pour avoir été si conciliant. Après tout, tout ce système complexe de formation était destiné à éliminer les anciennes croyances religieuses et à recycler ces jeunes hommes dans un nouvel ordre religieux. Je doute que ce fonctionnaire ait compris les réelles questions en jeu. Il ne s’agissait pas d’une question alimentaire, mais d’une épreuve de fidélité. Daniel défiait littéralement le nouvel ordre par sa fidélité à Dieu.)

5.       Lisez Daniel 1:15-16. Cela prouve-t-il qu’un régime végétarien vous rend en meilleure santé et vous donne une meilleure mine ? (Je le souhaite ! Je suis végétarien depuis plus de 40 ans. Si on peut remarquer une différence distincte en 10 jours, imaginez à quoi je devrais ressembler après 40 ans : à une sorte de dieu ! Malheureusement, je pense que je vais devoir attendre jusqu’à la seconde venue du Christ pour "rajeunir". Manifestement, Dieu est intervenu et a récompensé Daniel de sa fidélité avec un miracle.)

6.       Revenons en arrière une minute. Dieu permet la destruction de leur nation, la destruction de leur maison, la destruction de leur lieu de culte et d’adoration, la destruction de leur mode de vie, ainsi que leur captivité. Ce même Dieu fait de petits miracles en agissant sur le cœur du fonctionnaire, ainsi que sur leur mine et leur embonpoint. Comment expliquez-vous que Dieu ait du succès dans les choses sans importance et "fasse défaut" dans les choses importantes ? (Dieu est cohérent si nous optons pour une vision plus large. L’infidélité du peuple hébreu dans les grandes choses entraîne de grands "échecs". La fidélité de Daniel dans les "petites" choses de sa vie entraîne des "petites" victoires. Malheureusement pour Daniel, il est entraîné dans l’infidélité plus globale.)
 
a.         Quel enseignement y trouvez-vous pour votre vie ?
 
7.       Lisez Daniel 1:18-21. Quel est le résultat pour ceux qui sont fidèles ?
 
a.         Que pensez-vous du fait qu’ils étaient toujours captifs ?

b.         Quel degré d’importance a le fait que Daniel et ses amis aient surpassé tous les Babyloniens ? (Pouvez-vous voir le nouveau champ de bataille ? Les dirigeants de Juda étaient infidèles, donc la ville du mal a vaincu la ville de Dieu. Il s’agit d’une défaite apparente du vrai Dieu. Mais notre Dieu prend alors le "reste" qui est fidèle, et par eux "vainc" tous les chefs babyloniens et les porte-parole de Bel.)
 
8.       Cher ami, qu’en est-il de vous ? Décidez-vous d’être fidèle à Dieu même dans les "petites" choses de la vie ? Voulez-vous laisser Dieu témoigner de sa puissance par votre intermédiaire ?
 
IV.      La semaine prochaine : La statue de Nabuchodonosor.
Une Bible, du café... des disciples

Une Bible, du café... des disciples

Rempli d’aventures et d’humour, le livre de Neil Cole retient le coeur et l’imagination de ses lecteurs. Il donnera les clés d’une transformation durable pour devenir un disciple authentique et rayonnant pour Christ.
Vous serez mes témoins

Vous serez mes témoins

Gabriel Monet propose, à travers ce livre, un parcours à partir des textes-clés de la mission dans la Bible et de ses fi gures missionnaires un encouragement à considérer à nouveau notre situation de témoins.
Un admirable christianisme

Un admirable christianisme

On le sait, à la fi n du 1er siècle, la situation des chrétiens n’était guère enviable. Rupture avec le judaïsme, séduction d’un marché religieux foisonnant, brimades romaines... Dans tout cela, quel avenir pour le christianisme ?
L'Église au quotidien

L'Église au quotidien

Nous devons rencontrer ceux qui n’ont pas d’église là où ils se trouvent, dans le contexte de leur vie de tous les jours - en mettant l’accent sur la création de communautés attrayantes plutôt que sur l’organisation d’événements attractifs.
Vivre et partager l'Évangile

Vivre et partager l'Évangile

Qu’est-ce que l’Évangile change dans les relations humaines et sociales ? Ce livre décrit la mission des Églises au près comme au loin, qui s’accomplit par la vie communautaire, la justice, la guérison et le partage d’Évangile.
Dire la foi aujourd'hui

Dire la foi aujourd'hui

Rien de plus intime que la relation qui unit le croyant au Christ. Comme l’amour, la foi échappe d’emblée au langage. Il faut pourtant bien trouver des mots pour la dire. Car dire, c’est comprendre. Pédagogie subtile, où il ne s’agit pas d’imposer à quiconque ce qu’il doit croire, mais de l’inviter à trouver dans l’Évangile les mots capables de traduire dans l’existence son expérience de croyant.
L'évangélisation durable

L'évangélisation durable

Pourquoi évangéliser ? Comment le faire avec sagesse ? Comment déjouer les 7 freins principaux qui font obstacle à notre témoignage ? L’auteur part de la métaphore de l’agriculteur et propose un quadruple mouvement : labourer, semer, récolter et arroser. Un processus pertinent, biblique et global qu’il agrémente de nombreuses illustrations, tableaux, exemples et questions personnelles.
 

faire un don