Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 02 – Le grand conflit (Job 1)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Un célèbre livre chrétien commence par : « Cela ne vous concerne pas ». Job nous enseigne que cela sous-estime la situation. Non seulement la vie ne nous concerne pas, mais elle concerne le fait d’être disposé et capable de renoncer à notre propre intérêt pour faire avancer le royaume de Dieu. Ce qu’il y a d’intéressant à propos de Job, et à propos de « renoncer à son propre intérêt », est que Job a commencé et fini en étant l’homme le plus riche aux alentours. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  Enseignements de la part de Job
 
1.     Lisez Job 1.1. Qu’apprenons-nous de la marche de Job avec Dieu ? (Il était intègre et droit !)
 
2.     Lisez Job 1.2-3. Qu’apprenons-nous sur la famille de Job et sur sa richesse ? (Il était l’homme le plus riche d’Orient. Dix enfants ! Sept fils et trois filles. Il possédait des milliers de têtes de bétail.)
 
a.      Notez une chose par rapport aux nombres. Le nombre total d’enfants est de dix. Le nombre d’animaux est toujours un multiple de dix (sept mille têtes de petit bétail, trois mille chameaux, etc.). Selon vous, cela veut-il dire quelque chose ? (Dix est un nombre complet. Job est un homme complet : spirituellement et matériellement.)
 
3.     Lisez Job 1.4-5. Job est-il un homme de famille ? (Il se préoccupait beaucoup du bien-être spirituel de sa famille.)
 
II.  Le grand conflit
 
1.     Lisez Job 1.6. La traduction en français courant (BFC) l’expression « fils de Dieu » est traduite par « anges ». Selon vous, que veut dire le texte originel hébreux ? Concrètement, êtes-vous un fils ou une fille de Dieu ? (Oui !)
 
a.      La traduction BFC a-t-elle raison de traduire « fils de Dieu » par « anges » ?
 
b.      Pourquoi Satan est-il inclus ? (Nous nous appelons « fils de Dieu » à cause de sa création. Cela est aussi vrai pour les anges. Ainsi, il est logique de les appeler « fils de Dieu ». Dès lors que Satan est un ange déchu (Apocalypse 12.7-9), cela a du sens de l’inclure en tant que « fils de Dieu ».)
 
c.      Nous pouvons comprendre la raison pour laquelle Satan est appelé « fils de Dieu », mais pourquoi l’inclure dans la réunion ? (Lisez Jean 12.31-32. Quand nous avons donné notre allégeance à Satan, il est devenu le prince de ce monde. De fait, Satan vient à cette réunion en tant que représentant de la terre.)
 
d.      Selon vous, quel est le but de cette réunion ? (Ils sont venus pour « se présenter devant le Seigneur ». Cela semble être une réunion professionnelle où les anges rapportent à Dieu leur progrès dans la réalisation de grandes choses. Un peu comme une « réunion du personnel » au travail !)
 
2.     Lisez Job 1.7. Selon vous, Dieu sait-il d’où vient Satan ? (Bien sûr que Dieu le sait.)
 
a.      Alors pourquoi demande-t-il ?
 
b.      Demandez-vous à vos enfants ce qu’ils ont fait alors que vous savez très bien qu’ils ont fait quelque chose de mal ?
 
c.      Satan récite-t-il toutes les mauvaises choses qu’il a faites jusque-là ? (Non. Au lieu de cela, il dit qu’il vient de « parcourir » la terre. Il rappelle à Dieu qu’il a la domination sur la terre.)
 
i.       Selon vous, quelle est la motivation de Satan en rappelant sa domination à Dieu ?
 
3.     Lisez Job 1.8. Aimeriez-vous que Dieu dise cela de vous ? (Quel magnifique compliment ! Le jugement de Dieu sur Job est extrêmement positif. « Il n’y a personne comme lui sur la terre ! »)
 
a.      Pourquoi Dieu dit-il une chose pareille à Satan ? Comment cela s’accorde-t-il avec leur conversation ? (Réfléchissez à deux éléments. Satan dit qu’il a la domination sur la terre. Dieu répond qu’il n’a pas une domination complète parce que Dieu a ses disciples, dont Job. Deuxièmement, Dieu suggère que lorsque Satan « parcourait » la terre, soit il ne prêtait pas grande attention à ses « sujets », soit Satan avait probablement relevé que certains « sujets » ne le suivaient pas.)
 
4.     Lisez Job 1.9-11. Dieu fait-il une faveur à Job en mentionnant sa grande justice ?
 
a.      Quel est le but de notre vie ? (Rendre gloire à Dieu. Faire avancer le royaume de Dieu. Dans ce sens Job est un guerrier de Dieu. Il est celui qui revendique le nom de Dieu.)
 
5.     Focalisons-nous sur Job 1.9. Que dit Satan dans sa réponse ? (Premièrement, il s’agit d’un défi au caractère de Dieu. Job n’obéit pas à Dieu parce que la voie de Dieu est la meilleure. Au lieu de cela, Job obéit parce que Dieu lui donne des choses en retour. Deuxièmement, il s’agit d’un défi au caractère de Job. Job n’obéit pas parce qu’il aime, mais parce qu’il est avare. Dieu a soudoyé Job.)
 
