Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 04 - Le chemin le plus ardu (Ésaïe 8)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction: Résumons en quelques mots le contexte de notre étude. Le roi Achaz de Juda constate que ses ennemis (la Syrie et Israël) se sont soulevés, armés et dangereux, et sont au pas de la porte. Il pourrait compter sur Dieu pour obtenir de l’aide, mais ne le fait pas. Au lieu de cela, il soudoie le roi d’Assyrie pour attaquer la Syrie et Israël. Qu’utilise Achaz comme argent de dessous de table ? Les objets précieux du temple de Dieu et l’argent du palais. Au lieu de compter sur Dieu, il compte sur de l’argent et d’autres personnes. Est-ce une décision intelligente ? Découvrons-le ensemble au travers de l’étude de cette semaine !
 
I.          Maher-Shalal-Hash-Baz

1.       Lisez Ésaïe 8:1-2. Transcrivons ce texte en termes modernes. Ésaïe prend une grande bannière sur laquelle il écrit "Maher-Shalal-Hash-Baz". Pourquoi quelqu’un écrirait-il un message sur une bannière ? (Pour attirer l’attention du peuple.)

a.         Remarquez qu’Ésaïe prend deux témoins. Pourquoi ? (Cela nous indique qu’il ne veut aucun litige au sujet du moment ou de ce qu’il a écrit sur cette grande bannière.)

2.       Nous ne savons pas ce que cela signifie, ni la raison pour laquelle il l’a écrit, mais Dieu doit avoir considéré cela comme important, n’est-ce pas ? Continuons notre histoire. Lisez Ésaïe 8:3. L’un d’entre vous a-t-il déjà vu ces signes "de cigogne" devant des maisons ? Que signifie-t-il ? (Qu’ils ont un nouveau bébé dans la maison. C’est une annonce de naissance.)

a.         Regardez comment Ésaïe fait cela. Il affiche une annonce de naissance - un signe avec l’inscription du nom de son fils – avant même que le fils ne soit conçu. (À propos, "la prophétesse" est sa femme.) Quel comportement étrange! Pourquoi Ésaïe annonce-t-il la naissance de son fils avant qu’il ne soit conçu ? (Ce n’est pas juste une annonce normale de naissance. Quelque chose d’autre se passe.)

3.       Pour résoudre ce mystère, nous devons aller quelques versets plus loin. Lisez Ésaïe 8:18. Que sont les enfants d’Ésaïe ? (Ils sont des signes!)

4.       Le nom de cet enfant incite plus d’investigation maintenant que nous savons qu’il est "un signe". Aimeriez-vous porter le nom "Maher-Shalal-Hash-Baz" ? (Une des femmes dans notre bureau vient juste de donner naissance à un fils. Celui-ci a un nom très long et compliqué. J’ai imaginé que l’enfant apprendrait à marcher avant qu’il ne puisse dire son nom. Écrire ce nom serait une tâche pour une deuxième étape! Écrire le nom qu’Ésaïe a donné à son fils me semble être un travail pour des écoliers débutant l’école secondaire. C’est le nom personnel le plus long dans la Bible.)

a.         "Hash-Baz" : quelqu’un connaît-il la signification de ce nom ? (Cela signifie "Vite au butin, en hâte au pillage.")

b.         Si ce fils est supposé être un signe, que son nom signifie-t-il en tant que signe ? (Les pirates sont là !)

5.       Lisez Ésaïe 8:4. Quel âge doit-on avoir avant de pouvoir dire "Maman" ou "Papa" ?

a.         Liez cette prophétie au nom du garçon et dites-moi ce que cela signifie ? (Cela signifie que dans une période de temps très courte les (pirates) Assyriens vont vaincre la Syrie et Israël - les ennemis du roi Achaz.)

6.       Mettez-vous à la place du roi Achaz. La semaine dernière nous avons appris qu’il a décidé de faire confiance au roi d’Assyrie au lieu de Dieu. Il soudoie le roi d’Assyrie pour vaincre ses ennemis, la Syrie et Israël, ce que le roi d’Assyrie fait. Que le roi Achaz se dit-il à lui-même ? (J’avais raison d’avoir confiance en les Assyriens. C’était de l’argent bien dépensé.)

a.         Dites-moi maintenant pourquoi Ésaïe a écrit le nom du garçon sur une bannière et en a ainsi témoigné avant même que l’enfant n’ait été conçu ? (Dieu veut donner la preuve absolue qu’il (Dieu) savait ce qui arriverait. Cela tendrait à prouver que Dieu était responsable et non pas le roi d’Assyrie.)

b.         Avez-vous été à la place du roi Achaz auparavant ? Avez-vous eu confiance en vous-même ou en d’autres personnes, et cela a-t-il fonctionné ?

i.         Avez-vous fait l’expérience d’être incapable de dire si quelque chose est arrivé grâce à la puissance de Dieu ou au contraire à cause de l’influence de quelqu’un d’autre ? Était-ce la puissance de Dieu ou juste une coïncidence ? Était-ce la puissance de Dieu ou de la chance ?