6.     Lisez Job 1.12. Cela nous amène au cœur de notre dernière étude. Job veut savoir pourquoi toutes ces terribles choses lui arrivent. La semaine dernière nous avons appris que Dieu a dit à Job : « Je suis Dieu et toi non, assieds-toi et fais silence ». Job aurait-il pu deviner en un million d’années la raison de sa souffrance ?
 
a.      Que nous enseignent ce défi et la réponse de Dieu au sujet du caractère de Dieu ?
 
b.      Que nous enseignent ce défi et la réponse de Dieu au sujet de la nature de notre travail pour Dieu ?
 
c.      Que nous enseignent ce défi et la réponse de Dieu au sujet du grand conflit entre le bien et le mal ? (Cela nous enseigne que nous sommes au cœur du conflit. Notre travail est de faire avancer le royaume de Dieu par la façon dont nous vivons. Dieu confirme certains défis à son caractère par notre intermédiaire.)
 
7.     Si Samson avait été vivant, Dieu l’aurait-il fait remarquer à Satan ? (Je pense que la réponse est clairement négative. Il est vrai que Samson est cité dans Hébreux 11 parmi les « héros de la foi » (Hébreux 11.32-33). Cela nous donne un enseignement très important sur la foi et les œuvres. Samson sera, grâce à sa foi, au ciel. Mais il a laissé tomber Dieu en ce qui concerne les œuvres. Une des raisons pour lesquelles Dieu veut que nous vivions une vie juste est de faire valoir son nom et son caractère.)
 
III.  L’attaque de Satan
 
1.     Lisez Job 1.13-15. À la place de Job, considéreriez-vous cela comme l’un des hasards de la vie active – que les Sabéens puissent s’approprier vos biens ?
 
2.     Lisez Job 1.16. À quoi penseriez-vous maintenant, si vous étiez Job ? (Il ne s’agit en rien de quelque chose à quoi vous pourriez vous attendre. Cela semble être un jugement divin. Le messager pensait certainement aussi que cela venait de Dieu, puisqu’il l’appelle « le feu de Dieu » !)
 
a.      Pourquoi Satan n’utilise-t-il pas à nouveau les Sabéens ? (Il voulait que Job arrive à la conclusion évidente que Dieu le punissait.)
 
3.     Lisez Job 1.17. En nous rappelant le détail de la richesse de Job (Job 1.3), que signifie cela pour Job ? (Tous ses troupeaux sont partis. Sa richesse a disparu simplement dans ce court laps de temps.)
 
a.      Que cela dit-il relativement à votre richesse ?
 
b.      Devrions-nous avoir peur de Satan ? (Satan est un être effroyable, mais notez qu’il n’a aucun pouvoir sur Job sans que Dieu y consente (Job 1.12).)
 
4.     Lisez Job 1.18-19. Si vous étiez Job, la mort de vos enfants serait-elle votre unique préoccupation en entendant cette terrible nouvelle ? (Lisez à nouveau Job 1.4-5. Ces fêtes constituaient pour Job une des raisons de se préoccuper du péché de ses enfants. Job a pu penser que ses enfants ont pu mourir alors qu’ils péchaient, et qu’il n’avait alors plus aucun sacrifice pour eux !)
 
a.      Mettez-vous à la place de Job. Comment vous sentez-vous ?
 
5.     Lisez Job 1.20-21. Ressentiriez-vous la même chose ?
 
6.     Lisez Job 1.22. La semaine dernière nous avons appris que Job voulait faire un procès à Dieu. Pourquoi ? Parce qu’il voulait montrer à Dieu qu’il avait été obéissant et qu’il ne méritait pas ce qui lui arrivait. Est-ce là « accuser Dieu d’actes répréhensibles » ? Job a-t-il changé son attitude par la suite ? (Je ne pense pas. Du moins je ne l’espère pas. Mon point de vue sur cette histoire est que Dieu veut que nous venions à lui lorsque nous pensons avoir été traités de manière injuste. Il veut que nous venions à lui avec nos complaintes. La pire des choses pour nous est de simplement nous détourner de Dieu parce que nous ne lui faisons plus confiance.)
 
7.     Job a presque tout perdu. Êtes-vous d’accord avec ce qui est arrivé à Job ? Selon vous, cette perte valait-elle toute cette souffrance ? Ou alors, cela est-il arrivé uniquement pour soutenir la fierté de Dieu ? (Je pense qu’il s’agit d’une nouvelle version de la tentation d’Ève (Genèse 3.1-6). Ève a fait confiance à Satan et a manqué de confiance en Dieu. Job croit tellement Dieu qu’il est sûr que s’il obtient une audience de sa part, Dieu le déclarera juste. Samson, malgré tous ses défauts de comportement, a également fait confiance à Dieu.)
 
8.     Cher(ère) ami(e), vous arrive-t-il des choses terribles dans la vie ? Si tel est le cas, voulez-vous faire confiance à Dieu quoi qu’il arrive ?
 
IV.    La semaine prochaine : Est-ce pour rien que Job craint Dieu ?
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don