II.        Le choix

1.       Lisez Ésaïe 8:5-8. Avez-vous déjà vu un fleuve au stade de débordement ? Comment peut-on le comparer au fleuve à l’état normal ? (Les fleuves et les cours d’eau débordant sont dangereux.)

a.         À quoi Dieu se compare-t-il ? (Une rivière qui coule doucement. "Siloé" signifie en réalité un conduit. Cela donne le sens que l’eau est sous contrôle.)

b.         À quoi Dieu compare-t-il les Assyriens ? (Un fleuve au stade de débordement.)

i.         Pourquoi ces comparaisons sont-elles appropriées ? (Une rivière douce apporte la vie et des bénédictions. Un fleuve débordant ne peut pas être contrôlé et apporte la destruction.)

c.         Remarquez le verset 8. Jusqu’à quelle hauteur la rivière assyrienne arrive-t-elle ? (Jusqu’au cou.)

i.         Que cela signifie-t-il ? (Cela semble être un appel proche. Cependant, Juda ne périra pas dans cette attaque assyrienne. Dans Ésaïe 37 nous lisons que Dieu a vaincu l’armée assyrienne sous Sennachérib.)

2.       Lisez Ésaïe 8:9-10. Qui parle ici ? Les Assyriens ou le peuple de Juda ?

a.         La réponse arrive à la fin du verset 10 "car Dieu est avec nous". Avec quelle armée Dieu était-il à ce moment-là ? (Je pense que cela se réfère à l’armée assyrienne. La traduction anglaise "New Living Translation" attribue cette langue aux Assyriens. Dieu aidait les Assyriens.)

3.       Revenons en arrière une minute. Dieu compare les Assyriens à un fleuve non contrôlé au stade de débordement. Est-ce vraiment une image exacte ? (Les Assyriens ne pouvaient pas être contrôlés par le roi Achaz ou la faction pro-assyrienne dans son pays. Cependant, Dieu dit qu’ils s’approcheront de votre "cou" et pas plus près cette fois. Ils ont été en effet contrôlés par Dieu.)

a.         Est-ce encore vrai aujourd’hui que les circonstances incontrôlables sont sous le contrôle de Dieu ?

4.       Lisez Ésaïe 8:11-13. C’est un verset célèbre. Que pensez-vous que signifie ce conseil sur la conspiration ?

a.         Comment ce conseil s’applique-t-il aujourd’hui ? (Je vois le problème auquel ce conseil est constamment lié. Le peuple de Dieu s’allie avec les ennemis du peuple de Dieu parce qu’ils craignent l’avenir. Comme Ésaïe le dit, "c’est le Seigneur des Armées ... que vous devez craindre". Dans chaque controverse, dans chaque conspiration, regardez qui et ce qui promeut le Royaume de Dieu et y donne son soutien. Ne vous joignez pas aux ennemis de Dieu simplement parce que vous savez que les choses pourraient changer à l’avenir. Dans chaque changement de circonstances, Dieu tiendra la main gagnante.)

5.       Lisez Ésaïe 8:14-15. Qu’est-ce qu’un sanctuaire ? (Une place sûre.)

a.         Qu’est-ce qu’un "rocher qui cause la chute" ? (Quelque chose dans votre chemin. Quelque chose qui vous fait avancer péniblement, avec effort.)

b.         Qu’est-ce qu’un sanctuaire qui s’est transformé en rocher qui cause la chute ? (Comparez Matthieu 21:44 et Romains 9:33. Jésus est le rocher qui cause la chute. Pour utiliser une autre analogie, Dieu est comme le feu. Il peut vous faire beaucoup de bien, mais si vous ne le respectez pas, vous serez blessé.)

c.         Comment retranscririez-vous le texte de ces versets en termes modernes ? (Soyez sage. Faites confiance et obéissez à Dieu et vous serez abrités. Faites preuve de méfiance et vous tomberez.)

III.     Source de conseil

1.       Lisez Ésaïe 8:19. Qu’est-ce qui motive le peuple à consulter des médiums ? Qu’est-ce qui motive le peuple à consulter les morts ? (Ils les connaissent et pensent qu’ils ont la connaissance intérieure.)

a.         Ce que Dieu dit, est-ce peu raisonnable à ce sujet ? (Dieu nous dit que la meilleure source de conseil est lui-même. Pourquoi aller ailleurs ? Cependant, je pense qu’il en est dit davantage ici. Les morts sont mis en contraste avec la vie. Je pense que cela suggère que les morts sont vraiment morts et n’importe quelle consultation supposée avec les morts est une consultation avec des démons.)

2.       Lisez Ésaïe 8:20. Comment pouvons-nous distinguer un bon conseil d’un mauvais conseil ? (Dieu dit que si le conseil que vous recevez est contraire à ce qu’il vous a déjà dit, alors ignorez-le.)

3.       Lisez Ésaïe 8:21-22. Que ressort-il du fait de suivre un mauvais conseil ? (D’abord, votre situation empire. Alors vous vous fâchez et blâmez Dieu. Ensuite, vous vous détournez de Dieu et entrez "dans d’épaisses ténèbres".)

4.       Cher ami, c’est votre choix. Vous pouvez faire confiance à Dieu et aller vers lui pour chercher conseil et refuge (sanctuaire). Ou, vous pouvez prendre "le chemin le plus ardu", en faisant confiance à d’autres, suivant le mauvais conseil pour finalement mal finir. Ferez-vous le bon choix ?

IV.      La semaine prochaine : Un noble Prince de paix.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don